The Embryo's World

2089 : Le monde vit-il ses dernières heures ? Une seconde fois ? (Forum déconseillé au - de 16 ans)
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Seiji Onara
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 09/07/2009
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 19 ans
°Votre personnage en 3 mots° : Calme, observateur, courageux

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Dim 27 Sep - 12:01

Seiji était monté sur le tas de gravas pour essayer d’électrocuter le virus. Le jeune garçon n’avait sûrement pas prit assez de précautions, il se fit attraper le pied. C’était le virus, il serrait vraiment très fort, il aurait put faire éclater la cheville de Seiji juste avec sa main. C’était la première fois qu’il en touchait un. On pouvait sentir sa puissance, ces monstres sont aussi puissant qu’ils sont maléfiques. Sa en donna un frisson dans le dos du jeune homme. Il n’eut pas le temps de se remettre de ses émotions, il sentait la chaleur monter, la flamme verte se propageait le long du bras du virus puis se propagea sur la jambe de Seiji, son pantalon s’enflamma ainsi que sa peau. La douleur était intense, le virus le relâcha comme préférant le voir souffrir au lieu de l’achever directement. Seiji roula sur lui-même, dégringolant du tas de gravats. Il gémissait de douleur en tapant sa jambe pour éteindre les flammes. Il ne voulait pas finir comme cette pauvre femme, lorsque il était arrivé ici ou comme toutes les personnes de ce camp. Il aperçut du coin de l’œil que le virus était sortit des décombres. La situation était devenue beaucoup plus critique. Seiji vit Matt lui envoyer sa gourde remplie d’eau avant de se faire stopper par le virus. Seiji rampa vers la gourde tombée un peu plus loin. La douleur était insoutenable et sa jambe se consumait lentement. Une fois la gourde en main, il l’ouvrit et se saisit d’un bout de gros tissu à côté de lui et l’aspergea d’eau. Il entoura sa jambe de ce tissu humide pour étouffer les flammes. La douleur s’estompait, mais elle persistait comme si le feu avait aussi brûler l’intérieur de sa jambe. Il attacha comme il put le tissu pour qu’il puisse tenir autour de sa jambe afin de la garder humide.

Pendant ce temps là, Matt passait un sale quart d’heure. Il fut projeté par le virus, il semblait souffrir, son pull était taché de sang. Seiji avait perdu de vu le monstre et il n’eut pas le temps de se rendre compte, qu’il se prit un violent coup de pied en plein visage qui le projeta vers Matt. Seiji était sonné, du sang coulait de son nez et de sa bouche, le coup était très violent. Il ne savait plus se qu’il se passait, puis tout lui revint sa vue qui était devenue flou, revint progressivement. Il avait chaud, très chaud, il voyait deux points verts vers lui. Il se rappela, le virus, les flammes. La peur immergea son corps tout semblait fini, il allait mourir ici avec Matt. Ils ne s’étaient rencontrés que quelques heures auparavant et ils se seraient battus ensemble pour finir par mourir ici au milieu de nulle part. Seiji tourna la tête vers Matt qui semblait pas si défaitiste. Son visage s’était éclairci et ses yeux emplis d’espoir. Il devait y avoir une bonne raison, peut être avait il une idée. Il fallait faire quelque chose. Seiji se recula rapidement en rampant et se releva en boitant. Avec un regard plein de haine et de terreur mêlées il s’adressa au virus.


« Hey toi l’allumé ! Je vais te régler ton compte à moi tout seul ! »

Matt avait intérêt à avoir quelque chose en tête. Seiji avait les jambes tremblantes. Il sortit son pistolet de son dos et vida son chargeur sur le virus, les coups de feu résonnèrent dans le camp complètement vide. Le virus n’allait sûrement pas sentir grand-chose mais le but était de l’attirer. Seiji jeta un rapide coup d’œil sur ce qui l’entourait, son fusil était trop loin, quel idiot de l’avoir jeté aussi. Le câble électrique était derrière le virus plus, loin, il fallait le contourner. Option à oublier peut être. Il regarda à ses pieds, il vit une bonne barre de fer. Il la ramassa et la prit à deux mains.

« Allez viens ! »

Seiji frappa sur le virus, la barre semblait se plier au fur à mesure des coups portés. Elle était assez grande pour le tenir légèrement à distance des bras du monstre mais il redoutait chacun de ses mouvement rapides, souples et surtout puissants. L'attention du virus était sur Seiji, Matte en profita pour envoyer ses aiguilles sur ce monstre. Elles partirent rapidement. Seiji fut surprit par cette arme cachée, ainsi ce gars là était plutôt bien armé. Il ne restait plus qu'a savoir comment ceci allait finir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Sam 3 Oct - 23:24


Les flammes ravagèrent la jambe de Seiji, le tissu de son pantalon était en cendre et sa peau commençait sérieusement à en pâtir sous l’intense chaleur de ces flammes vertes ! Le virus n’y était pas allé modérément. Et le résistant allait sûrement y laisser sa peau s’il ne faisait pas quelque chose pour les éteindre. Du coup, lorsque son coéquipier remarqua le jeune homme en détresse et complètement paniqué, il se rua vers lui pour lui porter main forte. Cependant, le virus sera suffisamment plus rapide que lui pour le saisir par la gorge et l’envoyer valser contre la façade d’une tente en bois. Mais voilà, Matt avait eu le temps d’envoyer une gourde remplie d’eau à Seiji qui pourra ainsi éteindre les flammes du Virus en versant le liquide dessus. Une fois que le premier humain fut envoyé balader par le monstre, Seiji n’allait pas y échapper non plus. Ce dernier reçu un violent coup de pied dans la figure, l’envoyant rejoindre son ami, dans une belle roulade sur le sol et un impact assez violent contre ce qu’il restait de la façade en bois après le premier impact de Matt. Ces deux là allaient être sonnés quelques instants pendant que le Virus s’approchait d’eux tranquillement, un sourire immensément sadique sur les lèvres. Allait-il encore jouer avec eux ? Ou tout simplement, les éviscérer tout de suite pour aller s’occuper de la femme qui venait de s’enfuir tout à l’heure ? Car, il l’avait vu dans son regard, elle était partie oui, mais ses yeux disaient tout autre chose ! Quelque chose se tramait dans son esprit et il devait à tout prix lui retomber dessus pour l’empêcher d’accomplir ce qu’elle désirait mettre sur pied !

- Bon, les microbes, je n’ai plus le temps de jouer avec vous. Je vais donc m’atteler à la tâche de vous découper en petit morceaux, six précisément. Quel membre passera en premier, dites le moi ? Un bras, une jambe, la tête ? À vous de voir… Une mort directe ou douce ?

Un rire glacial s’extirpa de sa bouche pour rendre l’atmosphère plus pesante que ce qu’elle l’était actuellement et le Virus était assez proche des deux humains pour les brûles vif ou les trancher avec un katana. Néanmoins, il sera assez rapidement mis au pied du mur par ces deux là qui allaient, sans se consulter, élaborer une stratégie de frappe efficace pour l’exterminer. Seiji jeta un œil à Matt et décida de se lever en saisissant ses armes. L’effet voulu par ce dernier était de l’attirer vers lui et de zapper Matt quelques secondes durant lesquels ils se préparaient à lui donner le coup fatal. Cependant, tout n’allait pas se passer ainsi, enfin, pas aussi précisément qu’ils le désiraient mutuellement et inconsciemment. Le virus se mit face à Seiji et le surplomba de toute sa hauteur avant de reculer un peu. Un balle de son fusil, d’aussi près, sa pourrait faire de sacré dégât à n’importe qui. Sauf que, en reculant, il leur octroya une chance de prendre définitivement le dessus de la bataille ! Seiji s’empara d’une barre de métal à ses pieds et le provoqua davantage pour ainsi faire en sorte que le virus dirige la totalité de son attention sur lui. Et cela marcha encore une fois, car, en se ruant sur lui, lui infligeant un vilain coup, faisant plier la barre de fer, Matt eu le temps de faire ce qu’il avait à faire !

- Tu crois vraiment qu’avec un truc aussi futile tu pourras me tuer ?! Laisses-moi rire ! Crè… Que… Qu’est-ce… C’est quoi ce bordel !? Se mit à rugir le Virus.

Les pointes métalliques que Matt venait de tirer se plantèrent dans la chair du monstre. Suffisamment pointue pour transpercer la carapace de ce genre de créature du mal. Et le poison qui en était imprégné s’écoula dans ses veines et ira le frapper aussitôt, droit dans les organes vitaux !

- Argh… Qu’as-tu… foutu, bordel ?!... Tu vas payer… Crèves raclure !

Une flamme verte fut jetée sur le lanceur de ces piques et le brulèrent sévèrement au bras droit. Ensuite, le Virus tentera de s’approcher de lui pour l’étrangler de sa main gauche alors que la droite commençait à s’engourdir et à mourir. Le poison se rependait rapidement, et c’était encore pire quand le cœur battait à vive allure. Sa vie devint trouble et une douleur assourdissante le plia en deux et l’homme tomba à terre, se tordant dans tous les sens avant que ses mouvements ne ralentissent, que son cri d’agonie cesse pour finir complètement immobile… Un démon venait de mourir…



Pendant ce temps, Saki s’avançait le plus rapidement possible vers la voiture de Matt et sentait sa jambe endolorie lui supplier d’arrêter de marcher aussi pressement. Mais elle ne pouvait pas oublier ces deux là, contre ce monstre ! Non, elle ne le pouvait pas ! Elle se devait de les aider puisqu’elle en savait plus sur la façon de comment les tuer ! Pourquoi ne pouvait-elle par leur faire confiance, pour une fois. Ils étaient bien armée, un puissant fusil, des armes environnantes comme les câbles électrique à moyenne tension ainsi que des citernes d’essence qu’ils pourraient employer pour carboniser vif ce montre. Bien que ce dernier utilise les flammes pour tuer ses proies, elles étaient spéciales. Et donc, des flammes classiques, il ne pourrait rien y faire, si ? Bref… Pas la peine de penser à ceci pour le moment, elle devait rejoindre le véhicule tout de suite et forcer le démarrage pour aller les chercher. Et une fois qu’elle pu ouvrir la porte qui avait été laissée ouverte, elle aperçut Jack à l’intérieur, qui était à genoux sur les fauteuils arrière, guettant le campement au loin où il avait pu entendre les coups de feu de Seiji et Matt et les détonations des grenades du possesseur de la voiture.




- Eh ! M’dame ! Qu’est-ce qu’il se passe là-bas !?! Demanda-t-il à Saki qui venait d’entrer dans le véhicule, à la place du conducteur.

- Tu le sauras bien vite ! Prends ceci ! Lui répondit-elle dans la volée en lui lançant un révolver.

- Mais… Je ne sais pas comment ça marche ces trucs !

- Tu le sauras bien vite, Jack ! T’as juste à viser et à appuyer sur la gâchette quand le danger se fait sentir !

- Euh… Comme ça…

BAAAAAANG !

En un instant, la balle sortit du canon, fila droit sur la tête du canapé du voyageur, devant, à côté, tandis que l’ex-militaire se protégeait la tête de ses mains par réflexe !
- Ouaaaaaaaaaaaah ! Hurla-t-il en bondissant en arrière, s’enfonçant dans son fauteuil Qué… qué… qué… Que c’est puissant !

- Espèce de taré ! Ce n’est pas maintenant qu’il faut me dégommer !

-Pardons, m’dame ! Je n’ai pas fais gaffe !

- J’n’y crois pas… Fais attention ! Rétorqua-t-elle en allumant le moteur de la voiture et en fermant la porte. Maintenant, il y en a un qui va grogner. Plus d’appuis tête pour le fauteuil voyageur avant et un trou dans le pare brise. Ma foi…

Posant le pied sur l’accélérateur, elle laissa la voiture filer jusqu’au campement et reprit le même chemin qu’elle avait emprunté elle pour venir. Mais à cette vitesse, elle sera rapidement sur place pour constater le triomphe des deux hommes ! Arrêtant le véhicule dans un dérapage qui aurait pu affoler Matt qui aurait pu croire que sa voiture allait se retourner sur le dos, Saki sortit de la voiture, suivit de Jack, toujours armés, tous les deux. Elle s’arrêta net devant le Virus inanimé. Complètement surprise sur le fait, ses yeux fixèrent le monstre dans quelques minutes de silence avant de murmurer ceci :

- Ce… Comment avez-vous fais pour le tuer ? Demandera-t-elle en constatant la présence des pointes de métal dans la chair du monstre tout en s’accroupissant.

- Seiji ! Seiji ! Ca va aller !? S’excita Jack en tirant le manche du vêtement de ce dernier. Ta jambe ! Il faut la soigner !

S’exécutant, le gamin couru chercher les autres gourdes remplies d’eau pour en verser une sur la bande de tissu autour de la jambe de Seiji tandis qu’il tendit une autre à Saki qui s’occupera de faire s’asseoir Matt et lui verser de l’eau sur son bras brûlé, vers les épaules, plus précisément. Et ensuite, elle sortit une bouteille d’alcool qu’elle versera dessus après avoir avertit Matt que sa allait piquer sévèrement… Elle lança cette même bouteille à Jack qui en fera tout de même pour Seiji après avoir ôté le bandage sur sa jambe. La jeune femme reprenant la parole, caressant la brûle de Matt avec un tissu lisse pour l’essuyer de toutes les poussières posées ou incrustées dedans.

- Comment est-ce possible… Comment l’avez-vous tué… C’est incroyable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt Phillips
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 25
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 21 ans
°Votre personnage en 3 mots° : sûr,méfiant,sympathique

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Dim 4 Oct - 10:38

Matt toujours mal en point regardait Seiji qui grâce a sa barre de métal réussissait a occupé le virus ,en temps normal Matt n'aurait même pas attendu une seule secondes pour faire part au virus de ses armes mais là ,la douleur était tel que l'on aurait put lui rouler sur la main autant de foi que l'on pouvait il ne sentirait plus rien car la douleur était monstrueuses sur son ventre mais la situation ,si Matt ne faisait rien devenait critique car Seiji avait beau être plein de volonté ,une fois que la barre de fer était complètement tordu ou cisailler ils allaient se trouver en très mauvaises posture.
Matt essaya de ne pas exprimer sa douleur car il fallait qu'il vise tout de même ceci demandait de la concentration et toutes ses choses réuni amena Matt a attraper des bouffées de chaleur ,il transpirait de plus en plus ,il leva son poignet ferma un œil pour viser puis appuya sur sur le fil métallique qui propulsa 5 aiguilles orné du poison le plus puissant de l'univers celui du Taïpaï d'Australie.La moindre millilitre pouvait tuer un homme en une fraction de secondes alors 5 aiguilles où est badigeonné 5 fois la dose minimum pour tuer un être humain allait certainement faire des ravages et bien sur que oui car celle-ci atteignirent facilement leur cible ,Matt afficha un sourire vainqueur de quoi que le virus soit fait il était fini exterminer éradiquer annihiler ,le virus rigolait d'abord puis se sentit tout bizarre commença à vaciller puis tomba par terre violemment ,Matt toujours mal en point mais toujours avec le sourire :


-Pfff et ... c'est ... ce truc de merde qui m'a ... fait sa.
Matt toussa ce qui propulsa plusieurs goutte de sang juste avant d'en recracher carrément une gorgée entière.Il baissa tout de suite son bras et se reposa contre le mur .

Sa blessure au ventre ne faisait qu'empiré lors du choc contre la genre de maison ,il a dut tombé sur une planche brisée et s'ouvrir le ventre car son maillot était maculée de sang ,sa vision diminué ,il voyait de plus en plus flou il cru d'abord que c'était dut a ses lunettes ,qu'elles étaient pleines de buées mais non celles-ci étaient au milieu de la place. Matt toussa de plus en plus et bougea de moins en moins ,il se rappela tout les moments importants de sa vie comme son père ses amis français son exile ,sa vie dans ,la rencontre avec Seiji Saki et l'enfant dont il ne se souvenait jamais du nom John ,James ? Peut-être Jim non ?
En tout cas ses derniers moment avaient était les plus mouvementé de ses dernières années mais ce qui revenait le plus dans sa tête c'est l'obtention du savoir il savait maintenant qu'il n'était pas seul ,qu'il y avait une resistance contre ces choses et qu'il fallait se battre ,il allait mourir ?
Peut-être que oui ou peut-être que non ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiji Onara
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 09/07/2009
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 19 ans
°Votre personnage en 3 mots° : Calme, observateur, courageux

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Dim 4 Oct - 11:36

Seiji essaya d’attirer le virus avec la barre en fer, il le frappa mais la barre se plia. Matt avait eut le temps d’envoyer ses fléchettes. Le monstre mourrait petit à petit. Il tomba assez vite, le poison avait fait son effet, même si Seiji aurait préférait que cette ordure eut une mort plus douloureuse. Ça y est, il était enfin mort. Seiji le voyait gisant sur le sol. Il avait eut le temps d’envoyer une dernière de ses flammes sur Matt. Les jambes du jeune homme blond vacillèrent et il tomba. Il ne les sentaient plus, surtout sa jambe brûlée par le virus. Elle le faisait encore souffrir. Puis un coup de feu parvint aux oreilles de Seiji, il venait de l’extérieur du camp. Il eut soudain peur pour Jack et Saki. Après quelques longues secondes alors que Seiji serrait les dents contre la douleur, en boule sur le sol, il vit arriver la voiture de Matt en trombe avec Saki au volant. Seiji en eut presque les larmes aux yeux de voir descendre ses deux compagnons. Jack lui sauta presque dessus, il lui tira la manche et lui demanda si tout allait bien. Il aida Seiji à s’asseoir. Ce dernier ne répondit au jeune garçon que par un petit sourire pour le rassurer. Le jeune protégé de Seiji s’empressa de nettoyer la blessure d’abord avec de l’eau puis il ajouta de l’alcool. Seiji ferma les yeux et serra les dents. La douleur était très violente. Ce n’était pas comme une blessure ordinaire. Il demanda à Jack d’arrêter avec son bout de tissu imbibé d’alcool. Il resta quelques secondes sans bouger, sa tête tournait. Ensuite, il tourna la tête vers Matt, Saki était entrain de lui donner les premiers soins. Ils leur faudrait sûrement de meilleurs soins une fois arrivé au campement principal. C’était un des premiers véritable combat de Seiji contre un virus et sans l’aide précieuse de Matt, ceci aurait était beaucoup plus dur. Vu les dégâts qu’un seul d’entre eux pouvait faire, Seiji redouté qu’ils se rassemble mais bon ce n’était pas le moment de pensé à cela. Il reprenait peu à peu ses idées et se rapprocha vers Matt et Saki en se traînant.

« Saki, laisse le je m’en occupe. Essaie de trouver des survivants ou quelque chose d’utile s’il te plait. Je en veux pas envoyer Jack pour qu’il tombe sur une tente remplie de cadavres. »

Puis s’adressant à Jack :

« Reste avec moi, ne t‘éloigne pas. »

Seiji prit le tissu d’alcool de Saki pour l’obliger à aller jeter un coup d’œil. Seiji y serait bien aller mais pour le moment il ne pouvait pas vraiment. Il tapa sur la joue de Matt doucement pour lui faire retrouver ses esprits, il semblait dans le gaz complet. Il lui aspergea le visage avec un peu d’eau et continua de soigner ses blessures.

« Bien joué… Je dois avouer que tu ma surpris avec tes fléchettes. Un peu plus et s’en était fini de nous. Maintenant il ne nous reste plus qu’à rejoindre le campement principal des résistants. »

Seiji mit une bande autour du bras de Matt ainsi qu’autour de son ventre qui avait prit un sacré coup, il y avait une belle entaille. Il lui faudrait tenir le choc. Puis avec l’aide de Jack, ils mirent tant bien que mal Matt dans la voiture, sur la banquette arrière. Saki avait l’air de savoir piloter ses engins. Seiji en serait bien incapable. Jack ramassa les armes laissées sur le sol durant le combat et les ramena dans la voiture. Seiji remarqua que Jack avait lui aussi un pistolet mit dans son pantalon, dans son dos comme Seiji, peut être était-ce Saki qui lui avait donné ou alors il l‘avait trouvé dans la voiture. Seiji souri même si en temps normal dans le camp, il lui aurait passé un savon, cette fois il serait peut être plus responsable avec cette arme. Il faudrait tout de même garder un œil sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Dim 4 Oct - 19:13


Jack ne lâchait pas Seiji, pas la moindre seconde alors qu’il imbibait une seconde fois le tissu d’alcool pour tamponner la brûlure du jeune homme, imitant ce que faisais Saki à Matt, sur son bras et surtout, elle le vit l’allonger à terre pour commencer à désinfecter les plaies sur son abdomen tout en nettoyant au mieux celle-ci. Le petit eu une petite montée de nausée et se concentrait sur son ami pour le soigner au mieux, versant maintenant l’alcool directement sur la peau pour ensuite enrouler un vrai bandage propre autour de sa cheville, comme il pouvait. En fait, il était plutôt doué pour cela, il n’avait pas trop de mal pour faire un bon bandage. Et une fois qu’il fut terminé, Seiji ramena la gourde à moitié pleine ainsi que le restant du bandage dans la voiture, sous les sièges, pour ensuite débarrasser les canapés du petit bordel qu’il y avait parce que, apparemment, Matt allait devoir être étendu durant le reste du voyage jusqu’au camp principal et puisque que Saki était apparemment la seule à pouvoir conduire ces engins, elle sera obligatoirement la conductrice. Cependant, Seiji écarta la jeune femme de Matt et lui demanda de plutôt s’affairer à la tâche de rechercher des survivants dans ce tas de décombres encore fumant. Jack retourna vers les trois personnes pour leur annoncer ceci.

- J’ai un peu débarrassé les choses à l’arrière de la voiture, vous pourriez porter... Matt dedans, non ?! Dit-il en parlant vite. Matt, tu ne nous lâches pas, hein !? Tiens bon !

Pendant que Seiji s’occupait de lui mettre des bandages sur ses blessures désormais désinfectées par Saki, le petit partit à récupération des armes laissées sur le sol, durant le combat, pour les poser dans la voiture, sur le siège passager avant, là où il irait s’asseoir, pensant que Seiji ferait mieux d’aller derrière pour veiller sur Matt tandis que Saki allait conduire la voiture à toute vitesse pour les emmener au campement. Ensuite, il revint vers son ami pour lui proposer son aide à porter Matt dans l’engin. Il se préparait à l’aider, se mettant à genoux à côté de lui, attendant donc ses indications de comment soulever un blesser pour ne pas lui faire trop de mal et tout. Mais surtout, il s’étonnait de voir que Seiji demandait à Saki de partir en vadrouille dans le campement. Il se demandait si c’était vraiment nécessaire de le faire maintenant, on pourrait avertir les résistants une fois là-bas, non !? Jack voulait dire quelque chose, mais il se retint, de peur de mettre encore plus la pagaille dans tout ça. Il laissa donc le reste à Saki, restant aux côtés de Seiji comme il le lui avait demandé, attendant la suite des événements dans le silence, espérant que Matt allait tenir le coup.




L’ex-militaire faisait tout son possible pour sauver le jeune homme qu’elle venait d’allonger sur le sol. Elle commençait à regretter de ne pas avoir eu confiance en lui alors que, jamais depuis qu’ils l’avaient rencontré, il avait essayé de les tuer. Il les avait suivi, sans râler et avait subit le petit caprice de Saki qui ne pouvait pas le caser à ce moment précis. Cependant, Seiji s’empara rapidement de Matt, déclarant qu’il allait s’occuper de lui, demandant à Saki de partir à la recherche des éventuels survivants. Elle se releva, fixant Seiji quelques secondes avant d’acquiescer d’un mouvement de tête brusque et saisis son fusil dans son dos avant de partir faire un tour. D’ailleurs, elle n’y alla pas en marchant, elle courrait durant la totalité de la fouille et ne trouva que des cadavres carbonisés, déchiquetés ou encore, simplement inanimés. Elle perdit rapidement espoir sur ce qui était des personnes encore vivante et leva les yeux au ciel tout en espérant que ces derniers ne souffraient plus maintenant qu’ils avaient pu quitter ce monde de folie. Elle commençait à sentir de la colère monter en elle, tellement puissante qu’elle donna un coup de pied sur la façade en bois d’une baraque qui trembla sous le coup, son bruit résonna dans tout le camp. Des larmes perlèrent sur ses joues et elle s’essuya rapidement les yeux pour ne pas retourner vers Seiji, Matt et Jack dans cet état. Néanmoins, il était trop tard pour elle, ses yeux étaient déjà rouges et, sans s’en rendre compte, un regard s’était posé sur elle. Quelqu’un tapit dans l’ombre l’observait et épiait le moindre de ses mouvements. Si elle se déplaçait, elle faisait de même sans que l’ex-miliaire ne sens rende compte. Du coup, Saki retourna à là où elle devait être pour partir avec les trois garçons pour le campement principal des résistants.

- Seiji ! Il n’y a rien du tout ! Je n’ai vraiment rien trouvé, je suis désolée…

Sur ce, elle se dirigea vers le jeune homme aux cheveux de paille et l’aidera à mettre Matt dans le véhicule. Bien sûr, ils le firent en toute douceur pour ne pas trop lui faire mal. Et une fois que cela fut fait, elle ordonna à Seiji de rester derrière pour le surveiller, veiller sur sa pression cardiaque et, au cas où, lui administrer d’autre soin puisqu’il serait le seul à pouvoir le faire, étant donné que Saki avait l’intention de conduire jusqu’à leur destination.

- Surveille le, Seiji. Dit-elle en déposant une serviette humide sur le front de Matt. Et toi, tu as intérêt à tenir le coup ou je te tues une deuxième fois en Enfer, dès que l’on s’y trouvera !

Fermant la porte délicatement, elle se mit sur le siège avant et actionna la clé pour faire gronder le moteur de la voiture et appuyer sur l’accélérateur et laisser l’engin partir en trombe hors du campement. Le sable se souleva au passage de la voiture et c’est ainsi que ces quatre là purent quitter cet endroit désolé ou avait péri un monstre dangereux et d’une petite centaine d’humains qui n’avaient probablement jamais rien demandé pour qu’une telle chose leur arrive dessus, si soudainement. Sous la colère qu’elle n’arrivait pas à exprimer, Saki roulait vite, sûrement qu’elle poussait la voiture au maximum et tirait à fond sur le moteur pour y être plus rapidement. D’ailleurs, elle s’abstenait de répondre à Jack qui venait de lui demander si tout allait bien. Estimant qu’elle ne devait pas de déconcentrer de la route, bien que ce soit le désert… Guettant parfois Matt et Seiji par le rétroviseur vers le pare brise.


[Tout le monde est Out de ce Rp ! On postera tous, vers les 16h00 au campement pricinpal des résistants ! Cependant, c'est moi qui l'ouvrirait, ce prochain Rp, vers l'entrée ^^ ! Mais par contre, vous pouvez, tous les deux, encore postez une fois ici, sa serait bien et ensuite, à la fin de votre message, marqué [out] ! Merci ^^!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt Phillips
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 25
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 21 ans
°Votre personnage en 3 mots° : sûr,méfiant,sympathique

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Dim 4 Oct - 22:36

Matt était en train de se faire soigné ,sa vision était tellement flou qu'il ne se rendait plus compte de rien il sentait juste la douleur s'intensifier au fur et à mesure que le temps passé ,il entendait des voies surement celle de Seiji Saki et ... Grrrrr , mais par contre il ne les voyait pas du tout il avait certainement perdu trop de sang sur le choc .Il sentait que son bras piquait un plus fort par moment ,surement l'un des autres qui le desinfecté avec de l'alcool , si ces trois personnes n'avaient pas étaient la Matt aurait surement succombé à ses blessures qui était fortement mortel mais les premiers soins qui lui avaient étaient apporté et la force de vivre le maintenait en vie ,quelqu'un lui demanda de tenir bon ,Matt fit un signe en portant deux de ses doigts de la mains droite sur son front ,il serrait les dents et avait les yeux fermés on aurait dit qu'il allait s'endormir ,mais bien evidemment si cela arrivait c'était l'aller sans retour vers l'au dela ,Matt tenait bon mais quelque chose le gênait pour respirer c'était peut-être dans son abdomen il ne savait pas vraiment son emplacement , c'était surement assez petit et pointu sa limiter l'air qui rentrait dans le nez de Matt l'obligeant même pas effort a respirer par la bouche ce qu'il ne fait déjà jamais en temps normal , puis une personne le transporta ,et s'arrêta puis repartit la vitesse de déplacement avait changé ,le transporteur avait surement changé peut-être Seiji?Oui surement il entendit un bruit de portière il en déduit qu'ils allait l'allongé a l'arrière de la voiture mais il ne savait pas qui allait conduire ,Matt ne connaissait pas encore ces personnes et ne connaissait donc pas leurs aptitude mais cela importait peu.Puis au moment ou Matt toucha la banquette arrière une douleur se fit ressentir ,sa respiration se boucha ,Matt par reflexe frappa tant bien que mal son abdomen ce qu'il débloqua sa respiration mais accentua sa douleur , un bout de bois avait perforé le poumon en étant rester coincé dedans ,Matt l'avait délogé ce que l'enpêcha de mourir mais il respira plus fort ,plus difficilement et moin rapidemen ,en prenant de plus en plus d'air dans sa bouche il dit tant bien que mal :

-Ca fait ... Mal je ...croit avoir un pou...mon perfo...ré .

L'état de Matt s'était fortement aggravé il se stabilisa mais son état resta critique , il frotta ses mains sur sa jambe en rencontrant un obstacle ,il le toucha avec attention ,c'était ces lunettes qui normalement était en plein milieu du campement abandonné mais la elle se retrouvait sur ses jambes ,bizarre Matt afficha durement un très léger sourire ,il voulait tenir jusqu'à l'arrivée au campement où il pourra être soigné mais plus le temps passe ,plus cela est difficile ,il sert de plus en plus fort ses dents se demandant même si ils avait demarré ,evidemment que oui mais il n'avait plus la notion du temps ,ses sens était comme qui dirait évaporer ,la vue l'ouïe ,le toucher l'odorat le gout plus rien il croyait flotté l'espace d'un instant il vit un flach noire avec un dessin blanc au mileu ,une vieille personne au cheveux blanc ...Puis sa vue revient lentement mais tout cela était limité il ne voyait que très peu et légèrement en noir et blanc ,des gens crier en le regardant puis en détournant la route vers le large ...

[out]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Je planifie une "tentative" de voyage au NJ Repechage NHL 2013 (Draft) : vous êtes intéressés ?
» Pour les ""officionados"" de la littérature haitienne,un site très intéressant
» SGU "Air" 1x01-02-03 [SPOILERS!]
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» Petit cuvier pour deux - Cuvier "Sud"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Embryo's World :: The Embryo's World Rpg ! :: Le Désert :: L'Oasis-
Sauter vers: