The Embryo's World

2089 : Le monde vit-il ses dernières heures ? Une seconde fois ? (Forum déconseillé au - de 16 ans)
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre nocturne au clair de lune...

Aller en bas 
AuteurMessage
Rena Mitsuragi
°Fondatrice / Directrice de la Lune Noire°
°Fondatrice / Directrice de la Lune Noire°
avatar

Messages : 594
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 24 ans
°Affinité élémentaire° : La Foudre
°Votre personnage en 3 mots° : Mystèrieuse, Lunatique et Excentrique

MessageSujet: Rencontre nocturne au clair de lune...   Dim 26 Juil - 21:56

La Directrice venait de quitter la salle où elle était fourrée depuis ce matin avec une jeune fille du nom de Simca Swallow, sa toute première contractante. À vrai dire, elle errait simplement dans les couloirs, toujours un peu perturbée par ce qui c’était passé là en bas. Elle savait que c’était douloureux, mais à ce point là, jamais… Avait-elle trop sous-estimé le risque potentiel de ces genres de pactes ? Apparemment oui, mais autrement, elle n’aurait pas réussit à le lui donner une telle opportunité de pouvoir venger les âmes défuntes de sa famille. Maintenant, elle ne cessait pas d’y penser, s’en voulant pour la souffrance qu’elle avait donnée à cette fille. Sauf que, désormais, tout était derrière, elle allait bien. Elle se reposait actuellement dans un lit douillet, surveillée par une infirmière prête l’aider aux moindres maux visibles. Alors, ainsi, Rena put sortir se changer les idées, faisant un tour dans les couloirs. Ses yeux bleu, habituellement sévère et froid, étaient remplit d’une tristesse et d’un doute profond. Avait-elle fait le bon choix ? Elle ne le savait pas la moindre du monde. Et toutes les réponses à ses attentes allaient lui être données dès le moment que Simca ouvrirait à nouveau les yeux, une fois qu’elle serait sur pied pour entamer sa nouvelle vie. Plus jamais elle ne sera comme avant… Jamais.

Traînant un peu les pieds, les mains dans les poches de sa blouse blanches, la jeune femme se posait des questions sur l’avenir. Comment devait-elle saisir la situation pour tout remettre dans l’ordre. Elle se sentait un peu seule, dans ces moments là… Fort heuresement, ce n’était pas entièrement le cas. Elle était entourée d’autre Jinchuriki, tous aussi puissant que les autres, pour l’appuyer dans sa tâche. Adam Trinity, Kazuki Kishimo, Shamus Naapal… Ainsi que Simca désormais. Tous étaient là pour l’aider. Donc, pourquoi s’en faire autant alors qu’elle était bien place, à la tête de ce puissant groupe ? L’angoisse était une chose normale… Mais difficile à gérer. Même pour elle. Alors, que la panique la prenne au dépourvu, c’était normal. Débouchant dans un couloir, d’un côté vitré, une vue surplombant la cité de Tokyo enveloppée dans son champ magnétique de protection, et de l’autre côté, un mur blanc cassé avec des portes et fenêtres pour les divers bureaux d’affectation différentes. Rena leva les yeux au-dessus d’une de ses portes pour y voir l’heure, sur une horloge numérique. Trois heures trente-cinq du matin… Eh ben. En voyant cette heure, elle ne put empêcher un bâillement. Plaçant sa main devant son visage, elle se posta en face de la baie vitrée, sa silhouette s’y reflétant.

*Et maintenant… Quel avenir tu nous réserves ?*

Soudains, son portable se mit à vibrer, une sonnerie retentissant dans tout le couloir. La jeune femme sursauta instinctivement, fourrant sa main dans la poche de sa blouse afin d’y extirper l’appareil qui sonnait encore, attendant que l’on le décroche. Le numéro affiché sur l’écran lui était totalement inconnu. Mais, déglutissant délicatement, elle répondit rapidement, deux sonneries à peine fut faite, sèchement et froidement.

[Rp Msn entre Shamus et Moi pour la conversation téléphonique]

- Oui.... Qui est-ce ? Auriez-vous l'obligeance de m'annoncer votre identité ?

- Salut Rena! J'ai des nouvelles sur la Red Dead, et une possible piste pour trouver leur planque.

- Ah, c'est vous Shamus ! Des pistes, vous dites ? C'est plutôt une bonne nouvelle cela. Mais tâchez de ne pas me les transmettre par téléphone, on pourrait être sur écoute... Compris ?

- Ah oui...attend une seconde, je croyais que tu avais le meilleur du meilleur en terme de sécurité...

- Le meilleur peut toujours avoir une faille, mon cher Shamus. Ne l'oubliez pas. Et mieux vaut privilégier la carte de la prudence que de prendre des risques.

-Très bien dit...bon, c'est d'accord, et puis court c'est mieux, je ne suis pas dans le plus amicale des place la...

- Bien, alors je vous demande de revenir au QG et de venir me voir à mon bureau pour que vous puissiez me dire vos trouvailles. Compris ?

- Oui, bon, j'estime à peu prés une journée...moins si j'emprunte un moyen de transport...disons simplement que j'arriverais quand j'arriverais, bon, salut!

- Non, attendez Shamus ! Ne coupez pas la ligne. Où êtes-vous actuellement, approximativement ?

- La Death Field, le camp des réfugiées, du moins, le plus gros. Pourquoi? Vous allez être gentille et m'envoyer un hélico?

- La Death Field..... Bien... Oui, je vous envoie un Hélicoptère vous récupérer, Shamus. Cependant, essayez, pour leur faciliter la tâche, d'être dans une plaine, éloigné de tout et d'être visible dès que vous les verrez.

-*rire chaleureux* ma chère Rena, vous savez mieux que quiconque que lorsque je me veux visible, je me ménage pas. Bon, ya un parc assez bien dégager pas loin, soit moins d'un kilomètre au nord du camps, j'y serait dans une dizaine de minute. Et la dernière fois que j'y suis allé, les virus y étaient assez nombreux. Je conseil des armes lourdes, si vous m'en juger digne bien sur. *rire*

- Ne vous en faites pas pour ça, Shamus, je crois être l'une des rares personnes à vous connaître sur le bout des doigts. Je ne doute en rien de vos capacités. L'hélicoptère sera armé en conséquence. Sur ce, Avez-vous autre chose à me dire ?

- Ne parlez pas au inconnue et n'accepter aucun bonbon de leur pars...

*Silence de Suspense*

-Shamus...... Cessez de me prendre pour une gamine !

-*Rire infiniment joyeux* désolé, c'était plus fort que moi.

-Ne me.... Soit ! On en parlera à mon bureau !

-C'est un rendez-vous! Bon, au revoir ma chère, et je t'avertis, si j'arrive et ton bureau est sale, tu seras priver de sortis... salut!

-*Non, ce n’est pas un…. Shamus ! Bon sang, je rêve… il est incorrigible…

Fixant l’écran de son portable, elle resta plantée ainsi, totalement immobile, rougissant légèrement. Il fallait dire que celui-là l’embêtait toujours de la même façon. Et ce qu’il venait de lui lancer, c’était comme un père qui le disait à sa fille… Bon, après tout, la jeune femme referma son portable et le remit dans sa poche, posant ensuite une main sur la vitre. Le paysage était trop sombre, elle voulait voir le jour, voir le soleil monter dans le ciel. Mais la nuit était encore là pour quelques heures, quelques heures avant d’espérer de voir des rayons orangés apparaître dans le ciel.

Cependant, elle fit un demi tour sur ses talons, croyant être seule, elle se mit à marcher droit devant elle, tournant sur la droite, s’engageant dans un autre chemin afin d’aller prendre l’ascenseur. Mais, en cour de route, elle entendit un petit bruit qui attira son attention, comme si quelque chose s’était brisé au sol…

Qui était-ce ? En tout cas, c’était forcément un membre de l’Organisation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuki Kishimoto
°Chef-Adjoint de la Lune Noire°
°Chef-Adjoint de la Lune Noire°
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/07/2009
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 24 ans
°Affinité élémentaire° : Argent
°Votre personnage en 3 mots° : Discret, Combatif et Joyeux

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne au clair de lune...   Lun 27 Juil - 15:30

Kazuki avait passé une bonne soirée à courir en ville. La faux d'argent en main et dans son dos, il sautait de toit en toit à la poursuite d'une de ces viles créatures meurtrières.. Il semblait que celle-ci aie l'avant-bras en lame. La créature avait à peine quelques mètres d'avance sur lui. Il prit une impulsion puissante, et sauta la plus haut possible pour avoir un angle d'attaque de haut vers lui. De son Jinki, Kazuki envoya plusieurs lames dans le dos du Virus. Un faiblard encore. Le Jinchuriki retomba en face de son ennemi, dont la fuite était désormais impossible. Face à face sur le toit.. sans échappatoire. Le virus hurla, et se jeta sur lui avec rage. Kazuki, sans faire de pas en avant tournoya sur lui même faisant virevolter ce croissant de lune mortel, et trancha la tête de la créature avec une netteté effrayante. Le corps passa à moins d'un mètre à côté du Chef Adjoint, laissant du sang lui toucher le visage et tacher ses vêtements. Le jeune homme se regarda, et poussa un long soupir..

"Pff.. tu fais chier toi, jusqu'au bout.."

Non seulement le combat avait été trop facile, mais en plus il l'avait salit. Kazuki fit disparaitre son Jinki avant de fouiller le Virus lui prenant un téléphone portable, et de prendre la route en sens inverse les mains dans les poches. Il ne prit même pas la peine de s'essuyer le visage. Il préférait prendre une douche dans les quartiers de la Lune Noire. Dans cet état, il aurait fait peur à la première personne qu'il avait croisé. Mais au milieu de la nuit, les gens évitent de s'aventurer dehors. Il rentra au QG silencieusement, sans attirer l'attention sur lui. Cependant, il entra simplement par l'entrée de service, laissant perplexe plusieurs gardes.


"Nan nan, je vais bien laisser la section des soins tranquille."


Il s'arrêta devant un distributeur, et se paya simplement une canette de jus de pomme. Ah les pommes, petit péché mignon. Il remonta les étages toujours dans la même tenue, se lavant le visage bien sûr au passage. Car garder une figure tachetée de pourpre ne faisait plaisir à personne. Il soupira en buvant un peu de jus. Il n'avait pas rencontré un seul Virus puissant depuis un moment, seulement quelques détails sans importance. Il avait hâte d'avoir à faire à la Red Dead, au moins il était sûr d'être servi.
Kazuki finit par arriver près du bureau de la directrice. Le mieux serait de lui faire un petit rapport rapidement, et après il serait tranquille pour aller dormir. Il marchait tranquillement dans les couloirs lorsqu'il l'entendit parler seule. Elle était dans les couloirs, devant une fenêtre, à parler au téléphone. Le jeune homme resta au coin du mur en attendant qu'elle finisse. Lui de son côté finissait aussi, mais sa canette. Il la lança dans une corbeille toute proche avant de commencer à repartir. Il prit le téléphone qu'il avait récupéré, mais avec le sans qu'il y avait dessus, l'appareil glissa et tomba au sol se fracassant en deux.

-_- ...
"Raaaah le con !"

Voilà qu'il avait démonté une piste probable. Il s'accroupit essayant de ramasser les morceaux. Peut-être pourrait-on en tirer des infos avec les pièces.. Bref, il se demandait si c'était utile ce qu'il faisait. Il se redressa et rangea les pièces dans sa poche en soupirant, puis se tourna avant de voir Mitsuragi-sama.

"Bonjour Madame.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rena Mitsuragi
°Fondatrice / Directrice de la Lune Noire°
°Fondatrice / Directrice de la Lune Noire°
avatar

Messages : 594
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 24 ans
°Affinité élémentaire° : La Foudre
°Votre personnage en 3 mots° : Mystèrieuse, Lunatique et Excentrique

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne au clair de lune...   Mar 28 Juil - 20:54

Ce bruit soudain, qui venait de partir en échos dans les couloirs vides et silencieux, comme si on venait de laisser tomber un petit objet, fit sursauter la Directrice qui tourna vivement la tête derrière elle. Qui était-ce à une heure pareille ? Bon, c’était assez gonflé de se le demander vu que, elle-même, se baladait dans les couloirs toute seule. Errant comme une âme perdue. Restant immobile quelques instants, elle se posait pas mal de question. Mais vu que l’alarme ne s’était pas mise en marche, ce n’était pas un Virus. Alors, soit un scientifique ou un autre Jinchuriki, sa ne pouvait être que cela. Evidemment, pour en avoir le cœur net, il fallait aller le vérifier par sois même. Et c’est d’ailleurs ce que fera Rena, sortant sa main droite de sa poche, elle revint sur ses pas, bifurquant sur sa gauche avant d’apercevoir une personne accroupie, semblant ramasser les débris de l’objet tombé à terre. Pour commencer, elle planta son regard dans son dos. Et du premier coup d’œil, elle remarqua la silhouette de Kazuki Kishimoto, l’un de ses chefs-adjoints les plus compétents de la Lune Noire. Elle avait été particulièrement fière de l’avoir gradé de la sorte. Il en avait clairement les compétences. Surtout qu’il maniait incroyablement bien son Jinki, contrairement à certains qui étaient toujours au stade de l’entraînement. Croisant alors les bras, soupirant légèrement, elle fit prendre conscience au jeune homme qu’elle était là, derrière lui. Et dès lors que ce dernier le réalisa en se retournant, elle lui décocha un chaleureux sourire, déposant ses mains sur ses hanches, le regard un peu sévère.

- Bonjour Kishimoto. Qu’est-ce que vous trafiquiez à l’instant, accroupit ? Commencera-t-elle à lui dire, regardant un morceau de plastique trainer parterre.

S’approchant du jeune homme, elle se pencha en avant, tendant la main pour ramasser un bout du portable qui avait pu échappé à l’emprise de Kazuki. Et avant de le lui tendre gentiment, Rena enchaîna, mais plus sérieusement désormais, un visage toujours aussi impassible, malgré un petit sourire constant sur ses lèvres pâles.

- Tenez, vous avez oublié celui-ci. Dit-elle en prenant sa main droite avec la sienne, déposant alors le débris dans la paume de cette dernière, refermant ses doigts par la suite de sa main gauche. Tâchez de ne pas détruire des éventuelles pistes, Kishimoto, sa serait bien embêtant si l’unes d’elles s’avéraient fort utiles pour nos investigations. Mais soit…

Souriant toujours, elle recula d’un pas, se mettant ensuite face à la fenêtre qui dominait la ville de Tokyo. Restant silencieuse quelques secondes avant de fourrer sa main dans la poche de sa blouse blanche afin d’en ressortir une enveloppe.

- Du coup... Sa tombe bien, je vous cherchai justement. Prenez ceci.

La jeune femme lui tendit la fameuse enveloppe contenant une simple photo et quelques cordonnées sur la personne en question. Oui, vous ne rêvez pas. Rena allait confier une mission à notre cher Kazuki pour la journée à venir. Une mission qui pourrait être banale comme subitement dangereuse. Il était impossible de réellement estimer le danger potentiel qui pourrait menacer les membres de la Lune Noire en mission. Mais, la Directrice n’avait aucun doute envers les capacités de ce chef. C’est pour cela qu’elle lui avait réservée cette mission, sachant pertinemment qu’il en serait à la hauteur, même si la situation en viendrait à se compliquer. Mais les explications ne tardèrent pas à suivre. Et ce, avant même que Kazuki ait saisi l’enveloppe avec ses doigts.

- À l’intérieur de cette enveloppe vous trouverez une photo et quelques cordonnées que je vais vous émettre maintenant, sa sera bien plus rapide. Kishimoto, je vous mets dès maintenant sur une mission. Il m’est encore impossible de vous dire si elle est dangereuse ou non. Mais restez constamment sur vos gardes. Dira-t-elle pour commencer, employant un ton sérieux et sévère à la fois. La mission consistera à ce que vous trouviez un homme, Edward Rester, un espion professionnel dans la filature. Trouvez-le… Et ramenez-le ensuite. Et ne vous posez pas de question, c’est un allié, alors, si nécessaire, protégez-le. D’après mes recherches, il se trouverait dans la périphérie de la ville de Tokyo… Soit proche des champs de force. J’ai confiance en vos capacités, c’est pour cela que je vous confie cette tâche. Vous en sentirez vous capable de mener cette mission à bien et de me ramener Rester ?

Lui remettant l’enveloppe entre les mains, Rena souriait toujours de la
même façon, malgré l’ambiance soudainement un peu tendue. Mais le silence ne tardera pas à s’installer un petit moment. La Directrice plongea dans ses songes, réfléchissant à diverses choses à la fois, son regard bleuté toujours fixé sur celui du jeune homme en face d’elle. La main tendue, elle attendait que ce dernier s’empare de l’enveloppe et l’ouvre pour en lire le contenu.


[Contenu de l'enveloppe]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuki Kishimoto
°Chef-Adjoint de la Lune Noire°
°Chef-Adjoint de la Lune Noire°
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/07/2009
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 24 ans
°Affinité élémentaire° : Argent
°Votre personnage en 3 mots° : Discret, Combatif et Joyeux

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne au clair de lune...   Ven 31 Juil - 20:47

Kazuki resta accroupi quelques seconds à contempler son oeuvre et à jouer avec les morceaux brisés du téléphone. Dans son dos il entendit un soupir, tourna la tête brièvement puis se ermit à ses activités avant de se rendre compte de qui il s'agissait. Il se retourna vers Mitsuragi-sama qui lui sourit chaudement tout en gardant un oeil sévère sur lui.

- Bonjour Kishimoto. Qu’est-ce que vous trafiquiez à l’instant, accroupit ?

- Rien de bien grave. J'ai juste détruit un téléphone appartenant à un virus...

Elle prit sa main, et déposa un des morceaux avant de le refermer dans la main de Kazuki.

- Tenez, vous avez oublié celui-ci... Tâchez de ne pas détruire des éventuelles pistes, Kishimoto, sa serait bien embêtant si l’unes d’elles s’avéraient fort utiles pour nos investigations. Mais soit…

Kazuki garda le silence. Il n'avait pas d'excuse, sinon sa maladresse, ce qui n'en était pas forcément une. Le jeune homme appréciait beaucoup sa supérieure. Elle pouvait paraître un peu sévère, mais elle était amicale avec ses hommes, Kazuki lui faisait entièrement confiance.
Rena se retourna, et alla face à la fenêtre surplombant la ville. Kazuki se mit à sa hauteur, et fit de même, le regard vaguement plongé vers les innombrables tours. Sa main droite dans la poche, la gauche jouant avec les morceaux du téléphone.


- Du coup... Sa tombe bien, je vous cherchai justement. Prenez ceci.

Kazuki jeta un regard en coin sur ce que Rena tenait en main. On ordre de mission dans une enveloppe. On ne sait jamais ce à quoi il faut s'attendre, la seule chose à faire est d'ouvrir et de suivre les directives. Le jeune homme continua de jouer avec les débris dans sa main.


- À l’intérieur de cette enveloppe vous trouverez une photo et quelques cordonnées que je vais vous émettre maintenant, sa sera bien plus rapide. Kishimoto, je vous mets dès maintenant sur une mission. Il m’est encore impossible de vous dire si elle est dangereuse ou non. Mais restez constamment sur vos gardes. Dira-t-elle pour commencer, employant un ton sérieux et sévère à la fois. La mission consistera à ce que vous trouviez un homme, Edward Rester, un espion professionnel dans la filature. Trouvez-le… Et ramenez-le ensuite. Et ne vous posez pas de question, c’est un allié, alors, si nécessaire, protégez-le. D’après mes recherches, il se trouverait dans la périphérie de la ville de Tokyo… Soit proche des champs de force. J’ai confiance en vos capacités, c’est pour cela que je vous confie cette tâche. Vous en sentirez vous capable de mener cette mission à bien et de me ramener Rester ?
- Ah du taaaaaff...

Rena utilisait un ton formel, comme à son habitude dans ce genre de situation. Ce devait venir d la tension émanant de la mission donnée. Kazuki, et même Rena ne savaient vraiment ce que réservait cette mission. Le danger pourrait se montrer, ou rester dans son coin, les périphéries du champ de force n'étant pas les plus sûrs quartiers de la ville. Kazuki laissai filer quelques secondes de silence en faisant face à la jeune femme. Il prit finalement l'enveloppe et l'ouvrit. Le visage de Rester y était, mais le sachant espion spécialisé en filature, il ne serait peut-être pas reconnaissable. Le Jinchuriki rangea le papier dans sa poche intérieure de sa veste puis acquiesça d'un mouvement de tête, approuvant la mission. Cependant, certaines questions trottinaient dans sa tête.
Kazuki baîlla puis s'étira. Lui qui pensait pouvoir rentrer dormir, il était servi.

- J'espère qu'il en vaut la peine, j'ferais pas ça pour sa face de joli blond. Une mission à presque 4h du matin. Vous étonnez pas si je pointe pas au bureau demain.

Kazuki regarda les restes du téléphone qu'il gardait depuis un moment, avant de les balancer dans la corbeille la plus proche.

- Vous m'avez pas dit... Pourquoi dois-je ramener ce beau blond. Qu'a-t-il de si important à nous raconter ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rena Mitsuragi
°Fondatrice / Directrice de la Lune Noire°
°Fondatrice / Directrice de la Lune Noire°
avatar

Messages : 594
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 24 ans
°Affinité élémentaire° : La Foudre
°Votre personnage en 3 mots° : Mystèrieuse, Lunatique et Excentrique

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne au clair de lune...   Lun 3 Aoû - 19:43

Les yeux perdus à l’horizon, Rena ne répondit pas tout de suite à la question que venait de lui poser le jeune homme à ses côtés. À vrai dire, elle réfléchissait à comment le lui expliquer. Ce n’était franchement pas évident, mais elle avait un travail à lui fournir et pour cela, elle avait besoin de son aide à lui. Et ce fut alors qu’elle sortit une seconde enveloppe de sa poche, la soulevant au niveau de son visage afin de la montrer à Kazuki. Ce qui contenait dedans un document top-secret et nul ne devait la voler. Si elle venait à sombrer dans les mauvaises mains, avant que Rester ne puisse la lire le premier, qui sait les misères qui se profileraient à l’avenir. On ne saura jamais le danger que pourrais causer ce simple bout de feuille. Mais voyons, que croyez-vous ? Rena n’est pas aussi stupide au point de foutre un papier si important dans une enveloppe pareille ! Seuls Rester et elle se comprendrait dès que le message sera mis à jours. Sa pourrait s’avérer très drôle. Cependant, elle abaissa l’enveloppe vers Kazuki afin qu’il la prenne. Mais, avant cela, la Directrice déclara d’une voix calme, mais toujours aussi sévère.

- Si vous ne vous pointez pas au bureau demain, ce n’est pas grave. Je n’ai pas spécialement besoin que vous me fassiez un rapport. Ceci sera sûrement contradictoire avec l’ordre de mission que je vous ai donné avant, mais vous devrez simplement lui remettre cette lettre et non me le ramenez. Commencera-t-elle avant de mettre le bout de papier dans les mains du Jinchuriki. Mais en aucun cas elle ne doit tomber dans de mauvaises mains. Elle contient des informations si importantes que si, même l’armée, tomberait dessus, sa nous décimerai en un éclair si ils parvenaient à l’employer comme il se doit. Alors, faites attention. Sortez d’ici, en toute discrétion, en cachant l’enveloppe où vous voulez. Mais jamais elle ne devra être visible. Est-ce suffisamment claire ?

Sur ces mots, Rena lâcha l’enveloppe et se remit face à la vitre. Maintenant venait le moment de lui expliquer pourquoi elle avait tant besoin qu’il accomplisse cette mission d’aussi bonne heure. Mais quels mots utiliser ? Par où commencer ? En tout cas, ce qui était sûr, quand Shamus allait revenir, Rester devra lui être au courant pour l’enveloppe. Soit, avant les coups de midi. Alors, il ne fallait pas traîner. Surtout qu’elle ne doutera en rien en ce qui concernait Kazuki. Elle savait parfaitement qu’il parviendrait au bout.

- Cette face de joli bond à un nom qui lui est propre, je vous prie de l’utiliser convenablement et de ne plus avoir à user de surnoms aussi…. Soit, laisser tomber. Vous devez impérativement lui remettre cette lettre avant midi. Pourquoi ? Pour la simple raison que j’ai une mission importante à planifier pour l’Organisation et j’ai besoin d’un renseignement crucial de sa part. Et non, je ne peux pas me tourner vers quelqu’un d’autre, si jamais vous vous posiez la question en ce moment. Il est le seul à pouvoir me répondre.

Lâchant un long soupir, suivit d’un bâillement interminable, Rena étira ses bras au-dessus de sa tête. Sans le vouloir, elle exposait toute la finesse de sa silhouette en s’étirant ainsi. Mais ce fut suffisamment bref pour que l’on n’ait pas le temps de la regarder d’un regard pervers ou je ne sais quoi comme autre genre. Et cette fois-ci, le silence s’empara réellement des lieux. On ne pouvait entendre que le moteur des voitures, très légèrement, qui traversaient les rues juste en bas, devant l’imposant bâtiment de la Lune Noire.

- Au faite, Kazuki, comment allez-vous ? Vous êtes un peu… tâché de sang. Dois-je en déduire que vous éliminer quelques Virus qui traînaient dans les parages ? Lui demandera-t-elle en tournant légèrement la tête sur le côté, pour pouvoir le voir, lui décochant un de ses plus beaux sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuki Kishimoto
°Chef-Adjoint de la Lune Noire°
°Chef-Adjoint de la Lune Noire°
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/07/2009
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 24 ans
°Affinité élémentaire° : Argent
°Votre personnage en 3 mots° : Discret, Combatif et Joyeux

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne au clair de lune...   Ven 7 Aoû - 4:41

Rena semblait vraiment pensive, le regard perdu dans l'horizon comme cela. Ou la réponse n'était pas connue, ou alors la question n'avait pas lieu d'être. Kazuki se tourna légèrement vers elle toujours en train de la fixer. Et c'est à ce moment qu'elle sortit une nouvelle enveloppe, une seconde qu'elle haussa vers son visage pour en montrer la valeur. Sans dire mot, elle lui tendit cette enveloppe et il la prit avec un regard indifférent.

- Si vous ne vous pointez pas au bureau demain, ce n’est pas grave. Je n’ai pas spécialement besoin que vous me fassiez un rapport. Ceci sera sûrement contradictoire avec l’ordre de mission que je vous ai donné avant, mais vous devrez simplement lui remettre cette lettre et non me le ramenez. Commencera-t-elle avant de mettre le bout de papier dans les mains du Jinchuriki. Mais en aucun cas elle ne doit tomber dans de mauvaises mains. Elle contient des informations si importantes que si, même l’armée, tomberait dessus, sa nous décimerai en un éclair si ils parvenaient à l’employer comme il se doit. Alors, faites attention. Sortez d’ici, en toute discrétion, en cachant l’enveloppe où vous voulez. Mais jamais elle ne devra être visible. Est-ce suffisamment claire ?

Kazuki regarda la lettre sous toutes ses coutures, comme si cela pouvait servir à quelque chose. Il en était intrigué.


Compris. J'avais oublié qu'on faisait aussi dans l'espionnage...

Kazfiel rangea le nouveau morceau de papier dans une des poches intérieures de sa veste, avant de la réajuster et reporter son regard vers la ville. Il poussa un bref soupir. Non pas qu'il pensait qu'il n'était pas à la hauteur de cette mission, mais les filatures, les recherches etc n'étaient pas son genre. C'était plus un homme d'action, mais au vu de l'importance du fichier reçu, il ne pouvait refuser, encore moins échouer. Il posa sa main sur l'endroit où se tenait l'enveloppe et ferma les yeux, méditant et prenant conscience de l'importance du renseignement. De vie ou de mort. Tout ce qu'il avait à retenir.


- Cette face de joli bond à un nom qui lui est propre, je vous prie de l’utiliser convenablement et de ne plus avoir à user de surnoms aussi…. Soit, laisser tomber. Vous devez impérativement lui remettre cette lettre avant midi. Pourquoi ? Pour la simple raison que j’ai une mission importante à planifier pour l’Organisation et j’ai besoin d’un renseignement crucial de sa part. Et non, je ne peux pas me tourner vers quelqu’un d’autre, si jamais vous vous posiez la question en ce moment. Il est le seul à pouvoir me répondre.

-Je retiendrai. Son nom c'est Rester.. Ne vous inquiétez pas, ce document lui sera remis en mains propres dans les plus brefs délais. Surtout si ça peut planifier une opération de l'Organisation, ça promet.


Le silence de la nuit refrappa de nouveau. Rena laissa échapper un long bâillement, suivi d'un étirement très bref, mais que Kazuki eut le temps de regarder du coin de l'œil. Dans un petit rire, il détourna rapidement le regard, ayant remarqué la fine taille de son supérieur. De toutes les sortes de hiérarchie existantes encore, il a fallu qu'il aie une jolie fille comme patron. Cela ne fit que faire Kazuki étouffer un petit rire.

- Au faite, Kazuki, comment allez-vous ? Vous êtes un peu… tâché de sang. Dois-je en déduire que vous éliminer quelques Virus qui traînaient dans les parages ?

Oh ça.. J'ai un peu sommeil, mais la nuit n'a pas été particulièrement éprouvante. Et oui, je m'occupe de ces parasites en ville, même s'il sont faibles. C'est toujours ça de moins, et puis ça m'occupe.

Il détourna doucement le regard en souriant pour échapper au regard de Rena. Elle avait un superbe sourire, et Kazuki avait préféré ne pas le regarder trop longtemps pour ne pas y succomber. Son paquet de cigarettes lui manquait tout d'un coup, c'est le genre de situation où il aimerait s'en servir. A la place, il fit glisser discrètement sa langue sur ses incisives tout en regardant l'horizon. Il laissa filer une minute dans le silence... ce genre de chose était pesante au fond, même si ce n'est qu'une minute dans une vie, une minute silencieuse et inanimée pouvait sembler une éternité.

-Je ferais mieux d'y aller. Si je dois mettre la main sur un type qui se terre aux abords du champ de force, ça risque de me prendre quelques heures. Vous pouvez compter sur moi ''Mitsu''-sama"

Sur ces mots, le Jinchuriki tourna les talons et donna le dos à son supérieur en rangeant ses mains dans les poches de son pantalon. Puis il se tourna avec un petit sourire malicieux.

"On se revoit pour le déjeuner Mme la Directrice ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rena Mitsuragi
°Fondatrice / Directrice de la Lune Noire°
°Fondatrice / Directrice de la Lune Noire°
avatar

Messages : 594
Date d'inscription : 25/05/2009
Age : 30
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 24 ans
°Affinité élémentaire° : La Foudre
°Votre personnage en 3 mots° : Mystèrieuse, Lunatique et Excentrique

MessageSujet: Re: Rencontre nocturne au clair de lune...   Mar 11 Aoû - 20:52

La directrice laissait son regard se perdre à l’horizon, au travers de la vitre, son reflet s’y reflétant légèrement. Il faisait encore bien nuit mais le soleil ne tardera pas à se montrer sur ce monde désastreux qu’était devenue la terre. Seulement deux villes, au Japon, avait bien s’échapper de ce massacre. Tokyo ainsi que Kyûshû où Rena percevait un mauvais pressentiment. Qu’il y avait-il là-bas pour qu’elle se sente ainsi en y pensant tout bêtement ? Est-ce que la ville était déserte ou totalement terrorisée, attendant que l’une des deux organisations, La Lune Noire ou l’Armée elle-même, intervienne rapidement. C’est pour cela qu’elle avait tant besoin que Kazuki apporte à temps cette enveloppe à Rester. Seul ce dernier pourrait éventuellement lui apporter quelques précisions sur la situation de cette ville. Mais une inquiétude ne cessait pas de la harceler depuis quelques minutes. Malgré qu’elle ait mise la mission entre les mains d’un excellent Jinchuriki, elle était inquiète sur ce qu’il pourrait se trouver sur son chemin. La périphérie était réputée pour être la partie de la ville la plus dangereuse avec les quelques infiltrations de Virus. Et heureusement, l’armée, malgré les quelques tensions entre la Lune Noire et cette dernière, était toujours à leur post pour veiller à la bonne vie de la capitale. Et ainsi, ils limitaient les victimes de la bactérie. C’était déjà un énorme poids qu’elle avait en moins à porter sur ses épaules. Et, au bout de quelques autres minutes qui parurent interminable, la jeune fille posa son regard sur Kazuki. Elle lui répondit avec un sourire lorsque ce dernier lui déclara avoir éliminé quelques une de ces abominations dans la ville. Sa lui faisait du bien de voir que certains prenaient des initiatives tous seuls sans à devoir attendre les ordres de leur cheffe. Sa faisait un peu de travail en moins.

- Bien, je vous félicite de prendre des initiatives par vous-même. Continuez ainsi et la ville en sera complètement débarrassée. Sans oublier que sa ne sera pas une tâche facile. Déclara-t-elle en croisant les bras, après s’être étirée brièvement. Un petit frisson lui parcouru l’échine.

*Qu’est-ce que j’ai sommeil, moi, je n’ai pas arrêté…*

Levant à nouveaux les yeux sur le cadran numérique, elle aperçu l’heure très… matinale. Se disant qu’elle devrait aller piquer une petite sieste, elle mit une main dans sa poche droite tout en continuant de sourire à Kazuki, comme elle le faisait toujours, d’ailleurs. Mais ce dernier reprit la parole, déclarant qu’il ferait mieux d’y aller. Ce n’était pas faux ! Plus vite c’était fait, plus vite elle pourrait avancer dans ses projets. Et avant que l’homme ne s’éloigne trop d’elle, Rena s’entreprit de lui renvoyer :

- Soyez prudent, Kishimoto. Malgré que l’armée protège les abords de la ville, je ne sais pas ce qu’il pourrait y grouiller, là-bas. Mais, j’ai pleine confiance en vous. Alors, je suis sûre que ce ne seront pas des virus qui vous tueront et que je vous reverrai demain. N’est-ce pas ? Dit-elle avec une voix qui trahira sa légère inquiétude.

Elle ne s’attendait pas à recevoir une réponse en retour, mais elle savait que l’homme l’avait entendue parler. C’était tout ce qu’il devait savoir. Oui, Rena s’inquiétait plus que la normale, ces derniers jours. Quelque chose d’étrange planait dans l’air. Mais quoi ? Qui ? Elle ne le savait pas… Peut être qu’elle se craignait elle-même ? Kazuki lui tourna alors le dos, lu lançant comme une invitation à aller manger en tête à tête. Rena laissa alors un large sourire se dessiner sur ses lèvres. Au moins, c’était une réponse, indirect oui, à ses inquiétudes. Elle pu le laisser aller sans en avoir trop peur. Et ses yeux ne quittèrent pas une seule seconde son dos, pas tant qu’il serait encore visible, là, dans le couloir. D’ailleurs, elle lui répondit :

- Avec plaisir ! Commença-t-elle avec enthousiasme et en terminant dans un faible murmure… Kazuki… Soyez prudent.

Sur ces quelques mots, elle détacha son regard bleuté du dos de ce dernier et s’éloigna à son tour, partant au sens inverse, de là où elle était arrivée tout à l’heure à vrai dire. Et au vu de l’heure qu’il était actuellement, pourquoi ne pas aller prendre une petite sieste ? Oui, c’est sûrement ce qu’elle allait faire désormais. Ainsi donc, elle se dirigea vers l’ascenseur afin de retourner à son bureau…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre nocturne au clair de lune...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre nocturne au clair de lune...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Edition Clair de Lune
» Un rendez-vous au clair de Lune [PV Melody]
» Pratiquant la magie au clair de lune...
» [UploadHero] La Septième compagnie au clair de lune [DVDRiP]
» Un pique-nique au clair de lune [Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Embryo's World :: The Embryo's World Rpg ! :: Tokyo :: L'Organisation de la Lune Noire :: Les couloirs-
Sauter vers: