The Embryo's World

2089 : Le monde vit-il ses dernières heures ? Une seconde fois ? (Forum déconseillé au - de 16 ans)
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mise au point

Aller en bas 
AuteurMessage
Adam Trinity
°Sous-Directeur de la Lune Noire°
°Sous-Directeur de la Lune Noire°
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 26
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 29ans
°Affinité élémentaire° : Glace
°Votre personnage en 3 mots° : Centré sur soi xD

MessageSujet: Mise au point   Mar 23 Juin - 21:05

Ses yeux se plissèrent naturellement afin de mieux percevoir l’autre côté des plaines. Le soleil répandait ses derniers rayons lumineux sur les paysages du japon moderne. Rares étaient les choses positives qui avaient été préservé du chaos. Seules les montagnes, si l’on peut dire, n’avaient pas changées. Néanmoins, certaines avaient disparus et d’autres étaient nées. Le regard d’Adam se promena sur les plaines. Il vint à se demander à quoi pouvait bien ressembler les lieux avant que la guerre ne retire tout charme à l’endroit. La couleur vermillon (xD) qu’avait pris le sol avait une touche lugubre. De son seul œil fonctionnel, il pouvait à peine imaginer les horreurs qui s’y étaient déroulé. Il avait dernièrement fait la lecture d’un livre qui en racontait une certaine partie, mais encore, l’auteur avait atténué la plupart des faits. Personne n’aurait supporté de connaître la vérité fatidique. Encore aujourd’hui, l’homme ne pouvait savoir en entier la vérité sur les Virus et les Jinchurikis. La terre abritait désormais une nouvelle race dont Adam faisait partie non pas sans une certaine fierté. Il était content de lui et de ce qu’il était devenu. Il détestait pourtant le chemin par lequel il avait du passé. Même après toutes ses années, il n’arrivait pas à accepter le destin qu’on lui avait choisi. Peut-importe qui régissait le sort de tous, il haïssait cette force qui faisait pencher la balance du sort. Sur quoi pouvait-elle se basé pour décider ainsi. Tant de chose était injuste… Dans son élan de questionnement, il vint même à se dire qu’il n’en existait peut-être même pas de force supérieure.

Pitoyable, il alla s’installer sur une immense pierre au teint de rouille. Sur son épaule, il avait jeté un coffret de bonne proportion qu’il retenait par la poignée. Il avait bonne confiance sur la tranquillité des lieux. La proximité du clan des réfugiés empêchait qu’il ne fasse la rencontre d’un Jinchuriki de la Lune Noire. Quant au reste du monde, il ne se souciait pas des relations sociales qu’il entretenait avec eux. Voulant savourer la nuit avant que l’aurore ne fasse son apparition, il fit taire sa tête pour laisser ses mains opérées. Juché confortable sur la pierre, son sabre attacher à sa taille, il manipula le coffret comme s’il l’eu été un fragile être. Seul souvenir de son enfance, le coffret n’était usé à aucun endroit. Pourtant, l’on remarquait sont style datant qui laissait comprendre qu’il était vieux. On m’en faisait plus des comme ça… En faite, Adam se demandait surtout si l’on fabriquait toujours l’instrument précieux qui se cachait en son ventre. Il en doutait. Voilà une nouvelle raison de mettre en sécurité l’objet d’un doré terne. Mais pour l’instant, il voulait profiter du métal sur ses lèvres et de la mélodie dans ses oreilles. D’une main délicate, Adam manœuvra l’étui professionnellement.

La lune se reflétait sur la surface scintillante. Adam en effleura le dessus tendrement avant de sortir l’instrument en entier de son coffret où il avait dormi pendant plusieurs semaines. Le musicien s’en désolait, mais son train de vie ne lui permettait pas beaucoup de sortie en solitaire. L’objet de laiton se manipulait très facilement lorsque des mains exercées s’en chargeaient. Le vieux propriétaire se rappelait qu’à ces débuts, il avait craint de nombreuses fois de l’échapper ou d’encore le brisé. Bien que cela aurait été pratiquement impossible vu la taille du garçon à l’époque, sa mère lui avait donc patiemment appris que manipuler l’instrument c’était comme donner des câlins. L’enfant affectueux qu’il était avait trouvé cela amusant. Prendre le corps du Saxophone, l’attirer contre soi et le serrer fort le temps qu’on soit près à s’en détacher, tout était logique. Sa mère l’avait même taquiné en lui disant que c’était comme avec les femmes. À l’époque, il n’avait pas trop porté importance à ces paroles. Aujourd’hui toute fois, maintenant qu’il était un homme accompli, Adam la remerciait pour ces conseils qui étaient son seul héritage d’elle. Il n’aurait pas voulu avoir d’elle autre chose que ce qu’il avait eu. Grâce à l’éducation qu’elle lui avait donnée et celle de son père adoptif, il pouvait être fier de l’homme qui l’était. Dommage qu’il n’ait assez d’assurance pour se lier d’amitié à quelqu’un qui puisse en profiter. Jeune, il n’avait jamais eu d’ami. Lorsqu’il avait vécu avec son père adoptif, il avait fait la connaissance de certaines personnes, mais sans plus. Il avait toujours laissé une barrière entre lui et les autres. Oui, ces «parents » lui avaient tant apporté qu’aujourd’hui, il ne voulait jouer que pour eux. Seules les oreilles de sa mère pouvaient comprendre la suite de notes qu’il poussait. Quant à son père, l’ancien sous-directeur avait toujours aimé la profondeur diffusé par les sons continus qui s’enchaînaient parfaitement. Les mots n’avaient aucune profondeur comparée au son qui traversait le corps de métal. Après son câlin habituel, Adam se replaça sur la roche pour être à l’aise. Il plaça l’instrument à vent entre ses jambes et installa ses doigts sur les clés. Il approcha ses lèvres du bec de plastique prêt à arrêter de respirer. Il passa sa langue sur ses lèvres déjà sèches. Il les humecta une dernière fois, essuya l’une de ses mains moites et appuya sa bouche contre la anche. Dès le moment où la connexion se fit, un long son s’échappa de la perce conique. Encore une fois, une histoire commençait. Les différents tons se suivirent s’en arrêt jusqu’à ce que le musicien reprenne son souffle à un moment stratégique. Mais rien n’y paraissait, car la courte seconde qui s’écoulait se faisait suivre de très près par une note encore plus belle que celle d’avant. Personnellement, il ne pouvait décoller sa bouche ne voulant pas faire taire les longues plaintes que son prolongement poussait. Il s’éternisa sur la fin du morceau choisi pour finalement laisser le silence résonner de nouveau sur les plaines. Dans ces pensées, il regarda son instrument sans le voir. Où en était-il?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: Mise au point   Mer 24 Juin - 22:13



Après qu’il soit passé en ville pour transmettre quelques détails à Rester, le vieux Jinchuriki grognons c’était mis en tête d’aller faire un tour à l’extérieur de la ville, en prenant soin de passer en toute discrétion au yeux de la sécurité de la frontière de Tokyo, sortant alors totalement incognito. Munis d’un simple Kimono noir, en par-dessous blanc, et des sandales, le partisan du vieux Japon féodal se lança donc dans la direction des plaines rougeâtres. Il ne s’attendait pas à avoir une promenade tranquille au clair de lune, mais alors pas du tout. Il se doutait bien qu’il ne finirait pas tomber sur un Virus ou un autre congénère par là-bas. D’ailleurs, Akira était d’humeur à zigouiller quelques une de ses abominations si l’unes d’elles se montrait sur son chemin. Sa faisait, maintenant, quand même quelques temps qu’il n’avait pas usité de son Jinki, hormis la petite confrontation mineure qu’il y avait eu à l’aéroport quand il avait sorti Simca d’une mauvaise passe, aux prises avec trois autres zigoto complètement timbrés. Et en primes, ils avaient les pieds sur des roulettes ! C’était quoi ce nouveau délire ?! Ahala… Akira ne se fera sûrement jamais copain-copain avec la technologie actuelle. Déjà qu’il grogne quand un portable sonne, imaginez ce que c’est lorsqu’un avion vous rase le crâne lors de son décollage ! C’est juste limite si les portes de l’enfer n’iraient pas s’ouvrir !

Le bruit de ses pas étaient étouffés par le sol tant sec que sablonneux, quelques roches jonchaient autour de lui, tous avec ce même teint rouillé. La végétation était dense à certaine partie, surtout sur le nord des plaines, on aurait plus de chance de tomber sur des arbres. Le vieil homme continuait son chemin, tenant sa longue pipe dans sa main, lâchant de temps à autre une nappe de fumée, ramenant ainsi l’objet entre ses lèvres pour recommencer la manœuvre. Ses yeux, quant à eux, se perdirent dans le reflet de la lune, accompagnée de ses acolytes les étoiles. Il n’y avait point de vent, cela plaisait bien à Akira qui n’aurait pas à se ramasser la fumée qu’il recracha dans la figure (xD). Surtout, avec un sale caractère comme le siens, n’importe quoi, à part la technologie, pourrait le faire grogner.

*Quel silence agréable….*

Lorsqu’un son lui parvint brutalement aux oreilles, un son très proche, émit par un instrument, le Jinchuriki avait bien cru finir sa vie en s’étouffant, ayant inspiré la fumée de travers ! Il se racla la gorge après avoir maitrisé sa toux, se redressa et chercha la source de cette mélodie. Un petit rictus s’afficha nettement sur sa tempe alors que, au final, même si la musique lui était parvenue violemment aux oreilles, elle était plutôt agréable si on prenait le soin de l’écouter. Savourer les différentes notes que déversait dans les airs cet instrument… Un Saxophone, en déduira le vieux Jinchuriki.

*D’où vient cette mélodie…*

Il n’était pas franchement évident de pister un son dans les plaines vu que cela partait presque toujours en échos, d’autant plus que l’absence de vent pourrait compliquer la traque de certains. Et c’est ainsi qu’il eut l’illumination de grimper sur un rocher et de balayer l’horizon de son regard perçant, tel un aigle à la recherche d’une proie. L’homme grimpa en haut de la plus proche, s’accroupissant, tournant la tête avant d’apercevoir une personne au loin, elle aussi assise sur un rocher, tenant un instrument dans sa main. Et comme il l’avait pensé, ceci venait d’un saxophone dont ce dernier cessa toutes mélodies car son utilisateur avait arrêté de jouer avec, ayant sans doute senti la présence d’Akira près de lui.

- Oheeeeeeeee ! Vous savez que vous êtes plutôt doué ! Déclara-t-il en haussant la voix, se fichant de savoir si c’était un Virus ou non.

Après tout, un Virus ne serait-il pas dépourvu de la moindre sensation de bien être ou d’une passion telle que la musique ? Oui, totalement. Ou du moins, c’était le cas de la plupart de ces saloperies qui erraient sur cette terre qui souffraient bien trop de leur piètre existence. Cependant, Akira ne se préoccupa plus de ses pensées et descendit de son perchoir afin de rejoindre l’autre personne, d’un pas tranquille, fumant toujours sa pipe. Il lui fallut quelques minutes pour arriver proche de lui et d’enfin voir la bouille qu’il avait.

- Ahaaaa… Adam, n’est-ce pas ?! Sous-directeur de la Lune noire, qu’elle plaisir de vous croisez en cette nuit calme. Lui dira-t-il d’un don calme, coinçant sa pipe entre ses lèvres, ses mains croisées dans les manches de son kimono. Et qu’elle bonne résolution vous amènerait-elle à vous planter ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Trinity
°Sous-Directeur de la Lune Noire°
°Sous-Directeur de la Lune Noire°
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 26
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 29ans
°Affinité élémentaire° : Glace
°Votre personnage en 3 mots° : Centré sur soi xD

MessageSujet: Re: Mise au point   Ven 24 Juil - 4:54

Le regard vide, Adam faisait profile bas. Rien n’aurait pu le perturber plus que cette question qui avait fusé à l’improviste dans sa tête. Où en était-il… Surement égaré sur sa feuille de partition entre un Si et un La en Sol majeur. Il voyait dans son esprit le titre dans le haut de la feuille jaunit par le temps : Le Jinchuriki errant, par Adam Trinity. Comment pouvait-il supporter de ne pas sentir une présence amicale derrière lui. Un ami présent autre que l’instrument qu’il tenait plus fermement qu’il ne le pensait entre ses mains. Il poussa un soupir de lamentations silencieuses. Déconfit, il fit craque son cou meurtri par sa mauvaise position penchée. Il n’avait pas ressentit ces maux lorsqu’il jouait trop concentré sur le son qu’évacuait l’objet de métal. Mais maintenant en arrêt, les douleurs l’engourdissaient à plusieurs endroits. Au son d’une voix masculine qui lui était sur le coup inconnu, il sursauta mécontent de ne pas s’être rendu compte plus rapidement de la présence sur ces terres vagues et aplanis. Il se leva d’un bond sur la roche prêt à réagir face à l’inconnu. En combattant trop pressé, il laissa son halo jaune s’illuminé autour de lui. La couleur jaunâtre vint faire illuminer son œil de même teinte. S’il s’agissait d’un virus, son sang irait sans tarder rejoindre celui de leur ancêtre sur ces terres meurtries par le passé. Prévenant, même un peu trop, Adam fléchit les genoux près à n’importe quelle embuscade. Même sa main était légèrement écartée de son corps prête à faire apparaître son jinki. Puis, il eut un moment d’hésitation alors que la silhouette masculine venait à sa rencontre. Il n’était pas dans les habitudes des Virus de lancer des commentaires positifs à l’endroit d’inconnu. Abasourdi, il fit disparaître son terra alors que l’homme à l’allure sombre s’avançait vers lui. La fumé opaque qui s’éleva de la bouche de l’homme provoqua chez Adam une suite de murmure qu’il fut le seul à comprend tant ils étaient bas. Le jeune homme détestait déjà l’odeur de l’homme. Il était loin d’être fan de ces herbes qu’on allumait. On avait jadis tenté de le convainque que cela possédait des effets calmants. Il n’en avait pas retenu un mot. Pour se calmer, il existait des activités relaxes variées pour tous les goûts et qui ne vous s’abottait pas la santé. Adam avait une opinion assez crue sur certains sujets comme la pipe. Par ailleurs, il pouvait déjà sentir sa forte odeur pour son odorat fin. Son interlocuteur avait parcouru la distance qui les séparait et le sous-directeur pu enfin se rassurer de voir un jinchuriki. Bien qu’il ne soit en mesure de mettre un nom sur le visage devant lui, ce dernier le reconnaissait avec précision. Les gens n’avaient aucune difficulté à se rappeler de lui, mais on préférait l’ignorer lorsqu’on le croisait. Dans le cas de cette nuit tardive qui tirait à sa fin, l’homme n’avait d’autre choix que lui faire la conversation maintenant qu’ils étaient tous les deux conscience de la présence de l’autre. Mais Adam n’avait pas l’intention de prolonger très longtemps cette discussion.


- Une résolution bruyante… j’avais envie de déranger quelques personnes. Navré que vous en ayez fait partie.


Résolu à être déplaisant malgré ses réflexions avant l’interruption de l’homme, Adam entreprit de ranger dans son coffre le trésor de son enfance. Il s’accroupit sur la roche et plaça avec vigilance l’instrument doré. D’un geste que rien n'aurait pu arrêter, il fit claquer les serrures du boitier. Maintenant que sa conscience pouvait être rassurée quant à la sécurité de l’objet, il regarda le vieil homme peu inquiet du silence qui les enveloppait. Il poussa la boite rectangulaire entre ses deux pieds pour y veiller. Le sous-directeur enfonça ses deux mains dans les poches de son pardessus noir usé par endroit. Son regard peu concentré se promena sur les terres pour revenir sans autres options vers le Jinchuriki. L’heure presque matinale n’avait pas l’air d’incommoder l’homme d’âge mur. Adam fit cette constatation en détaillant le visage de l’autre. Se rendant compte qu’il l’avait pour cela fixé impoliment, il improvisa un semblant de conversation.


-On dit que vous n’êtes pas très adepte des technologies…Vraies?


Intérieurement, Adam se maudit. Ne s’était-il pas dit qu’il épargnerait à l’individu une conversation avec lui? Maintenant prisonnier d’un sujet pas très inspirant, il rendit à son interlocuteur un sourire vague comme il savait les faire. Vous savez le genre de sourire qu’on n’est pas sur si cela en est un vraiment…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: Mise au point   Lun 3 Aoû - 20:35



Dans ce lieu complètement désert, Akira se baladait tranquillement, à la recherche du calme absolu où aucuns grondements produit par les moteurs d’avions ne soient entendu. Où rien ne parviendrait à ses oreilles dans l’unique but de le déranger plus qu’autre chose. Tout ce qui touchait à la technologie, quoi. Cependant, il arrivait à s’y faire à certaines d’entre elles. Comme les téléphones. À vrai dire, il n’avait pas trop le choix, c’était presque obligé de savoir en utiliser un dans ce monde au risque d’être foutu si on l’ignorait. Alors, c’était avec contrecœur que le Jinchuriki avait apprit à manipuler ces petites choses que ses gros doigts ne parvenaient même pas à saisir les bons numéros ou les bonnes lettres. Il avait donc très vite abandonné l’idée à en posséder un, au cas où. Sachant pertinemment que ce truc minuscule allait lui causer pas mal de tort. Après quoi, il avait fait la passe et avait renié toutes les autres technologies, les considérants comme la propre destruction de l’avancée humaine en ce monde déjà bien saboté. L’homme n’obtiendra rien ainsi. Non rien du tout. Même pas la moindre gratitude de qui que ce soit. Ce ne serait que sa propre mort qu’il aurait, uniquement cela.

Et ce fut dans ce calme impérial qu’Akira allait soudainement entendre le son d’un instrument au loin. Il avait tendu l’oreille afin d’en déterminer la position exacte et de s’y diriger par là, voulant voir qui était le producteur de cette douce mélodie. Et sur qui il allait tomber ? Et comme par hasard, ce fut le plus haut gradé de la Lune Noire, après Rena. Il en avait de la veine. Espérons que ce dernier ne savait pas que Mademoiselle Mitsuragi le cherchait depuis de belles lurettes. Donc, il évita de tirer la grimace devant lui et opta pour un sourire chaleureux, mais fortement forcé. Ses yeux se fronçant lorsqu’Adam prononça le nom « Technologie » après avoir rangé son trésor dans une mallette qu’il avait calé entre ses jambes ensuite, comme pour la protéger.

- Oh misère, épargnez-moi cette horreur, Mister Adam. Dit-il en se bouchant les oreilles comme un petit garçon. Et comme vous le savez probablement, je ne peux pas voir ces choses qui mènent l’humanité à sa propre destruction. Voyez dans quelle merde on se trouve aujourd’hui. Si seulement notre temps n’avait pas changé ! Et fort heureusement, je trouve encore des personnes qui manipulent des trésors tel que le votre, Adam. Et sa remplit mon cœur de joie et me permet de croire en l’avenir de l’humanité. Ce qui me permet de me battre ainsi, les pieds sur terre.

Ôtant ses mains de ses oreilles, il planta son regard dans celui de l’homme à la peau bleue, le dévisageant quelques secondes avant de reprendre de plus belle. S’engageant désormais sur une conversation qui concernerait l’Organisation de la Lune Noire.

- Ma foi… Je ne comprends toujours pas votre acte de folie d’avoir proposé cette furie pour prendre le contrôle de la Lune Noire, Mister. Si seulement vous aviez été plus censé ce jour-là, vous auriez pu profiter de ce privilège. Surtout que maintenant, elle cherche à me mettre la grappe dessus. Ce n’est franchement pas agréable. Du coup, je suis forcé d’engager un espion à ma solde pour m’éviter ce châtiment.

Il était vrai que celle-ci n’était pas du genre à laisser aller ses proies. Elle finissait toujours par leur mettre la main dessus, même si cela viendrait à en prendre toute sa vie. Mais Akira comptait bien faire exception à la règle pour une fois. Il ne se laisserait pas ramasser par cette mégère ! Alors qu’il continuait d’observer Adam, il attendait patiemment une réponse de sa part sur sa demande. Allait-il lui répondre franchement où, tout simplement, le balancer à Rena ? Il ne le savait pas. Mais dans tous les cas, il s’en irait, quoi qu’il puisse se passer. Donc, il se mit à insister pour que l’homme à la peau bleue lui réponde plus vite que ça. Il n’avait pas toute la nuit.

- Mister ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Trinity
°Sous-Directeur de la Lune Noire°
°Sous-Directeur de la Lune Noire°
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 13/06/2009
Age : 26
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 29ans
°Affinité élémentaire° : Glace
°Votre personnage en 3 mots° : Centré sur soi xD

MessageSujet: Re: Mise au point   Dim 16 Aoû - 20:55

Ça y était. Il venait de commencer une conversation qu’il n’avait aucunement envie d’enrichir. Et puis merde, c’était quoi cette manière de toujours se mettre dans des situations qu’il détestait par la suite. Évidemment, c’était après coup qu’on avait les plus brillantes idées. Adam venait de prendre l’initiative de travailler cette partie de lui qui devait disparaître. Peut-être que de travailler son socialiste envers les autres l’avantagerait. Et puis voilà! Une résolution de pris même si le début de l’année était loin d’être proche. Et comme il était évident qu’il ne menait jamais à bien ses résolutions, Adam pouvait avoir tant bien que mal l’esprit tranquille. Il était vraiment pathétique… Bref, il entendit à peine les paroles du Jinchuriki. Pourtant, il remarqua l’allure que l’homme avait prit. Les mains sur les oreilles comme un enfant qui ne veut rien entendre, il semblait ne pas apprécier la question qu’Adam lui avait lancée. Les trompettes pouvaient chanter la victoire, l’homme ne tolèrerait pas d’enrichir sur la question. Ça se voyait! Le sous-directeur avait vu juste le vieux avait en horreur tout ce qui faisait bip bip. Valait mieux noter pour être sur de ne pas retomber dans le panneau. L’air sérieux qui était reconnu au vieux Jinchuriki revint sur son visage. À cela vint s’ajouter un regard qu’Adam avait pris l’habitude d’ignorer. On l’Avait souvent dévisagé au paravent à cause du teint froid qu’il avait. Il avait fini par ne pas regarder les autres sur son passage. Cela dit, dans le cas présent, il lui était un peu difficiles de faire outre le regard flagrant qu’on venait de posé sur lui. Adam renfonça ses mains un peu plus dans ses poches et détourna son regard vers l’horizon et le ciel ignorant l’air de l’homme. Qu’est-ce que l’homme allait lui chercher là? Un acte de folie de faire quoi? Complètement perdu, Adam fonça les sourcils avec dans le regard un air interrogateur. Il regardait toujours la paysage lorsqu’il fini par comprendre ce qu’insinuait le Jinchuriki. Il parlait du fait que le sous-directeur ait approuvé Mlle Mitsuragi pour le grade de Directrice. Hé bien! Le pauvre ne passait pas par quatre chemins pour dire ce qu’il pensait de la jeune Rena. Toute fois, le fait de savoir que Rena cherchait le jinchuriki du nom d’Akira l’intrigua. Qu’avait-elle besoin de sa part? Surtout qu’il était à ce point retissant vis-à-vis elle. Adam se tourna face à son interlocuteur lorsque celui-ci l’interpella. Bien sur, il attendait de sa par une quelconque explication. Nullement renseigné pourtant sur le conflit d’Akira, il ne pouvait faire grand-chose pour l’homme.

- Vous devriez pourtant être ravis qu’une jeune femme vous accorde autant d’intérêt. Je vais être franc, j’ignore ce que Rena attend de vous, mais cela vous prouve qu’elle est persévérante lorsque quelque chose lui tient à cœur. Laissez-lui un peu de temps pour faire ces preuves.

Adam leva son regard vers les premières couleurs que l’arrivé du soleil laissaient entrevoir. Déjà ne pu-t-il s’empêcher de penser. Il n’était pas très fan du soleil au matin. Il lui fallait donc retourner au Quartier Générale avant de bouillir sous les rayons de l’astre. Si le vieux Jinchuriki n’était pas faire de la technologie, Adam s’était la chaleur.

-Le soleil rentre en jeu. Nous devrions rentrer à Tokyo. Je pourrais peut-être m’enquérir auprès d’elle afin de vous évitez de devoir prendre d’autre moyen contre la Directrice de la Lune Noire?


[HJ : Navrée de l’attente et de la médiocrité du post, j’ai la flemme avec toute cette chaleur de chez nous! ^^ Je suis comme Adam, Vive la neige! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: Mise au point   Mer 19 Aoû - 1:11



Le vieille homme se tenait toujours devant Adam, agissant presque comme un gamin en se bouchant constamment les oreilles au mot « Technologie ». Cet homme avait ce mot en horreur depuis le premier jour où il avait tenu un téléphone portable en main. Ce truc ne fonctionnait jamais quand il le voulait, toujours en panne. Mais ça, c’était qu’il était tellement dans son monde que, dès que l’usage de l’appareil était utile, il se rendait toujours compte que la batterie était vide. Des petites choses de ce genre le poussèrent à haïr la technologie. Mais aussi, les armes, les avions, les sous-marins, tous ces choses qui étaient faites pour détruire, il en avait plus que marre. Cependant, le sous-chef de la Lune Noire répondit à ses dires au sujet de la petite directrice, Rena. Adam déclara qu’il devait se sentir chanceux d’avoir une si jolie créature à ses trousses. Mouais… il n’avait pas faux, le petit, sur le coup. Mais ce n’était pas le genre de fille qu’il aimait avoir collée aux basques. Et d’ailleurs, vu son caractère, elle allait lui faire passer quelques technologies sous le nez et il ne voulait pas subir une telle chose. Ah non ! Et pourtant, si vous voulez exécutez Akira devant vos yeux, parlez lui sans cesse de ces objets de malheurs et il se fera harakiri sans plus attendre. Oui, oui. Je vous assure, il le fera si vous en abusez ouvertement, quand cela n’était pas nécessaire.

- Oui, vous n’avez pas tort, je devrais être ravi d’avoir une telle créature à mes trousses. Mais ce qu’elle a derrière la tête me plaît beaucoup moins. Cependant, je n’ai aucune idée de ce qu’elle projette de faire à l’avenir, mais sa sera sans moi, bien évidemment. Déclara-t-il d’une voix un peu froide, mais amicale envers Adam. Mais bon… comme vous dites, je vais lui laissez un répit pour qu’elle fasse ses preuves. Et si ses efforts venait à me convaincre, je me joindrai peut être à elle pour l’aider au mieux qu’un vieux peut le faire à son vieil âge.

La fraîcheur qui lui caressait le visage commença à disparaître lentement alors qu’il sentit une douce chaleur envahir les plaines de la Death Field. Le soleil n’allait pas tarder à frapper ce monde de sa forte chaleur et mettre à rude épreuve les quelques suicidaires s’étant lancé dans le désert, non loin de la côte Sud du pays. Et bien évidemment, comme venait de le déclarer Adam, ils ne devraient pas tarder à rentrer à Tokyo afin de ne pas être sous la chaleur de plomb de cet endroit. Akira, lui qui aimait simplement la fraîcheur, n’appréciait pas l’humidité de ce lieu si vide de vie avec des créatures qui grouillaient un peu partout. Tout ça encore par la faute de cette satanée guerre et aussi à cause des effets radioactifs des bombes larguées par les militaires, qu’ils soient Japonais ou d’autre pays.

- Ah ça, c’est une bonne résolution. Mister Adam ! Lança Akira, d’une voix enthousiasmée. Puissé-je vous accompagner ? Au moins, vous me direz quelles sont vos intentions que vous venez de mentionner au sujet de vous « enquérir » auprès de Miss Rena. D’accord ?

En quelques sortes, Akira lui posait la question poliment, mais il ne lui laissait pas le moindre choix vu que le vieux Jinchuriki venait tout bonnement de prendre place à son côté droit, lui faisant un signe de la tête pour que l’homme bleu entame sa marche. Plaçant sa pipe entre ses lèvres, il calla ses mains dans les grandes manches de son kimono en croissant les bras, attendant qu’Adam se décide à se bouger un peu.

- Allez-vous m’expliquer ce que vous comptez lui dire ? Mais surtout… ne vous avisez pas à parler de notre rencontre. D’accord ? Fit-il, rapidement, tout en râlant légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mise au point   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mise au point
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mise au point ? Non... une simple affaire de jalousie. { Gailis - Merriadeck }
» Petite mise au point [pv]
» Petite mise au point. [CB]
» Mise au point des RP en cours à la forteresse
» Mise au point et organisation du mariage {PV Esmelda Kohan}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Embryo's World :: The Embryo's World Rpg ! :: La Death Field :: Les Plaines Rougeâtres-
Sauter vers: