The Embryo's World

2089 : Le monde vit-il ses dernières heures ? Une seconde fois ? (Forum déconseillé au - de 16 ans)
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Partagez
 

 Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kitoku Yurai
°Humain(e)°
°Humain(e)°
Kitoku Yurai

Messages : 79
Date d'inscription : 29/08/2009
Age : 26
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 34
°Votre personnage en 3 mots° : Malheureux, fou, dangereux.

Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Empty
MessageSujet: Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ]   Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] I_icon_minitimeDim 30 Aoû - 19:58

Le jour se lève sur Tokyo, les rayons solaires fouettent mon visage et émettent des éclairs iridescents en traversant le bouclier magnétique entourant la ville... " seule protection de la civilisation nippone ".
Je traverse la rue, longeant les gratte-ciels de la cité, en plein centre ville. Je bouscule plusieurs passants, qui se retournent vers moi et font signe de m'insulter, aucun son ne parvient de leur bouche, je n'entend rien, même pas le bruit des voitures. Que l'air est empesté par la pollution.
Le jour se lève à peine, et tout est déjà en éveil. Les marchands, les traders, les éboueurs, les politiciens, les sans-abris. Il ne semble pas se soucier des problèmes de l'extérieur, de la guerre qui pendouille lamentablement au dessus de leur tête. Pendue à une corde pourrie par des années d'inactions, de pacte avec des monstres...
Des gens me dévisagent dans la rue, est-ce mon bandeau, cachant cette réplique d'œil technologique, ou plutôt mon bras gauche, prothèse mécanique luisant sous l'éclat de l'aurore...
Au sol, les journaux du matin, " la guerre, et la maladie ont encore frappé, et la moitié de l'humanité a péri. " Bien fait pour vos gueules, vous n'avez pas agis à temps et enrayer toute cette connerie.
Je m'arrête devant ce grand bâtiment, deux-cents étages probablement. Je pénètre à l'intérieur, et je me demande toujours pourquoi je me parle toujours à moi-même comme un acteur, seul sur scène.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Un homme pénétra à huit-heure trente dans le Tokyo Building, le plus grand gratte-ciels de Tokyo, des hôtes d'accueil le virent entrer et prendre l'ascenseur, seul, ce qu'ils ne virent pas, c'est qu'il prit la direction du toit de l'immeuble, sur lequel on obtenait la meilleur vue de Tokyo...
Au bout d'une monté qui lui parut interminable. L'homme déboucha sur le toit, esplanade de béton, déserte de toute vie à cette heure.
Celui-ci sortit un sac de sous son grand manteau noir...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le vent fouette mon visage, et l'air se raréfie à ce sommet de Tokyo, mes cicatrices me font mal. Je pose mon sac au sol, Il pèse dans les trente kilos. D'un "zip" caractéristique d'une fermeture éclair, je l'ouvre, et d'une manière quasi-rituel que je répète chaque jour depuis sept ans, j'en sort chaque objet contenus à l'intérieur.
J'aligne ces objets, un à un sur le bitume du toit, le vent vient de l'est.
Ces objets sont les composants de mon arme, funeste arme qui enlève la vie depuis que j'ai vingt-trois ans.
Un à un, je monte ces parties de l'arme, jusqu'à l'avoir assembler entièrement, enfin, je sort les munitions de mon sac, monstres de vingt millimètres explosifs et incendiaires, des bijoux de destruction.

Je m'allonge sur le toit, et je sort des jumelles, et je scrute Tokyo. Espérons que je puisse trouver l'un de ces monstres, qu'il rentre dans ma ligne de mire, et qu'il termine sa misérable vie sans souffrir.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Dans une ruelle sombre de Tokyo, à peine que les rayons du soleil ait poser leur empreinte sur les sombres murs de cette ville hypocondriaque, les vices étaient déjà en marche.
Un jeune fille, à peine quatorze ans fut projeter contre un mur de briques, et un homme, d'une trentaine d'année sortit de l'ombre. Ses yeux rougeoyaient littéralement, et l'un des pires crimes que puisse subir une fille fut réalisé.
Et sur ce monstres des yeux venaient de se poser.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J'en ais trouver un, un de ces sales monstres, un Virus, ce monstre, violeur, vient de dévoiler sa vrai face, une lame est apparut là ou se trouvait, quelques secondes plus tôt une main. Un virus, monstruosité de cet univers.
J'épaule mon fusil, il est à, à peut près trois kilomètres, et un vent fort souffle de l'est. J'arme le fusil, le Virus vient de tuer la fille, égorgée, pauvre petite.
Mais, là, il y a un autre qui vient de jaillir de l'ombre, un autre de ces monstres, on les dit "bon", mais ce ne sont que des abominations que la nature a engendrées.

J'aurais du accepter de rentrer dans les "résistants" on m'aurait payer pour faire ce boulot, mais ces cons tirent sur tout ce qui bougent.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le Jinchuriki sortit de l'ombre et se jeta sur le virus, et un combat d'une extrême violence fit rage, des arcs électriques parcoururent les environs immédiats du combat. Et les attaques se faisait de plus en plus violente.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Je retire enfin mon bandeau, et je tapote mon implants qui s'allume. Des données se superposent à ma vue, me facilitant l'acquisition de tir de la cible. Enfin des cibles.
J'appuie sur la détente. Je fait fi du bruit.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le bruit du tire résonna sur le toit du gratte-ciels et des environs, la balle, ou plutôt l'obus fusa à travers le ciel chargé d'impuretés, la balle met une, non deux secondes avant d'atteindre la cible. En pleine tête.
La ruelle fut souffler sous la puissance de l'explosion, et les flammes couvrirent les environs.
Le jinchuriki vola dans les airs s'écrasant contre un mur. Et le Virus fut réduit à l'état de pulpe...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J'aurais pu prétendre au mythique "Headshot, God'like" issue d'un jeu de la fin du siècle dernier. Mais ces balles faisaient bien trop de dégâts, le virus, est mort sur le coup. Eh Eh!

Merde, le Jinchuriki se relève.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'homme sur le toit, tout habillé de noir expulsa la douille de la chambre de tir, d'un mouvement de poigné, et à l'instant ou il appuya sur la gâchette, le jinchuriki, se tenant son bras gauche, partit en petits morceaux le regarda dans son œil électronique, à travers la lunettes de visée.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Va en enfer! Monstre!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Un seconde explosion eut lieu dans la ruelle, faisant un troisième mort pour ce matin.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Je ne prétend pas être une personne, dans une vue simpliste, qualifiée de bonne. Je tue pour le plaisir de tuer en premier, mais aussi pour débarrasser la terre de ces monstres.
Je m'assois sur le rebord du toit, tenant mon arme à la main. Je m'allume une cigarette et j'observe le lever de soleil, maculé de sang qui projette des rayons chauds sur mon visage.

Que l'horizon est beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simca Swallow
°Humain(e)°
°Humain(e)°


Messages : 322
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 28
°Races° : Humaine
°Âge du personnage° : 19 ans
°Affinité élémentaire° : Aucun
°Votre personnage en 3 mots° : Joyeuse / Manipulatrice / Joueuse

Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Empty
MessageSujet: Re: Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ]   Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] I_icon_minitimeLun 31 Aoû - 0:19

Enfin dehors, il était temps. Simca en avait plus que marre d’être enfermé dans ce bâtiment, celui de l’organisation de la Lune Noire. A peine avait-elle mit les pieds dehors, qu’elle était partie à tout allure, grâce à ses rollers à propulsion. Cela lui semblait que sa faisait une éternité qu’elle n’avait pas senti le vent soufflé dans ses cheveux comme cela. En effet, elle allait assez vite, mais ne tentait pas d’acrobaties. Après tout, sa blessure à la poitrine n’avait pas totalement cicatrisé. Toute fois, comme avant de passer le contrat, elle avait faim. Son estomac confirma même cela, en grognant. S’arrêtant soudainement de rouler, elle soupira, d’un air abattu, avant de regarder autour d’elle.

Comme le matin venait d’arriver, énormément de personnes s’était levé pour aller travailler, ou même aller à l’école, pour d’autres. En plus de toutes ces voitures qui arpentaient la ville, plusieurs boutiques étaient en train d’ouvrir, ou avait déjà ouvertes. Le problème, et oui il en avait un, c’était que la jeune contractante n’avait pas d’argent sur elle, comme toujours d’ailleurs. Et comme d’habitude, elle allait devoir gratter à une âme charitable, pour qu’on lui donne de la bouffe ou quelques yens. Cependant, il n’était pas question de voler. Déjà que la jeune fille aux cheveux roses étaient assez connue Tokyo, d’une part, pour ses exploits en tant que Storm Rider, et d’autre part, pour avoir la fâcheuse manie de se mêler de tout, même des enquêtes de police.

Ayant trouvé son bonheur, une des nombreuses boulangeries de ville qui venait d’ouvrir, Simca s’y rendit rapidement, mais s’arrêta net à l’entrée car trois enfants, d’environ une dizaine d’année, sortirent de la boutique, et importunèrent la jeune Rider. Parmi ces gamins, se trouvaient une fille et deux garçons, tous visiblement émerveillé de voir leur idole. Oui, d’après ce qu’elle avait comprit, c’est ce qu’elle était pour eux.

- Hey mais vous êtes Simca ! Je voudrais un autographe s’vous plait mam’selle !, déclara la gamine, tout en sortant un cahier et un stylo de son sac.

Les deux autres demandèrent la même chose, bien évidemment, tous avec des yeux brillants. Avec un grand sourire chaleureux, elle prit le stylo de la petite fille, pour ensuite signer sur le cahier de celle-ci, et faire pareil avec ses deux camarades. Toute fois, avant de les laisser partir, elle leur demanda s’ils pouvaient lui acheter quelques pâtisseries. Sans attendre, un des gamins alla acheter un sac remplie de pâtisseries, qu’il donna ensuite à son idole. Cette dernière le prit son butin, puis remercia les enfants, qui continuèrent leur route, pour aller à l’école sans doute.

Sans attendre une seconde de plus, Simca plongeât sa main droite dans le sac, pour en sortir un éclair au chocolat, qu’elle dévora en moins de deux. Ensuite, elle continua son chemin en roulant, grâce à ses Airs Treks, tout en sortant une deuxième pâtisserie du sac. Elle commença à manger, quand soudain, elle entendit une explosion au loin, et plus précisément en face du Tokyo Building, puis une deuxième. Allant voir se qui se passait, elle découvrit une ruelle en proie avec les flammes, alors que la panique s’était installer dans le coin. Des corps étaient en train de brûler. La police allait sûrement rappliquer d’une minute à l’autre, ou même l’armée, carrément. Si les autorités trouvaient Simca sur le lieu du crime, elle allait avoir droit à un truc du genre : « Tiens tiens, mademoiselle Swallow ! Toujours là où il y a des embrouilles à ce que je vois ! ».

Pourtant, elle ne faisait pas exprès d’être dans les lieux où se genre de chose se passaient, à chaque fois. Elle passait dans le coin par hasard, et ensuite elle se mêlait du problème. Et cette fois-ci, elle n’avait pas l’intention de changer ses habitudes. Elle demanda alors à un témoin, ce qui s’était passé exactement. Un projectile venant du ciel avait abattu des personnes ? Cependant, on lui précisa qu’une de ces personnes était un Virus, alors que l’autre un Jinchuriki. Mais les deux avaient été abattus ? Mais pourquoi ? Celui qui avait fait cela, n’était donc ni un partisan des Jinchuriki, ni un des Virus. Peut-être les détestait-il tout autant ? Il était vrai que certaine personne ne faisait pas la différence entre Virus et Jinchuriki.
Levant la tête, elle crut apercevoir une personne, assise sur le toit du Tokyo Building. C’était surement le tireur. Tout en terminant sa seconde pâtisserie, elle roula vers le bâtiment, puis s’arrêta devant l’entrée.

*Je ne vais pas pouvoir grimper à partir de l’extérieur dans mon état… Je vais donc devoir passer par l’intérieur.*

Pénétrant le bâtiment, la jeune femme aux cheveux roses chercha rapidement l’ascenseur, pour s’y rendre, appuyant sur le bouton pour l’appeler. Cependant, il avait l’air d’être en panne, car la lumière qui indiquer à quel étage se trouvait la cabine, ne bougeait pas, et restait sur le dernier étage. Bon tant pis, pas le choix, il fallait prendre les escaliers. Rapidement, Simca roula vers les escaliers, avant de sauter et de glisser sur la première barre métallique, grâce à ses rollers à propulsions, puis de faire un saut mural, pour pouvoir atterrir sur la prochaine barre, sans toucher le sol, et ainsi de suite. En faisant cela, elle allait monter plus vite qu’en marchant, c’est sur. Malheureusement, vu son état actuel et le nombre d’étage, elle allait être épuisé quand elle allait arriver sur le toit.

Gardant toujours son paquet de pâtisserie à la main, elle continua de glisser sur les barres métalliques des escaliers, jusqu’au sommet. Malheureusement, arrivé la haut, elle se rata en voulant s’arrêter. Elle allait tellement vite, que quand elle quitta la dernière barre métallique, elle fonça droit dans la porte. Heureusement, elle pensa à se tourner, pour qu’elle ne se prenne pas la porte en pleine face. Ce fut son dos qui toucha la porte. Cela avait eu pour effet de l’ouvrir, et la tomba sur le dos, sur le toit de l’immeuble. Voulant à tout prix protéger ses pâtisseries, elle avait serré le sac dans ses bras, au lieu de vouloir essayer d’amortir la chute, grâce à ses mains. Maintenant, en plus d’avoir mal au dos et aux fesses, elle était fatiguée à cause de ce qu’elle venait de faire. Heureusement pour elle, sa blessure ne s’était pas ouverte, même après ce choc.

Reprenant son souffle, toute transpirante, elle se releva ensuite doucement, pour se tourner vers l’endroit où était assis la personne qui avait tiré, et qui était un homme. D’un air fatigué, Simca arrangeât sa casquette avec sa main gauche, avant de rouler lentement vers l’inconnu.

- Alors c’est vous l’auteur de tout ce carnage en bas ?, commença t-elle d’une voix essoufflée. Pourquoi avoir fait ça ?

Toujours avec son sac de pâtisserie à la main, la jeune femme aux cheveux roses attendait une réponse de l’inconnu.

_________________
Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Img-2248036ejme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitoku Yurai
°Humain(e)°
°Humain(e)°
Kitoku Yurai

Messages : 79
Date d'inscription : 29/08/2009
Age : 26
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 34
°Votre personnage en 3 mots° : Malheureux, fou, dangereux.

Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Empty
MessageSujet: Re: Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ]   Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] I_icon_minitimeLun 31 Aoû - 12:02

Le meurtre n'est jamais louable, mais parfois, il faut savoir sacrifier pour sauver les gens, un mort pour mille de sauvés, dans ce cas là ça en fera deux mille. J'aime le feu, c'est comme l'âme d'objets ou de corps qui s'effrite et disparait dans une fumée impalpable.
Je sens l'odeur de la combustion depuis le toit. La bonne odeur des corps en train de bruler.
Voila plusieurs mois que je n'avais pas fait ça, quelle jouissance.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Des voitures de police arrivèrent rapidement en bas, et l'homme sur le toit cracha son mégot dans le vide, avant de rallumer une nouvelle cigarette.
Il vit une fille en contrebas, proche du lieu d l'accident. Il vit celle-ci partir en direction du bâtiment, l'homme la suivit des yeux.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Je fait claquer mon arme, éjectant la douille fumante de l'intérieur de l'arme, et réarme mon fusil. J'observe cette jeune fille à travers ma lunette de visée. Elle est belle, probablement dix-sept, dix-huit ans, et des cheveux colorés roses. Elle allait très vite, Elle doit avoir surement des Air-treks, beaucoup de jeunes en ont aujourd'hui, ces machines à rebonds.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'homme se leva. Et bloqua l'ascenseur pour éviter de voir jaillir cette fille par la cabine. Il attendit quelques secondes, puis il se dirigea vers la porte des escaliers, il entendit en contre bas la fille qui frappait les murs surement pour monter plus rapidement les escaliers.
L'homme ferma la porte violemment, espérant coincer la porte.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Simca! Voilà comment elle s'appelle, je me souviens l'avoir vu à la télévision, aux informations, en compagnie d'un de ces...monstres, les jinchurikis.
Je me place devant la porte, et je prépare ma dernière balle au cas ou elle déciderais de m'attaquer. J'entend qu'elle se rapproche.
Un aigle vient de se poser sur l'un des rebords de l'immeuble, il me regarde, je le regarde. Puis il s'envole, étrange, je pensais qu'il n'y avait plus d'aigle dans cette ville depuis longtemps.
La porte craque.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

En contrebas, les policiers aperçurent l'homme sur le toit. et l'armée fut bientôt sur les lieux, des explosions de ce genre requièrent un matériel militaires, l'armée devait donc intervenir.
Au sommet la porte céda, et Simca Swallow fit une entrée fracassante sur le toit du Tokyo Building.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Elle se met à me parler, je ne l'écoute qu'à moitié. Je regarde en contrebas. Puis je pointe mon arme sur le sol devant ses pieds. Mais avant cela, je remet rapidement mon bandeau sur mon implant cybernétique.
Cette fille est très belle, dommage qu'on ait plus de 15 ans d'écart...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

- " Je crois savoir que tu t'appelle Simca...Simca Swallow. "

Un long silence s'ensuivit sur le toit, on pouvait entendre le sifflement du vent.

- " Oui, c'est moi qui ait fait ça en bas. Mais tu ne peux pas qualifier ça de carnage, ce n'est même pas une escarmouche. Et pourquoi avoir fait ça? "

L'homme se mit à rire.

- " J'ai mes propres raisons, que ce soit des jnchurikis ou des...virus, il ne sont que des aberrations, quelques soit leurs intentions. "

L'homme regarda à nouveau en bas Puis se leva, Il devait dépasser la jeune fille d'au moins deux tête.

- " Tu ne devrais pas rester là, je vais descendre, et si tu reste avec moi, tu aura la police..."

Coup d'œil vers le lieu de l'explosion.

- " ...Et même l'armée sur le dos. "

L'homme fit claquer les plaquettes qui étaient accrochées sur son collier, sur lesquelles étaient à chaque fois écrit un nom différent.
L'homme rangea quelques affaires dans le gros sac, mais garda son fusil à la main, qui avait une taille démesurée.
Il se dirigea, en poussant un peu la fille, vers l'ascenseur, il appuya sur un bouton et la cabine s'ouvrit.
Il s'apprêta à rentrer dedans.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La fille est toujours à terre, elle tient un sac à sa main, et elle ne s'est même pas relevée.
Je prend une grande inspiration, je cherche un plan pour éviter la police et l'armée qui doit m'attendre en bas dans le hall... Je ne fait pas attention à la fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simca Swallow
°Humain(e)°
°Humain(e)°


Messages : 322
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 28
°Races° : Humaine
°Âge du personnage° : 19 ans
°Affinité élémentaire° : Aucun
°Votre personnage en 3 mots° : Joyeuse / Manipulatrice / Joueuse

Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Empty
MessageSujet: Re: Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ]   Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] I_icon_minitimeLun 31 Aoû - 14:54

A peine était-elle arrivée sur le toit, que Simca bombarda de question l’inconnu, même si en réalité, elle ne lui en avait posé que deux. Après avoir mit un bandeau sur son œil, l’homme pointait son arme aux pieds de la jeune fille aux cheveux roses, mais il ne semblait pas vouloir la tuer. Il venait d’observé en bas, où la jeune Storm Rider venait d’entendre des sirènes de police. Si elle restait ici plus longtemps, on allait sans doute la suspecter d’être complice de ce type… ou pas. Rien ne le prouvait. Le tireur répondit alors à son interlocutrice, en disant qu’il pensait savoir qui elle était, tout en déclarant qu’elle était Simca Swallow. C’est fou ça, elle était connue à ce point ? Pourtant, elle n’avait jamais cherché à être connue à ce point. Elle vivait simplement comme elle le voulait. Vivre en toute liberté, sans avoir un travail l’obligeant à rester cloitrer entre quatre mur, ou alors sans avoir à recevoir d’ordre de la part de l’employeur. La jeune fille n’aurait jamais pu supporter cela. C’était pareil pour les études. Si elle avait continué ainsi, elle n’aurait pas pu jouir de la liberté qu’elle avait aujourd’hui. Certes, elle avait souvent faim, car elle n’avait pas de toit, ni d’argent, mais elle arrivait à s’en sortir quand même, quelque soit les moyens.

Toute fois, elle était consciente qu’elle allait être moins libre maintenant, à cause du contrat qu’elle avait passé avec la dirigeante de la Lune Noire. Elle allait devoir rendre des comptes à Rena, en tant que contractante, mais si c’était pour aider à en finir avec les Virus, elle était prête à tout. Après les premières paroles de l’inconnu, Simca se contenta de la regarder fixement, attendant qu’il réponde véritablement à ses questions.

Après qu’une brise fraiche soit passé, vire voltant légèrement la robe de la rider, soulevant un peu les longs cheveux roses de cette dernière, l’homme reprit la parole. Il déclara être l’auteur des coups de feu. Ensuite, il se mit à rire. Qu’avait-il de drôle à cela ? Il ajouta qu’il avait ses propres raisons, et il fit bien comprendre à son interlocutrice, que Jinchuriki et Virus, s’était la même chose pour lui. Bien évidemment, Simca n’était pas du tout d’accord avec cela.

Quoi qu’il en soit, le tireur, après avoir regardé en bas, continua de parler. Il disait que si elle restait avec lui, elle aurait aussi la police et l’armée sur le dos. Sans doute, mais sa ne l’inquiétait pas plus que cela, surtout qu’elle avait la protection de Rena maintenant. Du moins, c’est ce qu’elle pensait. Mais même sans cela, elle avait toujours réussi à se débrouillé toute seule. Alors que l’homme avançait vers l’ascenseur, la jeune fille plaça le sac de pâtisserie dans une poche de sa robe. Il ne restait que trois petites pâtisseries à l’intérieur, donc cela rentrait dans sa poche assez facilement.

Puis, rapidement, elle roula pour entrer dans la cabine, après que l’inconnu est appuyer sur le bouton, jusqu’avant que les portes de l’ascenseur ne se referment. Elle adressa un petit clin d’œil à l’homme, qui détenait toujours son arme dans la main, puis d’un air assez sérieux, elle répondit :

- Au fond de vous, je suis persuadé que vous pensez agir pour le bien de l’humanité, mais je peux vous assurer que tuer des Jinchuriki, nous apportera beaucoup de problèmes, car ils sont les seuls à pouvoir faire face aux Virus, et cela, vous en êtes tout à fait conscient, j’en suis certaine. Si les Jinchurki n’avaient pas été là, au début, pour aider l’armée à contenir les émeutes, Tokyo serait sûrement sous le contrôle de la Red Dead, aujourd’hui.

Elle continuait de le regarder fixement, et plus précisément son œil, qui n’était pas caché par un bandeau. Ce type… agissait-il tout seul ? Déjà, on pouvait en conclure qu’il n’était en collaboration, ni avec la Lune Noire, ni avec la Red Dead, ni avec l’armée. Et puis faire une telle attaque en plein cœur de Tokyo, était vraiment suicidaire. Mais bon, il semblait être un professionnel, donc il savait sans doute ce qu’il faisait. Peut-être faisait-il parti de la résistance ? Ou d’un groupe encore inconnu ? Etrangement, Simca voulait l’aider à s’en sortir. Il serait trop bête qu’un homme comme lui tombe entre les pattes de l’armée, pour y être exécuté. Il avait du talent, et s’il se faisait attraper, peut-être qu’il y aurait de grave conséquence à l’avenir. Vu qu’il tuait aussi les Virus, et plutôt efficacement, il pouvait être un élément très important à la sauvegarde de l’humanité. Alors que la cabine continuait de descendre, Simca qui était jusqu’alors en face de l’homme, passa rapidement à la gauche de celui-ci, le collant presque. Levant son visage pour regarder de son interlocuteur, elle ajouta :

- Vous n’avez aucune chance de vous échapper. A l’heure qu’il est, le bâtiment est sans aucun doute cerner par les autorités. De plus, l’armée doit être en train de renforcer le barrage. Personnellement, je n’ai qu’une solution pour que vous vous sortiez de ce pétrin… Prenez-moi en otage. Au point où vous en êtes, ce ne fera pas vraiment aggraver votre situation. Mais vous vous demandez sans doute pourquoi je souhaite vous aider, n’est-ce pas ?, demanda t-elle avec un petit sourire sur les lèvres. Et bien, je vous le dirai seulement quand on sera sorti de cette merde. Je connais plusieurs cachette dans cette ville, si jamais vous ne savez pas où aller ensuite.

Maintenant, l’homme allait devoir faire un choix, pour pouvoir ce sortir de là. Simca n’aurait pas vraiment d’ennui, contrairement à lui.

_________________
Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Img-2248036ejme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitoku Yurai
°Humain(e)°
°Humain(e)°
Kitoku Yurai

Messages : 79
Date d'inscription : 29/08/2009
Age : 26
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 34
°Votre personnage en 3 mots° : Malheureux, fou, dangereux.

Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Empty
MessageSujet: Re: Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ]   Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] I_icon_minitimeLun 31 Aoû - 17:53

Je vois la fille rentrer dans l'ascenseur, elle veut vraiment avoir l'arme sur le dos celle-là. Bon j'avais prévu un plan pour sortir de cet endroit mais cette fille m'a retardé. Alors comme plan B, qu'est-ce que je vais faire... Passer par la porte d'entrée en détruisant tout? Non, j'ai passé l'âge de foncer dans le tas. Sauter par le première étage? Non, ma jambe est pas en l'état et je peut plus vraiment courir.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La fille rentra, enfin se projeta dans l'ascenseur, faisant crisser les murs de l'habitacle. L'homme la regarda. L'ascenseur se mit en marche et commença sa descente inéluctable vers le rez de chaussé, et les portes s'ouvriraient sur une armée de fonctionnaires avides d'action, toutça se produira dans trois minutes.
L'homme poussa la fille dans un coin de l'habitacle et le plaça le fusil dans les mains, celui-ci devait bien peser une vingtaine de kilos.
L'homme accéda au panneau de commandes. Il releva sa manche gauche, dévoilant un bras électronique et en sortit un câble de connexion. Et le connecta au panneau.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Accéder aux plans...aux plans du building....Allez, allez... Voila la connexion est établie. Alors issue de...secours...de secours. Non! Monte-charge. Non! Sous-sol! Voilà! Merde un code. Déconnexion.

Tiens la fille me parle, elle me dit quoi?


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'homme était agacé par le discours de la fille.

- " Tu sais, j'étais là lorsque les "mutations" sont apparues, j'étais à la guerre, j'ai fais la guerre, j'ai tué civile virus et Jinchurikis pour le bien de la nation. J'ai tuer mes frères d'armes infectés pour cette même nation. J'aurais pu m'arrêter là! "

L'homme de son poing métallique frappa le panneau de configuration, qui se fendit et révéla les câbles cachés.

- " Et pourtant, j'ai combattu ces monstres! Virus, comme Jinchurikis... Car les Virus sont violents par nature! mais les Jinchurikis sont plus subtiles. Il disent qu'ils nous aident à combattre le virus, oui, mais les jinchuriki sont encore humains, il ne sont pas comme ces "gentils" que l'on peut voir à la télévision, toujours à combattre le mal.
Ils ont des émotions, des avantages, mais surtout des défauts comme les humains. Un jour ou l'autre, il se rendront compte de leur supériorité, et il deviendront pire que les Virus. "


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Fil rouge, fil bleu? Que choisir. Allez fil vert et fil noir. Putain! l'ascenseur s'est arrêté. Alors fil noir, fil rouge. Rien... Fil rouge, fil bleu. A enfin, direction sous-sol, et entrepôts privés de building.
Elle veut que je la prenne en otage. Elle est folle.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'homme reprit l'arme des mains de la fille, et retira son bandeau, qui lui indiqua en 3D les plans de l'immeuble.

- " Je suis un ancien militaire, tout ce que je fais, je le prévoit à l'avance, préparation, observation, exécution, repli! "

L'homme enleva la cartouche de l'arme et y plaça deux nouvelles balles toutes énormes.

- " Te prendre en otage ne servira à rien, je sais ce que je fais. "

L'homme réarma le fusil et se plaça devant la porte qui dans quelques secondes allait s'ouvrir.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Allez ouvre, ouvre, ouvre!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

"Ting"

La porte s'ouvrit, et trois policiers attendaient devant la porte. Le plus proche reçut en pleine tête un violent coup de poing, de la prothèse. Encore un qui ira chez le dentiste.
Le second reçut un coup de crosse en plein ventre et s'affaissa par terre. Le dernier pointa fébrilement son revolver sur le militaire. L'homme attrapa Simca d'un bras et l'envoya sur le policier, qui déséquilibré, reçut un coup de poing dans le ventre de la part du militaire.
L'homme récupéra un révolver sur l'un des trois policiers et releva la jeune fille.


- " Bien, si tu veux te casser, ya une sortie là-bas"

Dit-il en montrant des escaliers.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Alors, une sortie, une sortie. Là! Une bouche d'égouts, Alors je compte quelques minutes avant que d'autres arrivent. Bon je vais démonter mon fusil.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

D'un savoir faire prouvant l'origine militaire de l'homme habillé de noir, celui-ci démonta le fusil et le rangea dans le sac en une vingtaine de seconde.
Puis il se dirigea vers la bouche d'égout situé devant un garage fermé. Il souleva la fermeture métallique donnant sur les profondeurs de la ville.


- " Bien, qu'est-ce que tu fous là! tu vas pas me suivre quand même? "

L'homme commença à descendre lorsqu'il entendit des bruit de pas venant de plus loin dans le sous-sol.
Il sortit alors une des munitions de son sac, et craqua une allumette à coté. Des crépitements se firent entendre.


- " Allez viens! "

L'homme tira la fille dans les égouts, et replaça la plaque de métal sur l'ouverture, et laissa la munition sur le sol bétonné.
L'homme tira la fille quelques dizaines de mètres, et une explosion eut lieu juste au dessus d'eux, ce qui dissimulera leur retraite pendant plusieurs heures.
L'homme sortit une lampe torche. Et éclaira les souterrains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simca Swallow
°Humain(e)°
°Humain(e)°


Messages : 322
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 28
°Races° : Humaine
°Âge du personnage° : 19 ans
°Affinité élémentaire° : Aucun
°Votre personnage en 3 mots° : Joyeuse / Manipulatrice / Joueuse

Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Empty
MessageSujet: Re: Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ]   Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] I_icon_minitimeLun 31 Aoû - 22:22

Alors que Simca parlait, l’inconnu l’avait poussé dans un coin de l’ascenseur, pour pouvoir s’approche du panneau de commande, car elle était devant son chemin. Mais ce ne fut pas tout, car en plus, il lui mit en main, son arme qui devait peser environ une vingtaine de kilo. Déjà qu’elle était fatigué, il lui faisait porter un objet assez lourd. Mais bon, elle pouvait bien réussir à garder ce fusil un petit peu. Mais si elle lui tenait l’arme, cela faisait d’elle une complice. C’est alors qu’elle vit l’homme remonter sa manche gauche, pour dévoiler… un bras électronique ? Mais c’était qui ce type à la fin ? Robocop ? Il avait plutôt le style de Snake dans le jeux vidéo Metal Gear Solid, mais en même temps, il était à moitié humain, et à moitié machine. Elle avait aussi pensé à Terminator. Cet homme avait la carrure d’Arnold Schwarzenegger. La jeune fille aux cheveux roses en resta bouche bé. A ce moment là, elle s’était dit qu’il fallait à tout prix qu’elle se fasse amie avec ce gars. Un ami comme ça, sa peut-être vraiment très utile. Ce dernier avait sorti un câble de connexion, de son bras électronique, pour le connecter au panneau.

Ainsi, il pouvait pirater le système informatique de l’immeuble, grâce à cela ? C’est alors que l’homme commença à répondre aux paroles de Simca. Il lui expliqua qu’il était là quand les premières émeutes ont commencé et qu’il avait participé à la guerre. Il disait avoir tué les Virus et les Jinchuriki, pour le bien de la nation, ainsi que ses frères d’armes. La jeune fille l’écouta attentivement, alors qu’il se mit soudainement à frapper le panneau, qui se brisa, révélant ainsi les câbles d’alimentation. Par la suite, il continua de parler. La jeune Storm Rider comprit alors les actes de ce type. Il avait peur que les Jinchuriki veuillent prendre le contrôle de tout, comme les Virus voulaient le faire. Toute fois, Simca ne pensait pas qu’ils n’avaient toujours pas prit conscience leur supériorité, comme l’avait dit l’homme au bras électronique.

Ce dernier reprit son « jouer », des mains de celle, qui était maintenant devenu sa complice, pour ensuite enlever son bandeau, dévoilant son œil électronique. La jeune fille aux cheveux roses fut moins surprise cette fois-ci. Cette dernière entendit son interlocuteur lui déclarer qu’il était un ancien militaire. Donc en gros, il avait tout prévu, comme il le disait si bien. Puis, après avoir placé deux balles dans son arme, il ajouta que la prendre en otage ne servirait à rien, puisqu’il savait ce qu’il faisait. Une fois son fusil chargé, il se mit devant la porte, et attendit que la cabine s’ouvre.

A peine la porte fut ouverte, qu’un des trois policier qui se trouvait derrière, reçu un coup de poing, en plein dans les dents, de la part du type qui avait la carrure de Schwarzenegger. Le deuxième se prit un violent coup de crosse dans le ventre, ce qui le fit tomber à terre, tellement il avait mal. Alors qu’elle contemplait la scène, elle fut soudainement attirée par le bras par l’homme qu’elle accompagné. Ce dernier l’envoya en plein sur le policier restant, qui fut déstabilisé. L’ancien militaire en profita pour donner un coup de poing dans le ventre, à son adversaire. Puis, la seconde d’après, Simca fut relevée par le type dont elle ignorait toujours l’identité. Ce dernier lui montra les escaliers, en déclarant qu’elle pouvait prendre cette sortie si elle voulait partir.

Partir ? Alors qu’elle commençait à peine à s’amuser ? Mais non, surtout pas. Et puis elle voulait en savoir plus sur cet homme, qui l’intriguait tant. C’est alors qu’elle le vit démonter en moins de vingt seconde, son fusil, qu’il rangeât ensuite dans son sac. Whoua, plutôt impressionnant. Lorsque l’ancien militaire s’approcha de la plaque d’égout du sous-sol, Simca le suivit, pour lui faire comprendre qu’elle voulait venir avec lui. L’homme souleva la plaque d’égout, puis entraina la jeune fille avec lui, après avoir sortir une munition de son sac, allumant aussi une allumette juste à côté. Comprenant que cela allait bientôt faire un gros boum, la contractante se laissa entrainer par, ce qu’on pourrait considérer comme son sauveur.
Après avoir replacé la plaque d’égout, le gars à l’œil électronique, ne lâcha pas son accompagnatrice, avant de l’avoir éloigné de plus d’une dizaine de mètres, pour ne pas qu’ils se fassent touché par l’explosion. Heureusement pour elle, elle avait eu ses Airs Treks pour pouvoir suivre l’homme dans sa course folle. Déjà qu’elle était fatiguée, elle l’aurait été encore plus si elle avait dû courir. Mais bon, maintenant, il faisait tout noir. Ah non, plus maintenant, car l’inconnu venait d’allumer une lampe torche. Pour ne pas se perdre, la jeune fille attrapa instinctivement le bras droit de l’ancien militaire.

- Bon maintenant qu’on est tranquille, si vous vous présentiez. Non ? Vous êtes quoi au juste ? Un cyborg ?

Regardant devant, Simca commença à se souvenir de quelque chose, dont elle devait à tout prix faire part à son compagnon de route.

- Ah au fait, ce n’est pas pour vous faire peur, mais je vous conseillerai de vous tenir sur vos gardes, l’arme à la main. Il parait que les égouts sont infestés de rats mutant agressifs. Mais bon, je n’ai jamais été vérifié jusqu’à aujourd’hui, donc je n’en sais pas plus…

Et dire qu’au début, la jeune Storm Rider, voulait retrouver Rena. Et maintenant, elle se retrouvait dans les égouts, avec un type bizarre. Si un des trois policiers avaient vu l’homme tirer Simca dans les égouts, il pourrait prendre cela pour un kidnapping. C’est vrai que ça y ressemblait drôlement en tout cas.

_________________
Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Img-2248036ejme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitoku Yurai
°Humain(e)°
°Humain(e)°
Kitoku Yurai

Messages : 79
Date d'inscription : 29/08/2009
Age : 26
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 34
°Votre personnage en 3 mots° : Malheureux, fou, dangereux.

Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Empty
MessageSujet: Re: Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ]   Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] I_icon_minitimeMar 1 Sep - 10:49

Alors, il faut trouver la bonne rue, Rue Hokusaï, non! Avenue Tokyo, non! l'égouts...qu'est-ce que ça pue ici... on dirait l'odeur de cadavre en décomposition. On doit entre en dessous de la gare, les murs tremblent.
Fais chier! Et dire que je dois me taper la convers' avec la fille...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'homme et la fille parcouraient les égouts, ou plutôt la fille était entrainée par l'homme habillé de la veste noire dans les profondeurs des égouts. L'odeur était pestilentielle, et les rats plongeaient dans l'eau saumâtre lors de leur passage.

L'homme se repérait dans les égouts grâce à des panneaux, indiquant la rue qu'il y avait au dessus d'eux, système instauré aujourd'hui dans pratiquement toutes les grandes villes.

L'homme sentit la fille lui tirer la manche car elle lui avait posé une question.


- " En quelque sorte, j'ai fait parti de l'équivalence des forces spéciales de l'armée japonaise. Et à l'époque, on ne " pouvait se permettre de perdre " le meilleur tireur de l'armée... Alors pour cent millions de yens l'assurance de garder le "Divin Fire" en "Etat de marche" ... c'est peu cher payé. "

L'homme s'arrêta un instant, à une intersection des égouts et essaya de se repérer à partir de deux noms de rues. Les murs tremblaient par intermittence, en effet, la gare du nouveau Shinkansen, Shinjuku, était située juste au dessus.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Alors gauche ou droite...
Qu'est-ce qu'elle me veut encore la fille....pfffff...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Les groupe reprit la marche.

- " Les rats mutants radioactifs! qu'est-ce qu'il faut pas inventer...regarde moins la télé' petite... Je pense que tu as plus à craindre de mettre un pied dans la flotte que d'avoir peur de rats qui te refilent la peste neuronale. "

Dit-il en pointant du doigt l'eau qui prenait des teintes vertes et oranges...

L'homme s'arrêta un instant, et se mit à frapper doucement sa jambe droite qui résonna d'un écho métallique.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Putain d'humidité, faut maintenant que les systèmes se grippent... On doit être sous le quartier de Shibuya... On pourra pas sortir ici, fait chier.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

- " Tu peux monter par l'échelle là si tu veux sortir, mais si tu veux continuer, c'est à tes risques et périls. "

L'homme continua dans les égouts, observant toujours son chemin grâce à la lampe torche.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Je me demande qu'est-ce qui l'intéresse. Elle a vu que j'ai tué ces monstres, mais elle s'intéresse trop à moi, et pourquoi je lui parle... Elle cherche vraiment la merde...
Elle doit connaitre...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'homme s'arrêta, et se retourna, il se doutait bien que la fille la suivrait encore.

- " Pourquoi tu me suis? Je suis un sujet de l'une de tes réflexions? Et pourquoi toutes ces questions sur ces aberrations mutantes...Tu en connais pas vrai de ces Jinchurikis? "

L'homme souriait.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Je suis pas parano, mais soit elle m'espionne. Soit elle est idiote.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le groupe arriva au dessus d'une bouche d'égout, il se posa et sortit une bouteille d'eau du sac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simca Swallow
°Humain(e)°
°Humain(e)°


Messages : 322
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 28
°Races° : Humaine
°Âge du personnage° : 19 ans
°Affinité élémentaire° : Aucun
°Votre personnage en 3 mots° : Joyeuse / Manipulatrice / Joueuse

Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Empty
MessageSujet: Re: Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ]   Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] I_icon_minitimeMar 1 Sep - 12:08

Simca avait espéré que l’ancien militaire lui révèlerait son nom, mais apparemment il n’avait pas l’air de le vouloir. Quand il déclara qu’à l’époque, il était le meilleur tireur de l’armée, la jeune fille aux cheveux roses ne fut pas vraiment surprise. Au moins, elle savait son surnom : Divin Fire. D’après ce que la Storm Rider avait comprit, cet homme avait perdu quelques membres de son corps durant la guerre. L’œil gauche, et le bras droit avait été les seules choses que Simca avait remarqué, d’électronique. Peut-être y en avait-il d’autres ? Mais bon, c’est vrai que cent million de yens, s’était énorme, pour « le garder en état de marche », comme l’homme avait dit. Si la jeune fille avait une tel somme… elle pourrait dormir dans un bon lit tout les jours. Du moins, sa aurait été bien pour sa vie passé, quand elle n’était pas encore devenue la contractante de Rena. Vu le statue de cette Jinchuriki, Simca pourrait sans doute loger à la Lune Noire. Toute fois, il fallait retrouver la jeune femme, avant de tirer des conclusions trop hâtives. Mais après tout, elle ne voyait pas pourquoi elle refuserait de lui donner un toit, puisqu’elles étaient maintenant liées.

L’ancien militaire venait de donner son avis sur ces fameux rats mutants. La jeune fille avait parfaitement comprit qu’il n’y croyait pas une seconde. Elle espérait que cet homme avait raison, et qu’il n’y en avait vraiment pas. L’armée envoyait sans doute des hommes pour nettoyer les égouts, de ce genre de créature, du moins, s’il y en avait. Ah, Simca venait de découvrir une autre partie du corps de son compagnon de route, qui n’était pas faite de chaire humaine. On avait entendu un écho quand il avait frappé sa jambe droite.

Le gars au bras électronique proposait à la jeune fille de quitter cet endroit par la plaque qui se trouvait à proximité. La Storm Rider ne répondit pas, mais continua de le suivre. C’est alors que l’ancien militaire s’arrêta, pour se retourner vers Simca. Etirant ses bras, elle déclara :

- Et bien… j’aime bien votre compagnie… et votre style…

Oui, et c’est là qu’il devait se demander pourquoi elle aimait sa compagnie. Puis, détournant le regard, faisant mine de regarder ailleurs, elle ajouta :

- Oui… je suis plus ou moins lié à eux…. et donc vous allez me tuer pour ça ?

Le tireur venait de s’arrêter sous une bouche d’égout, pour ensuite prendre une bouteille d’eau dans son sac. Simca s’arrêta aussi, bien évidemment. Après avoir arrangé sa casquette, elle bailla légèrement, puis sortie le sac de pâtisserie de sa poche, en prit une, et le tendit vers l’homme, en souriant chaleureusement :

- Vous en voulez ?

En réalité, elle ne pensait pas qu’il allait la tuer. Bien qu’il tuait les Jinchuriki, il n’était pas une personne mauvaise. Si sa avait été le cas, il n’aurait pas hésité à tuer la jeune fille aux cheveux roses, car il était évident qu’elle le gênait depuis le début. Elle le savait très bien, mais n’était pas partie pour autant. L’ancien militaire devait penser qu’elle était idiote, et qu’elle aimait s’attirer des ennuis. Comme elle se mêlait de tout ce qu’il ne la regardait pas, on pouvait facilement croire qu’elle aimait les emmerdes. C’était vrai, dans un sens, mais tout cela l’amusait tellement.

_________________
Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Img-2248036ejme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitoku Yurai
°Humain(e)°
°Humain(e)°
Kitoku Yurai

Messages : 79
Date d'inscription : 29/08/2009
Age : 26
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 34
°Votre personnage en 3 mots° : Malheureux, fou, dangereux.

Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Empty
MessageSujet: Re: Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ]   Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] I_icon_minitimeMar 1 Sep - 13:22

Elle aime ma compagnie, c'est marrant, on dirait une sorte de syndrome de Stockholm, mais bon je vais pas faire mon psychologue...Alors elle connait les Jinchurikis, ça me semble normal, personne de "normalement sain", accepterait de causer avec un meurtrier notoire... Oh des pâtisseries, c'est vrai que j'ai pas mangé depuis deux jours...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'homme prit une pâtisserie que lui tendit la jeune fille, un croissant.

- " Non je te tuerais pas, je n'aime pas tuer des gensqui ne sont manifestement pas des mutants, dommage que mon scanner d'aura ne fonctionne plus... Et de toute façon, tuer une enfant, c'est inutile. "

L'homme se leva, et ils reprirent la marche.

- " Et pourquoi aime-tu mon...style...quel style ais-je donc qui te ... "plaise" tant? "

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Elle est vraiment naïve cette fille, je pourrais lui faire gober n'importe quoi, comme que j'ai abattu un virus à une distance de dix kilomètres, ah non ça c'est vrai... Et ...merde, je sais pas vraiment mentir...surtout à une fille.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Au bout de quelques minutes de marche dans ce dédale qu'était les égouts de Tokyo, l'homme ne put réprimer un cri de joie, sans un mot, il se dirigea vers une trappe situé dans la voute des égouts. Il y accéda grâce à une échelle.

Sur cette trappe, il y avait un digi-code.

L'homme frappa quelques chiffres dessus, et il y eu un bruit de décompression. La trappe s'ouvrit, et l'homme y entra. Il tira en même temps la jeune fille.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Ah!!! Enfin rentré chez soi, je vais pouvoir me reposer. Mais il y a la fille. Comment je vais faire pour cacher ma piaule.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La salle s'illumina lorsque l'homme y entra, et la lumière révéla un énorme bric-à-brac, d'un coté, ce qui devait être la cuisine, bien que assez désordonnée, elle comportait tout un matériel dernier cri. De l'autre, une salle de bain séparé du séjour par un mur, et un canapé. Sinon, ce qui occupait une grande partie de la seul pièce de l'endroit, c'était ce que l'on pouvait appeler un arsenal. Des dizaines d'armes étaient entreposées ici, revolvers, fusil à pompe, fusil d'assaut... Et il y avait un énorme établi, ou de nombreux outils côtoyaient du matériel de fonderie. Et des munitions en cours de réalisation était entreposées sur cette table de travail.

- " Ça fait du bien d'être de retour chez soi. "

L'homme ne fit pas attention à la fille et referma la trappe derrière elle. Il posa son sac sur l'établi, relâchant ainsi le poids énorme qui lui tiraillait le dos.

Puis il ouvrit le réfrigérateur, et en sortit un soda. Il en lança une canette à la fille.


- " J'espère que tu aimes ça, car il y a rien d'autre. "

Il se mit sur l'établi et commença à remonter son arme et à la nettoyer, d'une façon très méthodique.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Alors voyons voir, écrou 4 mal serré...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'homme se retourna et alluma la télévision qui devait dater et un son crachotant sortit des haut-parleurs, l'image suivit.

- " Ce matin, un terroriste aurait abattu un Virus et un Jinchuriki qui se combattaient dans l'une des rues du centre de Tokyo, les pompiers sont encore en train d'éteindre le feu qui a rapidement pris en étendu après le forfait. Le Tokyo Building, le bâtiment d'ou le tireur a fait feu avait rapidement été encerclé par les forces de police et l'armée ce matin, mais il a réussi à s'échapper par le sous-sol, avant de l'incendier. Nous n'avons à présent découvert encore aucune trace de la fuite.
Nous avons à présent le signalement du terroriste, connu sous le nom de Kitoku Yurai, ancien déserteur des forces spéciales de l'armée d'autodéfense japonaise. Cet individu, extrêmement dangereux a été vu en compagnie de ce qui semble être une otage. Connue sous le nom de Simca Swallow.
Nous n'avons pour l'instant aucune autre nouve..."


Kitoku changea de chaine.

- " qu'est ce qu'il faut pas inventer, je suis pas un terroriste...< soupir >... "

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Ah qu'est ce qu'elle me fait chier cette télévision. Et leurs nouvelles... Mais bon ...écrou 46...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simca Swallow
°Humain(e)°
°Humain(e)°


Messages : 322
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 28
°Races° : Humaine
°Âge du personnage° : 19 ans
°Affinité élémentaire° : Aucun
°Votre personnage en 3 mots° : Joyeuse / Manipulatrice / Joueuse

Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Empty
MessageSujet: Re: Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ]   Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] I_icon_minitimeMar 1 Sep - 16:11

L’homme accepta la pâtisserie, qui était un croissant. La bonne nouvelle dans tout ça, c’est qu’il n’avait pas l’intention de tuer Simca. Et puis c’était quoi cette histoire de scanner d’aura ? Mais bon, une chose dans les paroles de l’homme, vexa la jeune fille aux cheveux roses. Elle n’avait pas du tout digérer le fait qu’il la prenne pour une enfant, alors qu’elle avait dix-neuf ans. D’ailleurs, quand l’ancien militaire recommença à marcher, « l’enfant », comme il l’avait si bien dit, le suivit, mais en boudant. Quand l’homme lui posa ensuite une question, elle ne répondit pas à celle-ci, mais se contenta de déclarer, en marmonnant :

- Je ne suis pas une enfant… j’ai dix-neuf ans…

Même si elle disait cela, elle boudait comme si elle en était une. Et pour la peine, elle n’allait pas répondre à la question de son interlocuteur. Par la suite, leur marche se fit en silence, jusqu’à ce que le tireur ne lâche un crie de joie. Euh… ok… qu’est-ce qu’il avait là ? La jeune fille le suivit, jusqu’à une échelle, qui montait jusqu’à une trappe. Sur cette dernière, se trouvait un appareil sur lequel l’ancien militaire tapa un code. Puis, après un bruit de décompression, la trappe s’ouvrit, tout simplement. Simca se laisse de nouveau entrainer par l’homme, qui passa par la nouvelle ouverture.

Une fois en haut, la Storm Rider examina les environs. Cette planque était un vrai bordel, c’était le cas de le dire. Roulant vers la cuisine, elle examina un peu. Tous les appareils présents étaient à la mode, mais le problème, c’était qu’il y avait beaucoup de choses qui trainaient, par-ci par là. Ensuite, le reste, sa pouvait encore aller. Il y avait la salle de bain qui était bien séparé du salon, par un mur. Dans ce même salon, ce trouvait même un canapé, ainsi qu’un grand établi. De plus, on pouvait remarquer plusieurs armes dans cette pièce.

C’est alors que l’homme lança une canette de soda à Simca, pour ensuite aller s’installer sur l’établi. La jeune fille le remercia d’un simple merci, puis alla s’allonger sur le canapé, ouvrant ensuite sa canette, pour commencer à la boire. Elle faisait vraiment comme si elle était chez elle. Cette dernière tourna la tête vers la télévision, lorsque le tireur alluma celle-ci. Ah, c’était la chaîne d’information de Tokyo, qui parlait du spectacle qu’avait causé le gars au bras électronique, tout à l’heure. La télévision révéla alors le nom de l’homme qui se trouvait avec la jeune fille en ce moment. Ainsi, il se nommait Kitoku Yurai, et il était bien un ancien militaire. De plus, la journaliste qui était en train de parler, déclara que Simca avait été vue aux côtés de Kitoku, et qu’il semblait qu’elle était devenue l’otage de cet homme.

Avant que la journaliste n’en dise plus, le déserteur changeât de chaîne, sûrement agacé par toutes ces conneries. Toujours allongé sur le canapé, la jeune fille aux cheveux roses se releva, pour finir son soda, et aller jeter la canette dans la poubelle de la cuisine. Bien… maintenant, que faire ? Elle serait bien tenter par une bonne douche, mais elle n’était pas chez elle, et qui c’est ce que pourrait faire cet homme pendant ce temps… Quand on y réfléchissait bien, il n’était sûrement le genre à mater des filles qui se douchait. Se dirigeant vers la salle de bain, elle disparut derrière le mur, aux yeux de Kitoku.

- Kitoku ! Je vais monopoliser votre salle de bain un petit moment, alors ne rentrez pas s’il vous plait !

Sans même demander son accord ? Oui elle faisait vraiment comme chez elle. Ah, il n’y avait qu’une serviette… bon beh tant pis. Simca se déshabilla complètement, pour ensuite rentrer dans la douche. Elle alluma l’eau, qu’elle régla sur une température tiède, puis y resta une bonne quinzaine de minutes. Cela faisait un petit moment qu’elle n’avait pas eu l’occasion de prendre une douche. Mais en tout cas, cela lui faisait beaucoup de bien. Elle remarqua que sa blessure à la poitrine, commençait à se refermer. Le contacte de l’eau allait sans doute ralentir la cicatrisation complète, mais l’envie de prendre une douche lui avait été irrésistible. Quand les quinze minutes furent passées, la jeune fille attrapa la seule serviette qui se trouvait à porter de vu, pour s’essuyer avec. Ensuite, elle se rhabilla, reposant, pour finir, sa casquette sur sa tête, qui était encore un peu mouiller. Toujours avec ses Airs Treks aux pieds, elle roula vers le séjour, pour se rasseoir sur le canapé, levant ensuite la tête pour regarder le plafond.

- Ah… sa fait du bien une bonne douche…. Hhmm… dites… Kitoku, vous comptez faire quoi maintenant ?

_________________
Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Img-2248036ejme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitoku Yurai
°Humain(e)°
°Humain(e)°
Kitoku Yurai

Messages : 79
Date d'inscription : 29/08/2009
Age : 26
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 34
°Votre personnage en 3 mots° : Malheureux, fou, dangereux.

Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Empty
MessageSujet: Re: Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ]   Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] I_icon_minitimeMar 1 Sep - 17:25

Oui, oui, vas-y utilise la douche...la..la douche...elle va se mettre nue, merde, c'est un coup à me déconcentrer ça... et moi qui voulait manipuler des substances dangereuses.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

- " Oui, oui fais comme chez toi... et oui, tu as dix-neuf ans, je suis désolé de ne pas avoir trouver l'approximation exacte de ton âge, mais tu fais plus jeune. "

Kitoku se dirigea vers la cuisine, se ressorti une canette du réfrigérateur et se mit à travailler sur l'établi. Il semblait manifestement créer ses propres munitions. Ainsi pendant que la fille était en train de prendre sa douche. Le militaire avait commencer à modifier une munition. Et de temps en temps il se mettait à tousser.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Alors nitrate, cyanure d'hydrogène, phosphore, plomb, titane... Alors j'ai tout mon attirail, pinces, gants, hôte à air, et la dernière petite chose à voir, la boite hermétiquement close par du plomb, contenant le produit le plus dangereux, l'UF6.... Faut prier pour que j'ai pas de problème.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Soudainement, l'établi était devenu en quelques sortes aussi bien ordonné qu'un table d'opération avant l'arrivé du patient. Sauf que dans ce cas là, le patient risque d'exploser, et de bruler vif deux personnes.
Kitoku se tourna vers la cuisine et rangea les cannettes vides. Puis se tournant vers le mur séparant les parties du séjour privé, du séjour public, il s'exclama pour que sa voix passe au dessus du bruit de la douche.


- " Lorsque tu sortira de la douche, ne me parle pas tout de suite, je fais un truc super important. Tu pourras regarder, mais pas me parler.....eeeeh.....s'il te plait..."

L'homme se retourna.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Alors, si je suis mes schémas, je dois commencer par ça...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Kitoku commença à placer (bien sur muni de gants) du nitrate pur dans l'étui de la munition, Il y plaça ensuite du phosphore. Puis il déposa la douille bien droite dans un coin de l'établie. Le soldat, enfin l'ancien soldat se pencha d'un coin de la table et alluma ce qui ressemblait être une bouteille de gaz. Et un réchaud se mit à flamber sur la table. faisant fondre un métal situé dans une petite cuve située dessus.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Alors ça c'est fait. Alors préparer des doses de cyanure d'hydrogène. Alors ou ai-je la balle creuse. Voilà, trois gouttes. je place maintenant quelques morceaux de cristal de phosphore. Voilà. Maintenant faire chauffer du plomb et le faire couler dans la balle creuse.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Kitoku s'affaira pendant plusieurs minutes sur quelques manipulations, même si il ne le montrait pas, il avait une sacré pression sur les épaules.

- " Alors maintenant le UF6. "

Kitoku plaça la balle creuse dans un tiroir situé sur le coté du boitier. Il actionna quelques robinets, et il attendit une ou deux minutes. Puis il plongea ses mains dans des gants spécialement conçu comme pour manipuler des substances dangereuses dans les laboratoires et manipula les objets présents à l'intérieur du boitier grâce à un écran situé juste à coté.

On le vit sortir une sorte de bille boire d'une boite en plomb probablement et de le glisser dans la balle creuse, puis d'y couler une fine couche de plomb et de titane.

Le stress de Kitoku sembla s'atténuer.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Ouf, je l'ai échappé belle. Faut que je sorte la balle maintenant... je le sens pas. Kitoku s'essuya le front d'un revers de bras.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Kitoku plongea à nouveau les mains dans le boitier, et posa délicatement la munitions dans le boitier.
Il actionna quelques robinets et ressortit enfin la balle, qu'il serti dans la douille, donnant une munition qu'il pourrait utiliser plus tard lors d'un tir aux "pigeons".


- " J'ai réussi. Ouf... "

Kitoku alla reprendre une canette.

- " ahhh! je fais enfin pouvoir m'amuser. "

Kitoku pris la munition de vingt millimètre et la mit dans un petit boitier de plomb qu'il tenait à la ceinture.
Et il vit soudainement Simca.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Aaaaaah! C'est vrai elle est toujours là celle-là. J'ai vraiment pas de pot aujourd'hui.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Kitoku ne trouva rien d'autre de mieux que de lui dire.

- " Qu'est-ce que tu fais encore là toi... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simca Swallow
°Humain(e)°
°Humain(e)°


Messages : 322
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 28
°Races° : Humaine
°Âge du personnage° : 19 ans
°Affinité élémentaire° : Aucun
°Votre personnage en 3 mots° : Joyeuse / Manipulatrice / Joueuse

Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Empty
MessageSujet: Re: Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ]   Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] I_icon_minitimeMar 1 Sep - 21:11

Qu’est-ce qu’elle faisait encore là ? Et bien, elle venait tout juste de sortir de la douche non ? Kitoku l’avait-il oublié par hasard ? Mais bon, ce n’était sûrement pas ça qu’il voulait dire. Après être sortie de la salle de bain, Simca s’était précipité sur le canapé, pour s’y asseoir, comme si s’était chez elle. En fait, elle avait l’air d’avoir adopté cette planque, et de vraiment vivre ici. Mais quand allait-elle partir ? L’ancien militaire devait être impatient de le savoir, et surtout, qu’elle lui foute enfin la paix. La demoiselle savait parfaitement tout cela, mais elle ne semblait pas si pressé de partir, bien qu’elle savait très bien qu’elle ne pouvait pas s’éterniser ici, car elle devait aller retrouver Rena. Abaissant sa tête, pour pouvoir regarder son interlocuteur, elle se leva d’un bond, pour répondre, avec un grand sourire :

- Ne vous inquiétez pas, je n’ai pas l’intention de rester ici plus d’un an….

Un an ? Mais non, évidemment qu’elle n’était pas sérieuse. Ce type allait sans doute péter un câble si elle voulait rester autant de temps. Heureusement, elle lui révéla la vérité, quelques secondes après :

- Mais non, je plaisantai, déclara t-elle, tout en allant vers la cuisine. Je partirai dans la matinée, rassurez vous. Mais avant de vous quittez, je vais faire un peu de nettoyage dans cette cuisine.

Sans même attendre une réponse, elle s’exécuta à la tâche. Tout d’abord, elle s’attaqua à l’évier, qu’elle nettoya tout le dessus, grâce à une éponge qu’elle mouilla, en ouvrant le robinet, et un produit pour décrasser. Une fois cela fait, elle s’attaqua à ce qui se trouvait à l’intérieur de l’évier. Il y avait quelques ustensiles empilés, et d’autres trucs qu’on pouvait trouver dans une cuisine, tel que des assiettes, et les couverts. Elle commença à nettoyer tout ce qui se trouvait dans l’évier : une assiette, une fourchette, un couteau, une cuillère, une casserole, une poêle, et un verre. Au fur et à mesure qu’elle nettoyait les ustensiles, elle les rinçait, pour ensuite les mettre sur le côté gauche de l’évier, qui servait à poser les ustensiles, pour qu’ils s’égouttent. Au moins, tout ça était propre maintenant. Il ne restait plus que les appareils électroménagers à décrasser, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Pour ce qui est du sol… il n’y avait pas l’air d’avoir de serpillère ici, donc, autant laisser tomber. La demoiselle allait finir tout à l’éponge.

Gardant cette fameuse éponge en main, elle se dirigeât vers la gazinière, qu’elle ouvrit. Sur ce, elle commença à tout décrasser l’intérieur, en frottant fort. Même si elle était un peu fatiguée, Simca avait toujours besoin de bouger, c’était plus fort qu’elle. Elle n’arrivait pas à tenir en place cette fille. Quand elle eu finit l’intérieur, elle passa au nettoyage extérieur. Puis, elle fit de même pour le four, le four micro-onde, ainsi que le frigidaire. Ce dernier, elle ne toucha pas l’intérieur, mais seulement l’extérieur, qui était plutôt sale. Elle s’était tellement donné à fond, qu’elle avait réussi à finir, environ, un peu plus d’une demi-heure plus tard.

- Voilà, vous avez une cuisine à peu prêt présentable maintenant !

Complètement épuisée, elle alla se jeter sur le canapé, pour se reposer un peu. Elle s’était carrément allongée sur le dos. Mais bon, comme elle l’avait dit tout à l’heure, elle n’allait pas s’éterniser ici. S’étirant les bras, elle bailla faiblement, avant de déclarer, à l’attention de Kitoku :

- Bon… comment je fais pour sortir d’ici ? Si vous ne voulez pas que je squatte plus longtemps ici, il va falloir que vous me montriez le chemin de la sortie….

_________________
Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Img-2248036ejme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitoku Yurai
°Humain(e)°
°Humain(e)°
Kitoku Yurai

Messages : 79
Date d'inscription : 29/08/2009
Age : 26
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 34
°Votre personnage en 3 mots° : Malheureux, fou, dangereux.

Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Empty
MessageSujet: Re: Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ]   Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] I_icon_minitimeMer 2 Sep - 9:23

Elle veut rester un an! Ah non, elle plaisante, heureusement...Elle veut vraiment se rendre utile, on dirait qu'elle se sent de trop dans cette endroit... Et ben...je suis pas sorti de l'auberge.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Kitoku, rangea l'établie, et lorsqu'il se retourna, il se retrouva à regarder une parfaite inconnue qui lui ranger la cuisine comme un ménagère...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

J'ai une cuisine à peu près présentable maintenant... mais elle est très bien ma cuisine... Ah, elle veut les issue de secours c'est vrai.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La "maison" de Kitoku était en effet dépourvu de fenêtre. Elle était seulement éclairé par des halogènes. En effet la maison était en sous-sol, caché sous Tokyo.

- " Alors pour sortir tu prend la trappe, tu prend à gauche sur deux cent mètres, puis tu tourne à droite et il doit y avoir une sortie au dessus de toi... "

Kitoku se retourna vers l'établi. Mais avant de reprendre son activité il se mit à parler à Simca.

- " Vu tes...manies à te fourrer dans des situations pas possibles, et tes contacts avec des Jinchurikis. Peut-être de la lune noir, je n'apprécierais pas d'en voir débarquer un ici, car il ne viendrais que pour finir ses jours... "

Kitoku se rapprocha de Simca.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Ah, je sens que dans pas longtemps je vais avoir des emmerdes...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Kitoku posa sa main sur l'épaule de la jeune fille. Et lui exprima ses idées en la regardant droit dans les yeux.

- " Si la prochaine fois tu veut me suivre, ne le fait pas..tu risquerais de te faire tirer dessus par les policiers et les soldats. "

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

C'est pas convenable mais j'espère que cet émetteur dissimulé sous son col marchera longtemps. Je vais pouvoir la suivre en temps réel et écouter ses conversations.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Kitoku tapa quelques touches du digi-code de la trappe. Et celle-ci s'ouvrit à nouveau.

- " Donc voila pour partir, c'est par là... "

Kitoku regarda si il n'y avait pas d'ennemis, mais il n'y avait même pas un rat.

- " Euuuh ... bon ...ben ...merci...pour le ménage. En tout cas si tu veux rester quelques minutes encore je ne t'en empêche pas."

Kitoku sans le montrer réellement n'avais pas eu de contact humains depuis quelques années, il ne savait pas quoi vraiment dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simca Swallow
°Humain(e)°
°Humain(e)°


Messages : 322
Date d'inscription : 28/05/2009
Age : 28
°Races° : Humaine
°Âge du personnage° : 19 ans
°Affinité élémentaire° : Aucun
°Votre personnage en 3 mots° : Joyeuse / Manipulatrice / Joueuse

Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Empty
MessageSujet: Re: Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ]   Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] I_icon_minitimeMer 2 Sep - 11:19

Kitoku répondit, sans perdre de temps, à la question de la jeune fille, qui lui avait demandé comment il fallait sortir d’ici. Oui, bon, ce n’était pas bien compliquer. Traque, gauche sur deux cent mètres, droite, sortie vers le haut. Parfait, il n’y avait plus qu’à partir maintenant. Alors que Simca se releva du canapé, l’homme continua de parler. C’est vrai, il avait tout à fait raison quand il disait qu’elle avait la manie de se mettre dans toute sorte de situation. Mais bon, il n’avait pas de soucis à se faire, elle n’allait pas le dénoncer en envoyant des Jinchuriki ou l’armée ici. D’ailleurs, elle s’apprêtait à le lui dire quand il s’approcha, pour poser sa main sur l’épaule de la contractante, en la regardant dans les yeux. Encore une fois, il essayait de la dissuader de le suivre. Toute fois, ses paroles étaient vaines, malheureusement. Tout ce qu’elle répondit à cela, c’est un soupire.

Kitoku s’était ensuite diriger vers la trappe, où il tapa un digi-code, que la jeune Storm Rider ne regarda pas, même si elle en avait eu très envie à ce moment là. Si elle avait regardé, elle aurait très bien pu revenir en douce ici, mais bon, l’ancien militaire n’apprécierait sûrement pas cela. Ah, et il lui proposait de rester encore un peu maintenant ? A quoi était dû ce changement d’avis soudain ? S’approchant de la trappe, elle répondit en souriant :

- Héhé, alors comme ça vous voulez que je reste encore un peu hein ? Je suis vraiment désolé, mais je ne peux pas m’attarder ici, je dois aller retrouver une amie… Mais ne vous inquiétez pas, je reviendrai de temps en temps pour vous voir !

Remarquant une petite lampe à proximité, elle l’attrapa, sans même demander la permission à Kitoku. Après tout, elle allait bien en avoir besoin, si elle voulait traverser les égouts. Et puis, elle avait remarqué que ce n’était pas les lampes qui manquaient dans cette planque. Déjà, il y avait la lampe torche que l’homme avait utilisé tout à l’heure. Alors qu’elle commençait à descendre par l’échelle, elle s’arrêta, alors que son corps était encore à moitié, dans la planque.

- Ah, et ne vous inquiétez pas, je ne révèlerai à personne que vous êtes ici. Et si on me demande ce qui s’est pas passé, après que vous m’ayez « enlevé », comme ils l’ont pensé à la télé’, je répondrai seulement que vous m’aviez sûrement assommé, puis que je me suis réveillé dans une ruelle. Bon aller, tchao !


Continuant de descendre, elle arriva finalement en bas de l’échelle, où elle alluma la lampe torche. Par la suite, elle suivit exactement les indications de Kitoku. Tout d’abord, elle se dirigeât à gauche, continuant ainsi, sur deux cent mètres, pour ensuite tourner à droite, où elle découvrit une plaque d’égout vers le haut, qu’on pouvait rejoindre grâce à une échelle. Le trajet avait été très rapide grâce aux Airs Treks. Simca s’approcha de l’échelle, puis y grimpa, poussant la plaque d’égout qui se trouvait au sommet, pour ensuite rejoindre l’extérieur. La jeune fille aux cheveux roses remarqua la différence d’odeur, et il fallait dire que celle de la surface était beaucoup plus agréable. Maintenant, il n’y avait plus qu’à retrouver Rena. Mais où était-elle passée ? Et puis, elle allait sûrement rencontrer la police, ou l’armée, qui allait vouloir l’interroger. Heureusement, elle avait déjà préparé tout ce qu’elle allait dire. Rapidement, elle commença à rouler à travers les rues, dans l’espoir de trouver la dirigeante de la Lune Noire.

_________________
Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Img-2248036ejme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] Empty
MessageSujet: Re: Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ]   Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Horizon et Explosions. [ RP libre - au premier venu ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» le 13 e premier ministre sera-t-il renvoyé par les députés
» Quel accueil de la part des oiseaux! (libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Embryo's World :: The Embryo's World Rpg ! :: Tokyo :: Centre villes :: Les Rues-
Sauter vers: