The Embryo's World

2089 : Le monde vit-il ses dernières heures ? Une seconde fois ? (Forum déconseillé au - de 16 ans)
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Comment décoller l'odeur de la mort?

Aller en bas 
AuteurMessage
Taketori Akio
°Chef-Adjoint de la Red Dead°
°Chef-Adjoint de la Red Dead°
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 29
°Races° : Virus
°Âge du personnage° : 21
°Affinité élémentaire° : Vent
°Votre personnage en 3 mots° : outta my way

MessageSujet: Comment décoller l'odeur de la mort?   Mar 4 Aoû - 19:49

Dans les ruelles l'air semblait s'être gelé, pas le moindre vent, l'air froid restait immobile et donnait l'impression de percer les vêtements et la chair comme une lame qui s'enfoncerait jusqu'à l'os. Agitant les membres de toute personne de tremblements plus ou moins légers, réflexe futile pour tenter de produire quelque chaleur. Dans le fond d'une ruelle, une silhouette précédée par le tintement de lourdes chaînes pendant à ses poignets progressait lentement, évoquant les spectres des histoires occidentales, enchaînés et recouvert d'un drap.
Pourtant, ici, les chaines était brisées, cet être était bel et bien de chair et de sang, et son costume, sans nul doute bien plus couteux qu'un simple linge, portait ça et là les marques que le sabre du vieux maître y avait gravé de son jinki-katana, le blanc du tissus se voyait maculé de sang, mêlant celui de son porteur qui se déversait généreusement d'une large entaille qu'il avait reçue à l'épaule, et celui de son ennemi qui avait fini par succombé aux deux A.M. d'Akio.
L'odeur âpre du sang qui émanait de ses habit soulevait à chaque pas le coeur du virus, là où ses congénères y trouvait le parfum enivrant de la mort et de la victoire, Akio ne sentait qu'un désagréable fumet qui inondait ses narines et refusait de les quitter même en dehors de toutes sources odorantes. Si la victoire est radieuse, le sang, lui, restera toujours irrémédiablement laid. Et la laideur lui avait toujours été insupportable.

Un instant, la douleur le figea et il arrêta sa marche, se courbant en avant et serrant sa main sur sa blessure. Comme si la douleur que lui avait infligé ce Jinki avait parcouru son corps, ses jambes faiblir et il se laissa tomber, pour appuyer son épaule contre le mur de la ruelle, y imprimant une large trace de sang. Il devait se reposer un peu avant de repartir. Levant les yeux au ciel, pour y admirer la clarté de cette lune et des étoiles qui éclairaient sa route, libres de tout nuage. Car il avait choisi un chemin pour rentrer au volcan, où nul lampadaire ne viendrait rendre sa présence trop évidente.
Ce soir, en sa personne et en celle de ses hommes, la Red Dead venait d'envoyer un message fort à la lune noire. Ils venaient d'assassiner le maître-Jinchuriki et tout ses contractants qui agissaient depuis un dojo miteux de la ville, leur sang répandu serait une encre des plus voyante pour adresser à la Mitsuragi le message suivant: "Kyushu est à nous!"
Ses hommes l'avaient précédé et devaient actuellement être déjà rentrés au Q.G.

Lui, faisait la route seul et blessé, il serait fort fâcheux de tomber dans une embuscade de représailles, aussi peu probables soit-elle. S'écartant du mur de son bras, alors que la douleur commençait à diminuer et la source de sang commençant à se tarir. Le chef-adjoint Taketori se remit en marche, Il n'avait plus que quelques heures, l'ordre de rentrer avant le lever du jour était clair, pas le temps de moisir ici, par ailleurs, il lui tardait de quitter ces vêtements abimés et souillés et d'en passer des nouveaux après un bon bain pour envoyer dans les égoûts les restes du vieux qui restaient encore sous formes de taches gluantes.

Sa marche silencieuse se poursuivit un moment jusqu'à ce qu'il ne se dirige de lui même dans une impasse s'arrêtant face au mur qui se dressait devant lui, il leva les yeux, comme pour en évaluer la hauteur, puis, il se mit à parler, d'une voix forte et sereine, comme s'il s'adressait au mur.

"En matière de discrétion, j'ai connu mieux! Dis moi qui tu es, et pourquoi tu me suit."

Cela faisait un moment que cette étrange sensation d'être épié s'était manifesté quitte à être pris en filature, autant mener les curieux dans une impasse...
Dans l'ombre d'un des pans de sa veste, l'une de ses main s'était déjà mue en son A.M. à tout hasard, tournant sur lui-même assez pour voir à quoi ressemblait l'importun, sans pour autant dévoilé sa main...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: Comment décoller l'odeur de la mort?   Jeu 6 Aoû - 11:32




Il faisait encore très sombre par-là, mais on pouvait déjà ressentir, en regardant le ciel, quelques rayons du soleil ressortirent « derrière » L’océan pacifique. Et après quelques bonnes heures de marche et à s’assurer que l’inquisiteur de na la pourchassait pas, elle su se procurer un moyen de transport en cours de route, un autre Virus passant par là avec une camionnette et qui allait, par tout hasard, dans la même direction qu’elle. Et heureusement, sa lui épargnait de se prendre des heures supplémentaire à pied. Evitant par la même occasion des sacrées crampes. Et c’est ainsi qu’elle parviendra à la ville dominée par les Virus dans l’ombre la plus mystérieuse. Oui, vous savez pourquoi ? Non ? Je vais vous le dire… Tout simplement que leur repaire n’a pas encore été repéré par ses incapables de Jinchuriki. Et dans cette affaire de localisation de planque, l’armée était clairement plus à craindre que la Lune Noire. Et sur tous les plans de combat, l’armée l’était encore plus. Pourquoi ? Ils leur dépassaient en nombre, en puissance de destruction et en armement. S’ils se décidaient à attaquer les Virus et Jinchuriki, les uns après les autres, il y aura plus rien en l’espace de quelques semaines. Mais, ce qui les handicapait sérieusement, c’est la bactérie elle-même. Elle traîne partout et ils pourraient se faire infecter en un rien de temps.

Sakura, la jeune virus désignée par Setsuna Ayakashi pour être sa «messagère » personnelle, traversait les rues de la ville de Kyûshû sans dire un mot, observant le moindre détails, repérant alors quelques Virus qui se dirigeaient tous au même endroit qu’elle. Mais seulement l’un d’eux attira sa réelle attention. Un homme avec des chaînes aux poignets. Trainant au sol. Elle continua de l’observer avant de jeter un coup d’œil au ciel où elle aperçu, au lieu, quelques petites tâches orangées vers leur apparition. C’est bon, elle avait encore le temps avant de retourner au bureau de sa supérieure pour lui faire le rapport. Ou même que cela ne servirait à rien, Cyril y serait sûrement déjà vu qu’elle avait fait le déplacement en hélicoptère. Bien que la jeune fille n’ait pas aperçu l’engin au loin, il était sûrement déjà posé. Donc, c’est de cette rapide et petite réflexion qu’elle s’était permis de prendre en filature cet homme qui l’intriguait assez. Était-ce un Virus de l’organisation ? Ou un Virus qui allait les détruire de l’intérieur ? Si cela s’avérait être la deuxième hypothèse, il était drôlement suicidaire et il ne devait pas avoir bien réfléchit à la question. Mais si c’était la première, Sakura ne l’aurait donc jamais croisé dans les couloirs du groupe. Etrange, pensa-t-elle. Mais après tout, c’était probablement un de ces petits nouveaux venus offrir leurs services pour la noble cause de Setsuna.

Le suivant discrètement, elle ne le lâcha pas une seconde, plantant son regard intense dans le dos de ce dernier, peut être trop. L’homme suivit bifurqua dans une autre ruelle avant d’être face à un mur de quelques mètres de hauteurs, prenant soudainement la parole, à voix haute, pour que Sakura puisse clairement l’entendre. Sa y est, repérée. Bon, c’était maintenant qu’elle devait s’assurer qu’il ne serait pas un élément potentiellement dangereux pour sa supérieure, Setsuna. Par mesure de précaution, sans se montrer agressive, ne voulant pas ouvrir directement les hostilités avec cet individu, un long filet d’un liquide argenté coula le long de son bras pour l’envelopper entièrement. Formant une sphère dans la paume de sa main droite et ainsi, se transforma en un arc de métal après une flèche prête à l’usage. Mais elle ne mis pas directement l’inconnu en joue, préférant lui répondre directement, sans plus attendre.

- Eh bien… Je ne suis pas très douée, je l’admets. Mais rassurez-vous, je ne suis pas là pour vous faire la peau mais pour m’assurer que vous n’êtes pas un Virus mal intentionnés. Dit-elle en levant son arme dans sa direction. Je m’appelle simplement Sakura, je suis une fille de l’association Red Dead depuis ma naissance. Et vous, qui êtes-vous ? Un membre du groupe ?

Vous vous demandez sûrement une chose, non ? Sakura n’emploie jamais son arme moléculaire. Pourquoi ? Elle est trop dangereuse pour elle. Et seuls les chanceux pourront effectivement la voir. Pourquoi se méfie-t-elle à ce point de sa propre arme ? Sakura n’est pas une Virus traditionnelle… Oh que non… Mais cela, elle vous le dira si sa lui chante. Oui… Si sa lui chante… Mais, cependant, son regard était toujours planté sur celui de l’inconnu duquel elle attendait toujours une réponse. Allait-il l’attaquer ou lui répondre simplement et la rassurer par la même occasion ?

- Alors, qui êtes-vous ? Insista-t-elle de la plus polie des manières. Affichant un sourire aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taketori Akio
°Chef-Adjoint de la Red Dead°
°Chef-Adjoint de la Red Dead°
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 02/08/2009
Age : 29
°Races° : Virus
°Âge du personnage° : 21
°Affinité élémentaire° : Vent
°Votre personnage en 3 mots° : outta my way

MessageSujet: Re: Comment décoller l'odeur de la mort?   Mar 11 Aoû - 12:18

"Lui faire la peau"?? Cette frêle gamine aux cheveux teints d'une manière peu conventionnelle n'avait pas froid aux yeux pour évoquer pareille alternative en présence d'Akio. L'arc qu'elle tenait dans les mains n'avait rien d'un Jinki ou d'une A.M. Cette fille avait une affinité pour le métal semblait-il. Croyait-elle pouvoir le tuer avec cette flèche? Cela faisait une longue course à travers l'élément fétiche du virus avant d'atteindre ça cible pour ce stupide morceau de métal... La menace, ce n'était certainement pas la bonne approche à employer avec Akio! Simplement y avait-il une méthode pour approcher un homme si fermé que le virus qui se trouvait dans cette ruelle?
Qui était cette Sakura qui outrepassait de loin les limites de sa mission en se faisant gardienne du Q.G. de la Red Dead, et les règles de la hiérarchie, pour demander des comptes à un des chef adjoints de leur cause? Voulait-elle mourir cette nuit?
À présent, Akio s'était tourné complètement et faisait face à la virus qui pointait toujours son arc, ses grands yeux bleus braqués sur lui. Derrière un pan de sa veste, son A.M. était toujours prête à l'emploi en cas d'attaque. Comme si elle s'était adressé à quelqu'un d'autre Akio était resté silencieux à la regarder.

À nouveau, elle reposa sa question, et, sans un mot, le jeune homme avait fait un pas en avant, puis un autre, sans quitter des yeux la pointe acérée de la flèche dont la trajectoire irait droit en direction de son coeur si par malheur la jeune virus venait à lâcher la corde. D'une voix calme et déterminée il finit par donner une réponse définitive à Sakura.

"ÉH bien, "Sakura de la Red Dead", Je ne vois pas la moindre raison qui me pousserait à te rendre des comptes sur ma présence ici ou mes intentions. Cela m'ennuierait au plus haut point de tuer une gamine si dévouée..." Autour de son corps, à mesure que les mots se détachaient de ses lèvres, le terra vert se répandait autour de son corps comme pour témoigner de la superiorité du chef adjoint sur cette simple messagère. "...Mais, d'un autre côté, si tu reste sur mon chemin, sans me poser plus de question, je te crève."
Arrêtant son pas devant la jeune fille, l'éventail qu'était devenu sa main se montra aux yeux de l'enfant comme un avertissement. D'un autre côté, ses propres supérieures verraient d'un mauvais oeil ce crime peu justifiable quand bien même les virus s'entretuaient à un rythme déconcertant, une certaine retenue était attendue des chefs du mouvement.

"Pour toi, pour moi, comme pour la Red Dead, il vaut mieux que tu baisse ton arme gamine, je vais pas le répéter."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: Comment décoller l'odeur de la mort?   Mer 12 Aoû - 14:42



Foudroyant toujours l’homme de ses yeux bleuté, Sakura ne tressaillit pas lorsque ce dernier prit la parole à sa suite. La jeune fille ne fit que l’écouter, sans lui répondre ensuite, risquant d’envenimer la situation si elle commettait une bourde. Alors, pour elle et sa vie, il valait mieux qu’elle joue la carte du silence. Ainsi donc, elle ne risquait pas de dire une bêtise. Cependant, son bras, elle ne le baissa pas pour la moindre du monde tant qu’elle ne serait pas sûre que l’individu était une menace, ou non, pour la Red Dead. Du coup, la pointe de la flèche était toujours pointée vers l’inconnu en face d’elle. Son autre main, quant à elle, était prête à lâcher la corde pour décocher le projectile droit entre les deux yeux de ce dernier. Mais cela ne sera pas nécessaire car, rapidement, dès que ce dernier lui fit face, elle cru le reconnaître sur le coup. Sauf que, n’étant pas entièrement en confiance avec elle-même, elle n’abaissa pas son arc, son regard continuant de fusiller l’homme qui se rapprochait d’elle, lentement, pas à pas. Sakura commençait à sentir l’aura de l’homme plomber l’atmosphère des lieux et, comme ses sens le sentait, une terra verte enveloppa le corps de l’homme à mesure qu’il s’approchait d’elle. Devait-elle, oui ou non, lui décocher cette fichue flèche en pleine figure ? Elle ne le savait pas. Mais autre chose lui disait qu’elle connaissait cette homme, qu’elle l’avait déjà vu quelque part. Mais où… Si seulement sa mémoire lui revenait vite, et à temps, surtout ! Avant qu’une erreur ne soit commise. Soit par l’un, soit par l’autre… Mais, fort heureusement… Tout lui revint.

- Ah… Je vois maintenant. Lui répondit-elle en abaissant les yeux et en faisant disparaître son arme pour qu’il retourne dans son corps. Je vous prie d’excuser mon impolitesse et ma méfiance, Monsieur Taketori. Je ne faisais que patrouiller et, dans cette pénombre, je ne vous avais pas directement reconnu.

Sur ces quelques mots, elle posa un genou à terre. Oui, elle était trop dans les procédures hiérarchiques, la petite. À vrai dire, elle avait été élevée ainsi. Trop polie, oui, mais elle n’y pouvait plus rien y faire vu que c’était désormais profondément ancré en elle. Actuellement, toujours un genou à terre, elle fixait son regard sur le sol, baissant la tête pour témoigner son profond respect pour Akio. Ainsi que de s’excuser pour son geste maladroit. Elle n’avait que l’intention d’écarter la menace qui aurait pu se présenter pour la Red Dead, comme elle l’avait toujours fait, comme on le lui avait toujours appris de faire. Mais apparemment, elle avait mal agit sur ce coup et elle espérait bien en être pardonnée. Quelque soit la punition, elle s’exécuterait sans se plaindre car elle l’a méritait vraiment. Mais alors, seulement après une petite minute de silence, elle releva lentement la tête pour voir le visage de Taketori, reprenant la parole à son tour.

- Encore une fois, je vous prie de m’excuser pour mon geste. Comme mademoiselle Ayakashi me l’avait demandé il y a un moment, je ne faisais que patrouiller dans toute la ville pour écarter les éventuelles menaces pour l’organisation... Commencera-t-elle avant de se relever brusquement. Puissé-je vous raccompagner, Monsieur Taketori ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment décoller l'odeur de la mort?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment décoller l'odeur de la mort?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ASTUCE: Comment copier coller un texte du Web
» L'odeur de la mort
» Comment décoller de la colle plastique
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]
» VALENTINA ◄ L'odeur de la mort imprègne ton âme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Embryo's World :: The Embryo's World Rpg ! :: Kyûshû :: La ville :: Les Rues-
Sauter vers: