The Embryo's World

2089 : Le monde vit-il ses dernières heures ? Une seconde fois ? (Forum déconseillé au - de 16 ans)
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le corbeau et la lune [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kenji Kuronami
°Jinchuriki°
°Jinchuriki°
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 26
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 24 ans
°Affinité élémentaire° : Ombre
°Votre personnage en 3 mots° : Sombre, silencieux, et discret.

MessageSujet: Le corbeau et la lune [Libre]   Ven 10 Juil - 18:25

[Hors RP] Facultatif : Si vous le désirez, vous pouvez écouter Ce morceau qui correspond bien à mon post et me permet de le mettre en musique, mais c'est votre choix ! Smile (oui je sert à rien ! et après ?)[/HRP]

Il était tard.
Sans doute une ou deux heures du matin. La lune était à son apogée et sembler flotter dans le ciel, comme suspendue par on ne sait quel miracle. Ni totalement ronde, ni totalement éteinte, l'astre nocturne semblait être dans son premier quartier, et répandais une lumière blafarde sur la dead's field déjà bien endormie. Des restes d'immeubles carbonisés se dressaient fièrement au centre de cet amalgame de bâtiments, témoignant d'une quelconque présence humaine maintenant disparue. Dans cette citée fantôme comme il en existe beaucoup dans la région, le vent soufflait fort et soulevait poussières et débris de végétaux. Kenji n'aurais pas su dire précisément pourquoi cette ville étais dans cet état. La guerre sans doute. C'est elle qui a régit une grande partie de la région, et du monde, pendant de nombreuses années. Il n'étais donc pas étonnant que certains lieu périssent de la sorte mais Kenji ne semblait pas particulièrement dérangé par l'ambiance de désolation ambiante. Perché en haut d'un bâtiment, ce dernier s'attardait à observer ce tableau. La fatigue ne tarderais pas à pointer le bout de son nez, et Kenji s'étais volontairement mis dans un état de repos, le vent chaud lui caressant son visage déjà baigné par la lumière lunaire. À l'inverse, Maru, le jeune corbeau qui s'étais pris d'affection pour lui, voltigeais dans le ciel clair et croassais joyeusement.

Kenji voyageait beaucoup ces derniers temps. Il avait décidé de voir par lui même les dégâts de l'homme sur l'homme, et s'étais rendu à la dead's field pour cette même raison. Étrangement, ces scènes de ravages, ces crevasses de bombes et ces bâtiments en miettes ne produisais en lui aucunes effusions de sentiments, et il restait de marbre face à ce triste spectacle. Il ne se sentais pas réellement concerné par les querelles actuelles, et comme il le disait tout le temps : « Ce ne sont pas mes affaires, je les laisse aux autres. ». Toutefois, malgré cette volonté de ne pas s'impliquer dans ces conflits, Kenji voulais comprendre. Comprendre pourquoi les hommes se sont livrés bataille. Il est peu probable qu'autant de gens se soient affronté pour le simple plaisir de l'affrontement et du défi. Si tout le monde avais la même philosophie de combat que Kenji, il s'en serais rendu compte plus tôt. Non, ce n'étais certainement pas ça. Le commun des mortel préfère limiter les dégâts. Éviter que le sang ne coule...

Kenji Bailla longuement. La nuit était déjà bien avancée, et la fatigue arriva à grandes enjambées. Le corbeau se releva. Il portait, comme à son habitude, son kimono favoris ainsi qu'un hakama noir. Kenji aimait s'habiller ainsi. Il se sentait réellement attirée par l'ancienne culture japonaise, à contrario de beaucoup qui, depuis longtemps, avais oublié ce qu'étais l'Ère d'Edo. Kenji s'étira brièvement afin de réveiller ses muscles engourdis, et s'élança dans le vide. La chute fut de courte durée, et il atterrit sur le toit d'un autre bâtiment un peu plus bas. Ses jambes amortirent le choc avec souplesse. En effet, depuis l'infection, son corps était devenu bien plus résistants aux chocs qu'avant. Mais malgré cela, les chutes de grandes hauteurs peuvent quand même lui causer des dégâts. C'est pourquoi, avec l'habitude, Kenji a appris à mesurer ses limites.
La ville est une véritable arène. Un immense terrain de jeu. Rien de plus excitant que d'être en ville. Kenji s'élança dans les airs avec énergie avant de retomber sur le sol. Il se trouvais maintenant sur le trottoir, non loin d'une petite place ou siégeais une ancienne fontaine rongée par le temps. La végétation avais clairement investit les lieux et de grandes lianes enserraient amoureusement les bâtiments et la vielle source, donnant à cette place une allure de lieu secret. L'air ici y étais plus pur et l'on s'y sentais bien. Kenji s'approcha du centre du lieu. Ce devait être un genre de centre culturel de la ville. Des feuilles mortes dansaient sous ses pas et une épaisse couche de mousse et d'humus recouvrait la quasi-totalité du goudron, que l'on supposais craquelé et bombé à divers endroits.
Maru, qui depuis l'arrivée de Kenji sur la terre ferme n'avait pas quitté son épaule gauche, s'envola en lançant un croassement des plus expressifs pour se percher sur le haut de la fontaine. Cette dernière était de forme ronde, et était composée de deux parties. La partie centrale s'effritait par endroit, et l'on suppose que c'était de là que sortais l'eau, en hauteur, afin de retomber dans la seconde partie. Cette partie était totalement recouverte de lianes et de branchages divers, et Kenji devina des inscription sous le feuillage. Il sortis un de ces Saï et découpa avec précautions la végétation qui la recouvrait. Une fois son travail achevé, il se recula et lu :

« Minamoto Machi »

Minamoto machi. Ce devait être le nom de la ville. Kenji soupira. Le vent qui étais chaud auparavant, commençait à se refroidir progressivement. Quelques nuages timides s'aventurèrent près de Madame la lune, mais celle si semblait les repousser systématiquement comme l'on repousserait les avances d'un amant trop vigoureux.

« Je me demande si ce sont des militaires comme mon père qui ont dévasté une ville pareille... Pensa Kenji à voix haute»


Kenji a gardé beaucoup de rancoeur envers son père. Son sentiment d'abandon n'ayant jamais complètement disparu.
Maru regagna sa place habituelle sur son épaule et ils se remirent en marche. Kenji ne savais pas vraiment ce qu'il étais advenu de son père depuis toutes ces années. Il l'espérait mort, ou du moins assez disparu pour ne jamais le revoir. Plus loin, un amas considérable de gravas de grandes dimensions laissa Kenji penser qu'il se trouvais face à un immeuble écroulé. Il profita de cet amas pour grimper avec précaution sur un toit proche, sans faire s'écrouler le tas de caillou et regagna un perchoir en hauteur. Là il s'assit sur un rebord et sortit d'un de ses sac une petite flûte traversière en bambou. Il la porta à sa bouche et joua quelques airs pour la nuit, pour le vent et pour la lune, accompagné par quelques croassements de Maru.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/nottproject
Itsbaka Kyle
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 02/07/2009
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 23 an
°Votre personnage en 3 mots° : ENflammé/combattant/ Chanceux

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Ven 10 Juil - 23:36

Cela faisait depuis 4 heures de l'après-midi qu'Il était en surveillance. Les plus haut gradé avait demander au commando de Firefox d'aller à Dead's Field pour surveillé le territoire. ils ne voulaient pas que le virus envahi cet endroit vide Durant cette nuit. Kyle accepta et parti sur le terrain. Cela faisait 9 heure qu'il était dans un grand immeuble détruit a moitié avant de voir un humain.Il s'éttonna de lvoir voir un humain, mais était-il infecté?Déja durant la journée, ils avaient vu des virus que DOubleface a été lui-même allé les cramé.Continuons, c'était un des trois sniper qui a vu un homme sur le toit d'un immeuble. Itsbaka qui était accoter sur un mur a moitié brisé se leva et prit lune paire de jumelle d'un des résistant et regarda par la fenêtre vers L'inconnu. Il analysa l'étranger durant quelque minute en regardant ses mouvement et fait. Au début, l'homme regarda le ciel avec sa belle lune. Le colonel a pu voir que l'individu n'était pas touché ou ne saignais pas. Il enlevie la paire de jumelle devant ses yeux et la donna à l'homme à coter de lui.
" Bon, je suis tanner de rester ici, dit-il. je vais aller voir la personne en bas. Surveillé les allentour durant que vais être en bas, je ne veux pas de problème. Si il m'attauqe, ne tirer pas je m'en occupe. Si vous vous ennuyé durant mon retour, je laisse le jeu de carte."
Kyle s'approcha d'une table tranquillement et sorti de ses poches un jeu de carte. Ensuite, il sorti son PP7 de son pantalon à la gauche et parti vers les escalier. Rendu Dans les escalier, il les descendit en braquant son arme devant lui. Après un Cinq minute a descendre tous ses marches, il arriva au rez-de-chausséet ouvrit la porte d'entré. Red head regarda de tous les sens et vit l'étranger dessus un toit. Il était assis sur le rebord d'un toit édifice en faisant de la musique avec une flute. Il ouvrit la porte grande ouverte en pointant l'arme dessus l'inconnue. Il avanca tranquillement vers le jeune.
"Ne bouge pas. Je ne veux pas te tuer sauf si tu es un virus. Qui es tu? On va commencer par cela."
Durant qu'il avancait, il entendit des croassement de corbeau.


Dernière édition par Itsbaka Kyle le Sam 11 Juil - 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenji Kuronami
°Jinchuriki°
°Jinchuriki°
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 26
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 24 ans
°Affinité élémentaire° : Ombre
°Votre personnage en 3 mots° : Sombre, silencieux, et discret.

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Lun 13 Juil - 22:56

La musique dura pendant quelques minutes, Kenji n'aurais pu dire combien de temps elle dura ainsi. Laissant aller son imagination, le jeune homme ne pouvais s'arrêter de jouer. La lune était maintenant très inclinée dans le ciel, et les ombres des bâtiments s'en retrouvaient étrangement allongée. Kenji étais bien, il se sentait reposé et serein. Tout semblait danser autour de lui, et une joie immense semblait s'engouffrer en lui en se rependant à grande vitesse à la manière d'un grand poison. Cela aurait pu durer ainsi pendant plusieurs minutes encore, mais un événement vint perturber la quiétude de Kenji. Maru semblait en effet de plus en plus excité et nerveux. Il croassait bruyamment et voletait dans tous les sens. C'est alors qu'une voix vint stopper net le jeu du jeune homme.

« Ne bouge pas ! Je ne veux pas te tuer sauf si tu es un virus. »

Kenji ôta la flute de sa bouche et tourna doucement sa tête vers la voix. À environ 50 à 60 mètres derrière lui se tenait un homme de taille moyenne au long cheveux rouges. Il se tenait droit, et pointait un pistolet dans sa direction avec une large expression de confiance sur son visage ovale. Kenji le supposa très sûr de lui.

« Qui es-tu? On va commencer par cela. » Insista l'homme aux cheveux rouges.

Kenji se leva silencieusement, quittant son rebord d'immeuble calme pour se tourner complètement vers le nouvel arrivant. Il pris quelques secondes pour l'observer plus précisément, tout en restant neutre et froid. L'homme portait des habits sombres : Un manteau noir et un pantalon noir. Kenji nota aussi qu'il semblait avoir une corpulence assez physique. Le jinchuriki pris une grand bouffée d'air nocturne avant de daigner répondre à l'homme qui le questionnait.

« Je suis un corbeau solitaire. Je ne suis l'allié d'aucunes forces, et l'ennemi de personne. J'agis pour mon propre compte, et pour mes propres raison. »

Maru regagna l'épaule de son maître et toisa l'inconnu avec tout le dédain qu'un corbeau peu exprimer. Kenji patienta l'espace de trois à quatre secondes afin de laisser à son interlocuteur le temps d'intégrer ces mots simples mais d'une importance non négligeable et également dans le but de ne pas parler trop longtemps et de profiter du silence du soir.

« Je suis ce que certains appèlent un Jinchuriki . Je n'ai rien à voir avec les virus.»

Le vent était froid maintenant. Kenji s'émerveillait toujours de la rapidité à laquelle la nature pouvait changer. Mais cela n'avait pas d'importance maintenant. Le corbeau se demandait quelle allait être la réaction de cet étrange homme aux cheveux rouge sang face à cette réponse. Il fit un ou deux pas dans sa direction, très lentement, afin de ne laisser paraître aucunes agressivité. À cette distance, même si le Jinchuriki pouvait avoir une supériorité physique non négligeable, une balle dans la boîte crânienne règlerait tout. C'est pourquoi Kenji préféra ne rien tenter de dangereux avant d'avoir jaugé son locuteur. Après avoir observé une large pause, il reprit :

« Et toi, qui es-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/nottproject
Itsbaka Kyle
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 02/07/2009
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 23 an
°Votre personnage en 3 mots° : ENflammé/combattant/ Chanceux

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Mar 14 Juil - 16:51

Kyle venait juste de remarquer que l'individu avait arrêter de faire de la musique et qu'il était rendu debout. Ils se regardèrent durant quelque secondes. Itsbaka savait se que l'étranger faisait, il l'analysait. Enfin terminé, l'homme dis qu'il était le cobeau solitaire, qu'il n'avait aucun alié dans se monde et qu'il agis a son prope compte. Ce qui traquassa le plus à Firefox était le nom qu'il avait dit. Le corbeau solitaire. Avant même qu'il puisse demander le pourquoi du surnom, l'homme continu en disant qu'il été un Jinchuriki. Juste après d'avoir entendu la suite, DOubleface remarqua que le corbeau qui croassais été rendu sur l'épaule du jeune homme. Il senti aussi le vent froid lui toucher le visage. L'étranger avait descendit et commenca à bouger tranquillement vers lui. Le colonel continua à le pointer avec son PP7. L'inconnu s'arrêta et demanda qui il étais. Avant de parler, il s'alluma une cigarette.

" Je suis le COlonel Firefox, je suis dans la résistance. Mon vrai nom est Itsbaka Kyle, mais tu n'as pas répondu a la question. Qui est tu? Ne me dis pas que t'appelle corbeau solitaire, c'est un peu étrange comme nom. "

Kyle continua à regarder son interlocuteur., mais vit des mouvement en arrière de l'homme. Il regarda en arrière et vit tout un coup unvirus courir par ici.

" BOrdel, tasse toi sur-le-champs, cria-t-il."

Un détonation d'arme a feu se fit entendre. C'était un des sniper du haut qui venait de tirer le virus qui été en arrière du jeune homme. Il sorti immédiatement un talki-walki. et cria dedans.

" ET MERDE, les gars. Je vous ai dit de surveiller le périmêtre. Qu'est-ce qui s'est passé. Je veux savoir comment se virus a peu venir ici.
- Kyle, nous avons un gros problème. une trentaine de virus se dirige vers vous. un des gars va lancer ton lance-flame pour que tu t'occupe de ceux qui s'approche trop.
d'accord. Le corbeau, rentre dans cette édifice. Il va y avoir de l'action bientot ou que tu m'aide ou que tu rentre dans l'édifice."

Itsbaka coura avant même que le Jinchunrii puisse parla et alla en dessous d'une fenêtre. il vit une arme tomber du ciel, c'était son lance-flame. Il l'attrappa et se vira vers l'inconnu. il était prêt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenji Kuronami
°Jinchuriki°
°Jinchuriki°
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 26
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 24 ans
°Affinité élémentaire° : Ombre
°Votre personnage en 3 mots° : Sombre, silencieux, et discret.

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Mar 14 Juil - 23:50

Une fois la question posée, l'homme au cheveux rouge sortit de la poche de son manteau un paquet qui semblait contenir des cigarettes et en alluma une qu'il fuma avec application tout en tenant en joue le corbeau avec son pistolet. Il prit lui aussi quelques secondes de réflexion avant de répondre.

« Je suis le Colonel Firefox, je suis dans la résistance. Mon vrai nom est Itsbaka Kyle. »

Ainsi cet homme se prénommait Kyle, et il était dans la résistance de surcroit. Kenji n'avait que très peu d'information sur ce groupe de personne, si ce n'est que leurs formations étaient disparates et qu'ils manquaient de matériels. Mais en ce qui concernait leurs idéaux, Kenji ne possédait aucunes onces d'informations. Kyle reprit le fil de la conversation rapidement.

« Mais tu n'as pas répondu a la question. Qui est tu? Ne me dis pas que t'appelle corbeau solitaire, c'est un peu étrange comme nom. »

Lorsqu'il entendit ces mots, Un large sourire vint fendre le visage de Kenji. Cet homme ne perdait pas facilement ses objectifs. Kenji appréciait cet entêtement. Toutefois, son surnom ne lui semblait pas si étrange que ça. Mais c'était surtout une question d'habitude après tout, et si Kyle connaissait quelques traits de sa vie, il comprendrait plus aisément ce surnom. Il s'apprêta à lui répondre en lui donnant son nom, quand un frisson lui parcouru tout le corps. Son sourire tomba d'un coup et il ressentit une vague de haine déferler derrière lui. Avec du recul, Kenji remarqua que Maru était lui aussi électrique depuis quelques minutes. C'est à ce moment précis, sans perdre une seule seconde, que Kyle cria un ordre à Kenji:

« Bordel, tasse toi sur-le-champ ! »

Kenji, par principe, n'aimait pas recevoir des ordres. Il se contenta donc de se déporter vers la gauche et d'effectuer un demi-tour afin d'accueillir comme il se doit la menace qui approchait, De front. C'est ainsi que Kenji se trouva nez-à-nez avec un Virus de grande taille. Ses cheveux noirs en batailles, ses yeux injectés de sang, le Virus se rua sur eux. Kenji étais déjà en position d'attaque, ses Saï en main, son sort d'ombre près à l'envelopper afin de le protéger et de devenir invisible. Ainsi, il pourrait facilement attaquer le Virus grâce à ses armes sans risquer d'être touché. Mais un bruit sourd vint s'abattre sur le virus et le foudroya.

« Un Sniper » Murmura Kenji.

Kenji n'avait absolument pas repéré la présence de sniper. Ils devaient sans doute être postés quelque part dans un immeuble proche, ce qui expliquerait pourquoi Kyle l'avait repéré facilement. Mais le fait qu'ils se soient si bien camouflés déconcertas Kenji. Kyle, lui, avait déjà dégainé son talkie-walkie et vociférait à son interlocuteur.

« ET MERDE ! Les gars, Je vous ai dit de surveiller le périmètre ! Qu'est-ce qui s'est passé ? Je veux savoir comment se virus a pu venir ici ! »

Son interlocuteur toussota avant de répondre précipitamment, comme pris de panique.

«  Kyle, nous avons un gros problème. Une trentaine de virus se dirige vers vous. Un des gars va lancer ton lance-flamme pour que tu t'occupe de ceux qui s'approche trop.
-D'accord ! »

Kyle se tourna vers Kenji qui s'était redressé et attendait patiemment de nouvelles informations du groupe de sniper embusqués. Une trentaine de Virus approchaient ? Ce n'était pas rien ! Et c'était même plutôt rare d'en voir autant d'un coup. Ce qui était sûr, c'est que leur déplacement n'avait rien d'anodin. Kyle s'adressa à Kenji.

« Le corbeau, rentre dans cette édifice. Il va y avoir de l'action bientôt. Ou tu m'aide ou tu rentre dans l'édifice. »

Cette phrase signifiait clairement « Aide moi ou ne reste pas dans mes pattes ». De plus, Kyle venait encore de lui donner un ordre. Le corbeau afficha une expression de mépris sur son visage. Pour qui le prenait-il ? Kenji était un Jinchuriki habitué aux combats (défensif certes mais combats tout de même), et de plus, il n'était pas solitaire pour rien: Il ne supportait pas les ordres. Kenji se posta donc devant l'homme aux cheveux rouges et lui dit

« Mon nom est Kenji Kuronami. Et je ne rentrerais pas dans ce bâtiment. »

Kenji ne trouvait pas nécessaire de spécifier s'il allait l'aider ou non. Il le déciderais durant le combat. Toute fois, il s'enveloppa de son manteau d'ombre et se prépara à agir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/nottproject
Itsbaka Kyle
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 02/07/2009
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 23 an
°Votre personnage en 3 mots° : ENflammé/combattant/ Chanceux

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Sam 18 Juil - 4:27

Après d'avoir ramassé sa fameuse arme qu'il adorait, Kyle vit le corbeau se placer devant lui en disant qu'il s'appelait Kenji Kuronami et qu'il ne rentrera pas dans le bâtiment. Il était déçu qu'il n’aille pas dans l'immeuble à cause de sa joie de brulé tout le monde. Il se plaça à coté de Kenji et le regarda.

" Bon, si tu ne veux pas te cacher, j'ai un truc à te dire. Ne rentre pas des mes patte. En quelque sorte, si je te vois devant moi, je te rôtie comme une guimauve au dessus d'un feu. Bonne chance."

Sur ses mots, il regarda en avant de lui et vit les premier virus arriver. Des banals sans arme. Il prit son temps à installé son lance-flamme au cou et garda son PP7 dans sa main gauche. Enfin en état d'attaquer, les premier virus était à quinze mètre d'eux et d'autre arrivait. De nouveaux arrivants était armé avec des AK-47. En voilant cela, Itsbaka courra en avant. Première étape pour lui était de trouver un bouclier le plus vite possible. Il fonça sur le premier et l'embrocha comma une viande sur une brochette. Doubleface ce dépêcha de lui tiré une balle dans tête avant qu'il attaque. Enfin mort, Firefox senti sont Corp. ralentir. C'était une vingtaine de virus qui tirait dans le Corp. de leur confère. Le colonel rangea son PP7 dans sa poche et mit à main sur son autre arme pour pas qu'il recule. Après cinq secondes, il vit une bosse se faire à la tête de l'ennemi qu'il avait tué. Le champ, il tassa sa tête. Un balle sorti du mort et frôla la joue de Kyle. Le sang y coulait, mais très peu. Il se l'essuya et décida de contre attaquer. Itsbaka cliqua sur le bouton et des flammes sorti de l'arme et il couru vers le groupe À chaque 15 pas, un virus l'attendais. Il brula les trois premiers, mais il y a eu un problème. Il restait plus de gaz dans son lance-flamme et il étai presque au quatrième. Doubleface s'arrêta net et se plaça en joueur de baseball. Il prit un grand élan et frappa comme s'il y avait une balle, mais à la place c'était un contaminé. Le virus se décrocha de l'arme et atterris sur trois ennemi qui était collé l'un de l'autre. Il se revira vers Kuronami .

" Et voila un beaucoup de baseball, pas comme les joueur dans l'équipe national."

En même temps de le regarder, Firefox vérifia s'il avait besoin d'aide


Dernière édition par Itsbaka Kyle le Sam 18 Juil - 15:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Lun 20 Juil - 20:38

[Hors-Rp : Lancement de l'Intrigue !]

Dans cette nuit plutôt mouvementée, deux hommes s’apprêtaient à s’élancer dans une bataille contre plusieurs Virus qui venaient d’apparaître subitement, sans raison apparente. Cependant, ces deux là étaient loin de savoir qu’ils étaient en pleine zone potentiellement dangereuse. Tout pouvait arriver. Mais le premier homme qui se jeta la tête la première dans le combat, soit Itsbaka Kyle, ne lésina pas sur les moyens. Il refit le portrait de pas mal de leurs ennemis alors que Kenji semblait être un peu à l’écart pour le moment. Mais le Jinchuriki préparait probablement quelque chose avec ses pouvoirs d’ombres. Mais quoi exactement ? Cela restera à voir. Sauf, malgré les apparences, les Virus étaient nettement plus nombreux qu’ils le penseraient, d’autres apparurent, sortant des immeubles en hurlant comme des dératés tout en se dirigeant vers la zone d’action pour avoir, eux aussi, le droit de découper ces corps pleins de vie. Ils n’étaient que des abominations au stade second. Aucuns ne possédait une réelle affinité qui pourrait les mettre dans l’impasse et les faire fuir. Donc, quelque soit leur nombre, Kyle et Kenji pourrait toujours percer une faille dans leur défense et s’en sortir. Mais, cependant, tout allait tourner….




- Monsieur, la zone est bourrée d’infectés ! C’est l’endroit idéal pour notre premier essai à l’extérieur et en situation réel !

Chef de groupe : Oui, tu as raison, mais attendons encore un peu. Question qu’ils se réunissent au centre des ruines. Ils ne verront rien venir ces cons !

- Bien, je me tiens prêt à lancer l’opération !

Chef de groupe : Parfait… murmura-t-il faiblement, se frottant le menton de sa main droite.

Deux hommes se tenait sur le toit d’un immeuble au loin, chacun une jumelle pour observer le grabuge que créait ces créatures à force de gueuler comme des idiots, à en réveiller les morts, s’ils continuaient de cette façon. Un sourire se dessina sur les lèvres de l’homme en question, le chef qui dirigeait, pour le plus grand honneur, cette opération fabuleuse ! Jamais, aucunes autres armées n’auraient su mener une telle mission ! Une de leur invention, mise au point après des années de travail. À suer à longueur de journée. À s’en tuer les neurones pour réussir à résoudre toutes les erreurs techniques de l’engin. Quoi que… Même si il avait passé tous les tests dans les locaux prévu à cet effet, il n’était pas encore sûr que toutes les failles aient été effacées. C’est alors, pour cette simple raison, qu’ils avaient choisi un nid de Virus afin de lancer leur opération. L’opération Mecha, l’avaient-ils nommée… Et c’était le jour fatidique pour eux, ce groupe dont le nom vous restera voilé pour le moment. Cependant, le chef lui, se nommait Evans ! Un homme venu droit de l’armée anglaise pour ensuite intégrer l’équipe d’élite des recherches de l’armée japonaise. Il était plutôt doué dans la conception des machines, dont celle qui allait être mise à l’épreuve cette nuit ! On pourrait alors dire que les Virus et Jinchuriki pouvaient commencer à se faire de sérieux soucis avec une telle arme ! Encore fallait-il qu’elle fonctionne plus ou moins bien. Ou du moins, qu’elle ne se dé configure pas.

- Chef ! Tout est paré !

- Bien, lancé l’opération ! Répliqua Evans, utilisant ses jumelles pour voir la scène de plus près.





Son homme de main agit sur le champ, amenant le radio émetteur à sa bouche pour transmettre les ordres d’Evans à l’autre partie du groupe qui était restée à la base de l’armée. Ce fut alors, que là bas même, un avion de chasse décolla, un camion à bombe, ou tout armement avaient été retiré afin de pouvoir placer leur invention dans sa mini soute. L’appareil décolla, partant droit sur eux, soit le groupe de Virus qu’affrontaient Kyle et Kenji. Ces derniers n’allaient pas tarder à être secoués par l’attaque à venir d’ici les minutes à suivre… Pendant ce temps, Evans scrutait l’horizon, espérant voir l’avion arriver dans la pénombre de la nuit. Mais seul un bruit se faisait entendre. L’engin rasait presque le sol, prenant subitement de l’altitude pour passer au-dessus de la zone définie par son chef pour lâcher son arme. La soute s’ouvrit afin de laisser sombrer dans le vide une caisse métallique d’un mètre de profond et d’une hauteur d’un humain moyen, soit un mètre quatre vingt. Pesant extrêmement lourd, il n’eut pas le temps de la voir se faire larguer par l’avion de chasse qu’une montagne de poussière se souleva à l’endroit de l’impact et l’avion partit au loin avant de faire demi-tour.

- Première vague… Murmura Evans, braquant la scène avec ses jumelles de nuit.

Une salve de balle fendit l’air pour s’abattre sur les virus autour de Kenji et Kyle, manquant eux-mêmes de se faire transpercer par celle-ci. La mitrailleuse qu’employait l’avion était si puissante que les balles explosaient littéralement leur cible, les réduisant à l’état de bouillie…Un bruit assourdissant leur passa au dessus de la tête, ce qui voulait dire que l’avion était déjà au loin, retournant à son point de départ, brassant l’air de sa vitesse du son, répandant la poussière tout autour de lui…

Et ce fut alors le silence après la tempête… La poussière retombait à terre, laissant la fameuse caisse métallique pile entre les virus restant et les deux hommes, Kyle et Kenji, qui devaient être particulièrement sceptique. Mais soudains, ils n’eurent même pas le temps de se poser la moindre question que ce conteneur commençait à se déformer avant d’être percé par un bras, apparemment humain. D’une telle puissance, que le reste explosa littéralement en morceaux, expulsant des morceaux tout autour de lui, la poussière se souleva à nouveaux du sol pour cacher l’identité de la chose sortie de ce truc…

- Chef ! Chef !

- Quoi encore ?!

- Je viens de repérer deux guignols qui ne sont pas des virus ! Hurla l’homme de main d’Evans. Ils sont maintenant coincés entre les virus et Leanne !

- Quoi ?! Mais qu’est-ce qu’ils foutent là eux ! Merde !

- Qu’est-ce que l’on fait, Chef ?

- On intervient, parti ! Avant qu’ils ne se fassent démonter ! Ordonna-t-il sur un ton sec tout en s’engageant dans les escaliers de l’immeuble, lançant un ordre d’alerte à ses hommes.





Quant à la poussière qui envahissait le lieu, elle retomba bien rapidement, dévoilant une silhouette féminine, tournée de dos aux deux hommes, de face pour les Virus. Mais elle n’était pas tout à fait ressemblante à une petite fille… Munie de sorte d’ailes en métal et d’un bras armé avec une puissante arme à feu, la chose s’activa. On put alors entendre comme un moteur se mettre en route, mais faiblement. La tête de cette dernière se releva, ses yeux s’ouvrant, parcouru par une lumière bleutée, comme ceux des radars, pour analyser ses proies. Son bras droit se leva par la même occasion, soutenu par sa main gauche, pointant le canon de l’arme contre les Virus.

- Cible verrouillées… Déclara une voix féminine parfaitement synthétique.

Ensuite s’ensuivit une violente salve de coup de feu. La Mecha, nommée Leanne par ses créateurs, débarrassait les Virus ici présent. Tous tentèrent de fuir en courant un peu partout, mais ce qu’ils n’eurent pas de chance, pas la moindre. L’arme étant utilisée comme fusil d’assaut, pouvait notamment servir de fusil de précision. Tous furent abattus, sans aucun survivant. Têtes explosées, corps déchiquetés par les projectiles… Plus aucuns ne donnaient signe de vie et Leanne rabaissa son bras avant de rester immobile. Malheureusement, elle sentit d’autre onde de vie, celle de Kenji et Kyle, derrière elle. Lentement, elle tourna la tête dans leur direction, les fixant de ses yeux sans vie, prête à lancer une seconde offensive…

Qu’allaient faire nos deux hommes ? Car, l’attaquer maintenant, de front, sa serait un vrai suicide ! Alors… ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenji Kuronami
°Jinchuriki°
°Jinchuriki°
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 26
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 24 ans
°Affinité élémentaire° : Ombre
°Votre personnage en 3 mots° : Sombre, silencieux, et discret.

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Mer 22 Juil - 18:10

"Se cacher" ? Comment se permettait-il le droit de penser que Kenji préfèrerais se cacher plutôt que de participer au combat ? Et il venait de lui donner un ordre, pour la troisième fois. Kenji sentais l'agacement monter en lui, mais resta de marbre, comme toujours, affichant sur son visage pale une expression tranchante et implacable.

« Tu es quelqu'un d'arrogant Kyle. Prend garde à toi. »

Après ces paroles, le Jinchuriki disparu complètement. Il étais maintenant invisible aux yeux humains, et pouvait à son agir à son aise, sans se sentir observé. C'était grâce à ce manteau d'ombre que Kenji s'était fait un nom par le passé. Ainsi, il était devenu l'ombre de la société elle même et agissait comme un charognard sans que personne ne le découvre. Cet agissement pouvait paraître certes peu noble pour des non-habitués, mais Kenji s'en satisfaisait manifestement. Ce dernier n'étant pas fait pour l'attaque directe, il préférait donc être utile aux autres, dans l'ombre... Ou parfois leurs nuire...
Les Virus pullulaient ce soir là et Kenji n'avait pas besoin que Kyle lui explique plus précisément son intention : Il savait que se mettre devant lui serait une grossière erreur, et qu'il en payerait de sa vie si, un seul instant, il lui venait à l'esprit d'agir en première ligne. C'est pourquoi le corbeau Se posta juste derrière Kyle, dans son ombre, afin de le surveiller de plus près. Il lança son premier sort, et créa environs Dix clones, qu'il posta en première ligne afin d'immobiliser les virus, et de permettre à Kyle d'enflammer le tout avec plus d'efficacité. Ce fut, en effet une idée judicieuse, et lorsque l'homme aux cheveux rouges mit en marche son lance-flamme, embrasant l'air frais du matin, les Virus en pâtirent.
Ensuite, s'en suivit une série de joute, plus directe, entre Kyle et les virus. Kenji lui, se contenta d'immobiliser certains des virus grâce à ses clones et de permettre au résistant de faire son travail. Cependant, les Virus ne cessaient pas de se multiplier. L'endroit était clairement infesté et Kenji s'étonna de n'avoir rien sentit en pénétrant dans cette ville. Le combat ne faisait que commencer.
Soudain, un immense frisson parcouru le corps du Jinchuriki. Un son très faible venait de lui parvenir. Un son très aigu. Un son qu'un simple humain ne peut entendre d'aussi loin, mais ce son s'amplifia progressivement. Kenji scruta le ciel du regard pendant de nombreuses secondes avant de trouver quel était l'origine de ce bruit. Une silhouette se dirigeait vers eux et allait bientôt arriver au dessus de leurs tête. Kenji compris enfin.

« Merde... Un avion de chasse ! »

Ce dernier, une fois au dessus d'eux, lâcha une large caisse en métal lourd, qui semblait transporter un objet de la taille d'un être humain. Kenji eu juste le temps de courir vers Kyle et de le plaquer au sol, se défaisant ainsi de son manteau d'ombre peu propice à des mouvements rapides, avant que cette caisse ne s'écrase, non loin de l'endroit ou l'homme aux cheveux rouges se tenait.
Le choc fut si violent que des débris d'immeubles volèrent dans toutes les directions, et les cris des virus effrayés furent largement couverts par le choc de l'impact. Un immense voile de poussière s'éleva dans la nuit, et mit quelques secondes avant de retomber complètement. Profitant de cette couverture de particules, le chasseur tira à l'aveuglette, touchant sans doute quelques Virus à l'aide de sa mitraillette et ne se souciant pas des deux rescapés. Kyle et Kenji se remirent sur pied avec difficulté, suffoquant encore à cause de l'air poussiéreux, et assistèrent à un spectacle à glacer le sang.

La caisse s'était planté entre les assaillant et les deux acolytes et semblait vide de toutes vies. Derrière, gisait des morceau de corps dans des flaques de sangs. Le chasseur devait être un fin combattant pour arriver à faire mouche dans cette purée de poussière. Toutes fois, cette étrange apparition laissa Kenji en proie à un long silence, tout comme les Virus qui ne comprenaient pas qui avait bien pu provoquer un tel cataclysme. Au loin, le bruit de l'avion laissa Kenji comprendre que la mission du chasseur était accomplie. Le Jinchuriki échangea un regard interrogateur avec Kyle, comme l'air de dire « Un coup de tes Hommes ? », Mais l'expression qu'il reçu en retour prouva que les résistants n'étaient pas au parfum.

La caisse se déforma soudainement, provoquant des frissons dans la totalité de l'assemblée présente, pestiféré ou non. Un bras, apparemment humain, parvint à percer l'épaisse couche d'acier de la caisse, et explosa littéralement le reste du contenant. Les morceaux d'acier tombèrent au sol dans un brouhaha cacophonique, et soulevèrent de nouveau la couche de poussière qui venait à peine de se stabiliser. Un être d'apparence humaine sortis de la caisse, caché par la poussière. Kenji eu un nouveau frisson.

« Cette chose n'est pas humaine. » Parvint-il à dire entre deux suffocations. « Je ne ressent pas son énergie »

La poussière retomba rapidement cette fois ci, laissant apparaître une silhouette féminine. Une jeune fille sans doute. Cependant, cette dernière n'étais pas humaine, comme l'avait prédit le Jinchuriki. Elle possédait à la place de son bras droit, un imposant fusil d'assaut et un genre d'aile en métal recouvrait son dos. C'était clairement une Androïde. La chose s'activa et, toujours dos aux deux hommes, braqua son arme redoutable vers la horde grouillante de Virus en proie à une peur panique et déclara d'un ton synthétique et froid :

« Cibles Verrouillées»

C'est à partir de cet instant que le sort des Virus se décida. Une violente salve de coup de feu débuta, et sembla durer une éternité. La Mécha exécuta sa tache avec application, dératisant toutes forme de vie présente sur son passage. Les Virus avaient beau se débattre, courir, fuir ou grimper sur la paroi des immeubles environnants, la silhouette féminine n'en épargna aucuns. Chaque balles semblaient programmées pour atteindre sa cible, parfaitement réglées et calibrées. Lorsque toute la masse d'ennemi fut réduite en une bouillie infâme et sanguinolente, l'androïde s'immobilisa ramenant son bras-canon à la verticale.

Cependant, une Onde de vie sembla attirer son attention soudainement, et elle tourna sa tête vers les deux survivants. Son regarde froid et vide se posa sur Kyle, le résistant aux cheveux rouges, puis sur Kenji, le Jinchuriki à la mèche blanche. Ce dernier compris que lui et son collègue étaient dans un sale pétrin, et qu'au moindre mouvement agressif, cette fille-robot les abattraient sans peine. Une sueur froide parvint au dos du corbeau, lui qui, d'ordinaire, restait impassible devant toutes situations. Il n'en laissa rien paraître mais son désarroi était grand. Il tourna très légèrement la tête vers Kyle, lui faisant comprendre par le regard que toutes fuites, ou attaques, les emmèneraient vers une mort certaine. Le regard du corbeau se reposa sur le visage de la Mécha, qui semblait les analyser avec intérêt. Son regard était froid et bleuté, perçant comme un radar, mais son visage affichait une expression de profonde tristesse. Cette tristesse remua Kenji. En effet, un Androïde ne peut pas ressentir de sentiment, mais le visage de cette fille était tellement triste et beau qu'il ne put s'empêcher d'éprouver de la compassion pour cet être de fer ailé.

Kenji pris donc un risque, il salua l'être robotisée en inclinant son buste avec toute l'application qu'il pu y mettre et se releva doucement en affichant une expression détendu peu courante. Il pris ensuite la parole, en pesant ses mots.

«Je suis Kuronami Kenji, et l'homme à mes côté se nomme Itsbaka Kyle. Nous avons été attaqué par ces Virus, et nous vous sommes très reconnaissant d'être venu nous aider. Nous n'aurions pas pu nous en débarrasser seuls. Sachez toutefois que nous ne vous sommes pas hostiles. »

Kenji ne savait pas si cette solution était la meilleure, mais il espérait que, sous cette couche d'acier il y ait un coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/nottproject
Itsbaka Kyle
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 02/07/2009
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 23 an
°Votre personnage en 3 mots° : ENflammé/combattant/ Chanceux

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Dim 9 Aoû - 16:12

en se revirant, Itsbaka ne vit pas Kenji, mais vira son regard de bord en attendant un son inabituel dans les environ. Ils vit un avion de chasse passé dans le ciel en passant au dessus d'eux. L'engin aérien avait larger un objet directement sur le commandant. Avant même qu'il faire un mouvement, il sentit quelques choses dessus son dos et il tomba au sol. Ensuite, il entendit la caisse attérir au sol avec une bourrasque de poussiére qui cacha la nuit durant quelques secondes. Durant cette infin partie de temps, il vira sa tête et vit kenji au dessus de lui. La poussière s'estompa et la caisse s'ouvrit en laisssant comme vue un corp, mais étrange. La personne ressemble à une jeune fille, mais elle avait un canon pour bras droit avec des yeux blanc vitreux. Cette personne n'était nullement vivant. Kyle regarda kenji en disant qu'il n'avait rien a avoir la dedans. Le silence s'était installé dans se lieux abandonner depuis des années, mais ce fut rompre par la morte au bras de canon. Elle dis que les cible sont vérouillé et elle commença à tirer. Elle tua chaque virus en leur tirant sur la tête a chacun. Après une minute, il ne resta aucun virus en vie. Des tonnes de flaques de sang était au plancher et la machine s'avait remit en mode relaxe, mais ce n'était pas fini. La female se vira la tête vers Doubleface et le regardant avec des yeux froid comme un congélateur. elle continua en regardant kenji. Kuronami regarda firefox dans les yeux deux seconde pour faire comprendre que la fuite ou l'attaque était impossible. Itsbaka ne le croyait pas tellement. Durant que le Jinchurikiparla à la machine comme un épait, Kyle descendit la main vers son talkie-walkieet l'activa. il commença à parler assez fort pour se rendre seulement au au téléphone.

" Bon, dis-t-il. Ne parler pas et écouter moi. Tous les snipers, vous dégagez des fenêtres et préparer une BM-4. Ensuite, vous allez lancer la bombe sur la machine. Utilise n'importe quoi pour le lancer ."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Mar 11 Aoû - 21:53



Dans cette nuit mouvementée, dans un nuage de poussière planant au-dessus du sol, au beau milieu des cadavres fraîchement abattu par l’androïde, par des balles si puissantes qu’elles avaient littéralement explosées la boîte crânienne de ces monstres, les deux hommes se tenaient en face de la petite fille. Celle-ci n’était pas plus grande qu’eux. Haute de ses un mètre soixante, elle ressemblait drôlement à une de ces petites collégiennes japonaise. Et surtout que son habillement n’était pas là pour détromper cette impression. Mais pourquoi une fille pareille était apparue au beau milieu de nulle part ? Comme ça, sans aucune discrétion, tuant les virus à tours de mains comme si ce n’était que des mouches auxquelles elle arrachait leurs ailes sadiquement ? Aucuns des deux n’en avaient la moindre idée de là où ils s’étaient fourrés. Et surtout, suivant leur réaction, vis-à-vis de la machine, ils pouvaient très bien être épargné ou, tout simplement, froidement abattu par Leanne. Tout allait se jouer dans les secondes à venir, pour ces deux là. Et même leur destin ne saurait pas ce qui allait advenir d’eux. Surtout que là, c’était une machine qui se tenait en face. Une machine à tuer lourdement armée. Est-ce que ce canon était son unique arme ? Non, sûrement pas. Et puis, c’était quoi ces ailes dans son dos ? Enfin, des sortes d’ailes. Mais, elle savait voler, alors ? Si c’était le cas, qui était le génie qui avait su créée une telle arme, une telle chose ? Qui était derrière tout ça ?! Leanne pouvait être vue comme une délivrance pour l’humanité contre cette menace qu’était le Virus. Ou encore, elle pourrait être vue comme un mauvais augure pour le futur à venir, pour ce monde à la dérive. Mais, l’évolution avançait… Il fallait que ce genre de chose se fasse, il le fallait. Mais, en même temps, l’exploration galactique avait débuté… Jusqu’où iraient les ambitions des humains ?

Trêves de bavardage ! En ce moment, la vie de deux individus étaient en jeux et Leanne se montrait déjà suffisamment dangereuse pour eux deux. Comment allaient-ils faire pour s’en sortir ? Simplement s’en aller, sans rien dire ? Tenter de lui dire qu’ils ne lui étaient pas hostiles ? Ou encore, la plus débile des décisions, tenter de la dissoudre en miette ? Les yeux vitreux de la petite fille fixaient les deux hommes, l’un après l’autre, les dévisageant intensément. Non, je dirai plutôt qu’elle les scannait. Oui, vous m’avez bien compris. Leanne récoltait le plus d’information possible pour les approcher. Et, grâce aux données qu’on lui avait mise dans son programme, elle su reconnaître que l’homme qui venait de prendre la parole était en fait un Jinchuriki. Elle l’écoutait attentivement, enregistrant la moindre parole, tout en continuant de scanner l’autre qui s’avérait être qu’un humain. Mais ce dernier semblait être un peu plus réticent à la conversation que Kenji. Malgré que le Jinchuriki ne se montre pas dangereux pour elle, contrairement à Kyle qui ne fit que sortir son talkie-walkie pour alerter ses hommes tout en leur donnant des ordres pour détruire l’androïde, elle activa, à l’entente de ses mots, son puissant radar qui dégagea une puissante onde autour d’elle, à plus de deux kilomètre à la ronde, pour détecter la présence de ces personnes à cause de leur signature thermique. Les appareils émetteurs, dont celui du résistant, purent ressentir un brouillage bref avant de redevenir normal.

- Cible repérée… Entrée des cordonnées de frappe. Envois effectué.

Trop tard, il venait de se foutre dans un véritable merdier en prononçant ses quelques mots de menace contre Leanne. Grâce à son radar, la gamine avait repéré ses cibles en questions et envoyer les cordonnées de leur emplacement à l’équipe d’homme qui était postée un peu plus loin. Et soudains, on pu entendre une détonation partir en échos et un filet de fumée partir en l’air, légèrement orange à cause du propulseur. Mais qu’une seule de ses cibles sera touchée, les deux autres étant neutralisées par… Evans et ses hommes, tous simplement.



- Eheheh… Ce n’est pas malin de ta part, FireFox. Que comptais-tu faire à Leanne avec des armes aussi futiles ? Rien, évidemment. Et maintenant, à cause de ton manque de sang froid, assiste à la mort d’un de tes coéquipiers. Déclara la voix d’Evans au travers du Talkie-walkie que tenait en main Kyle. Oui, il utilisait celui d’un de ses hommes désormais neutralisés.

En fait, ce qui venait de filer en l’air après la petite détonation, n’était en fait qu’un petit missile qui frappera sous peu l’emplacement envoyé par l’androïde. Supprimant alors l’un des hommes de Kyle. Encore quelques secondes avant l’impact… Un… l’air se faisait de plus en plus pesante.Deux… Kyle pouvait réellement commencer à s’en prendre à lui-même. Trois… Un tremblement de terre se propagea dans toute la zone, créant quelques fissures dans le sol avant qu’une détonation se fasse entendre. Une nappe de poussière se souleva, l’air s’embrassa soudainement et une onde de choc propulsera Kyle et Kenji à terre tandis que quelques bouts de béton se détachèrent des immeubles voisins pour tomber lourdement sur le sol, accentuant alors le tremblement de terre. Et, tout devint calme…

- Aïe, sa ne doit pas faire du bien, ça. Reprit la voix glaciale d’Evans. Mais au moins, on ne l’a pas loupé, celui-là. Si tu as toujours de l’espoir, on te laisse le répit d’aller récupérer les quelques morceaux éventuels qu’ils pourraient rester de ton homme de main, Itsbaka Kyle. Pendant ce temps, toi, le Jinchuriki, nous t’ordonnons de ne pas bouger d’un millimètre si tu ne veux pas finir avec une balle dans le front, comme ces saloperies de Virus. Je te déconseille donc de faire ton malin. Suis-je assez claire ? Termina-t-il sèchement avant de couper court à la conversation.

Mais avant que la connexion ne soit rompue, les deux hommes purent entendre Evans lancer un ordre à ses hommes. Ils allaient arriver d’ici quelques minutes et ainsi, Kenji et Kyle pourrait voir leur « ennemi ». Enfin, sa serait plus un adversaire pour Kyle que pour le Jinchuriki des ombres. Et pendant ces longues minutes qui parurent interminable, la machine continuait de fixer les deux individus intensément, de son regard vide de vie, impassible, vitreux, tout en les soumettant à une analyse par le biais de son scanner. Oui, elle était une arme terrible, surtout si elle était tournée contre sois. Mais comment ferait nos deux amis pour se sortir de ce pétrin, maintenant ? C’était à eux de voir car, Evans, lui, avait déjà des ordres à respecter. Et d’ailleurs, ce petit moment d’attente toucha à sa fin et le petit groupe d’homme, avec Evans à leur tête, arrivèrent en face de Kenji et se postèrent derrière leur création. Evans, quant à lui, continua sa route, se mettant en face des deux hommes, les fixant de son regard froid.

- Franchement… Je ne sais pas ce qu’il vous est passé dans le crâne... Mais vous êtes conscient de vous être mis dans la pire situation possible ? J’ai bien peur que vous n’en ressortiez pas vivant ou, si vous parvenez à m’échapper, vous n’en serez pas indemne. Surtout pour ces deux là, Kyle. Sur ces mots, Evans désigna les deux hommes restants de l’équipe du résistant, fortement maintenu par les soldats à la solde d’Evans. Encore un faux pas de ta part, mes hommes les descendent. Compris ?

Un petit sourire satisfait s’afficha sur ses lèvres et il tourna le dos aux deux individus pour s’approcher de Leanne, déposant sa main sur sa joue avant de passer derrière elle et y déposer ses mains sur ses épaules, dévisageant ses deux prisonniers avec avidité.
- Alors, n’est-elle pas merveilleuse, ma petite fille ? Sa puissance de destruction dépassant les limites de ce que l’on avait espéré jusque là. Et sans oublier sa beauté et son intelligence propre qui font d’elle une arme autonome. Dite moi que vous êtes du même avis que moi, n’est-ce pas ? Ah, j’oubliais, je suis grossier au point d’oublier de me présenter. Je me nomme Evans, tout simplement. Et comme vous vous en doutiez par mes paroles, je suis le créateur de Leanne. Un Dieu vivant, va-t-on dire. Un autre sourire machiavélique s’afficha sur son visage avant que l’homme revienne se poster en face de Kenji et Kyle. Alors ?

Les dévisageant d’un regard qui les dissuadait de toutes tentatives d’attaques ou d’évasion, Evans ne les quittaient pas des yeux. Croisant ses bras dans son dos, il attendait avec hâte la réponse de ses deux prisonniers….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenji Kuronami
°Jinchuriki°
°Jinchuriki°
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 26
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 24 ans
°Affinité élémentaire° : Ombre
°Votre personnage en 3 mots° : Sombre, silencieux, et discret.

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Mer 12 Aoû - 23:34

Lorsque Kenji prononça ses paroles, Il sentit très bien que cet être robotique l'analysa avec précision. Elle avait sans doute perçu que Kenji était un Jinchuriki. Oui, il en était sûr maintenant. Mais, sachant cela, elle ne se montra pas défensive. Sans doute avait-elle compris que Kenji avait dit la vérité : Il ne l'attaquerait pas. Il n'en voyait pas l'utilité. Le regard froid et triste de l'androïde alla de Kenji à Kyle, et inversement. Tout aurait pu s'arrêter là, si seulement Kyle avait réfléchit quelques secondes de plus. Le Jinchuriki était persuadé que le renard de la résistance allait faire un acte stupide, il ne pouvait pas encore dire quoi, ni pourquoi il avait se pressentiment, mais la suite des évènement vint confirmer ses doutes. Kyle, resté légèrement en retrait par rapport aux deux autres, commença a parler.

« Bon » dis-t-il. « Ne parlez pas et écoutez moi. Tous les Sniper, vous dégagez des fenêtres et préparez une BM-4. Ensuite, vous allez lancer la bombe sur la machine. Utilise n'importe quoi pour le lancer . »

Kenji sentit une vague de haine monter dans son corps. Kyle venait de sortir son Talkie-walkie et de donner des ordres à ses hommes embusqués. Etait-il stupide ? Ne savait-il pas qu'ils avaient tous deux à faire à un être sur-équipé, qui pouvait sans doute, à la moindre envie, détecter des traces de vie et les détruire ? Qui plus est, tenter une offensive dans telle une situation d'infériorité, c'est clairement tendre le bâton pour se faire battre. Kenji était persuadé du sort des hommes de Kyle maintenant. Et effectivement, L'androïde s'activa. Kenji pu ressentir comme une vague d'énergie émaner de cet être de fer. Un radar ? Sans aucuns doutes. La positions des résistants ne restera donc pas secrète pour longtemps. L'androïde rajouta, à la fin d'une ou deux secondes d'analyse :

«  Cible repérée… Entrée des cordonnées de frappe. Envois effectué. »

Presque instantanément, comme si tout avait été planifié, une légère détonation se fit entendre dans l'air. Kenji eu juste le temps de se retourner, afin d'apercevoir la trainée orange d'un missile qui allait s'abattre sans aucunes pitié sur les homme de Kyle. Le temps de chute sembla durer plusieurs minutes. L'atmosphère était maintenant lourde et silencieuse. Kenji aperçu Kyle, derrière lui. Lui aussi observait la scène, mais il ne put pas définir son expression faciale. S'en fichait-il ? S'en voulait-il ? Le Jinchuriki ne pouvait pas trancher. Et il n'en eut pas le temps, car au loin des coups de feu retentirent et un grésillement vint couper court à toutes réflexion. C'était le Talkie-walkie de Kyle. Une voix froide vint briser ces grésillements :

« Eheheh… Ce n’est pas malin de ta part, FireFox. Que comptais-tu faire à Leanne avec des armes aussi futiles ? Rien, évidemment. Et maintenant, à cause de ton manque de sang froid, assiste à la mort d’un de tes coéquipiers. »

Kenji sentit la frustration monter en lui. Pourquoi ? Pourquoi Kyle avait-il commis cette erreur aussi évidente ? Et de plus, Qui pouvait bien avoir pris la parole à l'instant par le biais d'un talkie-walkie des résistants ? Cet homme avait parlé d'une certaine Leanne. Etait-ce cet être robotisé qui n'avait de cesse d'observer les deux rescapé de ses yeux métalliques et froids ? Les questions de Kenji ne purent trouver leur réponses, car l'impact était imminent.
Une montagne de poussière se souleva de nouveau, accompagné d'un bruit sourd. Kenji se protégea le visage, fatigué de devoir subir des suffocation à répétition. L'impact fut violent. Les immeubles tremblèrent, certains même, se décomposèrent progressivement, laissant tomber des morceau de bétons sur le sol ravagé. Le calme revint enfin, et la voix de l'homme repris.

«Aïe, sa ne doit pas faire du bien, ça. Mais au moins, on ne l’a pas loupé, celui-là. Si tu as toujours de l’espoir, on te laisse le répit d’aller récupérer les quelques morceaux éventuels qu’ils pourraient rester de ton homme de main, Itsbaka Kyle. Pendant ce temps, toi, le Jinchuriki, nous t’ordonnons de ne pas bouger d’un millimètre si tu ne veux pas finir avec une balle dans le front, comme ces saloperies de Virus. Je te déconseille donc de faire ton malin. Suis-je assez clair ? »

Kenji se sentis tressaillir. Encore un ordre. C'était trop, mais le corbeau savait qu'il ne fallait pas se laisser envahir par la haine dans un moment si critique. Une once de violence adressé aux ennemis dans cette situation pouvait être fatale, comme Kyle avait pu le constater à ses dépens. Avant de couper définitivement la conversation, Kenji pu entendre un ordre que l'homme à la voix froide donna à ses hommes. Ainsi, cet homme venait à leur rencontre. C'était une chance. La négociation était donc envisageable, et leurs sorts n'étaient pas encore réglés. Mais Kenji n'était pas pressé d'être face au créateur de cette machine destructrice. Pendant ce court temps d'attente, Kenji reposa son regard sur Leanne, l'être robotisé qui se tenait toujours à la même place, et qui n'avait pas cessé de les observer de son regarde bleuté. Il retrouva sur son visage la même expression de tristesse qu'il avait pu percevoir quelques minutes plus tôt, et ne su pas quoi penser. Le temps ne lui en laissa d'ailleurs pas l'opportunité, car l'homme arrivait déjà à la tête d'un petit groupe de soldat armés. Il était relativement grand, avait des cheveux blancs en bataille, un visage dur et un regard tout aussi froid que sa voix. Les hommes du chef se postèrent derrière Leanne, mais lui continua son trajet et se posta entre le robot et eux. Toujours en les fixant froidement, il leurs dit :

« Franchement… Je ne sais pas ce qu’il vous est passé dans le crâne... Mais vous êtes conscient de vous être mis dans la pire situation possible ? J’ai bien peur que vous n’en ressortiez pas vivant ou, si vous parvenez à m’échapper, vous n’en serez pas indemne. Surtout pour ces deux là, Kyle. »

Lorsque il prononça ces mot, ses hommes de mains avancèrent avec deux résistants pris en otage. Evans sembla avoir un petit rictus, lui donnant un air sadique. Leur chef rajouta.

« Encore un faux pas de ta part, mes hommes les descendent. Compris ? »

A ces mots Kenji ne pu retenir sa colère. Il s'avança vers le résistant aux cheveux rougeoyant, et lança son poing contre sa joue gauche. Comment Kyle avait-il pu commettre une erreur aussi stupide ? Kenji s'empressa de rajouter ces mots, afin de justifier son geste :

« Par ta faute, imbécile de renard, un de tes compagnons est mort, et tu nous a fourré dans une merde noire ! J'espère que tu mesure la gravité de tes actes ! Sache que si nous nous en sortons vivant, je n'oublierais jamais ta bêtise ! Alors maintenant tu la boucle , compris ?! »

Le Jinchuriki pris une grande bouffée d'air et retourna se positionner devant l'homme à la voix froide. Celui ci s'était retourné, face à Leanne, et avait posé sa main sur sa joue. Il passa ensuite derrière sa création, et dévisagea de plus belle les deux survivants, comme s'il ne se souciait pas des évènement qui venait de se produire à l'instant entre eux deux.

« Alors, n’est-elle pas merveilleuse, ma petite fille ? Sa puissance de destruction dépassant les limites de ce que l’on avait espéré jusque là. Et sans oublier sa beauté et son intelligence propre qui font d’elle une arme autonome. Dite moi que vous êtes du même avis que moi, n’est-ce pas ? »

Un court silence vint s'installer entre les deux camps. Kenji réfléchissait à vive allure, se demandant quelle réponse conviendrait le mieux, mais l'homme aux cheveux gris repris la parole.

« Ah, j’oubliais, je suis grossier au point d’oublier de me présenter. Je me nomme Evans, tout simplement. Et comme vous vous en doutiez par mes paroles, je suis le créateur de Leanne. Un Dieu vivant, va-t-on dire. »

Un large sourire machiavélique s'afficha de nouveau sur le visage de prénommé Evans. Ainsi était-il bien le créateur de Leanne. Kenji n'était pas rassuré. Evans revint en face d'eux et repris sa quéstion.
« Alors ? »

Kenji réfléchit rapidement, et décida de s'assoir. Il croisa jambes et bras, et regarda Evans d'un air pensif.

« Oui. C'est vrai que cet être robotisé que vous nommez Leanne semble parfaite, sans faille, et doté d'un charme non négligeable. Nous même sommes actuellement dans une situation fort délicate et sommes bien forcé de reconnaître votre supériorité. Mais sachez que Kyle et moi-même sommes tout deux très différents. Je ne suis en aucuns cas concerné par son envie de bagarre, et souhaite simplement passer mon chemin sans vous causer d'ennui. Toutefois, votre création m'intrigue. Et j'aimerais vous posez les questions suivantes : Faites-vous partie de l'armée ? Quel est votre but avec une telle puissance, et enfin, que voulez-vous de nous ? Si vous ne désirez rien de nous en particulier, permettez moi de vous demander la permission de me retirer définitivement de ce quiproquo regrettable. »

Kenji soupira. Il n'aimait pas prendre la parole aussi longtemps, cela le fatiguait considérablement de devoir discuter. Il préférait nettement être invisible, et agir dans l'ombre sans avoir à parler à qui que ce soit plutôt que de débattre avec des gens lui semblant inutiles, comme l'arrogant Kyle, ou Evans l'homme froid et machiavélique. Cependant, la situation l'obligeait bien à se montrer diplomate, s'il voulait toutefois vivre plus longtemps. Le regard du jinchuriki se posa une dernière fois sur Leanne, qui semblait l'observer particulièrement. Mentalement, il essayait de communiquer avec cet androïde, qui le touchait profondément. Malgré qu'il soit persuadé de la froideur de ce robot, Kenji était également convaincu de sa tristesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/nottproject
Itsbaka Kyle
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 02/07/2009
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 23 an
°Votre personnage en 3 mots° : ENflammé/combattant/ Chanceux

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Jeu 13 Aoû - 3:57

À peine quinze seconde après d'avoir parler à ses homme que Kyle entendit la machine dire que les cible était repéré. Le colonel su directement que ses hommes était en danger.Il se leva rapidement et coura vers le canon, mais cela était déjà trop tard. La fille venait de tirer et on pouvait voir une ligne de fumer vers ses hommes. Il regarda durant quelques minute vers l'emplacement touché avec un regard inexpliquable. Ensuite, il entendit une voix d'un homme dans le talkie-walkie que notre héros ne connaissais pas. Après que cette voix fini de parler, il approcha le téléphone proche de sa bouche et appuya sur le bouton.

" Qui es-tu espèce d'enfroiré, dit-il avec haine."

Tout un coup, il sentie le sol bouger avec une vague de poussière arriver. Il arrêta de parler et ferma les yeu pour se protèger. Il pouvait entendre des morceau de béton tomber au sol. Après que tout le boucan arre^te, l'étranger repris la discussion en disant qu'un seul homme était mort et qu'il pouvait aller chercher les morceau du corps. Il repaissa sur le bouton.

" VIen ici, j'ai hate de te voir."

Doubleface regarda Kenji et il le trouvait un peu en colère. Un sourire s'afficha à son visage. Ils entendirent un peu avant de voir une troupe de l'armé avec leurs habits s'installé derrière l'être bionic et un homme banal s'installer entre la machine et eux. Immédiatement quand la personne sorti un mot, il reconnaissa la voix. C'était l'homme au talkie-walkie.Firefox n'écouta nulement l'homme,sauf quand il dit qu'il allait liquider ses hommes pour un seul faux pas. Pensant à un plan pour s'enfuir, il ne vue pas Kuronami s'approcher de lui et lui donner une baffe. Durant que l'emo parla, il se fratta la joue et trouva son idée. Par chance, il avait un peu écouté. Avant même, qu'il puisse mettre en oeuvre son plan, le jinchuriki se revira et écouta l'autre. Durant se temps, il prépara déjà sa colère pour que son plan marche.Il entendit le nom de l'ennemi et un peu de se que son "ami" a dit. Juste après que le petit est parler, Itsbaka aggippa l'épaule gauche de Kenji et le tira vers lui pour le pivoter. Durant que Kuronami tourna, il fit un crochet de la gauche directement sur la joue du emo.

"Hey espèce de petit trou cu, dit-il en criant. Tu veux tu te battre parti comme cela. Tu es juste un petit Emo à la con avec une petit bande de cheveux coloréqui ressemble à une fille. Vien te battre petit gars sans cervelle.."

il tourna en montrant ses poing jusqu'a temps d'être dos à Evan. Rendu à sa place, il fit un clin d'oeil pour lui envoyé un message.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Ven 14 Aoû - 18:44


Le temps continuait son avancée périlleuse dans la pénombre de la nuit qui allait, sans tarder, laisser la place à un soleil rigoureusement dur, comme tous les jours d’ailleurs, dans cette partie du pays. Et, fort heureusement, ce n’était pas aussi pire que dans le désert où, souvent, sa atteignait en moyenne les cinquante degrés à l’ombre. Mais soit, ils avaient encore quelques heures devant eux pour profiter de la fraîcheur de la nuit avant que les rayons de cette boule de feu ne viennent taper sur la tête des habitants de la terre. Cependant, Evans se tenait toujours devant Kenji et Kyle. À peine avait-il commencer à parler que le Jinchuriki s’était jeté sur l’autre pour lui envoyer une belle secouée à la figure avant de se calmer et de redevenir ce qu’il était avant que la tempête ne passe par là. Il y avait vraiment des cas étranges, dans ce bas monde, en fin de compte. Et c’est bien cela qui rendait la race humaine assez fascinante avec toutes ses personnalités diversifiées. Evans se serait bien amuser à trouver diverses répliques pour étudier leurs réactions mais, malheureusement, il n’en n’avait guère le temps là. Il se devait faire rapidement avant qu’il ne mette son groupe en retard. Et aussi, il avait l’ordre de se débarrasser des intrus. Soit des les assommer et de leur faire gober un pilule qui leur ferait oublier ce qu’ils ont vu et vécu les dernières vingt quatre heures passées ou, tout simplement, s’ils se montraient vraiment trop résistants, il se devait simplement de leur coller une balle entre les deux yeux afin de les descendre. Il avait le choix et cela le mettait dans l’embarras parce qu’il n’aimait pas devoir faire un choix. Soit il les tuait et on en parlait plus ensuite. Soit ils les rendaient provisoirement amnésique et ils pourraient prendre le risque de se souvenir de certaines choses qui les mènerait à eux. Alors, ils devaient bien peser le pour et le contre avant de savoir quoi faire exactement. Mais, avant cela, il eut la réponse de Kenji au sujet de sa petite fille. Il en fut ravi. Mais, le résistant s’interposa rapidement pour lui rendre sa secouée au Jinchuriki qui devait sûrement être un peu… étonné, non ? Mais, là, il y eut l’effet « ascenseur émotif » en Evans. Ce qui veut dire qu’il fut très ému à la fois par les propos de Kenji mais ensuite, plongé dans une colère noire par l’intervention du renard de la résistance. Ce dernier se remit face à eux après avoir poussé Kenji à la bagarre et Evans laissa paraître un sourire sur ses lèvres, parlant bas, presque en un murmure.

- Qu’est-ce que tu peux être têtu… ma foi… Dit-il en levant une main en l’air pour faire signe à ses soldats de s’avancer avec un des otages. Je t’avais averti, n’est-ce pas ?

Sans plus rien dire, il sorti un revolver de son manteau, le chargea dans un mouvement de mains vif et colla le canon de l’arme sur la tempe du prisonnier qui se mit soudainement à transpirer de plus belle, suppliant probablement son chef, soit Kyle, de se reprendre en main au lieu de commettre une connerie qui coûterait la vie à cet homme. Evans dévisageait le rouquin tout en gardant un visage souriant, le doigt posé sur la détente. Il pouvait décider, quand il voulait, de le descendre, ce n’était pas un problème pour lui, de le faire. Maintenant qu’il avait les mains sales, il pouvait continuer d’avancer vu que reculer, après avoir tant tué, c’était devenu un acte impossible. Et vint le silence lourd et pesant de la nuit, tentant de calmer l’atmosphère tendue qui régnait dans les ruines de ces lieux.

- Je me doute que ton homme veuille finir en passoire, Kyle. Alors, maintenant tu te la fermes ! Surtout que ce jeune homme répondait poliment à ma question. Dit-il sèchement pour commencer avant de prendre une voix calme, douce et amicale. Et ensuite tu pourras me dire ce que tu penses de cela… D’accord ?

Sur ces mots, il retira le canon du revolver de la tempe du soldat neutralisé avant de l’abaisser vers le sol. Quelques secondes passèrent mais l’homme d’Evans ne recula pas pour autant, sachant probablement qui allait suivre, maintenant toujours le prisonnier aussi fortement qu’avant pour ne pas lui laisser la chance de se débattre. Et, alors que tout semblait s’être calmé, Evans releva brutalement son bras armé et une détonation se fit entendre suivit d’une énorme giclée de sang sur le sol. Oui, il venait d’abattre l’homme de Kyle sans perdre son sang-froid. Ainsi, il montrait à nouveau qu’il ne rigolait pas pour la moindre du monde. Et que ces deux là avaient plutôt intérêt à lui obéir au doigt et à l’œil avant de faire quoi que ce soit.

- Bien, j’ai l’impression que sa t’a calmé un peu… Et tes pensées risques d'être dures à entendre... Voyons la suite. Il s’approcha de Kenji tout en rangeant son revolver sous son manteau alors que l’autre homme se débarrassait du corps. Pour te répondre, je ne suis pas de l’armée et eux non plus. Fait un signe de la main pour désigner ses hommes autour de lui, mais un signe vague qui laissera croire que d’autre homme sont au loin. Ensuite, mon but, c’est de rasé la saloperie qui souille ce monde. Oui, tu m’as bien compris, les Virus et les Jinchuriki, vous êtes la saloperie de ce monde et je ne me gênerai pas à vous descendre à cœur joie. Fit-il pour terminer, son regard glacial fixant Kenji.

Plus un mot ne se dira de sa part alors qu’Evans se levait, désormais, pour se mettre en face de Kyle, joignant ses mains derrière son dos. Sifflotant légèrement un petit air joyeux, il le regarda de la tête au pied avant de lui tourner le dos, d’avancer de quelques pas, de s’arrêter quelques instants. Là, tout paraissait immobile d’un coup. Seul le bas du manteau de l’homme machiavélique voltait dans la faible brise de la nuit. Et, à quoi pouvait-il bien penser à ce moment là, surtout que c’était au tour de Kyle de s’exprimer. Restant de dos au deux hommes, il adressa une dernière parole à Kenji.

- Mais si tu souhaites en connaître plus sur la chose, Kenji… En voyant la curiosité que tu manifestes, ce qui me plaît assez, je dois dire, je t’invite volontiers à me suivre pour que je t’en fasse découvrir d’autre. À toi de voir…

Le silence refit surface, laissant les paroles d’Evans en suspens et attendant d’avoir la réponse du Jinchuriki des ombres entre temps. Il décroisa les bras, lentement, tournant subitement sur ses talons en faisant mine de tirer du Kyle avec un revolver improviser avec sa main, imitant une petite détonation avec sa voix. Un sourire enfantin s’affichant sur ses lèvres avant qu’il ne reprenne la parole de plus belle.

- Oh… pour ne pas oublier… vous pouvez nous suivre, si cela vous chantes. Au moins, vous aurez la vie sauve… Et ton dernier homme, Kyle, il pourra être relâché. À moins que tu veuilles à nouveau prendre des risques ? Qu’en penses-tu, DoubleFace. Finira-t-il en prenant un accent anglais ridicule pour tourner à la dérive le surnom de Kyle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenji Kuronami
°Jinchuriki°
°Jinchuriki°
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 26
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 24 ans
°Affinité élémentaire° : Ombre
°Votre personnage en 3 mots° : Sombre, silencieux, et discret.

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Sam 15 Aoû - 18:26

Après avoir pris la parole, Kenji soupira longuement, fatigué de tous ces évènement inutiles. Cela le rendait soucieux. En effet, il avait d'autres chats à fouetter, et ne se sentais pas particulièrement concerné par le conflit actuel. Mais s'il voulait vivre, le seul moyen était de coopérer... Et cette Machine, Leanne, l'intéressait. Il fallait donc montrer patte blanche pour ne pas finir dépecé. Toutesfois, le Jinchuriki ne vit pas arriver Kyle, déjà remit sur pied. Ce dernier, fou de rage à l'idée d'avoir reçu un soufflet, se rua sur Kenji en l'insultant de tous les noms. Il agrippa son épaule gauche et le fit pivoter avec force afin de lui envoyer un crochet du gauche dans la joue. Kenji chancela et s'étala sur le sol. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas reçu un coup de poing, et il eu le plaisir de pouvoir gouter à nouveau à son sang. Kyle ne perdait rien pour attendre. Le jinchuriki, après avoir craché du sang sur le sol, releva la tête en direction du résistant. Il ne vit pas le signe que celui ci lui faisait, et se contenta de le regarder d'un regard noir.

« Tu es vraiment le dernier des abruti, Kyle » Murmura-t-il entre ses dents.

Le regard du Jinchuriki se posa ensuite sur Evans, qui semblait maintenant fou de rage. Les propos du corbeau semblaient lui avoir plu quelques secondes plus tôt, et il semblait même près à lui répondre et, sans doute, à lui faire une proposition intéressante. Mais L'intervention de Kyle lui ôta son sourire satisfait en le plongeant dans une colère noire. Il sembla murmurer quelques mots, que kenji interpréta comme une résignation de sa part. Kyle semblait autant exaspérer Evans que le Jinchuriki. Ce dernier craignait fortement la suite des événement, et, en se relevant, adressa un regard compatissant aux résistants capturés comme pour dire :

*Vous, vous n'avez vraiment pas de bol*

En effet, Evans venait déjà de sortir un révolver de sous son manteau, et le chargea vivement. Il cola ensuite le canon de l'arme sur la tempe du premier résistant. Ce dernier semblait maintenant complètement paniqué. Kenji cru même l'entendre supplier. Evans, quant à lui, affichait toujours son sourire machiavélique, conscient du pouvoir qu'il possédait et de la supériorité qu'il avait par rapport aux deux survivants. Au moindre geste, il ôterait la vie de cet homme. Il en semblait tout à fait capable. Il pris la parole pour dire qu'il ne pensait pas que son homme veuille finir en passoire, et conseilla avec fermeté à Kyle de se taire. Cela ressemblait simplement à un avertissement, et le résistant menacé de mort respira plus calmement. Tout s'apaisa. Evans retira le révolver de la tempe de celui ci et abaissa son bras vers le sol. Quelques secondes passèrent dans le silence. Kenji savait bien qu'Evans préparait quelque chose, et cela ne manqua pas. Subitement, il braqua de nouveau son arme sur le résistant et le tua avec la dernière des violence. Le sang gicla dans toutes les directions, arrosant joyeusement l'homme de main d'Evans. Celui-ci ne perdit pas de temps pour se débarrasser du corps, sans broncher. Kenji était choqué. Il ne s'attendait vraiment pas à ce qu'Evans le tue. Il regarde Kyle avec un regard empli de haine qui signifiait « Encore un mort par ta faute ». Evans repris la parole en s'adressant à Kyle.

«  Bien, j’ai l’impression que ça t’a calmé un peu… Et tes pensées risques d'être dures à entendre... Voyons la suite. »

L'homme à la voix froide s'approcha de Kenji en rangeant son revolver là ou il l'avait prit.

« Pour te répondre, je ne suis pas de l’armée et eux non plus. » Dit-il en désignant ses homme, et l'horizon, Laissant Kenji supposer qu'il possédait d'autres hommes au loin. Evans reprit.

« Ensuite, mon but, c’est de raser la saloperie qui souille ce monde. Oui, tu m’as bien compris, les Virus et les Jinchuriki, vous êtes la saloperie de ce monde et je ne me gênerai pas à vous descendre à cœur joie. »

Suite à ça, Evans planta son regard froid dans les yeux du Jinchuriki. Ce dernier en vint à se demander s'il le considérait comme une cible à abattre lui aussi. Il se dirigea ensuite vers Kyle, lui adressant un sourire des plus cynique tout en sifflotant. Suite à ça, il se positionna dos aux deux hommes, tourné vers Leanne. Seul son manteau se soulevant au vent créait un léger bruit que Kenji appréciait. Kenji regarda la silhouette d'Evans, dos à lui, et se dit que cet homme avait une certaine classe, et qu'il savait ce qu'il voulait. Mais en regardant bien, il put analyser la situation. Evans lui faisait confiance. En lui tournant ainsi le dos, il se montrait vulnérable. Kenji et Kyle pouvait l'abattre comme un rien. C'était certes du suicide, mais l'action était possible. Kenji fut touché par cette confiance, et décida de ne rien faire pour le moment. Si Evans lui faisait déjà confiance, Kenji pourrait agir plus facilement par la suite. L'homme aux cheveux blancs, tout en restant de dos, adressa cette parole à Kenji :

« Mais si tu souhaites en connaître plus sur la chose, Kenji… En voyant la curiosité que tu manifestes, ce qui me plaît assez je dois dire, je t’invite volontiers à me suivre pour que je t’en fasse découvrir d’autre. À toi de voir… »

Comme il l'espérait, Evans lui faisait là une proposition intéressante. Découvrir ce que son groupe indépendant préparait. Kenji, même s'il était prudent, ne pu s'empêcher de se réjouir de cette situation. Et si toutefois cela tournait au vinaigre plus tard, il pourrait toujours rebondir : Aucunes situations ne pourrait être pire que celle dans laquelle il était déjà plongé. Avan tde pouvoir répondre à sa proposition, Evans se tourna vers Kyle et fit mine de lui tirer dessus avec un pistolet improvisé à la va-vite avec sa main. Un sourire enfantin s'afficha sur le visage du sadique, et Kenji ne put s'empêcher de sourire intérieurement. Cette petite blague lui avait plu, et prouvait qu'Evans avait de l'humour. Ce dernier continua de plus belle en précisant que Kyle et Kenji pouvaient le suivre, et qu'ainsi ils auraient la vie sauve. Il termina en précisant que le dernier homme du renard vivant pourrait être relâché dans l'ultime condition que Kyle ne tente pas l'impossible. Il pris même le soin de prononcer son surnom avec un accent anglais des plus mauvais, ce qui fit cette fois, réellement sourire Kenji. Ce dernier Se frotta sa joue encore endolorie, avant de répondre enfin à la proposition d'Evans.

« Evans, J'accepte de te suivre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/nottproject
Itsbaka Kyle
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 02/07/2009
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 23 an
°Votre personnage en 3 mots° : ENflammé/combattant/ Chanceux

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Dim 16 Aoû - 20:13

Itsbaka retourna à sa place et vit un des soldat approché de Evan avec un des otages. Immédiatement, l'ennemi sorti un revolver de son manteau et le colla à la tête du prisonnier. Il s'arrêta net et regarda en silencetous les prochain évênement qui vont suivre.... Après d'avoir écouté toutes les conneries de Evan, il entendit Kenji qui accepta l'offre de l'ennmi. Le trouvant stupids d'avoir répondu cela, il fit un léger sourire diabolique. En vitesse, il sortie son PP7 de son pantalon et tira. La balle toucha son seul homme vivant proche du coeur et le soldat dans le coeur. Doubleface vit les deux hommes tomber au sol durant qu'il rangea son arme à feu. Il prit le temps pour ce sortir une autre cigarette à cause qu'il avait perdu la dernière et l'alluma. Firefox s'avança de nouveau vers Kuronami et le frappa derrièere la tête.

" Ostie que tes cons toi, dit-il furieusement. Tu crois vraiment qui'il va te laisser en vie. Tu es malade si tu répond que oui.As-tu penser avant de répondre?."

Doubleface se vira vers Evan et le regarda en gardant son sourire diabolique avec un soupçcons de sadicités. Il prit une bonne bouffé de fumer avant de parler..

" Et voilà, tu n'as plus d'otage. En plus, tu as perdu un de tes hommes. Maintenant que tu n'as plus d'otage, je vais....."

Il laisse un moment de silence pour la suspence. Tout en se revirant en vitesse, Il cria haut et fort.

" FUIR"

Il commença à courrir comme un malade pour se réfugier à l'immeuble qu'il était les snipers. Durant la course, il se plaça derrière des murs pour pas se faire touché par les balle de l'ennemi, mais il reçut quelques balles. Enfin rendu à l'édifice, Itsbaka défonça la porte et sauta par dessus la barricade. Il grimpa toute en haut de l'édifice et rentra dans la salle de tout à l'heure. Il vit la table avec le jeu de carte et un sac au sol avec un bazooka. Il sorta sur le sac et sorti cinq bombe en les placant sur la table. Il se leva et pris une des bombes, s'approchant des escaliers, il lança la bombe dans les escaliers en l'actionnant.durant qu'il retourna à la table, il entendit une explosion. Le colonel s'installa devant la table et commença à fabriquer la BM-4. Après un bon deux minutes, la bombe était prêt. Il plaça la minuterie à une minute et l'activa. Durant que le compte à rebours diminuait, il prit le bazooka et incéra le bombe. En vitesse, il alla à la fenêtre et tira vers Leane. Il regarda le résulta que cela allait donner avec un sourire sadique-joyeux et des yeux démontrant la follie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Lun 17 Aoû - 21:20



La tête de l’otage venait d’exploser sous la puissance de feu du revolver que c’était servit Evans, le chef de cette petite bande de soldat arrivé de nulle part avec un robot dans les mains. Non seulement cette machine fonctionnait comme une humaine, mais elle possédait une intelligence qui lui était propre. Ce qui lui permettait d’agir en conséquence, dans chaque situation. À vrai dire, elle avait été testée sur plusieurs Virus qu’Evans avait capturés avec sa bande et, ses attaques toujours aussi dévastatrice, avait réduit le Virus contre qui elle se battait en bouillie. Et le créateur de cette arme n’était autre que cet homme cynique qui venait de descendre froidement un deuxième homme de Kyle. Mais, apparemment, sa ne le dérangeait pas plus que ça de les tuer. Et durant le temps ou le corps tomba inanimé à terre et celui ou l’homme avait rangé son arme dans son manteau, ce dernier se passa le revers de sa main sur sa joue droite pour y essuyer les quelques gouttes de sang qu’il lui était tombée dessus. Pourquoi un tel homme ne faisait-il plus partie de l’armée ? Simplement par son état moral. Oui, il était un peu trop « fou » pour rester parmi les soldats. Et pourtant, s’il avait un peu plus réfléchit à la question, ils auraient eu une arme plus puissante que jamais. Une puissance de destruction massive que même les Etats-Unis ne posséderaient pas. Ainsi, cela aurait fait du Japon la première et la plus puissante armée mondiale dans les pays de l’Est. Et il n’en avait même pas voulu, même pas voulu en entendre parler, pas la moindre seconde. Tant pis pour eux, c’était dit Evans. Il monterait sa petite affaire qui allait prendre une ampleur tellement grande que le monde serait forcé de reconnaître sa supériorité. Mais aussi, il pourrait faire des trafiques d’armes avec d’autres groupes. Et non, jamais il ne vendrait une de ses merveilleuses créatures qu’étaient ses androïdes ! Celui qui en voulait, il avait cas s’en fabriquer un.

Sortant ensuite sa main d’en dessous de son manteau, il tourna son attention sur le Jinchuriki des ombres qui venait de s’approcher de lui, reprenant la parole, acceptant alors la proposition que lui avait faite Evans tout à l’heure. Un large sourire s’afficha sur ses lèvres. Et voici donc le premier Jinchuriki du groupe. Sa lui faisait plaisir malgré qu’il avait dit plus tôt. Oui, vous savez, au sujet de la saloperie de ce monde, les Jin’ et les Virus. Il l’avait clamé haut et fort devant Kenji, juste avant. Et voilà que maintenant il venait d’en attirer un dans son groupe qui voyait ses rangs s’étoffer un peu plus. Sans attendre davantage, il tendit la main à Kenji pour l’accueillir comme il se devait avant de voir Kyle surgir de derrière le jeune homme pour lui donner un coup derrière la tête. Pour commencer, Evans ne su pas quoi penser de cette réaction soudaine qu’il prit comme un dérangement grave dans une conversation importante. Il voulu sortir son revolver pour le calmer et lui hurler un bon coup dessus mais non, il en fut rien du tout… Car, ce dernier, avait agis plus vite que lui en sortant son arme pour tirer sur son propre soldat. La balle, étant partie à une vitesse folle, transperça le torse de cet otage pour ensuite s’enfoncer dans le gilet pare-balle de l’homme de main d’Evans qui s’écroula lourdement sur le sol, tombant sur son séant.

- Espèce d’enflure ! Hurla Evans qui passa sa main sous son manteau, la posant sur le manche de son arme à feu. Tu crois t’en sortir comme ça, gros malin ?! Tu t'es enfoncée dans la pire des merdes que tu pouvais faire, mon grand. Tu te débrouilles comme un chef...

Mais à peine avait-il eu le temps de sortir son revolver que Kyle s’enfuyait à grande vitesse dans le bâtiment le plus proche afin de se mettre à l’abri des snipers qui firent feu en voyant cette tentative de fuite. Mais aucuns d’eux ne parvenaient à faire mouche, il courait bien trop vite et surtout, en zigzaguant, la pire des cibles pour ces tireurs. Et, en réussissant son coup, le résistant pris de la distance avec le groupe de soldat. Evans, fou furieux, se tourna face à ses soldats et leva sa main droite en l’air avant de faire quelques signes des mains pour ordonner à ses tireurs d’élites de le traquer aussi bien qu’ils le pourraient. Ensuite, il fit en sorte que ses autres soldats partent en ronde dans le périmètre pour le trouver, eux aussi.

- Kenji, si tu veux prendre part à la petite mission, tu peux, il faut juste me le retrouver vivant, que je lui colle une correction. Du moins… C’est quoi ce bordel !?

Au moment où il avait haussé le ton, une explosion venait de retentir au loin. La violence de la détonation ayant fait sombrer quelques murs de l’immeuble où elle avait eu lieux, Evans pu repérer vaguement la position éventuelle de Kyle. Ce dernier se tourna face à Leanne, lui adressant quelques mots rapides… En gros, il venait de lui demander d’exploser cette immeuble avec sa puissance de feu, le désignant par son index droit et se mettant face à Kyle, il ne vit pas la bombe leur arriver dessus. Heureusement….



De ses yeux vitreux, la machine suivait les événements qui se passaient devant elle. Un homme se faisant abattre par son créateur, elle analysait tous les faits et gestes sans émettre le moindre son dérangeant. Elle perçu une intention malintentionnée de la part d’un homme roux qu’elle scruta rapidement pour récolter le plus de renseignements possible sur lui. Mais rien ne lui parvint. Cependant, ce dernier ne fit que donner une claque à l’autre Jinchuriki avant de descendre son homme et de s’enfuir à toute allure, après avoir mis son « père » dans une rage folle. Leanne ne rentra pas en action sans qu’on le lui demande et, il suffit de quelques petites minutes pour qu’Evans le lui demande, désignant l’immeuble à détruire sur le champ afin de ramener le résistant vivant. On pouvait alors dire que la chasse à la souris était lancée et que le plus gros prédateur venait d’être lancé dans le jeu, soit Leanne. Cette dernière s’apprêtait à se propulser en l’air au moment ou une détonation presque inaudible atteignit ses radars. Une bombe fonçait droit sur Evans, Kenji et elle. Heureusement, elle possédait des réflexes hors du commun et une souplesse impressionnante, pour une machine, qui lui permirent de se projeter sur son créateur et le Jinchuriki afin de les écarter de la bombe. Evans fut éjecté par-dessus le jeune homme et les deux, mis hors de danger.

Le projectile heurta le sol et, au simple choc, l’explosion se déclencha immédiatement sans attendre la fin du compte à rebours que Kyle avait programmé sur la minuterie. Le sol se souleva, une lueur orangée se propagea et aveugla Kyle et Kenji. La détonation fut su bruyante que l’ouïe des deux hommes serait affectée durant quelques secondes. Mais rien de grave à déclarer. Et pendant que le calme se propageait, quelques soldats revinrent sur leur pas et distinguèrent trois silhouettes floues dans une masse de poussière qui retombait à terre. Dont une se tenait debout, un bras en forme de canon levé en direction d’un bâtiment. Et avant qu’elle ne lance sa première salve de coup de feu, elle attendit que la poussière retombe à terre. Dévoilant alors son apparence endommagée. Sa peau, qui était une sorte de plastique, avait été déchirée par l’explosion, laissant paraître sa coque métallique en dessous. Ses vêtements étaient partis en lambeau, seuls quelques bouts de tissus étaient restés collé au plastique légèrement fondu.

Pendant ce temps, Evans s’était redressé sur ses genoux, sentant un liquide tiède s’écouler le long de son visage, partant du front pour glisser entre ses deux yeux et se séparer en deux petits filets à partir du nez. De sa main, il frotta là où il le sentait et en regarda l’extrémité de ses doigts... rouge ! Ouvrant grand les yeux, il sentit sa main se mettre à trembler légèrement.

- Du sang… mon… mon… Mon sang ! Dira-t-il, à haute voix. Enfoiré… Sale enfoiré de résistant de mes deux ! Tu vas le payer cher en me livrant ta peau trouée !

Toujours aussi fou de rage, l’homme à la chevelure blanche se leva d’un bond, suçant le bout de ses doigts pour y retirer ce sang avant de courir vers Leanne, titubant légèrement en sentant que son sens de l’équilibre n’était pas totalement revenu à la normal, il la saisit dans ses bras pour s’assurer que tout allait bien avant de lui murmurer son désir : Tuer Kyle. Mais sa n’allait pas être au tour de la machine d’entrer en action, ayant trop peur qu’elle se fasse plus « blessée » qu’elle ne l’était. Des fissures étaient apparues sur son corps métallique, témoignant que la puissance de l’explosion avait été très proche d’elle. Heureusement, cela n’a pas suffit de la mettre hors fonction. Ce qui aurait été la même chose si sa aurait été un tank. Elle avait plus ou moins la même résistance dans ce sens là. Mais, à cause de son intelligence propre, Leanne ne fut pas du même avis que son « père » car elle le repoussa avant de se propulser en l’air, à quelques dizaines de mettre de hauteur avant de filer droit sur le toit de l’immeuble en face de celui où se trouvait Kyle. Là, elle détecta sa présence proche d’une fenêtre, tendant le canon dans sa direction, elle fit feu. Aussi puissant qu’une mitrailleuse d’un avion de chasse, les balles s’enfoncèrent dans le béton presque aussi facilement que si c’était du beurre. Des bouts de murs volaient en éclat, des trous béant se créaient. Kyle devait filer, et vite, s’il ne voulait pas y laisser sa peau. Surtout que Leanne l’avait dans le collimateur désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenji Kuronami
°Jinchuriki°
°Jinchuriki°
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 26
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 24 ans
°Affinité élémentaire° : Ombre
°Votre personnage en 3 mots° : Sombre, silencieux, et discret.

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Mer 19 Aoû - 11:21

Kenji venait tout juste d'accepter la proposition d'Evans. En effet, malgré qu'il ait connaissance du danger qu'il encourait, Kenji avait soif de savoir. Savoir ce que ce groupe indépendant mijotait, et quelles armes avaient-ils entre les mains. De plus, malgré son côté machiavélique bien prononcé, le jinchuriki trouvait un certains cynisme, et un humour agréable chez Evans, qui lui donnait envie de le suivre. Rien ne l'empêcherait de s'enfuir discrètement, une fois la confiance d'Evans acquise. En tout cas, il n'avait pas envie de chercher inutilement la confrontation. Pas comme d'autres... À ce sujet, au même moment, Kyle sortit un revolver de son pantalon, et le braqua rapidement sur son homme. Un coup fut suffisant, et il l'abatis en plein coeur, touchant par la même occasion l'homme de main d'Evans qui immobilisait le résistant. Kenji était abasourdis. Kyle venait vraiment de tuer un de ces hommes. Il n'en croyait pas ses yeux. cet homme n'avait décidément, aucuns respect. Kenji sentait la haine monter en lui. Il en avait plus qu'assez de ce résistant inconscient et irrespectueux. Le renard sortit une cigarette et pris le temps de l'allumer. Il s'approcha ensuite du Jinchuriki et le frappa derrière la tête. C'est à partir de ce moment que Kenji songea sérieusement à tuer cet homme quand l'occasion se présenterait. Le résistant enchaina immédiatement et ajoutant que Kenji était stupide, et que s'il croyait qu'Evans le laisserait en vie, c'est qu'il était vraiment borné. Kyle ne comprenait vraiment rien à rien. S'en était désespérant.

à ces mots, le renard décida de fuir. Il courut rapidement jusqu'au bâtiment le plus proche, et pris de la distance avant même qu'Evans et ses hommes les plus proches ne puissent réagir. Kenji, lui, se contenta d'observer la scène avec un regard de spectateur, toujours choqué par l'acte de Kyle. Evans lui, était fou de rage, et fit rapidement signe à ses hommes armés en leur faisant comprendre que la chasse était ouverte. Il se tourna ensuite vers le corbeau et lui proposa de participer également à cette petite chasse, à l'unique condition de le ramener vivant afin de le punir dignement. Kenji soupira, avant de répondre à Evans.

« ça m'ennuie, j'aurais bien aimer le tuer. Tu es sûr de vouloir que je ne le... »

Mais il n'eut pas le temps de répondre à l'homme à la voix froide. Une explosion venait de retentir dans la direction de Kyle, faisant s'écrouler quelques murs d'immeubles. Kenji soupira de plus belle. Ce résistant ne faisait pas vraiment dans la finesse, et cela le contrariait. Il regarda Evans avec un air détaché, comme pour lui faire comprendre qu'il trouvait cette situation particulièrement stupide, et que le fuyard mériterait bien qu'on le tue. Evans se tourna vers Leanne, et lui demanda d'exploser le bâtiment. Ah, pas très fin ça non plus, mais sans doute très efficace. Leanne approuva et s'apprêta à s'élancer dans les air, mais son attitude changea brutalement. Elle semblait avoir repérer quelque chose et usa de ses réflexes pour se jeter sur son créateur et sur le Jinchuriki afin de les écarter du danger. Une explosion suivie. La lumière en était éblouissante, et le bruit assourdissant. Kenji se demanda quel était ce cataclysme. Un nouveau flot de poussière se souleva, agaçant considérablement le Jinchuriki. Il se releva péniblement, apercevant la silhouette de Leanne d'entre les nuages poussiéreux. Cette dernière avait subit quelques dégâts moindres suite à l'explosion, et avait perdu son enveloppe plastique qui lui donnait une apparence humaine. Cette dernière affichait maintenant des parties métalliques à divers endroits, mais semblait être encore en état de fonctionnement.

Kenji se tourna ensuite vers Evans, qui semblait avoir plus souffert du choc que lui. Il lui tendit une main pour l'aider à se relever, et aperçu un mince filet de sang couler sur son visage. Effectivement, le choc l'avait un peu blessé au front, mais rien de grave. Cependant, il rentra dans une rage furieuse. Evans était décidé de se venger. Il bondit d'un coup, avant même d'avoir repris son équilibre, et se rua vers Leanne, lui ordonnant de tuer Kyle. Kenji ne put s'empêcher de murmurer.

« Et bien voilà. Nous sommes enfin d'accord ! »

Mais il était persuadé qu'Evans n'endenterait pas. Ce dernier se demandait si confier une mission à sa création était une bonne idée, vu l'état dans lequel elle était. Mais l'androïde repoussa son créateur avant de s'envoler en direction d'une fenêtre. Là, elle s'activa en une rafale de balles débuta. Kyle avait maintenant la rage de Leanne aux trousses. Il ferait bien de filer rapidement s'il ne voulait pas mourir. Kenji, lui, aurait bien aimé lui trancher lui même la gorge mais il préférait ne pas s'aventurer devant Leanne dans une situation pareille. D'autant qu'il était persuadé de l'efficacité de cet être robotique. Il lui confia donc mentalement sa vengeance. Il se tourna vers Evans, et le regarda avec beaucoup de serieux.

« Ton invention est vraiment étonnante, Evans. Je ne pensais pas qu'un jour je verrais un être robotisé aussi performant. »

Il toussota. La poussière n'était pas encore totalement retombée. Kenji n'en pouvait plus de cette satanée poussière.

« Evans, Poursuivit-il. Si tu as besoin que j'intervienne, n'hésite pas à me faire signe. Ce serait une joie pour moi de trancher la gorge de ce stupide renard. N'hésite donc surtout pas. »

Sur ces mots, Kenji reporta son attention sur la bataille, en espérant voir Leanne revenir avec le cadavre de cet imbécile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/nottproject
Itsbaka Kyle
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 02/07/2009
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 23 an
°Votre personnage en 3 mots° : ENflammé/combattant/ Chanceux

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Ven 21 Aoû - 4:03

En regardant, il vit une couverture de poussière en bas et la petite fille encore debout avec des morceau de peau fondu, mais elle était encore opérationnel.. Il vit la machine sauter sur l'immeuble d'en face et qui commençait à tirer. Itsbakle eut seulement le temps de se projeté vers la table en la renversant. Protèger par la table, il prit son sac et fouilla dedans. Il vit une bombe fragmenter avec plus de BS-1, un lance arpon pour monter sur les mur d'un imeuble et du ruban à désif. Kyle sorti la bombe fragmenter avec le ruban et l'arpon. Durant qu'il collait la bombe sur le arpon, Les balles frappait la table et les murs. L'arme préparer, il devait trouvé un moyen d'aller jusqu'a la fenêtre pour tirer son projectile. Après cing minutes à pensé, il sentait que la table allais cèder et c'est à ce moment qu'il eut son idée. Il lancha son arme et prit les deux patte de table. il vira la table à la vertical en vitesse pour ne pas être toucher et prit son amre qui avait mit au plancher. Durant sa manoeuvre, une balletoucha sa jambe droit en détruisant lun petit bou d'os, mais il était encore capable de rester debout.Il poussa la table vers la fenêtre avec son corp en boitant. rendu à la fenêtre, La table se détruisa et kyle pouvait voir la machine. Avec une rapidité hors du commun, Doubleface visa l'être robotisé et tira le grappin qui avait la bombe sur l'ennemi. Durant que le missile fonça vers leane, Itsbaka reçut des balle s. Une dans l'épaule gauche, une autre au genou droit, etc. Durant qu'il tomba au sol, il peut voir l'explosion se passé. Avant que son dos toucha le sol, il cracha du sang et vit le ciel noir. Il était presque mort. Par chance, aucune balle ne toucha sont coeur et sa tête. Les intestin était touché et il ne pouvait plus bougé. Cela sonnait la fin pour ce guerrier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Lun 24 Aoû - 22:18



Les salves de balles ne cessèrent de détruire le béton du bâtiment ou elles se fracassaient les unes après les autres. Dans un bruit assourdissant. Mais malheureusement, peu nombreuses étaient celles qui parvinrent à faire mouche. Toutes s’enfonçaient dans la façade avec aisance et les autres disparurent simplement dans le décor de l’intérieur. Et, dans ce nuage de poussière qu’était la poudre de ciment, l’être robotisé distinguait vaguement le résistant qui s’était planqué derrière une table. Il croyait s’en sortir derrière un bout de bois qui n’allait pas tarder à être réduit à l’état de copeaux ? C’était d’une ridiculité à en faire rire, à plein cœur, un muet de naissance. Et Leanne dirigeait désormais le maximum de ces attaques contre cet obstacle qui devint soudainement mobile. Oui, la table s’était retournée et avancée près de la fenêtre avant qu’une alerte de surchauffe stoppa l’arme de l’androïde pour ainsi laisser une faille dans sa défense que Kyle emploiera à la perfection en lui tirant une bombe dessus. Avec un timing tout à fait digne d’un soldat comme il l’était. Concentrant le maximum sur le refroidissement de son système, encore mal étudié pour cela, elle n’eut pas le temps d’esquiver le projectile qui fila droit sur elle. Ce fut alors qu’une fois que l’impact se fit, qu’une explosion s’ensuivit, détruisant le sol autour de Leanne. Cette dernière encaissa de terribles dégâts, tant dans son système qui la maintenait en fonction que sur sa dite « carapace » de métal extrêmement résistant. En dépit de toute ces précautions prises par son créateurs, l’explosion causa des fissures diverses qui occasionnèrent l’arrêt de la machine pour la sécurisé et ainsi éviter un court-circuit ou autre problème qui la mettrait en péril. Alors, sa masse ne fit que basculer en arrière, s’écrasant sur le sol, traversant la dalle en béton qui s’effondra sous son point. Ainsi de suite sur les étages suivant…



Alors qu’Evans contemplait les ravages de sa petite protégée, il écoutait les paroles du Jinchuriki qui venait tout juste de rejoindre ses rangs. Ses yeux remplis d’une lueur que personne ne pourrait définir par des mots aussi banals que ceux créée par les humains, Evans se sentait supérieur après avoir pu créer une telle œuvre qu’était sa petite Leanne. Et sans quitter cette dernière des yeux, l’homme pencha légèrement sa tête du côté de Kenji afin de lui répondre d’une voix toujours aussi froide mais accentuée d’une onde d’enthousiasme.

- Ce n’est pas pour rien que j’ai quitté l’armée avec des hommes fidèles. Je ne voulais en aucun cas que ces chiens ne mettent la main sur cette pureté que représente ma petite Leanne. Dira-t-il en levant une main dans sa direction. Sa première version était à peine plus grande que ma main, je la tenais dans ma paume et elle sautait autour de moi telle une sauterelle. Mais bien sûr, elle n’était pas équipée d’un tel armement. Fermant ensuite sa main, il la remit dans sa poche tout en se mordillant la lèvre inférieure avant de murmurer faiblement. Peut être pour cela qu’elle n’a plus le sourire… Dis-moi, Leanne…

Quand soudains, il fit un bond en arrière en voyant un projectile se jeter sur elle au moment où cette dernière ne pouvait plus attaquer et l’explosion l’ébranla jusqu’au plus profond de son âme. Restant figé, un visage entièrement impassible, observant la scène. Son visage passait par toutes les expressions en ce moment. De l’étonnement pour que cette ordure soit encore en vie jusqu’à ce que de la haine sévisse. S’emparant de son visage habituellement impassible, ses mains se crispant, il sorti son revolver et dans une colère plus sombre que le noir, il tirait en plein dans l’encadrement de la fenêtre d’où était parti la bombe lancée par le résistant. Jusqu’à en vider son chargeur, s’en rendant compte seulement après avoir appuyé sur la détente à plusieures reprises sans qu’aucunes balles n’en sorte. Et une fois qu’il s’en rendit compte, l’homme jeta son arme au sol, se tournant face à Kenji tout en s’emparant d’un talkie-walkie. Ne modérant pas ses mots, il envoya des ordres à ses hommes :

- Bandes d’idiots, qu’attendez-vous pour aller récupérez Leanne et butez ce salopard ! Bougez-vous, bon sang ! Ou je vous saignerai moi-même et je vous donnerai en pâture aux Virus !

Ôtant son doigt du bouton, il entendit la réponse rapide de ses hommes et le bruit d’hélices se mettre en route. Probablement un hélicoptère qui allait se charger de récupérer Leanne le plus rapidement possible pour la ramener à la base temporaire que s’était faite Evans.

- Kenji, si sa te chante, tu peux aller me pendre cet abruti qui a osé mettre Leanne dans cet état ! Ne te gêne pas pour le lacérer surtout. Dit-il en s’engouffrant dans l’immeuble où se trouvait sa petite « fille » en ce moment.

Kenji pourrait alors entendre les quelques ordres qu’Evans lançait à ses hommes pour pénétrer le bâtiment où se trouvait Kyle, dans un état déplorable, qui ne lui permettrait certainement pas de fuir. Et l’homme ferait tout pour lui faire payer cet affront. Et le groupe de soldat à sa solde se lancèrent sur sa trace, se comptant à un peu près dix hommes, armés jusqu'aux dents, le résistant pouvait en espérer peu d’espoir pour rester en vie. En gros, il lui restait qu’à attendre qu’on lui colle une balle entre les deux yeux et le tour était joué pour ses ennemis. Et il fallu seulement quelques minutes aux soldats pour grimper les escaliers, passer outres les différents obstacles et enfin trouver le corps immobile de Doubleface, étendu, dos contre sol.

- Il est là, chef !
Chef d’équipe : Bien, descendez-le !
- Compris !

Alors que le canon d’un fusil d’assaut se collait sur le front du colonel de la résistance, ce dernier put sentir des gouttes d’eau lui tomber sur le front et de voir l’homme qui s’apprêtait à le tuer tomber à terre, sans vie, de l’eau dégoulinant de sa bouche, des yeux et du nez. Qui était-ce ? Était-il sauvé par des inconnus ?

Chef d’équipe : C’est qui cette salope ! Butez là ! Aaaaaaaaaargh

Un second homme tomba à terre tandis que d’autres coups de feux se faisaient entendre derrière Kyle, dans l’immeuble et qui s’ensuivirent par d’autres cris d’agonies ou d’explosion. Presque inconscient, de l’eau à faible quantité et fraîche coulait sur le front du colonel et une personne apparut dans son champ de vision…




- Colonel Itsbaka ! Tenez bon !

La jeune femme prit le visage de l’homme entre ses mains tout en laissant de l’eau sortir de ses mains pour le tenir au réveil et le réhydrater le plus vite possible. L’eau était ce qu’il y a de plus potable au monde, Kyle ne risquait rien en la buvant. Ah, d’ailleurs, la jeune femme qui venait de le tirer d’affaire, ce nommait Sakura, Sakura Heng. Une fille d’origine chinoise qui participait aux activités de la résistance pour le bien de ce monde en péril. Et elle avait été envoyée ici par un homme puissant, Akira, le chef de leur groupe, pour tirer Kyle de ce trou. Dans lequel il s’était parfaitement foutu lui-même.

- Je m’appelle Sakura, Kyle ! Je vais vous aidez, tenez bon, courage !

S’accroupissant, elle passa ses bras sous les épaules de l’homme et usa de sa force pour le soulever et le mettre debout comme elle le pouvait tendit que deux autres hommes déboulèrent dans la pièce, eux aussi des résistants, venant aider la jeune femme à porter le colonel, à leur tour, pendant que Sakura se dirigeait vers la fenêtre, levant ses deux mains devant son visage. Apercevant Kenji au loin, elle fit apparaître entre ses deux mains une sphère d’eau qu’elle jeta sur cet homme avant de créer comme une sorte d’explosion de bulles qui s’éparpillèrent un peu partout dans les airs, la Jinchuriki de l’eau s’éclipsant de plus belle. Maintenant, si l’un d’eux avait le malheur de toucher à ces bulles, elle explosera instantanément. La plus grande délicatesse allait devoir être leur carte maîtresse s’ils voulaient s’en sortir pendant que Sakura et ses hommes emmenèrent Kyle loin d’ici , à bord d’un véhicule 4x4…


[Il est environs 7h30 et Kyle est hors de portée d'Evans et Kenji. Kyle, tu peux désormais ouvrir un Rp, dès qu'il sera 8h30, au camps principal des résistants! Une question, envoie moi un Mp (sous Rena!)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kenji Kuronami
°Jinchuriki°
°Jinchuriki°
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 09/07/2009
Age : 26
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 24 ans
°Affinité élémentaire° : Ombre
°Votre personnage en 3 mots° : Sombre, silencieux, et discret.

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Mar 25 Aoû - 15:53

Tout en observant le présent carnage, Evans tourna légèrement la tête vers Kenji afin de répondre à sa remarque. Ainsi, c'était pour que Leanne ne tombe pas dans les mains de l'armée que cet homme avait fuit. Il souligna également l'hypothèse suivante : Leanne aurait perdu le sourire à partir du moment ou elle eut été armée. Kenji trouva cette remarque peur rationnelle, mais très poétique.

« Oui... La violence n'engendre que la violence... » Murmura-t-il délicatement.

C'est à ce moment qu'une explosion eut lieu. Kyle venait, dans un élan de force, d'envoyer un projectile explosif sur l'être robotisé qui lui causait des soucis. Cette dernière, prise totalement au dépourvu, se laissa tomber sur le béton froid, inerte. Evans, fou de rage en observant la scène, vida le contenu de son chargeur sur le bâtiment où devait se situer le résistant sans même s'en rendre compte. Une fois les munitions gaspillées il revint à lui et ordonna à ses hommes avec la dernière des violences de ramener Leanne.

« Kyle... Tu n'abandonne jamais, pas vrai ? » Murmura de nouveau Kenji.

Evans se tourna vers lui et lui proposa d'aller chercher Kyle, et de le tuer. N'attendant pas une quelconque réponse de la part du Jinchuriki, Il s'enfonça dans le bâtiment pour récupérer sa « fille ».

Kenji était maintenant face à un choix. Devait-il respecter la volonté d'Evans et s'occuper du résistant, ou devait-il profiter de cette ouverture pour fuir ? Hm.... Le Jinchuriki ne savait que faire. Après un cours temps de réflexion, il décida d'abord d'aller voir dans quel état kyle se trouvait, et il pourrait fuir par la suite. Toutefois, c'est en grimpant les marches de l'immeuble où se trouvait le renard qu'il entendit du bruit : Des coups de feu et des cris.

« Merde ! Ce con a appelé des renforts ? » dit-il entre ses dents.

Une seconde explosion répandit des bulles d'eau dans l'escalier. C'est alors qu'il compris qu'il se trouvait face à un autre Jinchuriki. En haut de l'escalier, il aperçu une femme, portant kyle. Cette dernière observait Kenji avec un regard noir, et s'en fut sans dire un mot. Le corbeau compris que cette femme était une Jinchuriki de l'eau à la solde de la résistance, et que ces bulles faisaient ans doute office de mines. Il était donc dans un joli merdier. Réfléchissant rapidement, il décida de s'extraire en douceur de l'escalier en retournant sur ses pas. Heureusement, il se trouvait en bas de l'escalier, et il put en sortir qu'au bout de cinq bonnes minutes de concentration. Une fois dehors, il s'enveloppa de son manteau d'ombre et décida de s'éclipser.

« Ils me le pardonneront, mais je n'aime pas rester visible trop longtemps. Ça m'irrite facilement les nerfs. »

Il pris donc une direction opposé au grabuge, et s'en fut aussi rapidement que possible, tout en veillant à ne pas aller trop vite pour ne pas se défaire de son manteau d'ombre protecteur.

*  Evans * pensa-t-il * Je reviendrais te tenir main forte quand les choses se seront calmées, tu a ma parole. C'est juste que le front n'est pas ma place. *

[Kenji Out !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/nottproject
Itsbaka Kyle
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 02/07/2009
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 23 an
°Votre personnage en 3 mots° : ENflammé/combattant/ Chanceux

MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   Mar 25 Aoû - 18:21

Durant le voyage en 4x4, kyle regarda la paire de seins de sakura à cause qu'il ne pouvait voir le yeux de celle-ci car qu'il était couché sur une table. Après cinq minutes de route, il sentait qu'il n'allait pas réussir à faire tout le trajet.

"Sakura.... diser au chef que... je suis désoler."

Doubleface ferma les yeux et mourru sur le siège du 4x4.Itsbaka kyle mort à 7h35 du matin par plusieur blessure causer par des balles d'arme à feu. Fin de l'aventure pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le corbeau et la lune [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le corbeau et la lune [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Clair de Lune [Libre]
» Troubles en Mer Nordique (libre. info sur le rp dans la foire au rp)
» Sous la lune éclatante [Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Embryo's World :: The Embryo's World Rpg ! :: La Death Field :: Lieux abandonnés-
Sauter vers: