The Embryo's World

2089 : Le monde vit-il ses dernières heures ? Une seconde fois ? (Forum déconseillé au - de 16 ans)
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Histoire, mais fantastique cette fois!

Aller en bas 
AuteurMessage
Carlyassa
°Mi-Humain(e) Mi-Virus°
°Mi-Humain(e) Mi-Virus°
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/06/2009
°Races° : Humaine
°Âge du personnage° : 16
°Affinité élémentaire° : Foudre
°Votre personnage en 3 mots° : hyper super bien

MessageSujet: Histoire, mais fantastique cette fois!   Sam 25 Juil - 13:21

Chapitre 1 : Une Deuxième sorti!

C'était un jour comme les autres, un matin comme les autres, et comme tous les matins il se faisait réveiller par un bruit, sans savoir lequel, car il vivait dans une petite maison, et autour de cette maison, des immeubles étaient en construction, alors tous les matins, il se fait réveiller, soit par un bruit de perceuse, soit par sa mère qui crie parce qu'il est au retard. Bref, ce matin là, il se réveilla et pris son petit déjeuner, très restreint, un bout de pain et un verre d'eau, et oui! Sa mère est très... Méchante, elle n'est pas pauvre, pas du tous même, mais elle préfère garder son argent pour elle, et a chaque fois qu'elle a une colère elle déchaine tous sur lui, lui... C'est Jimmy, un garçon de neuf ans, comme tous les autres, par contre son histoire n'est pas comme celle de tous les garçon de son âge, déjà... jimmy est a des court cheveux sales et bruns, un garçon tous a fait ordinaire, il est plutôt gentil, il a toujours été comme ça mais sa mère ne lui montre aucune satisfaction. Vous vous demander surement où est son père, et bien... Il est mort, il ne la jamais connu, mais a ce que sa mère dit c'était un Homme "bon", donc en gros sa voulait dire qu'il s'entendait bien, et s'entendre bien signifiait être pareil... Et être pareil signifiait que son père aussi devait être une "ordure".

Bref, ce matin là il se réveille, pris son petit déjeuner et voulu sortir, mais sa mère n'était pas de cette avis, elle ne voulait pas qu'il sorte, alors tant pis, il restera dans sa chambre toute la journée. Non, finalement non, aujourd'hui il n'allait pas se laisser faire, il allait devant ça mère et lui dis droit dans les yeux :

-S'il te plait. Dit-il avec des yeux et un ton doux. Je renterais très vite!

-Non! Insista sa mère. Tu ne sort pas d'ici!

Tant pis, il aurait essayer, alors il monta dans sa chambre, et attendit, coucher sur son lit, que la journée passe, et oui... Il n'a pas d'amis, ne sort jamais et ne va pas a l'école, autant dire que ces journées sont calme, trop calme. Pourtant, il était sur que s'il allait a l'école, il aurait beaucoup de copains, et très vite. Il se voyait déjà dans une belle école avec une grande cour, et des cours ennuyant, mais sa serait toujours mieux qu'ici a ne rien faire. Il faisait les cent pas dans ça chambre juste après s'être lever de son lit. Ha oui, sa chambre, j'ai surement oublier de vous en parlez, surement parce qu'il n'y a pas grand chose a dire, imaginer, un truc tous petit, un lit, et voila, vous venez de voir la chambre de Jimmy, assez simple non? Oui je sais, rien, il n'a rien, vous vous demandez surement comment il a pu tenir tous ce temps, sans ordinateur, sans radio, sans portable, sans jouets pour les enfants de son âge? Et bien, il est habituer tous simplement. Bientôt, il allait fêter ces 10 ans, il ne se rappelle d'aucun cadeau l'or de son anniversaire, comme a noël bien sûr. Ha si, il avait eu le droit de voir la télé pendant cinq minutes, c'est le seul cadeau dont il se rappelle, si on peut appeler ça un cadeau bien sûr.

Bon allez, c'était le moment de se révolter, pourquoi a t-il attendu autant de temps? Il allait devant sa mère et lui dis :

- S'il te plait! Lui dit-il avec le même ton que la dernière fois.

- Dix minutes, pas plus. Dit-elle d'un ton agacer.

- Youpi! M'ci Maman!

Et il ouvra le porte d'entrer, une nouvelle fois, la dernière fois qu'il l'avait fait, et la première, c'était pour allez faire des course. Mais bon cette fois il allait pouvoir prendre l'air un petit peu, il mettait un pied dehors, et il pu enfin voir la lumière du jour depuis bien longtemps... Il allait un peu partout, tous en essayant de ne pas perdre le chemin de la maison, il n'avait pas de montre évidemment, donc il devait allez faire un tour à la boulangerie pour voir l'heure, tous en achetant un pain au chocolat... Oui, ce n'était pas son argent, mais celui de sa mère qu'il avait piquer dans son dos quelques jours avant. Il entra dans la boulangerie après l'avoir trouver et :

- Pain au choc S'iou plait! Dit-il tous excité.

- Tien. Dit la boulangère en lui tendant son pain au chocolat.

Il posa l'argent sur la table et s'en alla un peu plus loin pour le manger. Il croqua dedans, sa faisait longtemps, même la première fois qu'il mangeait quelque chose d'aussi bon, mais bon, il le fini très vite, et il eu vite rien a faire dehors, devant lui... Il y avait deux policiers, devait-il lui dire ça? Allait-ils le prendre au sérieux? Et est-ce que ça servirait a quelque chose? Non, il s'enleva vite ces idées de ça tête puis il retourna chez lui avant que l'horaire donner par sa mère ne soit dépasser.

Il ouvra la porte de chez lui, une nouvelle fois et entra. Il soupira :

-Voila, fini, re-bonjours m'man. Dit-il entre deux soupires.

-J'espère que tu ne t'est pas trop amuser, en tous cas si c'est le cas, je te prévient que tu ne va plus t'amuser longtemps. Grogna t-elle. Je suppose que tu va me dire que mes cinquante centimes on disparu tous seul?

Gloups... Elle l'avait remarquer, il allait prendre la pire racler de sa vie... Et il ne pouvait pas faire grand chose maintenant, derrière lui se tenait la porte d'entrer, et en reculant vers cette dernière :

-J'espère que ta vie sera bien mieux sans moi! Dit-il, pour la première fois énerver.

Il claqua la porte derrière lui, avant de partir il avait pu apercevoir la tête que faisait sa mère derrière la porte, il n'allait pas s'en sortir dehors comme ça... Surement pas, ça n'allait pas durer longtemps, il allait mourir de faim, et ça mère ne voudrait plus lui ouvrir la porte maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlyassa
°Mi-Humain(e) Mi-Virus°
°Mi-Humain(e) Mi-Virus°
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/06/2009
°Races° : Humaine
°Âge du personnage° : 16
°Affinité élémentaire° : Foudre
°Votre personnage en 3 mots° : hyper super bien

MessageSujet: Re: Histoire, mais fantastique cette fois!   Sam 25 Juil - 16:37

Chapitre 2 : Un monsieur bizarre.

Voila, il avait enfin fait ses adieu a sa mère, maintenant, il ne lui restait plus qu'a ne pas mourir. Il s'arrêta, fouilla ces poches, rien... Pas un sous, sa n'allait pas être facile avec rien dans les poches, il continua sa route vers l'infini, a oui, j'ai oublier quelque chose de très important, sa mère... Sa mère, elle est brune elle aussi, des cheveux frisé et une tête remplie de boutons. D'ailleurs, la dois ou Jimmy avait eu l'audace, ou alors la stupidité de lui dire quel ressemblait a la télécommande de ça télé, il n'avait pas manger pendant deux jours, même si il ne savait pas pourquoi il avait fini par être puni.

Dans la rue, il continuait... Continuait quoi? Bonne question, très bonne question, qu'est ce qu'il pouvait faire maintenant, allez se plaindre a la police? Non, sinon il allait revenir dans ça maison, ou alors lui dire que ça mère est morte pour qu'on le place dans une famille d'accueil? Non plus, si un jour il retrouve la vérité, il va se faire tuer. La réponse était : Rien, ne rien faire, juste essayer de toquer au porte et jouer son pauvre pour avoir de l'argent. Non, même pas, ça non plus il ne pouvait pas le faire... Sinon on lui demanderait où est sa mère, de toute façon pour l'instant, il n'avait pas faim.

Bon, il fallait faire quelque chose, il entra dans ce qui semblait être un restaurant, a l'intérieure, des chaises rouges a côté de tables en bois qui ne devait même pas valoir vingt euros, un restaurant de fortune construit pour les ouvriers surement, comme ça quand il étaient en pause, il pouvait venir se rafraichir ici. Mais il y avait autre chose dans ce restaurant, il y avait un monsieur, ni gros ni maigre, avec des cheveux long court, vous me direz... Rien de particulier? Et bien a côté de sa chaise, il y avait une sorte de grand marteau bleu avec des petits symboles qui ressemblait a des vagues partout autour. Personne n'était là à part lui, mais ce qu'il lui dis était bien plus étrange que cela :

- Enfin, je commençais a m'impatienter. Dit-il d'un ton calme.

Jimmy regardait autour de lui, personne d'autre, alors il parlait bien a lui? Qui était ce monsieur bizarre? Jimmy le regarda en fronça les sourcils, l'homme ne l'avait même pas regarder en lui parlant, alors peut-être c'était-il tromper de personne, puis l'homme reprit la parole, mais en le regardant cette fois :

- Et bien, assis toi, tu ne veut pas que je t'explique ? Avec le même ton, il n'avait même pas l'air de poser une question.

Jimmy s'avança, il n'avait rien a perdre, mais il avait quand même un peu peur. Il continua doucement vers l'homme, puis s'assit doucement sur la chaise, ces jambes ne touchaient même pas le sol, puis l'homme reprit la parole :

- Eh bien, par où commencer, tu a neuf ans et demi, je pensait te recueillir a huit ans, mais bon tu n'est venu là qu'aujourd'hui. Bon, on va commencer par l'essentiel, tu est un destructeur. Commença t-il. Je dirait même le meilleur d'entre nous tous. Je vais essayer tous de même de m'expliquer un peu mieux. Bon, si je te commençais par le portail... Oui, je vais commencer pas ça. Hum hum... Et bien, il existe des portails, seul notre royaume en a un, les portails permette de voyager dans un autre monde, et les Necropoles veulent nous le voler, on leurs a cacher la vérité depuis bien longtemps. Il ne sont pas assez... Vivant pour qu'on puisse leur donner, les Necropoles ce sont alliés avec bon nombres d'autres peuples pour nous voler les portails. Mais ce n'est pas tous, nous aussi nous avons des alliés, nos alliés... Ce sont les Ranpars, assez étrange comme nom me diras-tu, tu n'est pas obliger de comprendre tous ce que je te raconte bien évidemment, pas tous de suite en tous cas. Bref, maintenant, parlons de toi, tu est un Destructeur, il en existe quatre au monde, et l'un d'entre eux est : "Maitre", et comme tu l'auras deviner, ce "Maitre" a neuf ans et demi, et s'appelle Jimmy, Jimmy Carter, autrement dis, toi. Maintenant parlons des...

Jimmy qui ne comprenait rien interrompit la conversation en lui disant :

-Vous devez faire erreur, c'est vraiment n'importe quoi ce...

-Chut, interrompis-t-il, écoute moi pour le moment, je suis aussi un Destructeur, j'étais dans ton monde, et j'ai voyager dans le portails, j'ai rencontrer beaucoup de choses que je ne croyait pas possible, c'est juste qu'après avoir traverser le portail, tu ne voudras plus revenir crois moi... Parlons de ton rôle, comme du mien, les Destructeur on un donc avec les animaux magiques, il peuvent en faire ce qu'il veule, mais ce n'est pas pour ça qu'on nous a appeler, c'est juste, qu'on peut mettre fin a la guerre, nous, les destructeurs. Si les destructeurs meurt, le peuple magique : Bien ou mal meurt, ce que je veut dire c'est si les deux destructeurs du Bien meurt, autrement dis toi et moi, notre royaume meurt, et si ont tuent les deux destructeur du mal, les mal perd et nous gagnons la guerre, ainsi que notre portail que nous conservons... Ne me dis pas que je me suis tromper, tu est le bon, celui que je voulais rencontrer, dis moi juste si tu a compris ce que j'ai dis.

Jimmy fis les yeux rond, il avait compris, mais comment il pouvait savoir que c'était un destructeur, et pourquoi lui? Il lui dis :

-Je crois, mais comment vous vous appeler? Et qui vous êtes? Dit-il d'un ton très calme.

-Ha oui, j'ai oublier de me présenter... Je suis Caliel, et comme je te l'ai déjà dis je suis un destructeur, depuis onze ans maintenant. Je suis un Ranpar, mais j'ai été élever dans le Necrusor, le deuxième royaume du Bien. Répondit-il

-Votre, votre nom de famille, c'est quoi? Demandas-t-il du même ton que la dernière fois.

-Nom de quoi? Mais c'est quoi ça? Dit-il d'un ton choquer. Une bêtise inventer par les Humains, Ha... Oui, nom de famille, en effet, toi c'est Carter, et ben moi, j'en est pas. Personne n'en a dans les lieux magiques, j'en avait quand j'étais ici avant, mais je n'est aucun souvenir de ce que ça pouvait être.

-D'ac... D'accord, je... Enfin, je veut bien y allez, je n'est rien a perdre. Dit-il en baissant la tête. Mais, comment on y va, dans les lieux "magiques"?

-Eh bien, suis moi, nous allons prendre le portail.

Jimmy était excité, même si il ne savait pas vraiment ce qu'il l'attendait, il voulait juste voir ces lieux "magiques", ça devait être super, il imaginait déjà de grandes maisons, des jardins fleurit, même si il ne savait pas du tous ce qu'y l'attendait dans ce monde magique. L'homme jeta des petites poussière bleu par terre, puis un grand cercle rond bleu prenait forme juste devant lui, heureusement qu'il n'y avait personne dans le restaurant, ils auraient été choquer, tous comme lui l'était à ce moment la. L'homme fis signe de le suivre, il entra dans le portail avant Jimmy, qui le suivi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlyassa
°Mi-Humain(e) Mi-Virus°
°Mi-Humain(e) Mi-Virus°
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/06/2009
°Races° : Humaine
°Âge du personnage° : 16
°Affinité élémentaire° : Foudre
°Votre personnage en 3 mots° : hyper super bien

MessageSujet: Re: Histoire, mais fantastique cette fois!   Dim 26 Juil - 15:05

Chapitre 3 : Premier cours

Et voilà, il pénétra à l'intérieur, en entrant dans le portail, on ne sentait rien de particulier, sauf peut-être le sentiment d'avoir traversé des millions d'année lumière en un pas. A l'intérieur du monde magique, ce n'était pas du tout ce qu'il avait imaginé, il y avait des plaines qui s'étendaient a perte de vue, des chemins en Pierre et des collines qui descendaient vers des rivières, c'était autre chose que la ville ! Au loin, il y avait un château et le chemin sur lequel ils étaient semblait y amener. Puis Caliel lui donna enfin quelques explications :

- Bon et bien, je ne te présente pas le monde magique, tu savais déjà que c'était ta destination, le château que tu vois là-bas, c'est le château des Necrusor, autrement dit, c'est là que j'ai été entraîné et on va faire de toi un vrai destructeur. Dit Caliel d'un ton assez calme.

Jimmy le regarda avec des yeux rond, puis :

-M'entraîner à être un destructeur ? Euh... Cela va être dur ? Demanda-t-il.

Caliel le regardait en ricanant :

- Tu crois peut-être que ça va être un jeu d'enfant? Oui, ça va être dur et surtout long, pour les créatures qui habitent dans le monde magique, je te les décriraient et t'expliqueraient leurs particularités au fur et à mesure que tu les vois, ça te va ?

- Euh... Dit-il d'un air penseur. Je me vois déjà au travail moi ! Et pour les créatures c'est dac aussi!

Caliel était assez étonné, d'habitude on lui posait dix millions de questions pour les nouvelles recrues, les humains étaient vraiment spéciaux, même s'il en était un avant.

Jimmy Quarteur continuait à le suivre, il se posait beaucoup de questions, mais il n'osait pas lui dire. Il allait voir beaucoup de créatures et il a un don avec elles... Et bien, cela allait être super, même s'il doit s'entraîner jour et nuit, c'est mieux que de rester sur son lit pendant des heures en attendant la fin de la journée. Une journée bizarre s'annonçaient, il pensait souvent à un rêve sur le chemin, il ne pouvait pas croire qu'un tel truc lui arrive un jour, presque comme les autres, il pensait se réveiller le lendemain, en entendant les bruits perceuses des immeubles qui se construisaient juste à côté de son ancienne maison, entendre sa mère gueuler parce qu'il avait dit une bêtise et se faire réveiller par ces cris désagréables. Mais il chassait toujours cette idée de sa tête, c'était derrière lui maintenant.

Le chemin était encore long et il s'arrêtait un peu, car il avait mal au pied et super soif :

- Allez, on a encore une longue route, tien si tu as soif. lui dit caliel en lui tendant une gourde.

- Merci!

Jimmy buvait toute la gourde avant de lui redonner avec un air confus, mais caliel ne dit rien, il se contenta de continuer sa route. Son marteau grinçaient par terre, mais ça ne faisait pas de bruit désagréable comme les hurlements de sa mère, elle l'aurait déjà engueuler car il n'allait pas assez vite.

Cela faisait une heure qu'ils marchaient depuis qu'il lui avait dit merci pour la gourde et le château était plus proche que jamais. Plus qu'une centaine de pas avant d'arriver, Jimmy ne se rendait peut-être pas compte de ce qu'il c'était passer depuis ce matin, mais ce qu'il savait, c'est qu'il vivrait mieux ici qu'avec sa mère, ce ne pouvait pas être pire.

Ils arrivèrent enfin aux portes du château et la chaleur qu'y lui avait tapé sur la tête le fis transpirer seulement en arrivant, mais bizarrement, Caliel devait avoir l'habitude de ça, car il ne transpirait pas. Bref, enfin, ils sont arrivés, Caliel poussa les grandes portes d'entrer qui devait faire quinze mettre de hauteur et deux mètres de largeur chacune, sous les yeux admiratifs de Jimmy qui se demandait comment il pouvait bien faire ça. Arriver, Caliel déposa son marteau à l'entrer du château, il n'avait pas l'air d'avoir peur qu'on le lui vole.

Necrusor, c'était un nom bizarre pour un château bizarre. Jimmy regardait le château pendant que Caliel continua son chemin, puis il s'empressa de le suivre avant qu'il ne disparaisse de sa vue. A l'intérieur, rien de particulier, de grands couloirs qui résonnaient au moindre bruit et beaucoup de portes, si et là, partout à droite et à gauche des couloirs, puis, ils arrivèrent à la fin du couloir, où un grand mur en marquait la fin, mais Caliel sorti une sorte de bâton, mettait la pointe dessus et le bâton s'engouffra dans le mur, qui s'écartait maintenant de chaque côté et laisse place à une grande salle.

Un grand tapis rouge était dévaler comme pour les avant-première. Et au bout, rien, juste un mur, Jimmy pensa qu'il allait reprendre un de ces bâtons. Mais non, il ne fit qu'un signe de main à une personne qui se trouvait a droite, qui s'empressa de venir et de regarder Jimmy de bas en haut, tendis que lui se demandait si cet homme était fou.

- C'est... Dit-il d'un air hésitant.

- Oui Osfaltese, c'est bien lui, c'est Jimmy Quarteur.

- Osfaltese. S'interrogea Jimmy. C'est étrange comme nom non?

Tout le monde le regardait dans un silence absolu qui commençait à devenir gênant, on le regardait avec des yeux rond, puis Caliel dit enfin :

- C'est... C'est un nom des plus courant ici tu sais, il y a beaucoup de gens qu'y s'appelle comme ça, peut-être même que c'est le nom le plus connu du monde magique. répondit Caliel.

Jimmy était vraiment gêné et il regrettait d'avoir fait ce commentaire. Puis Osfaltese pris la parole en s'adressant a Caliel :

- et bien, vous savez où l'amener maintenant, quant à toi Jimmy. Dit-il en baissant la tête pour mieux voir le petit garçon. Je serais ton guide, enfin je veux dire, je suis le guide du château, si tu ne sais pas où trouver quelque chose, tu me trouveras toujours ici, sauf si je suis déjà en train de faire un guidage a quelqu'un qui me la demander avant que toi tu n'ai le temps de me demander dans ce cas-là je serais en train de guider la personne qui m'aura demandé un guidage.

Jimmy le regarda bizarrement, il était vraiment disjoncté celui-là... Mais bon ce n'est peut-être pas de sa faute. Ensuite, Caliel reprit son chemin et Jimmy le suivie. Ils retraversèrent le couloir et Caliel ouvrit une porte parmi les milliers d'autres, à l'intérieur il y avait des créatures bizarres, à première vue des hommes avec des ailes et deux grandes pattes de lion, avec des mains humaines. Caliel se tourna vers Jimmy et lui dit :

- Ça... Ce sont des harpies, comme tu peux le voir ce sont des créatures qui ont muter à travers plusieurs espèces d'animaux. Dit-il d'un ton hésitant. Ils sont douer pour les attaques aux corps à corps et surtout très agiles.

Jimmy regardait les créatures, tendis que Caliel fit signe à Jimmy de le suivre pour allez voir une harpie avec des ailes blanches :

- Je t'amène le destructeur Héor, il doit être près pour dans un an, tu n'as pas beaucoup de temps, tu ferais mieux de t'y mettre de suite. Grogna-t-il.

- Bien sûr, je m'en occupe, vient avec moi... Jimmy...

Jimmy le suivait, Héor pris une porte vers la droite du couloir, puis l'ouvra, il fit signe à Jimmy d'entrer, il s'empressa d'y allez et à l'intérieur, il vit une petite pièce avec rien dedans, elle avait un air de ressemblance avec sa chambre....

- Nous allons commencer par quelque chose de simple. Commença la créature après quelques secondes. Il faut juste prononcer : Anirogalanopidopiadestructatotimplicidorenmpairestumerempa.

Jimmy fit les yeux rond, puis il essaya :

- Aninorupe...

- Non, non : Anirogalanopidopiadestructatotimplicidorenmpairestumerempa. Rectifia-t-il.

Jimmy n'avait toujours rien compris, mais il essaya quand même de la dire :

- Anirogapido...

- Non, non toujours pas. S'énerva-t-il. Ce n'est pourtant pas difficile. Anirogalanopidopiadestructatotimplicidorenmpairestumerempa.

Jimy et la Harpie passèrent deux heures dans la pièce, il n'arrivait toujours pas à le dire, puis, au bout de trois autres heures, il y arriva enfin :

- Anirogalanopidopiadestructatotimplicidorenmpairestumerempa !

Jimmy était stupéfait a l'idée d'avoir réussi, mais aussi stupéfait par ce qui se passa, une fumée rouge le traversa trois fois, puis elle devint verte et disparu :

- A quoi sert cette formule, demanda-t-il.

La harpie répondis :

- A faire de la fumée qui devient verte et disparait. Dit-il.

Jimmy fit des yeux rond, cinq heures pour une fumée ? Mais pourquoi il lui avait dit de faire ça... Vraiment n'importe quoi, la créature était très étrange... Cinq! Cinq heures pour une fumée :

- Maintenant, Alpis, formule très difficile cette fois ! Dit-il.

- Alpis ? S'étonna Jimmy... Alors ça... c'était censée être difficile a dire ? Alpis !

Une boule de feu sorti et venait s'écraser contre un mur qui se reconstruisait aussitôt.

- Incroyable. Dit la harpie. Vraiment incroyable. D'habitude, on prend environ cinq heures pour apprendre cette formule...

Jimmy fit une nouvelle fois les yeux rond, puis la harpie reprit la parole :

- Ca... Caliel t'attend dans la cours, a l'entrée du château, va le voir.

Jimmy quitta la salle pour chercher la cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlyassa
°Mi-Humain(e) Mi-Virus°
°Mi-Humain(e) Mi-Virus°
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/06/2009
°Races° : Humaine
°Âge du personnage° : 16
°Affinité élémentaire° : Foudre
°Votre personnage en 3 mots° : hyper super bien

MessageSujet: Re: Histoire, mais fantastique cette fois!   Lun 27 Juil - 14:50

Chapitre 4 : Rencontre innatendue

Jimmy errait dans les couloirs, il ne trouvait plus la sortie, il ne savait plus où était la cour, pourtant il aurait dû s'en souvenir, c'était tous de même important de savoir comment sortir de ce château. Il cherchait un peu partout pour voir si quelqu'un pouvait l'aider, mais personne ici, que des créatures qui ne savaient pas parlez sa langue, il se retrouva vite seul, assis contre un mur à attendre que Caliel se rende compte qu'il s'était perdu.

Puis, assis contre le mur, il entendit des pas, Caliel avait enfin vu qu'il avait oublié Jimmy, ou peut-être était-ce encore une de ces harpies qui ne savaient pas parlez sa langue. Ha, mais qu'est-ce qu'il est bête, il y avait bien Osfaltese, il se mit debout et allait dans sa salle, enfin il essaya, mais il ne savait plus où c'était, comme la harpie qui parlait son langage, Héor, il ne savait pas non plus où il était... Alors, il retourna là où il était. Mais il n'y avait plus de bruit, il avait peut-être raté Caliel...

Il attendit quelques minutes assis contre le mur à ne rien faire, de toute façon, c'était cela ou alors se perdre encore plus loin dans le château, pourtant il était sûr que la sortie était devant, mais il n'y avait rien, trop de porte menait a d'autre couloir et trop de couloir ne menait à rien. Puis, les pas revenaient, mais pas les mêmes, c'était surement une harpie, mais en ce concentrant plus, les pas n'avaient rien d'une harpie, on aurait dit quelqu'un, qui marchait normalement, comme un humain, donc avec des chaussures, alors c'était peut-être quelqu'un qui parlait sa langue cette fois...

Les pas se rapprochaient de plus en plus, Jimmy tourna sa tête, mais il ne voyait personne, peut-être que c'était son imagination, ou plus simplement encore, qu'il ne regardait pas du bon côté. Tous de façon, il allait bientôt savoir qui s'était, car les pas allait vers son emplacement. Puis, il se retourna, juste à sa droite et vis une magnifique jeune fille qui semblait avoir son âge, elle avait des cheveux long, brun et doux qui lui tombait sur les épaules, un magnifique visage et... Non, ce n'était pas le moment de rêver, il était perdu, il alla vers elle et dis :

-Vous... Tu parles mon langage ? Ma langue ?

-Oui. Dit-elle. Mais tu ferais mieux d'arrêter de parler comme cela a tous ceux que tu croises, on pourrait vite te prendre pour un idiot, ou un fou. Je sais, je sais, tu es Jimmy Quarteur, tu es un destructeur et tu as neuf ans et demi. Tu t'es fait recueillir il n'y a pas longtemps, tu es perdu et tu souhaites trouver le chemin de la cour qui est à la porte juste derrière toi. Moi c'est Hermeline, j'ai ton âge, mais sans me vanter bien plus intelligente, je suis une indélébile et les indélébiles savent tous sur tous...

Jimmy resta bouche-bée un moment, comment elle savait tout ça ? Mais bon il avait une autre question :

- indélébile, comme ces trucs qui s'effacent pas ? Demanda-t-il.

- Non pas du tout, les indélébile sont des personnes qui savent tous et puis ta description sur le mot indélébile n'était pas non plus intelligente ! Dit-elle d'un ton amical.

- Et bah va-y, dis-moi ta définition d'indélébile toi ! Répliqua-il d'un ton moqueur. Ma définition n'était pas si...

- Qui ne peut être effacé. Encre indélébile. Couleur indélébile. Tâche, marque indélébile. Fig., Le Baptême, le sacrement de l'Ordre impriment un caractère indélébile. Synonyme : indestructible, impérissable, inoubliable

Jimmy resta à nouveau bouche-bée, puis il reprit :

- Euh oui c'est très... Commença Jimmy.

- Inteligent. Fini Hermeline. Et ça se voit que tu ne l'es pas toi... Enfin bon ça doit être normale pour un humain comme toi, enfin j'espère, sinon tu leur fais honte.

Jimmy ne dit rien, elle était très vantarde, mais elle n'était peut-être pas si intelligente que ça, Jimmy dit au hasard :

- Qu'est-ce que Lisme ?

- Lisme : Nature : s. f.

Prononciation : li-sm'

Etymologie : Berry, liseire ; esp. lisiera. Lisière est, d'après Diez, pour listière, et est dérivé de liste, bordure (voy. ). Cela paraît très probable ; cette étymologie est encore appuyée par lisse 4, qui est évidemment pour liste. Répondit-elle.

Jimmy la regarda bouche-bée, il ne contait même plus les fois où il l'était en la compagnie de la jeune fille, mais bon, elle devait bien ne pas connaitre un mot.

- arrête toi là... Tu ne m'auras pas, je connais tous les mots de A a Z et même plus s'il en existait bien sûr. Prévint-elle à Jimmy. Je crois que Caliel t'attend dans la cour non, je viens avec toi, je n'ai pas grand-chose à faire pour le moment et je pourrais toujours te servir.

- O.. Ok...

Jimmy entrait dans la cour en traversant la porte que lui avait fait remarquer la fille, suivi de près par cette dernière. Il était maintenant dans la cour. Caliel était au centre, toujours à attendre, puis Hermeline pris la parole :

- Les Destructeurs sont connus pour leurs patiente, mais je ne croyais pas que c'étais possible de ne pas réagir quand on c'est pertinemment que quelqu'un est perdu dans le château. Informa-t-elle.

- Et comment tu peux savoir qu'il le savait ? Dit-il.

- Je le sais... C'est tous. Dit-elle.

Jimmy pensait qu'elle mentait, d'ailleurs il en était presque sûr, mais rien ne servait de s'attarder sur le sujet, si elle ne voulait pas le dire ce n'était pas Jimmy, un garçon de neuf ans et demi qui allait la faire changer d'avis. Enfin bref, il s'avança vers Caliel qui prit aussitôt la parole :

- Ha, quand même... Tu as enfin fini, alors qu'est-ce que cette harpie idiote t'a appris ? demanda-t-il.

A première vue il n'aimait pas vraiment cette harpie, il n'osait pas demander pourquoi, puis il lui répondit :

- J'ai eu le temps d'en apprendre deux seulement, le Anirogalanopidopiadestructatotimplicidorenmpairestumeranimpa.

- Anirogalanopidopiadestructatotimplicidorenmpairestumerempa. Réctifia Caliel. Le sort le plus facile et ?

- Et Altis... Dit Jimmy d'un ton calme.

- Altis, tu as réussi à le faire... Incroyable, tous simplement incroyable, très difficile à prononcer, très difficile. Dit-il.

Jimmy ne voulait pas dire que c'était facile, on allait le prendre pour un vantard, pourtant c'est vrai, pour lui c'était vraiment très facile, comme tout le monde, vous aussi vous arrivez à dire Altis hein ? Ouf... Vous m'avez fait peur... Jimmy se tue, puis Hermeline dis :

- Et moi, je veux le suivre dans ces aventures quand il sera près pour vous savez quoi, je pourrais lui être utile.

- D'accord. Dit Caliel. D'accord Hermeline, si toutefois il est d'accord.

Hermeline regardait Jimmy en lui faisant des yeux doux, il allait la prendre bien sûr, mais il préféra profité de ses yeux doux en la regardant admirativement avant de se secouer la tête et dire :

- Bien sûr, Hermeline. Dit-il d'un ton aussi doux que les yeux qu'elle avait fait.

Hermeline le regarda en souriant et dis :

- Merci, merci beaucoup, j'essaierais de ne pas être trop casse-pied.

Bizarre, elle n'était pas comme cela à l'intérieur, elle était plutôt énervante, il s'était trompé à son sujet, non seulement elle était magnifique et elle était très gentille. Hermeline lui fit un sourire que lui rendit Jimmy.

- Hum, Hum... Interrompit Caliel. Pas de temps pour les amours.

- Completement faux... répliqua Hermeline, ce sourire, c'était pour le remercier !

- Venez là et surtout pour Jimmy, je vais te présenter une créature. Dit Caliel.

Sans réfléchir, Jimmy le suivit, suivi de près par la mignonne petite Hermeline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlyassa
°Mi-Humain(e) Mi-Virus°
°Mi-Humain(e) Mi-Virus°
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/06/2009
°Races° : Humaine
°Âge du personnage° : 16
°Affinité élémentaire° : Foudre
°Votre personnage en 3 mots° : hyper super bien

MessageSujet: Re: Histoire, mais fantastique cette fois!   Lun 27 Juil - 14:51

Chapitre 5 : Une créature ailé.

Jimmy venait juste de se rendre compte d'un truc, Hermeline avait dit qu'elle le suivrait dans ses aventures, jusque la rien de bizarre, mais après elle avait dit : "Quand il sera près pour vous savez quoi..." Et c'est là que c'était devenu bizarre, mais bon, allait-il poser la question ? Peut-être qu'il était censée le savoir déjà et qu'on le prendrait pour un idiot s'il posait cette question...

Il suivait Caliel, ils traversèrent le château pour allez de l'autre côté, à ce demandé pourquoi Caliel l'avait attendu dans la cour d'ailleurs... Donc ils passèrent une nouvelle fois dans une quinzaine de porte, Caliel semblait connaître le château comme sa poche, mais bon a force on devait être habitué à ces quelques millions de portes, après vingt minutes passés à traverser des couloir, ils arrivèrent enfin de l'autre côté du château.

Ils arrivèrent dans un grand cercle d'herbe coucher au sol, on aurait dit un crop circle... Mais non ce n'était pas ça évidemment, il n'y avait pas d'O.V.N.I ici. Enfin bon, ils avancèrent et là... Une sorte de grosses créatures ailé, le pelage blanc et noir, il devait mesurer deux mètres de largeur et cinquante centimètres de hauteur, il avait de grandes griffes, une tête assez bizarre avec des oreilles redresser et...

- C'est un griffon. Dit Hermeline avant même que Jimmy puis-ce poser la question.

- Un griffon ? Dit-il d'un ton étonner.

- Bon : Nature : s. m.

Prononciation : gri-fon

Etymologie : Provenç. griffo ; esp. grifo ; port. gripho ; ital. grifone ; du lat. gryphus, et mieux grypus, dérivé du grec, vautour. C'est un animal fabuleux, moitié aigle et moitié lion.

- Tu aurais dit la première phrase en premier j'aurais compris tu sais. Dit Jimmy accompagné d'un sourire.

Tout le monde arrêta de parlé un moment, Jimmy regardait le griffon et essayait de voir toutes ses particularités, le lion et l'aigle, mais il y avait aussi d'autres particularité, ce n'étaient pas des griffes ni de lion ni d'aigle, elles étaient bien plus grandes que ça. Après, Caliel lui donna une petite explication :

- Et bien, bon, tu sais déjà que je ne t'ai pas amenés là pour rien, tu t'approches du griffon et tu lui donnes un ordre, c'est pour ça que tu es le meilleur des destructeurs, tu es sans nul doute le seul destructeur à pouvoir faire ça. Dit-il. Alors, va-y et n'ai pas peur.

-Allé va-y. Insista Hermeline.

Jimmy prenait une inspiration profonde avant de s'élancer, il s'avança pas par pas devant le griffon, qui s'arrêta net en le voyant, en attendant de voir pourquoi il était là. Il s'avança, juste avant d'être face a face avec le griffon, il lui caressa la tête et il cherchait un ordre à lui donner, la première chose qui lui vint à l'esprit était :

- Coucher !

Automatiquement, le griffon se coucha sur le sol, Jimmy était un peu étonné, il continuait de le caresser, tendit qu'il regardait Caliel et Hermeline qui souriait sous sa prestation. Le griffon, d'un coup de tête, fit décoller le petit garçon qui atterrissait sur le dos de la créature à l'envers, il se mit à l'endroit et le griffon déploya ces ailes avant de décoller.

Elle traversa en quelques secondes le château, en espérant bien sûr que la créature revient au point de départ, en quelques secondes, le château n'était plus qu'un point dans le ciel, il pouvait voir tout le monde magique d'ici, ou du moins une grande quantité, le griffon commençait à s'arrêter dans les airs, laissant Jimmy regarder un petit peu le paysage qui s'offrait à lui.

Puis après quelques minutes dans les airs, il continua son chemin plus loin, mais fis demi tour en voyant un château, ce château n'était pas comme celui qu'il avait vu deux minutes, c'était un château ennemi a première vue, balayé par le vent, des éclairs et la pluie qui tombait juste sur ce château, l'air commençait à être plus fort et le griffon avait du mal à faire demi-tour, mais il arriva se dégager et à revenir au soleil.

Le griffon se reposa alors au point de départ, Jimmy descendait et retourna près des autres :

- Il... Il y avait un château... Commença Jimmy.

- C'est une nécropole. Dit Caliel. Ils sont habités par des créatures très coriace, les squelettes, les zombies, les dragon squelette, fantômes et beaucoup d'autres encore, une chance que tu n'as pas été aspirer dans leur château, tu serais devenu l'un des leurs s'il t'avait attrapés.

- O... Ok... Dit Jimmy en reprenant ses esprits.

- Nécropole. Il a vécu un truc super et je n'étais pas là ! Dit Hermeline presque en criant. La prochaine fois tu diras à ton griffon de me prendre avec toi !

- Tu trouves ça super. Protesta Jimmy. Et bien, tu n'es peut-être pas si intelligente que ça Hermeline !

- Moi au moins je lui aurais dit de retourner au château avant d'être face à face avec la nécropole ! Cria Hermeline. Tu devrais nous remercier de t'avoir sauvés !

- Sauver ? En quoi vous m'avez sauver ? Questionna Jimmy.

- Et bien... Les griffons ont une longue vue, ils peuvent voir à des kilomètres, même plus, leur vision est presque sans limites et il ne résiste pas au rouge, s'il voit quelque chose de rouge, ils sont attirés, ainsi, on a cherché quelque chose de rouge pour le ramener et j'ai dû sacrifié une de mes chemises préférées, parce que maintenant ton cher ami le griffon à ma chemise rouge dans sa bouche... Dit Hermeline.

- Euh... Merci... je ne savais pas... Dit-il.

- je sais, tu ne sais rien. reprit Hermeline.

- Rho, puisque c'est comme ça je ne te remercierais plus jamais toi ! Et après tu veut que je t'accepte pour me suivre dans ma mission ! Et en plus je ne sais même pas ce que c'est ma mission !

- Désoler... Dit Hermeline. Quant à ta mission, elle est très simple, enfin, très simple à comprendre, mais pas facile à faire... Tu dois... Tuer les autres destructeurs...

- Quoi ? ! Dit Jimmy d'un ton choquer. Je dois tuer des destructeurs, j'ai que neuf ans et demi et en plus je dois tuer deux personnes et puis Caliel, tu n'as cas le faire...

- Bon... Arrêta Caliel. Moi aussi je vais faire cette mission et puis ça ne seras pas maintenant, mais quand tu seras près, d'ici à tes quinze ans... Bon, arrêtons de parler de ça... J'ai une dernière chose à te donner qui pourrait bien te sauver la vie plus d'une fois...

Jimmy suivi Caliel, lui-même suivi par Hermeline, il se demandait ce que ça pouvait être et il n'avait pas fini de parler de sa mission qu'il ne voulait pas accomplir, surtout que s'il meurt et Caliel aussi, Hermeline et tous les autres mourront automatiquement... Et même, il voulait en parler de suite pour mettre les choses au clair :

- Je ne veux pas faire ma mission et même a quinze ans je ne changerais pas d'avis.

Caliel le regarda en riant :

- Si, tu changeras d'avis et très vite même... maintenant suis moi, j'ai quelque chose à te montrer très important. Dit-il.

- D'accord mais... Dit-il avant de se taire.

Bon maintenant il ne manquait plus que suivre Caliel pour lui donner ce truc tellement important, ça pouvait être quoi... Un marteau ?! Oui, aussi beau que celui de Caliel... Et puis de toute façon pourquoi il était si presser d'avoir un marteau alors qu'il ne voulait pas tuer ? Bon, il fallait aller voir ce que c'était, ça ne servait pas à grand-chose d'essayer de deviner...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlyassa
°Mi-Humain(e) Mi-Virus°
°Mi-Humain(e) Mi-Virus°
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/06/2009
°Races° : Humaine
°Âge du personnage° : 16
°Affinité élémentaire° : Foudre
°Votre personnage en 3 mots° : hyper super bien

MessageSujet: Re: Histoire, mais fantastique cette fois!   Lun 27 Juil - 14:51

Chapitre 6 : La boite a colère.

Jimmy suivait Caliel qui traversait une nouvelle fois tout le château pour allez dans la cour, d'ailleurs il aurait dû lui donner avant de voir le griffon, cela lui aurait fait gagner du temps. Après avoir traversé les quinzaines de portes qu'ils avaient déjà traversées auparavant, ils entrèrent dans une petite salle, toute petite, plus petite que sa chambre ! Avec seulement une table basse et sur cette table, un papier en forme de carré, avec un petit ruban, comme un mini cadeau d'un centimètre carré...

Caliel pris le papier et lui donna, Jimmy ouvrit vite et il était étonné de voir que c'était qu'une boite pour les bagues...

- Mais, c'est une boite a bague. S'exclama-t-il.

- Non, interrompit Caliel, déjà je ne sais pas ce qu'est une bague et de deux, c'est une boîte a colère.

- Une boîte a colère. S'étonna Jimmy.

- Une boîte a colère. Reprit Hermeline. Quand quelqu'un te déteste, tu ouvres la boîte et il est aspiré dedans, tu peux l'utiliser autant de fois que tu le veux, c'est très rares... Mais son pouvoir est limité, il faut vraiment que le gars que tu as en face de toi veux te tuer, mais vraiment te tuer, ce que je veux dire c'est si tu croises un squelette et qu'il veut te tuer... Sa ne serviras à rien, il ne te déteste pas, c'est juste que son maître lui a dit de te tuer, mais si tu l'insultes et tout cela et qu'il est vraiment énerver, là, il va dans la boîte lorsque tu l'ouvres et bye bye...

- D'accord, donc, vous me donnez ça parce que vous croyez que je ne peux pas me défendre tous seul c'est ça ? Demanda-t-il.

- Oui, sans te mentir... Dit Caliel.

Jimmy ne dit rien, de toute façon sa ne servait à rien, donc il mit la boîte a colère dans sa poche et pendant quelques minutes encore il ne dit rien.

- En fait. Dit Caliel. Si tu préfères mourir découper tu peux me la repasser cette boîte.

- Non je vais la garder. Dit-il. Mais je ne compte tuer personne...

- Tu vas vite changer d'avis. Répondait-il aussitôt.

Bon, non, il n'allait pas changer d'avis, du moins, il le pensait... Jimmy était très gentil et tuer quelqu'un allait être dur pour lui, trop dur... Impossible même. Quoique... Si c'était pour tuer un tas d'os, il pourrait les tuer, donc les squelettes... Il pourrait bien les tuer. Mais un squelette n'a pas de cerveau, donc ça va être dur qu'il éprouve un sentiment de colère, en gros, c'était mieux de ne pas avoir de sentiment, car sinon, il pourrait bien se faire aspirer dans une boîte lui aussi!

- Bon, c'est tous pour aujourd'hui... Je te laisse tranquille... Dit Caliel.

- Ok... Dit-il en allant dans la cour, si toutefois il retrouvait le chemin.

Il s'en allait, vers la cour et bizarrement il avait trouvé le chemin tous seul ! Il se demandait comment il avait fait cela alors qu'il s'était perdu avant même de commencer. Mais derrière lui, encore et toujours, il y avait Hermeline :

- Pourquoi tu me suis partout. Demanda-t-il a la jeun fille.

- Et bien, je... C'est parce que heu... Tu vois avec le griffon, il c'ai passé quelque chose alors que j'étais pas là... et puis aussi heu... Je voudrais bien voir comment marche cette boite, donc si tu croises un ennemi, je pourrais voir et aussi t'aider bien sûr, c'est mon but principal...

- Ok... Fini-t-il par dire.

Mais bon, c'était quand même désagréable de se faire suivre, mais pas pour lui, il aimait bien rester avec la fille... Même si elle n'était là que part intérêt qu'elle le suivait. Elle était casse-pied c'est vrai, mais bon elle devait avoir un bon fond, du moins, il l'espérait. A plusieurs reprises il sortait la boîte a colère pendant qu'il était sur le chemin.

Enfin à la cour, il s'assit sur l'herbe, il devait être vingt heures, peut-être vingt et une... mais maintenant il pouvait se coucher à l'heure qu'il voulait, bien sûr pas de télé, ni même d'ordinateur, mais c'est mieux que chez lui... Puis après un moment resté assis Hermeline se décida enfin à s'asseoir à côté de lui.

- A quoi tu penses ? Demanda-t-elle.

- De quoi a quoi je pense ?

- Bah, je ne sais pas, t'es la d'un air pensif et je n'arrive pas à... dit-elle avant de s'arrêter de parler.

- Tu n'arrives pas à ? Demanda-t-il.

- Oublie ça, alors, a quoi tu penses ? Répéta Hermeline.

- Euh... A beaucoup trop de choses, comment je suis arrivé là, est-ce que c'est un rêve, comment se fait-il que les Nécropoliens veulent nous tuer et... Beaucoup trop de choses. Répondit Jimmy.

- Oui, ça à dût aller un petit peu trop vite pour toi cette histoire, mais pour l'instant, tu ferais mieux d'aller te coucher. Dit-elle d'un ton doux.

- Et puis une autre question aussi, comment se fait-il que tu sois des fois casse-pied et d'autres fois gentille ? Demanda-t-il avec un demi sourire.

- Et bien, je ne sais pas trop... Tout le monde et comme ça...

- Mais pas à cette fréquence. Interrompis-t-il.

- Oui, surement, bon je vais me coucher moi...

- Bonne nuit. Dit-il en effaçant son sourire.

- A toi aussi.

Bizarre elle semblait cacher quelque chose, elle disait qu'elle n'arrivait pas à faire quelque chose, mais qu'est-ce que ça pouvait être. Bon, peut-être valait-il mieux ne pas trop lui en parlez, il attendit quelques minutes avant de retourner devant Caliel :

- Où je dors ? Demanda Jimmy à Caliel.

- Suis moi.

Quelques secondes après, ils arrivèrent dans une grande chambre, avec seulement un lit, sa ressemblait à sa chambre, mais en plus grand et puis peu importe, il était content d'être là, plutôt que chez sa folle de mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carlyassa
°Mi-Humain(e) Mi-Virus°
°Mi-Humain(e) Mi-Virus°
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 26/06/2009
°Races° : Humaine
°Âge du personnage° : 16
°Affinité élémentaire° : Foudre
°Votre personnage en 3 mots° : hyper super bien

MessageSujet: Re: Histoire, mais fantastique cette fois!   Mar 28 Juil - 12:01

Chapitre 7 : Le commencement.

Jimmy se leva, ne s'habilla pas, parce qu'il l'était déjà en fait... Il alla dans la cour :

- Et bah c'est gentil de m'attendre ! Cria une voix derrière lui.

- Je t'avais oublié. Dit-il. mais non je rigole, je savais que tu allais venir de toutes façons...

- Et bah fait gaffe parce que la prochaine fois je t'attendrais pas !

- Sa n'handicaperas que toi. répondit Jimmy.

Hermeline ne dit rien, de toute façon c'était un peu vrai et un peu faux, enfin bon... Il sortait du château pour allez faire un tour :

- On ne devrait pas... Commença Hermeline.

- Sortir du château je sais, mais bon, il faut qu'on tue ces destructeurs non ? Et bah non, moi je ne suis pas de cet avis, peut-être quand leur parlant... Répondit Jimmy.

- Quoi, mais tu es malade, ils vont te tuer dès qu'ils vont te voir, si tu y vas, je ne te suivrais pas !

- Et ben tant pis pour toi, ils ne sont peut-être pas si méchants que cela et je parie que personne n'a essayé, alors tant pis, j'y vais quand même, je n'ai rien à perdre. Répondit-il a la jeune fille.

- Rien à perdre ? Même pas... Non rien, bon je viens ! Cria-t-elle.

- Ok, ok, mais bon, toi tu as surement plus de choses à perdre que moi non ?

- Donc tu y vas en sachant que tu vas mourir c'est ça ? Dit-elle d'un ton étonner.

- Non, c'est toi qui a dit qu'on allait mourir, bon laisse tomber... Répondit-il avant un soupire.

Jimmy, suivi par Hermeline continuaient à marcher pour allez au château des nécromant, Hermeline pensait qu'elle allait mourir, mais Jimmy pensait autrement, il pensait qu'il allait survivre et même pire... il pensait mettre fin à la guerre, c'est vrai, personne n'avait essayé, mais c'était quand même un peu suicidaire de sa part...

Après quelques heures de marche, le château était tous près, plus que quelques minutes de marche, même peut-être quelques secondes s'il allait vite. Jimmy, presser, pressa le pas, rendit que Hermeline la suivait d'un mètre de distance, comparer à Jimmy, elle n'avait pas vraiment envie de mourir.

Voilà, ils arrivèrent devant les portes du château, Jimmy mit les mains sur les immenses portes du château et essaya de les pousser :

- bah quoi, Caliel avait réussi, on peut toujours essayer... Dit-il en voyant le regard de la fille

Mais elle ne répondit rien, elle était trop préoccupée à savoir comment ils allaient s'enfuir sans mourir. Les portes s'ouvraient lorsque Jimmy n'avaient plus les mains dessus, à croire que les ennemis ne voulaient pas qu'il croie qu'il était fort. Les portes étaient maintenant grandes ouverte, Jimmy hésitait à avancer, mais une sorte de chevalier avec une grosse armure et une belle épée bizarre sorti de l'ombre derrière les portes.

- Qu'est-ce que vous faites là ? Dit-il à Jimmy et Hermeline.

- Heu... Est-ce que ça pourrait être possible de voir les deux destructeurs monsieur ? Demanda-t-il d'un ton hésitant.

- Et puis quoi, les tuer peut-être ? Tu me prends pour un... Hésita le chevalier.

- Euh, non seulement leur parler. Continua Jimmy.

- Oui c'est ça... Bien sûr ! Dit-il en s'avançant avec son épée.

Jimmy voulait s'en aller, mais un cercle de toute sorte de créatures c'était formé autour de lui et de Hermeline.

- Toi avec tes bonnes idées. Dit-elle en regardant les créatures.

Une créature commença à s'avancer plus que les autres, un squelette a première vue, puis il leva son épée et commença à la baisser pour découper Hermeline, Jimmy regardait, il ne savait pas quoi faire, puis il lança :

- Altis !

Le squelette perdait tous ces os et maintenant, les créatures, plus en colère que jamais, s'avancèrent vers lui et Hermeline, il sortait sa boite a colère, l'ouvrit et... Rien, il ne se passait rien :

- Ils ne sont pas assez en colère pour ça ! Cria Hermeline.

- Et alors qu'est-ce qu'on fait ?!

- Et bien continue à lancer un Altis avant l'inévitable... Dit-elle en chuchotant.

Jimmy n'arrêtait pas de lancer des Altis dans tous les sens, mais il allait tenir parole, il n'allait pas mourir comme ça, jusqu'à ce que le chevalier en armure commença à s'avancer vers eux. Il lança un Altis, mais rien y faisait, il n'avait rien. Puis Hermeline lança un petit mouchoir rouge qu'elle venait de prendre dans sa poche vers le ciel. Le griffon s'élança vers heu et du même coup de tête qu'avec Jimmy, il les lança pour les récupérer sur son dos.

- Voilà à cause de tes bêtises, maintenant ils savent que tu existes et ils vont vouloir te tuer, bravo ! Dit-elle en criant à cause de la vitesse du griffon.

- Je ne pouvais pas savoir et Caliel avait raison, maintenant, j'ai changé radicalement d'avis, j'ai envie de tuer toute ces créatures. Dit-il.

- Oui, ils auraient pût te tuer et moi aussi d'ailleurs. Répondit-elle.

- Oui, oui, désoler...

- Ne t'inquiète pas, moi aussi je suis un peu coupable, je n'avais qu'a pas y allez avec toi, mais bon, si je n'avais pas été là, tu serais mort une fois de plus. Dit-elle sans se soucier de leur vitesse cette fois.

- Et oui, c'est maintenant que ça commence et merci de m'avoir sauvé. Répondit-il.

Ils arrivèrent à destination, puis c'était l'heure du cours avec Héor, il dit au revoir à Hermeline qui se dirigea vers la cour et commença le cours.

- Alors, aujourd'hui nous allons apprendre un sort très, très, très, très Difficile. Delclin, alors va-y dis le en pointant ta main vers un objet.

- Delclin. Dit-il.

Héor avait l'air décourager, il arrivait à faire des trucs super difficile pour lui, il avait l'impression de ne rien lui apprendre, une boule de glace allait vers une petite tasse qu'il avait visé qui se transforma en glaçon.

- Bon et bien tu peut y allé. Dit-il à Jimmy.

Comme hier il finassa sa journée dans la cour en compagnie de Hermeline :

- Tu m'as encore sauvé la vie aujourd'hui. Dit Jimmy.

- Mais non, le griffon t'a sauvé la vie, encore une fois, je n'y suis pour rien, j'avais juste de la chance d'avoir prévue quelque chose de rouge. Dit-elle. Bon, je vais aller dormir moi.

- Bonne nuit.

- Toi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire, mais fantastique cette fois!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire, mais fantastique cette fois!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Cette fois, c'est l'histoire d'une moule de l'ombre. Je crois XD
» "Chuck prend rarement des coups, mais cette fois c'est dans la Gueule"
» On n’a pas le même sang, ni la même histoire, mais pour moi, tu fais partie de ma famille.
» [Histoire Courte 1] Cette étrange sensation

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Embryo's World :: Section Hors Rpg :: Flood à profusion !-
Sauter vers: