The Embryo's World

2089 : Le monde vit-il ses dernières heures ? Une seconde fois ? (Forum déconseillé au - de 16 ans)
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Matt Phillips
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 25
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 21 ans
°Votre personnage en 3 mots° : sûr,méfiant,sympathique

MessageSujet: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Sam 29 Aoû - 12:14

Le soleil était en train de se lever et ses rayons éclairer la terre ,et déjà en quelques minutes le froid horrible de la nuit laissa place a la chaleur intense dans le désert aride,Matt avait dormir sur sa voiture les rayons du soleil le réveillèrent .Comme a son habitude il regarda autour de lui et au loin dans l'espoir du passage d'une personne ou d'un groupe mais comme tout les autres jours personne ne passa et sa gâcha fois de plus le moral de Matt , il alluma une cigarette puis regarda ce qui lui restait ,le nombre de cigarettes le mis encore plus de mauvaise humeur.Il attrapa son fusil ,une barre de métal et un chiffon propre .Il attacha le chiffon sur la barre et l'enfonça dans les trous des canons ,puis il le rangea dans son étui derrière son dos ,il frotta ses pieds contre le sol puis grimpa dans sa voiture et démarra en toute trombes ,bizarrement au lieux de rouler à vitesse constante comme d'habitude il appuya du plus fort qu'il put ,il respirait par le nez très fort le regard agressif quelques larmes coulaient le long de son visage ,il atteint vite les 200 km/h mais il ne lâcha pas la pédale ce qui le poussa à pas loin de 250 km/h ,mais tout allait encore bien jusqu'au passage d'une cote a moins de 30 mètres se trouvaient une petite étendu d'eau accompagné de palmiers en parfait était ,une oasis ,Matt les yeux écarquiller ,extrêmement surpris il mis un temps a réagir ,il appuya d'un coup sec sur la pédale de fin pour éviter la collision avec un arbre ou de plonger dans l'eau mais la vitesse était telle que celle-ci patina assez vite avant de faire un ,deux puis un troisième tonneau avant de retombé lourdement a l'endroit a quelques mètres de l'oasis.Un large nuage de poussière s'était autour de l'oasis dut au plusieurs choc de la voiture dans le sable.La seul raison a pourquoi Matt ne s'écroule pas sur le volant c'est car il est attaché avec sa ceinture ,on dirait qu'il est mort... du sang coule de son bras et de son cou,mais peu à peu il ouvre les yeux,il détache la ceinture et ouvre la portière ,il tomba par terre ,tête contre le sable et le visage en direction de l'oasis ,il l'a regarda cligna plusieurs fois des yeux puis sourit, pas par bonheur:

-Sa fait trois ans que j'arpente le désert et je n'avait encore jamais vu cette oasis...


Matt leva les yeux au ciel et soupira un grand coup ,il essaya de se levait en tenant son bras et enleva le bout de verre à
l'intérieur il marcha lentement jusqu'à l'eau enleva ses habits et entra dans l'eau et nettoya ses blessures il frotta son cou et il se fit une entaille dans la main ,il avait frotté sa main sur une pièce de métal tranchante qui était planté a gauche de son cou ,il n'était pas idiot il n'allait pas le retiré d'un coup sec car sinon il perdrait trop ,il se dirigea vers sa voiture ,ouvrit le coffre ,attrapa la trousse de soin ,retira délicatement le morceau de métal et appliqua de l'alcool à 90 ° il serra les dents très fort puis la douleur s'estompa, il mis un sparadrap pour éviter la perte éventuelle de trop de sang,après cela il regrimpa dans sa voiture et essaya de la démarrer met à chaque démarrage elle calait .Il alla jeté un coup d'œil au moteur quelque chose fumait ,il resserra quelques boulons ,la fumée s'arrêta il abaissa le capot puis retourna a l'oasis ,il sortit de sa veste des fruit en conserve et commença à manger la nourriture avec le temps avait perdu tout goût il finis tout juste pour ne pas mourir de faim il remis la boîte dans sa veste,il sortit son fusil le chargea de deux balles et le rangea dans son étui derrière son dos ,si cette oasis était si bien conservé sa veut dire que pas mal de personne sont déjà passé ici pour boire ou s'alimenter en noix de coco,Matt attendit devant l'eau pendant des heures sans rien dire sans rien faire ,sans bouger ,le soleil tapait de plus en plus fort il était 8 heures du matin :

-Si ça se trouve personne en passera et je mourrait ici... mais bon j'ai des réserves je peux peut-être encore tenir quelques heures sans manger.

Les rares oiseaux qui passait en s'arrêtait même plus boire il essayé de quitter le désert , l'aride chaleur devient de plus en plus insoutenable ,les yeux de Matt cligne peu à peu ,il transpire de plus en plus ,il lançât des cailloux dans l'eau pour s'occuper,c'est le jeu le plus amusant auquel il joue depuis plus de 3 ans...Puis d'un coup il s'écroula par terre ,il s'est évanoui ,le soleil sa brûle ,les oiseaux commencèrent déjà a s'approcher de lui mais Matt n'est pas encore mort son coeur bat toujours...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiji Onara
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 09/07/2009
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 19 ans
°Votre personnage en 3 mots° : Calme, observateur, courageux

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Dim 30 Aoû - 22:15

Il était 9h, l’heure du rendez vous devant les portes du camp. Saki, Akira, Jack et Seiji s’étaient retrouvés tous prêts à partir vers le campement principal des réfugiés. Au moment de traversé le pont, le garde tapota amicalement l’épaule de Seiji, il avait compris qu’il ne reviendrais pas de si tôt. Tout deux n’avait que six mois de différence, ils ont joués ensemble étant petits d’où leur relation amicale ce qui est rare dans ce lieu. Seiji se retourna une dernière fois pur voir son ami et le camp, oui il reviendrait un jour mais pas avant d’avoir améliorer les choses à l’extérieur. C’était une sorte de défi qu’il se lancé et une promesse à lui-même. Le soleil brillait ardemment dans le ciel découvert, il faisait déjà chaud. Seiji posa enleva vite son casque et l’accrocha à sa ceinture, il cuisait là dedans. Le vent se levait progressivement et ses cheveux de paille flottaient dans l’air. Il marchait silencieusement, il était excité de découvrir ce monde aussi misérable qu’il soit. Il n’avait pas peur des risques à prendre, du moins pour le moment, restait à savoir comment il ferait une fois en face de ce qu’il attendait.

Seiji se trouvait une petite centaine de mètre devant le petit groupe qui arpentait les plaines. Il cherchait des traces, n’importe quoi signalant une présence. Ses talents de chasseur étaient utiles, il était comme une sorte d’éclaireur. Mais il gardait bien un œil sur le reste du groupe à l’arrière, ne sachant pas toujours quelle direction prendre, il lui arrivé de prendre une mauvaise voie et se faire appeler par Akira qui connaissait le chemin. Au bout d’un moment Seiji aperçut des squelettes sur le sol, Seiji s’approcha prudemment et constata vite se qu’il s’était passé. C’était le cadavre de deux cerfs qui semblait d’être accroché par les bois. Les animaux se battait durant la période de rut, ces combat étaient très violents, se donnant des coups de tête. Parfois les cerfs s’emmêlaient les bois et étaient condamnés à mourir ensemble, ne pouvant se nourrir. Apparemment c’était le cas ici. Seiji resta quelques secondes puis continua sa route alors que Akira l’appela. Il proposa de faire un détour par le désert pour faire une reconnaissance. Pourquoi pas, ils avaient largement assez de vivre et il restait encore de l’eau. C’est ainsi que les 4 compagnons prirent la route du désert. Cette fois ci Seiji faisait plus attention à ce qu’il se passait autour de lui au cas où il lui arriverait quelque chose il pourrait avertir le reste du groupe le permettant de s’enfuir.

Plus ils s’enfonçaient vers le désert, plus la température montait. Ils s’arrêtaient plus fréquemment pour se réhydrater et reprendre des forces. Seiji n’aimait pas vraiment l’endroit, du sable à perte de vue. L’océan de feu était impitoyable. Aucune trace de base militaire pour le moment. Mais quelque chose attira l’attention de Seiji, un petit nuage noir dans le ciel, il se mit à marcher en direction d’où provenait le vent pour voir se que c’était. Il n’avait pas prévenu le reste du groupe dont il venait de s’éloigner un peu plus. Ce n’était qu’un petit détour sur le chemin. Seiji monta une dune et aperçut un oasis. Oui un oasis, une petite étendu d’eau en plein désert. Seiji se frotta les yeux croyant à un mirage. Il se saisit de son arme et s’allongeant sur le sable pour se camoufler il visa en direction de l’oasis. Et il vit à travers sa lunette un véhicule ainsi qu’un homme sur le sol se faisant picorer par quelques oiseaux affamés. Était il mort ? Seiji se releva et s’en approcha doucement. L’arme à la main il se trouvait à moins de deux mètres à présent, les oiseaux ne partaient toujours pas. Il fit un geste brusque se qui effraya les volatiles qui partirent mécontents. Seiji s’agenouilla en prenant soin de ne pas se faire surprendre par l’homme allongé et lui prit le pouls. L’homme était en vie. Seiji le secoua légèrement. Rien. Seiji le secoua avec plus de force. Toujours rien. Avant de le réveiller, il prit soin de faire le tour du véhicule. Apparemment rien ne laisser paraitre qu’il serait un ennemi. Peut être une sorte de mercenaire ou chasseur de prime vagabondant dans le désert effectuant des contrats. Seiji retourna vers l’homme et le désarma. Il le releva en l’appuyant contre son véhicule et lui mit une énorme baffe qui fit peur aux derniers oiseaux présents. Cette fois il se réveillerais surement. Seiji se recula en le regardant toujours droit dans les yeux, son pistolet à porté de main juste au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt Phillips
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 25
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 21 ans
°Votre personnage en 3 mots° : sûr,méfiant,sympathique

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Dim 30 Aoû - 23:40

Matt avait perdu connaissance depuis maintenant une heure ou deux , les oiseaux le picorés déjà ,les vautours n'allait pas tarder et la chaleur grimpé a une vitesse étonnement fulgurante, chaque secondes de plus faisait monter une marche dans l'escalier menant a une mort certaine et humiliante ,tuer pas des oiseaux...Matt rêvait , il se trouvait coincé dans une chambre froide attaché à la jambes gauche par des chaines au mûr ,il était drogué et donc arrivait juste à tenir debout,une porte s'ouvrit dans l'obscurité laissant a la lumière puissante de dizaines de néons ,il croyait devenir aveugle puis la lumière s'éteint et une avalanche de coups déferlaient sur Matt coup de poing dans le ventre coup de genou en plein figure ,de plus en plus fort et de plus en plus précis,puis sa s'arrêta la porte se rouvrit cette fois pas de lumière a première vue mais le bruit d'une porte rouillé qui coulissait ,et quand elle fit ouverte une genre de lueur jaune ou blanche s'approcha lentement ,de plus en plus prêt plus elle se rapprocher plus un bruit grossissait celui des ongles sur un tableau ,cette lueur s'arrêta a quelques millimètres de sa tête ,Matt restait sans bouger puis la lueur parla:

-Tu le déçoit beaucoup bat toi !

A la fin de ses paroles la lueur le traversa rapidement puis plus rien que le noir pendant de longues et interminables minutes puis un violent coup sur la figure.Matt se réveilla doucement et ouvrit lentement les yeux il vit un homme d'à peu prêt son age debout devant lui ,il tenait un revolver et le fixait sans bouger,Matt toujours sûr de lui glissa sa main derrière son dos pour attraper son fusil à canons sciés au lieux de sentir un sensation métallique il sentit du cuir ...son fusil n'était plus la l'homme devant lui avait surement pris la précaution de le désarmer ,Matt regarda autour de lui mais ne vit personne d'autre a part l'homme ,il était donc venu seul ,mais qui était-ce ,peut-être n'était-ce qu'une vision de plus mais sa paraissait réel ,il ne fallait pas prendre le risque de se relever brusquement ,Matt se rappela qu'il avait un poignard dans ses santiags au cas où si l'inconnu tenté d'ouvrir le feu ,avec cette info' Matt tenta de communiquer:

-Euh... ne tirez pas je ne suis pas armez et je ne présente aucune menace pour vous d'autant plus que si vous l'avez remarqué je ne peux me servir que d'un bras l'autre est inutilisable à cause des plaies.

Sur ces mots Matt examina de nouveaux la situation ,le revolver est pointé sur lui ,sil il bouge trop brusquement il se fait descendre ,si il attrape son poignard il se fait descendre aussi ,il n'allait pas rester par terre à le regarder ,il se releva extrêmement doucement les mains en l'air en ne s'aidant que de ses jambes ,a la même auteur que lui il pouvait enfin voir à quoi ressembler celui-ci il était de taille assez moyenne et portait une veste verte ce n'était surement pas un militaire ou un officier des forces de l'ordre ,la vision de Matt était encore assez flou il ne pouvait pas voir plus mais sa connaissance des armes pouvait l'assurer que celle de l'homme était chargé.A tout moment l'homme pouvez tirez et s'en était fini de lui .Matt réfléchissait à comment pourrait-il s'enlevait du champ de tir de l'homme mais a chaque fois il y avait trop de risque de se faire transpercer,c'est évident ils n'allaient pas se regarder pendant des heures et des heures d'autant plus que le soleil est meurtrier aujourd'hui et que Matt avait l'estomac de nouveau vide alors qu'il avait manger il y a à peu prêt une heure,les fruit en boite périmé depuis deux semaines ne sont pas très bourratif et la faim se fait sentir .Mais Matt en est encore au stade "est-ce un allié ,est-ce un ennemi?" .D'où que l'homme puisse venir il s'est pas déplacer beaucoup car sans voiture c'est presque impossible de vivre dans les terres arides du désert assassin alors comme sa son habitude il testa son "adversaire" ,il pris son courage à deux mains et encore trop sûr de lui dit:

-De toute façon vous avez certainement des tas de questions a me poser vous ne tirerez pas ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiji Onara
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 09/07/2009
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 19 ans
°Votre personnage en 3 mots° : Calme, observateur, courageux

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Lun 31 Aoû - 11:44

Seiji laissait parler le jeune homme qui venait de se réveiller, il n’était pas très vieux, brun et portait des lunettes orange de motard. Il semblait être encore un peu dans le gaz, il lui aurait été facile de se chopper une insolation ici. L’homme chercha son arme en passant sa main dans son dos, or Seiji l’avait retiré auparavant. Aurait il descendu Seiji directement si l’arme avait été à sa place. Le jeune garçon aux cheveux blond n’allait pas lui en vouloir pour tenter de sauvé sa peau. Seiji ne laissait rien paraître sur son visage, il était froid avec ce regard qui pouvais donné des frissons aux plus froussard. D’ailleurs l’homme allongé sur le sable ne semblait pas être rassuré, il demanda directement à Seiji de ne pas tirer et en cherchant à prouver qu’il ne représenter aucune menace pour Seiji. Il en fallait bien plus, le jeune homme était méfiant, un homme seul dans le désert, même en mauvaise état, c’était louche. Celui-ci continua en disant que Seiji ne lui tirerais pas dessus, qu’il lui poserais des questions. Il n’avait pas tord, Seiji n’était pas quelqu’un qui tuait sans raison. Il laissa un long silence et toujours avec son sérieux et sans bouger il lui répondit d’une voix calme et sure de lui.

« Non je ne vous tuerais pas… pour le moment, si j‘en avais vraiment envie, je vous aurez juste dépouiller et les oiseaux auraient eut de quoi manger. Ne bougez pas sinon je tire, au moins je vous aurez prévenu. Pour en venir à des choses plus utiles, dites moi qui vous êtes, ce que vous faites ici, ce qui vous à amené à venir dans un tel endroit seul. Je vous ai fouillé, oui c’est moi qui ai votre arme, et je n’ai rien trouvé prouvant que vous appartenez soit à l’armée ou aux résistants, et si vous étiez un virus ou un jinchuriki je ne serais probablement déjà plus de ce monde. Ah et ne tournez pas autour du pot je n’ai pas tout mon temps. »

Après le joie du départ de son camp Seiji c’était concentré et calmé surtout en approchant du désert, c’est pourquoi il était d’un coup plus ferme et moins agréable. Il ne voulais pas prendre de risques. Malgré la situation, le fait que Seiji soit armé et l’homme sur le sol non, il ne se sentait pas supérieur à lui et considérait que tout les hommes soit traités comme tel et soit égaux comme le disait de très anciennes lois. Il le vouvoyais mais préférait rester ferme en le prévenant des risque si jamais il essayer de dupé Seiji. Ce dernier passa une main dans son dos pour y décrocher quelque chose. C’était sa gourde. Il la lança à l’homme sur le sol pour qu’il puisse boire et se rafraîchir même si l’eau avait tout de même chauffée dans la gourde et n’était pas très bonne à boire. Il pouvait la finir de toute manière il y avait un oasis à côté donc Seiji pourrait la remplir par la suite. Il essayer de lui faire comprendre que Seiji ne lui était pas hostile, sauf si ce dernier venait à être un petit soldat de l'armée dans lequel cas Seiji essairait de lui soutiré des informations. Seiji continuait de fixer l’homme attendant de voir quelle réponses il allait lui faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt Phillips
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 25
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 21 ans
°Votre personnage en 3 mots° : sûr,méfiant,sympathique

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Lun 31 Aoû - 15:20

HRP:je me suis levé dans mon rp précédant.

Matt après quelques secondes d'attente écouta ce que l'homme lui dit ,Matt avait raison il n'allait pas le tuer puis il lui posa des questions il avait aussi raison sur ce point mais Matt réfléchit avant de répondre car son histoire n'est pas vraiment ce qu'il y a de plus banale c'est même a peine croyable mais avant de répondre à quoi que ce soit ,vu que l'homme n'allait pas tiré Matt doucement pris le poignard à la main et dit:

-"Ne vous inquiétez pas je ne tenterais pas de vous duper".Matt jeta le couteau derrière lui ,celui-ci se planta dans la terre sèche."Maintenant je vais baisser les main si vous le permettez car sa devient assez dur de les laisser en l'air.Euh merci pour l'eau.

Il but l'eau très rapidement ,il n'avait pas bu depuis belle lurette ,sa lui fit un très grand bien sa vision s'éclaircit il vit de nouveaux clair.Les questions de l'homme lui revinrent à l'esprit ,il hésité encore à répondre en disant la vérité ou en racontant une toute autre version ,il respira un grand cou et ouvra la bouche:

-Bon , j'étais en France il y a quelques années,quand mon père est mort avec mes économies j'ai acheté cette voiture et j'ai immigré vers l'Asie j'ai roulé tout les jours pendant 20 heures ,survivant en prenant dans les centres commerciaux abandonnés pour me nourrir puis il y a 1 ans j'arriva ici dans le désert au hasard je roulait tout les jours sans trouver ni vie ni camp pas même des passant je n'ai pas vu homme qui vivent a part vous pendant a peu prêt trois ans .

Matt venait de raconter son histoire à dormir debout ,il n'était pas sûr qu'il allait le croire mais au moin c'était dit il n'avait sûrement plus a revenir sur son passé .Le tic de matin revint ses santiags refrottèrent les terres arides ,Matt regardait l'homme avec un regard surtout que maintenant il était quasiment sûr que Matt n'avait rien pour se défendre.Matt répliqua par une autre question qui allait certainement lui donné un temps pour réfléchir plus long:

-Et vous qui êtes vous comment survivez vous dans le désert sans moyen de transport ,il y a t-il un camp pas loin ?

Matt était de nouveau sûr de lui même si il n'était normalement en position pour poser les questions, mais il ne prendrait pas autant de risques sans raison sous les lanière de cuir qui attachent ses lunette se trouvent une télécommande ,si la une pression est senti sur le bouton la voiture de Matt dégage une fumée épaisse et d'assez longue durée pour laisser le temps a Matt pour s'enfuir ,l'attraper ou se cacher mais pour l'instant aucune de ses trois choses n'était nécessaire il attendait la réponse de l'homme.Mais avait comme l'impression que peut-être son calvaire était terminé sa solitude sans fin allait s'arrêtait,Peut-être le début d'une toute nouvelle a l'abri en étant sûr d'avoir a mangé tout les jour,ou il y fait bon et ou la population est accueillante mais Matt ne connait pas la situation mondiale il ne sait pas si un tel endroit peu encore exister c'est son rêve ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiji Onara
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 09/07/2009
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 19 ans
°Votre personnage en 3 mots° : Calme, observateur, courageux

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Lun 31 Aoû - 22:40

[Excuse moi, une petite inattention^^]

Le jeune homme aux lunettes de moto sortit une arme blanche, un petit poignard. Seiji était prêt à intervenir à la première menace. Seiji écarquilla les yeux, ça n’aurait pas été lui qui aurait sortit son arme face à quelque un pouvant le menacer. Mais l’homme le lança plus loin dans le sable ce qui surpris Seiji mais plutôt dans le bon sens. L’homme laissait entendre qu’il ne serait pas hostile envers Seiji. Il lui conta son histoire que Seiji peinait à croire, il venait d’Europe de l’ouest, de France plus précisément. Seiji avait retrouvé des cartes du monde une fois, celui-ci était vraiment très vaste et il aurait vraiment aimé voire les paysages de différents pays malgré la guerre et ses dégâts. Mais pourquoi avoir émigré vers l’Asie. Le lieu d’émergence du virus, à moins que ceci ne fut resté secret pour la population des autres pays. Et puis vivre dans le désert pendant le désert seul devait être vraiment très difficile voire quasi impossible. Ce gars devait être assez robuste physiquement mais surtout mentalement. Seiji n’imaginait même pas ce qui aurait pus lui arriver s’il s’était approché trop près de la base militaire. Il lui demanda qui il était et si il y avait un campement dans le coin.

« Je… je ne suis qu’un chasseur d’un camp plus au loin. Je me dirige avec mes compagnons que je devance vers le camp principal des résistants, si vous dites vrai vous êtes complètement perdu dans ce désert. Venez si vous voulez avec nous mais à une condition, je garde vos armes avec moi. Simple précaution, il faut faire attention ici. Votre véhicule ne fonctionne plus ? Je ne suis pas mécano je suis désolé, je me déplace à pied. Décidez vous je dois repartir. »

Seiji devait apprendre à être plus discret sur ses intentions et ses projets. Il ne l’avait pas vraiment été lors de la rencontre avec Akira le chef des résistants. Mais cette fois il décida de se méfier plus. Il n’était plus dans son campement protégé. Seiji reprit sa gourde et partit vers l’oasis pour la remplir, il remplit aussi une deuxième gourde qu’il avait déjà fini de boire. Il referma les bouchons et se jeta de l’eau sur la figure pour se rafraîchir. Il vit son reflet dans l’eau, il n’avait pas de miroir dans son camp ou il n’avait pas pu y avoir accès. Il avait changé, il faisait plus vieux, la dernière fois qu’il s’était vu, c’était dans une vitre de supermarché qui n’était pas brisé. Il reprit ses esprit et se retourna vers l’homme qui allait lui donner sa réponse. Seiji rangea son arme et vérifia les alentours. Le oasis étaient rares dans le désert, c’est alors que soudain, comme un flash il lui vint cette pensée. Si l’armée avait fait surveiller l’endroit, on ne sais jamais ou bien il pouvait avoir un conduit pour acheminer l’eau vers leur base. Il fallait en parler au reste du groupe, on ne sais jamais. Le problème qui pourrait se poser est que l’endroit sois surveillé. Alors dans ce cas le visage de Seiji pourrait être connu pire, il aurait pu envoyer une équipe à cause de l’homme et son véhicule dégageant énormément de fumée. Seiji fut pris d’un élan de panique, peut être se faisait il des idées, c’est se qu’il espérait. Il accéléra le pas pour rejoindre l’homme aux lunettes de moto.

« Allez pressez vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt Phillips
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 25
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 21 ans
°Votre personnage en 3 mots° : sûr,méfiant,sympathique

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Mar 1 Sep - 9:59

Matt venait d'entendre ce qu'il voulait savoir depuis extrêmement longtemps il sourit fortement a la fin des paroles de l'homme .L'endroit dont il rêvait pouvait encore exister ,victoire ! Matt allait enfin pouvoir vivre normalement dans une ville avec une population très dense il allait enfin voir du monde enfin avoir un toit,enfin peut-être car il n'est encore sûr de rien ,il n'a pas encore vu le camp et par conséquent ne peux affirmer que la paix et la joie de vivre yreigne mais en tout cas il espère que sa se passera comme sa.Puis l'homme se retourna et remplis plusieurs gourdes dans l'oasis ,Matt lui lançât celle qu'il lui avait donné et en profita pour aller à sa voiture,il ouvrit le coffre et attrapa des fruits en conserve ,il mangea tout sans en laisser un bout pour remplir son estomac qui crie famine .Le soleil frappait toujours aussi fort ce qui provoqua un saignement du nez de Matt tout en essuyant le sang il regarda le soleil en fronçant les sourcils puis reporta son regard sur l'homme qui lui déclara qu'il n'allait pas lui rendre ses armes ce qui embêta Matt car un cour instant il vivat ce moment comme une arrestation .Il vit que l'homme avait l'air inquiet ,il regardait tout autour de la zone comme si il se sentait visé ,suivit,pisté ou encore repéré ,il avait l'air paniqué ,Matt pour remédier a la situation en disant:

-Je suis impistable ma voiture est équipée d'un brouilleur radar et satellite par conséquent l'armée ,je suppose que c'est de eux que tu as peur ne viendront pas ici et au pire tu as mes armes et les tiennes tu pourrais t'en servir contre eux ou encore me vendre a eux contre ta liberté...Euh...oublie la dernière solution...

Sur ces mots Matt se dirigea vers le capot et l'ouvrit il constata que certaines pièces étaient brûlantes alors que le moteur ne tourner pas,il trouva sa bizarre alors il desserra un peu le tout et sa marcha la température refroidit et la fumée s'estompa.Il ferma le capot et s'asseya par terre à l'avant de la voiture dos contre le pare-choc,il regarda l'homme pendant quelques secondes avant que celui-ci s'approche rapidement et lui dit qu'il devait partir et que s'il voulait le suivre il fallait qu'il se dépêche ,Matt se leva et rentra dans sa voiture ,il tourna les clé mais la voiture ne démarra pas ,au deuxième essai non plus et au troisième elle demerra ,Matt abaissa les carreaux et dit:

-La carrosserie est blindé pareil pour le vitrage a l'intérieur de la voiture on ne craint aucune attaque vous pouvez me croire on ne peux pas mourir la dedans ,vous montez ou je vous suis a votre vitesse de marche par précaution ?

Sur ces paroles Matt souris à l'homme et lui dit:

-Au fait moi c'est Matt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiji Onara
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 09/07/2009
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 19 ans
°Votre personnage en 3 mots° : Calme, observateur, courageux

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Mar 1 Sep - 11:24

L’homme aux lunettes oranges avait vu l’angoisse de Seiji et avait vu juste pour ce qui le tracassait. Il lui décrivit ensuite sa voiture. Un brouilleur de radar et satellite ? Intéressant, cela pourrait être utile à Seiji et ses compagnons. Ce genre de matériel était extrêmement rare chez les résistants. Seiji ne comptait pas lui voler ou quoi que se soit de ce genre. Il suffisait de négocier un peu mais pas pour le moment. Il leur fallait retrouver les petit groupe composé d’Akira, Saki et Jack car Seiji ne connaissait pas la route pour aller au campement principal et il ne voulait terminer sa vie dans ce désert, encore moins avec un inconnu. Ce dernier ouvrit le capot de sa voiture pour y faire quelques réparations, pendant ce temps Seiji ramassa son fusil à lunette si précieux à ses yeux et attendit que l’homme fit démarrer son véhicule tout en regardant bien autour si personne n’était là.

« Si l’armée venait ici, ils nous tueraient sûrement tout les deux prétextant que nous sommes des virus ou des résistants. Sans se soucier de quoi que ce soit. »

L’homme lui expliqua ensuite de quoi était fait sa voiture. Cet engin était un vrai tank à lui seul. En effet ce petit gars la pourrait être utile. Il semblait perdu et à la recherche d’un endroit où se poser après 3 ans dans le désert c’était compréhensible. Peut être pourrait il négocier un toit dans un campement plein à craquer contre une petite aide. Il faudrait en parler à Akira avant de tenter quoi que ce soit. Il lui demanda s’il voulait monter avec lui dans la voiture ou bien marcher à côté. Seiji n’hésita pas une seule seconde il voulait voir la tête de ses compagnons à l’arrivée du véhicule. Il ouvrit la porte du côté passager et s’assit. Le siège était assez confortable. Il n’était pas souvent monté dans un véhicule par le passé, une fois lorsque il était plus petit, son oncle avait trouvé un peu d’essence et l’avait fait faire un tour dans un vieux 4x4. La sensation de vitesse avait fait éclater de rire Shiji l’époque, le vent le frappant sur le visage et cette sensation de liberté. Seiji avait hâte de retrouver une partie de ces sensations. L’homme lui précisa qu’il s’appelait Matt avec un sourire. Décidément il y en avait eut du sourire aujourd’hui. Seiji se ferma un peu moins sur lui et afficha un visage plus serein mais toujours en restant concentré.

« Allez en route ! »

En souriant un peu, il lui indiqua la direction à prendre. Pour retrouver le reste du groupe. Il était content de partir de cet oasis, il n'aimait pas trop traîner dans le désert.

« Je suis désolé mais je garde vos armes jusqu’à être arrivé au camp, ne vous en faites pas ce n’est qu’une simple précaution, si jamais vous étiez à ma place vous devriez faire la même chose. Je vous les rendraient à l’entrée du campement où nous nous dirigeons. Nous pourrons vous trouver un endroit où dormir facilement je pense. Enfin on verra sur place. Et j’espère que vous dites vrai pour ce qui est de votre véhicule et de vous.
Seiji laissa un petit temps avant de reprendre. Sinon moi c’est Seiji. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt Phillips
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 25
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 21 ans
°Votre personnage en 3 mots° : sûr,méfiant,sympathique

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Mar 1 Sep - 12:40

L'homme avait encore quelque chose à dire a Matt ,il lui dit que si l'armée venait ici ,il ne demanderait rien du tout et ils se feraient tout les deux sans avoir eu le temps de dire un mot , ce qui étonna fortement Matt , a l'époque ou il habitait en Amérique.Le monde avait bien changé depuis son arrivée et sa coupure du monde il soupira un coup.Mais bon il repris vite le sourire car dans moins d'une journée il aura un toît ,il pourra manger a sa fin et peut-être aidé les autres avec ses armes ou sa voiture.Puis l'homme changea l'expression de son visage il avait l'air plus détendu ,plus serein mais il décida qu'il n'allait toujours pas lui rendre ses armes mais il allait les récupérer une fois arrivé au camp,puis Matt dit:

-"Ha au fait j'ai oublier c'est plus sûr ,l'armée ne peux peut-être pas nous tirer dessus mais nous rentrez dedans sa il peuvent encore le faire".
Matt ressortit de la voiture ,ouvrit le coffre et pris des pièces de métal terminant par deux nombreux pieux pointus ,il les fixa au jantes ce qui allait permettre de détruire les roues des éventuels poursuivant."Sa te détend encore plus sa non ? j'espère que si ."

Matt regrimpa dans la voiture ,l'homme lui dit qu'il s'appelait Seiji ,c'était un prénom typique d'ici il risquerait de faire tache avec son prénom Américain mais bon il s'en foutait un peu.A peine les portières fermées ,il ouvrit les carreaux ,pour fixer des grilles noires ,pour avoir une protection en plus des vitres déjà blindé on est jamais à l'abri de tout.Il donna une grille a Seiji pour qu'il la fixe a sa vitre de son côté.Seiji lui annonça la route a prendre pour retrouver le reste de son groupe qui était assez loin pour y aller a pied .Matt démarra n trombe en quelques secondes malgrès le blindage il atteignit 95 km/h le sables volait derrière lui ,Matt regarda Seiji et lui dit:

-Alors sa va assez vite pour toi ?!

L'oasis était déjà a 800 mètres d'eux ,la c'est bon on ne pourra pas nous rattraper ,Matt tourna son regard vers Seiji tout en accélérant et lui dit :

-A part si ils possèdent des fusil sniper qui tirent des balles de 40 mm je ne pense pas que nous courront encore des risques je vais ralentir et rester a 80 km/h .

Sur ces paroles Matt regarda loin devant il aperçut des personnes en train de marcher assez pas très rapidement ,trop loin de l'oasis et trop lent pour être des soldats de l'armée il en déduit donc que c'était le groupe de Seiji qu'il était censé rejoindre en démarrant ,il appuya peu a peu sur la pédale de freinage et qu'il revint a 50 km/h il appuya d'un coup sec sur la pédale ,ce qui le fit déraper et arriver juste a coté du groupe de Seiji,Matt coupa le moteur retira les clés détacha sa ceinture ,ouvrit la portière et descendit ,les personnes du groupe le regardèrent bizarrement ,Matt se dit que c'était normal ,l se frotta les cheveux avec sa main gauche et dit tout en affichant un large sourire:

-Euh... Salut!

Seiji descendit a son tour de la voiture et se plaçât a côté de Matt ,celui-ci s'attendait a ce qu'ils les présentent à lui car il avait un peu l'air d'un phénomène de cirque se qui le gêna beaucoup,mais il pris l'initiative tout seul et declara toujours en se frottant les cheveux:

-Moi c'est Matt ...et vous ?...

HRPG:https://www.dailymotion.com/video/x3yc5z_death-note-35-vostfr_fun clique sur le lien si tu veux avoir une idée d'a quoi ressemble ma voiture sa t'aidera peut-être pour des rp prochains.Regarde vers 10 minutes 45 et repère mon personnage ,il est facile a voir ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiji Onara
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 09/07/2009
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 19 ans
°Votre personnage en 3 mots° : Calme, observateur, courageux

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Mar 1 Sep - 19:11

Matt sortit de la voiture et rajouta des pieux sur les jantes de sa voiture pour crever les pneus des éventuels véhicules ennemis. Il rajouta aussi des grilles au niveau des vitres. Cette voiture était un coffre fort sur roues. Seiji imaginait bien que le moteur devait être puissant pour pouvoir faire avancé la voiture qui devait pesait vraiment très lourd. Matt démarra à toute allure. Seiji fixait la petit aiguille de vitesse sur le compteur, elle montait rapidement jusqu’a atteindre les environs des 95 km/h. Il lui demanda si la vitesse lui convenait. Seiji se retenait de sourire comme un gosse, cette sensation de vitesse qu’il n’avait connu qu’une fois, c’était à la fois très amusant mais aussi légèrement stressant. Il avait une boule dans le ventre, lui qui n’avait fait que marcher sur ses deux jambes. Il essayer de garder un visage calme et sérieux mais il peinait. Il fit un signe de la main pour lui dire que la vitesse ne le dérangeait pas, au contraire. Apparemment personne ne les avaient suivis, il n’y avait aucune raison de s’inquiéter, ce n’était sûrement qu’une petite crise de paranoïa de Seiji. Ce dernier estimait que tout son attirail sur les vitres et jantes ne servait probablement à pas grand-chose, si un véhicule devait arrivé, on le verrait arriver de loin. Soudain plus loin, on pouvait apercevoir 2 silhouettes, l’une petite boitait, sûrement Saki se disait Seiji en souriant avec un léger grain de moquerie avec la façon dont il avait deviné et enfin la dernière silhouette était celle d’un enfant, qui semblait courir un peu partout malgré la chaleur. Seiji imaginait tout de suite Jack, ce petit l’épaterait toujours. Matt s’arrêta devant le petit groupe et descendit en premier, Seiji ne trouvait pas comment détacher cette maudite ceinture qui lui oppressait la poitrine. Il n’avait pas eut le temps de voir comment Matt était sortit, puis en forçant dessus, il appuya sur le bouton pour détacher cette dernière. Il sortit en s’entravant un peu le pied dans la portière. Il se plaça à côté de Matt. Seiji se sentit un peu ridicule et en passant sa main derrière la tête il prit la parole.

« Euh…Je l’ai trouvé vers un oasis plus loin, il était . On peut l’emmener avec nous, je ne pense pas qu’il ne sois en danger, peut être plus une aide. Enfin je vous expliquerez cela plus tard. Bon ne traînons pas trop. Enfin je ne sais pas si nous sommes encore loin. On peux peut être continué en voiture ? Et puis sa éviterais à Saki de trop marcher. »

Seiji ne voulait pas force se compagnons à quoi que se soit. Il craignait un peu leur réactions, enfin il verrait bien. En espérant que Matt se tienne tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt Phillips
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 25
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 21 ans
°Votre personnage en 3 mots° : sûr,méfiant,sympathique

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Mer 2 Sep - 1:10

Seiji raconta a peu prêt toute l'histoire qui venait de se passer aux personnes de son groupe.Après que Matt s'est présenté il y eu un gros blanc ,Matt venait de se prendre un vent en pleine figure ,il mis les mains dans sa veste et afficha un visage mécontent puis il retourna autour de sa voiture enleva tout les ajouts ,pieux et grilles de protections pour les ranger dans son coffre,en même temps il sortit des fruits en conserve ,et la mangea d'une traite le soleil cognait très fort ,Matt enleva sa veste et les mis sur le siège avant de la voiture.Il regarda Seiji et les autres discutait un peu puis alluma une boîte électronique et la fixa longuement pendant peut-être 10 minutes sans changer d'expression jusqu'au moment ou un bip se fit entendre ,Matt méchamment étonné regarda d'abord si l'objet fonctionnait correctement mais oui il marchait bel et bien ,Matt attrapa des jumelles dans la boîte à gants et scruta les horizons mais il ne vit rien se qui l'inquiéta encore plus , il tapa des données dans l'appareil puis se mis a transpirer de stress,tout au long de son parcourt dans le désert avait placé des caméras partout où il s'arrêtait au cas où si quelqu'un s'approchait de lui Matt les avaient toute raccordées sur son appareil et il les activa car quelque chose semblait louche et sa stressé énormément Matt ,il aperçut un hélicoptère de l'armée avec sur les côtés mitraillette,il sursauta ,ferma son appareil ,sortit de sa voiture et dit:

-On est suivit !je ne sait pas comment c'est possible mais même avec mes brouilleurs ils nous pistent *pense:il y auraient-il une taupe ou serait-ils de l'armée?*Montez dans la voiture j'arrive.

Les trois personnes montèrent dans la voiture ,Matt lui fit un tour autour d'elle et entendit un petit son en provenance du dessous de la voiture il se glissa en dessous et aperçut un mouchard ,celui-ci n'était pas comme les autres en plus d'être puissant il clignotait ce qui surpris Matt,puis il écarquilla les yeux attrapa le mouchard se glissa hors du dessous ,se leva et lançat le mouchard le plus loin possible puis il cria :

-Attention!

BOOM ! le mouchard faisait aussi office de bombe très puissante ,le souffle de l'explosion fit tomber Matt mais sa allait il n'avait rien ,inconsciemment il a sauvé la vie de ces trois personnes car il aurait put juste s'éloigner le plus loin possible, les laissant dans la voiture qui aurait explosé.Matt se depecha de regrimper dans la voiture il ne pris même pas le temps de boucler sa ceinture et dit:


-Où se trouve le camp ?


L'un des trois désigna une direction et Matt demmara en trombe mais cette fois-ci comme il n'était pas encore a l'abri des attaques il mis plein gaz et appuya sur la pédale d'accélération comme un boeuf ,il poussa la voiture dans ses derniers retranchement montant même jusqu'à 150 km/h .Après une demi-heure de route ,Matt au loin aperçut quelque chose on dirait peut-être une ville ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Ven 4 Sep - 13:24


Il faisait terriblement chaud, malgré que ce soit le début de la matinée. Le désert n’avait jamais rien épargné à qui que ce soit. Et nombreux étaient ceux qui avaient péris durant leur traversée. Dont la majorité n’avait jamais été retrouvés. Sûrement ensevelis sous le sable ou dévorer par les prédateurs, tant que jour et nuit. Cependant, Saki marchait aux côtés de Seiji et Jack. Elle était logiquement nerveuse en pensant qu’elle allait peut être entré à nouveau dans le secteur de l’armée. Après tout, elle devait être bannie de ces lieux et un avis de recherche devait avoir été lancé au vu des minimes connaissances que la jeune femme avait sur les quelques affaires compromettantes de haut gradé. Ils seraient capable de dormir sur leur deux oreilles du moment qu’elle aura été exécutée devant leur yeux, pour être certains de sa mort. Mais ils ignoraient qu’elle revenait sur ses pas… Non pas pour les rejoindre, mais pour les piéger à son tour. A l’horizon, une bande de sable, un petit groupe de personne. Deux hommes et une femme. Saki, son chapeau sur la tête, le soleil était tout de même trop fort, elle transpirait terriblement beaucoup et l’eau de sa gourde était devenue chaude. Chose que très agréable dans ce genre de situation où elle aurait tant voulu voir une piscine pour s’y tremper intégralement. Que des mirages suscitant à de la déception en réalisant que sa n’arriverait jamais. Mais maintenant, la question était claire… Allaient-ils réussirent à trouver un coin d’ombre pour s’y reposer, au pied d’un rocher ? Probablement, le désert en était parsemé, mais l’ombre y’était presque inexistante. Le soleil toujours haut dans le ciel, il était difficile d’en projeter de cette manière. Soit, sans émettre la moindre plainte, Saki continuait à marcher droit devant elle, s’arrêtant de temps à autre pour serrer son bandage autour de sa cheville qui se défaisait au fur et à mesure qu’elle bougeait. C’était assez agaçant. L’irritation montait rapidement et le moindre petit détail déplaisant pourrait être un élément déclencheur d’un petage de plomb.

Quand soudains elle s’aperçut que Seiji avait prit une certaine avancée sur Jack et elle, balayant les alentours d’un regard méfiant, analysant tous ce qui étaient proches de lui. Le jeune homme était un peu en train de scanner le désert pour être certain que rien, ni personne, ne les empêcherait de continuer leur route. Néanmoins, ce dernier continuera sa route lorsque Saki et Jack décideront de se reposer à l’ombre d’un rocher quelques instants, complètement épuisés. Jack l’observait silencieusement, sans dire un moment, durant que Saki bu quelques gorgées de sa gourde d’eau chaude, tirant une grimace dès qu’elle avala le liquide. Fermant ensuite le récipient, elle ferma les yeux, soupirant de plus belle. Jack, quant à lui, était debout, scrutant là où était partie son idole, soit Seiji, pendant que la jeune femme se reposait un peu.

Quelques dizaine de minute suffirent à Saki qui finira par se relever, mettant toujours le moins de poids possible sur sa jambe handicapée par sa blessure. Resserrant le bandage, elle aperçut une nappe de poussière approcher. Un grondement parviendra alors à ses oreilles, ressemblant fortement à un moteur de voiture. Et, bientôt, ses doutes se confirmèrent avec l’apparition du bolide. Sautant immédiatement sur ses gardes, Saki s’empara de son fusil d’assaut et le chargea avant de braquer l’engin qui s’approchait encore, à une vitesse de plus ou moins de cent kilomètre heure. Son doigt sur la détente, elle attendit encore un peu. Son œil scrutant le véhicule par la lunette de son arme. Rassurée d’y voir Seiji, elle soupira et abaissa son fusil tout en le verrouillant sur la touche « sécurité ». Ce fut alors l’arrivée du jeune homme, sortant de la voiture dans un nuage de poussière et d’un moteur qui faisait taire ses grondements. Ce dernier sortir un peu maladroitement avant d’adresser la parole à Jack et Saki. Déclarant qu’il avait trouvé cet homme près d’un Oasis. Méfiante comme toujours, l’ex-militaire se pencha légèrement en avant pour dévisager ce prétendu Matt qui venait de se présenter. Malheureusement pour lui, aucune politesse ne viendra de la part de Saki qui ignora complètement sa présentation, estimant qu’elle n’avait pas besoin de le faire à un inconnu dont elle n’avait pas la moindre confiance. D’autant plus qu’il venait de débarquer, et dans une voiture ! Y à de quoi avoir du louche, là ! Alors, apercevant une mine mécontente sur son visage, elle le laissa retourner à son bolide alors qu’elle s’approchait de Seiji, le saisissant par la main pour le mettre un peu à l’écart. Jack scrutant le véhicule sous tous les angles avec un air enthousiasme.

- Qu’est-ce qui t’a pris, Seiji ? Commencera-t-elle par dire, notre chère ex-militaire. T’imagine si c’est un des leurs ?

Sans plus un mot, un bip se fut entendre et Saki leva son regard par-dessus l’épaule de Seiji quand elle vit Matt avec un appareil dans les mains, semblant s’énerver un peu dessus. Reprenant en main son fusil, elle se rua vers le véhicule, poussa Jack en arrière pour l’éloigner et elle braqua le jeune homme à l’intérieur de son arme avant de crier.

- Lâche ça et tout de suite !

Mais ce qui s’ensuivit, elle le comprit assez mal. L’homme sortir de son véhicule tout en lançant au loin cet objet qui finira par exploser après qu’il leur ait adressé un cri d’avertissement pour qu’ils se mettent aux abris. Malheureusement, Saki n’en eut pas le temps. Le projectile explosa dans une onde de choc puissante qui lui fit faire un petit vol plané de deux mètre environs, soulevant la poussière de son souffle. Un petit caillou s’incrusta au travers de ses vêtements, se longeant dans son épaule droite. La douleur était assez intense pour qu’elle ait à hurler un bon coup, mais il en fut rien du tout. Elle se releva, comme tout le monde, se tenant son épaule endolorie. Heureusement, ne saignait pas encore abondamment avant. Matt, qui venait de démontrer qu’il n’était pas un de leur ennemi, leur demanda leur destination et Saki lui fit un signe de la main, dans la direction désirée et tous grimpèrent de la voiture. Saki se tenant toujours l’épaule, restant aussi impassible qu’elle le pourrait, elle observait le paysage défiler par la fenêtre avant d’apercevoir, à son tour, après Matt, un campement au loin…

- Vous pouvez vous arrêter quelques minutes, s’il vous plaît. Lui demanda Saki sur un ton de voix glacial, montrant qu’elle ne laissait pas le choix au jeune homme. Arrêtez cette voiture.

Ainsi donc, elle attendit que ce dernier s’exécute alors que la jeune femme tourna le regard en direction de Seiji et Jack… Ce qui s’approchait d’eux, était un campement « fantôme »…



[Je vous laisse faire la suite des événements, si vous avez l'intention de continuer. Je suivrai la marche ^^ ! Sinon, si vous continuez, sachez que j'ai une surprise qui vous attends ! À vous de voir...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt Phillips
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 25
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 21 ans
°Votre personnage en 3 mots° : sûr,méfiant,sympathique

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Sam 5 Sep - 0:16

Matt roulait depuis environ 10 minutes a vitesse constante avec les compagnons de Seiji a l'arrière, il regardait toujours dans son rétroviseur qu'il avait placé de façon à pouvoir voir Jack et surtout la femme qui pendant un court instant avait braqué son arme sur lui ,alors qu'avec l'appareil qu'il avait dans les mains lui avait apporté une information capitale celle qu'ils étaient pistés mais si malencontreusement il s'en apercevait l'éméteur en dessous de la voiture devait exploser 5 secondes après le contact avec des mains ,Matt avait heureusement déduit que c'était une bombe et l'avait lancé plusieurs mètres d'eux ,la bombe avait explosé mais sans faire trop de dégâts...Matt qui au cour de ses longues années dans désert avait vécu à la belle étoile tout les soirs s'était aussi blessé de multiples fois et les blessures au moin quelques unes étaient infectées ,ce qui lui provoqua des suées interminables,il commençait a perdre pied le soleil n'arrangeait rien ,il releva ses lunettes pensant mieux voir mais sa ne changea rien et sa ne l'aida pas du tout ,une chose est sûr c'est que l'homme qui l'a trouvé n'a pas tiré mais si c'était la femme ,Matt aurait surement reçut une balle de trop dans le torse ou dans les épaules.Il continuèrent la route jusqu'à apercevoir une sorte de ville , quelques secondes après que celle-ci fut aperçut la femme a l'arrière lui demanda de s'arrêter , il fit semblant de ne pas entendre car il trouvait sa exubérant qu'elle lui donne des ordres ,puis il regarda dans son rétroviseur et vut le visage de la femme ,qui voulait dire fait sa sinon BAM! Matt soupira et dit:

-Bon d'accord je m'arrête mais quand est-ce que je vais récupérer mes armes ,a ce que je voit je ne suis pas sur vos terres et vous êtes dans MA voiture par conséquent il me semblerait bon d'arrêtait de se donner des ordres mutuellement ,même si je ne me rappel même pas une secondes d'avoir exiger quoi que se soit alors s'il vous plait rendez moi mes armes ,je ne suis pas votre otage et j'aimerai regagner un seuil d'égalité avec vous.

La voiture ralentit de plus en plus ,jusqu'à ce que le cadran indique 0 km/h,Matt ouvrit la porte s'asseya sur le capot et frotta comme d'habitude ses santiags sur le sol tout en regardant le ciel ,ce qui était beau dans son enfance était devenu une banalité pour lui a défaut de la solitude il serait presque allait jusqu'à lui donner un nom rien que pour parler tout seul ,mais il n'en est heureusement jamais arrivé jusque la ,il sortit de sa poche des jumelles tout en montrant bien aux autres quand c'était bien sa et non une arme pour scrutait la ville non loin ,vu de prêt maintenant elle avait l'air plus petite ,moins habité déjà ,il n'y avait pour dire aucune personne apparente en vue ce qui étonné déjà fortement Matt car il avait crut voir des gens quand il était dans sa voiture,mais sa n'avait pas vraiment l'air d'une ville mais plus d'un campement ,les autres devraient mieux savoir que lui,alors il regarda un peu partout autour d'eux mais il ne voyait rien qui était susceptible d'attention au point d'arrêter une voiture en pleine course,il se tena la tête tout en pensant "Pfff ,j'espère qu'elle sera plus commode que sa par la suite car moi je n'hésiterai pas à tirer si elle essaye de le faire ,mais bon il n'avait pas son arme et sa réaction ne servirait donc a rien pour l'instant,il regarda les autres dans la voiture ils avaient peut-être l'air d'attendre quelque chose ou alors il ne savait tout simplement pas sortir mais en tout cas la femme a bien fait arrêter Matt pour une bonne raison enfin il l'espère voyant que personne ne bouge il descendit du capot ,ré ouvrit sa portière et declara au groupe de trois:

-Ce n'est pas que je m'impatiente mais pourquoi m'avait vous fait arrêter tout a l'heure est-ce juste pour faire une pause ou alors est-ce pour me parler ,chose que vous auriez put faire pendant que je conduisait...


Toujours avec un ton qui montrait qu'il était sûr ,peut-être celui-ci avait énervé les personnes présente dans la voiture ,en tout cas il attendait une réponse imminente de l'un d'eux ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiji Onara
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 09/07/2009
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 19 ans
°Votre personnage en 3 mots° : Calme, observateur, courageux

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Dim 6 Sep - 15:10

Alors que la voiture approchait, Saki la braquait avec son arme avant de voir Seiji à l’intérieur. Une fois sortit du véhicule, Saki s’approcha de Seiji en lui prenant la main pour l’emmener un peu plus loin et échanger quelque paroles. Seiji imaginait déjà ce qu’elle allait dire, il ne se trompa pas. Elle avait effectivement raison, le jeune homme aux cheveux blond prenaient des risques à ramener des gens qu’il ne connaissait même pas, mais cet homme était à moitié mort dans le désert, Seiji ne pouvait l’abandonner ici et puis il n’avait pas l’air méchant. Peut être jouait il un jeu, cela rester à voir. Et puis s’ils voulaient essayer d’infiltrer la base militaire, ils ne pourraient le faire seuls.

Seiji posa sa main sur l’épaule de Saki, la regardant droit dans les yeux et lui répondit d’une voix sure et calme.


« Ne t’en fait pas. Au moindre faux pas je le descend. Mais il pourrait nous aider. Son véhicule est un vrai tank. Je… Enfin pour le moment il nous faut aller au campement. »

Soudain un petit bip se fit entendre provenant de la voiture. Seiji se retourna pour faire face à ce qui se passait. Matt avait un objet dans la main qui produisait ce bruit. Seiji resta immobile alors que Saki avança braquant Matt. Elle avait du reconnaître que c’était une bombe, Seiji ne l’avait même pas compris, il n’avait jamais vu cela. Matt cria de se mettre à l’abri. Seiji courut vers Jack pour se mettre au dessus et pouvoir le protéger, Saki l’avait déjà poussé sur le sable. Matt lança l’objet qui finit par exploser plus loin provoquant une onde de choc, renversant Saki. Seiji se leva derechef pour redresser la jeune femme lui demandant si tout aller bien. Il l’emmena vers la voiture pour qu’elle s’y assoit. Matt semblait avoir prouvé qu’il était de leur côté en espérant que Saki soit plus en confiance. Puis Seiji partit chercher Jack. Il lui fit un sourire malgré la situation. Le jeune homme se baissa à la hauteur du petit Jack et lui fit une tape sur l’épaule. Il se releva et lui fit signe de monter dans la voiture. Il fallait repartir. Il fallait arriver le plus tôt possible au campement, ils y seraient plus en sûreté. Seiji s’assit côté passager à l’avant, Saki indiqua la direction et les voila partit. On ne voyait que du sable et toujours du sable à l’horizon. Durant la route Seiji se demandait comment Matt faisait pour trouver de l’essence mais il ne lui posa pa sla question, ils auraient le temps de discuter plus tard. Après environ dix minutes de route dans le désert, on pouvait apercevoir une sorte de ville au loin. Cela était il un mirage ? Le soleil plombait et l’image de cette ville était flou comme au dessus d’un feu. La vue de Seiji lui jouait il des tours. Mais plus ils se dirigeaient vers cet endroit et plus on pouvait effectivement distinguer l’apparence d’un campement. On ne voyait personne autour. Saki demanda à Matt de s’arrêter, ce qu’il fit. Mais il voulait ses armes, Seiji acquiesça de la tête sans dire mot et lui tendit son fusil à canons sciés et ses munitions. Seiji était silencieux, l’endroit était bizarre, quelque chose n’allait pas la dedans. Matt avait sortit des jumelles pour observer la ville. Seiji sortit de la voiture et de part la lunette de son fusil, il regardait aussi le campement. Il n’y avait pas de fumée, donc pas de feu. Ce n’était pas l’heure de manger mais chaque campement à au moins un petit feu pour que l’on éteint que très rarement voire jamais. Il ne semblait pas y avoir de vie dans ce camp. Matt demanda pourquoi ils s’étaient arrêtés. Seiji tourna la tête pour lui faire face.

« C’est étrange, ce campement semble vide comme tu as du pouvoir le constater. Peut être devrions nous aller jeter un coup d’œil dedans. On ne quitte pas un campement comme ça, surtout dans le désert. Il s’est forcément passer quelque chose là bas. Allons y pour voire s’il y à des gens qui on besoin d’aide. »

Seiji se retourna vers Saki pour voir sa réaction, si elle était d’accord. C’était elle qui avait demandé à arrêter la voiture, elle ne dirait probablement pas non. Mais il faudrait quelque un pour garde rle véhicule et Jack. Seiji préférait ne pas l’emmener ce serait trop de risque pour le petit garçon. Mais quelque chose ne tournait pas rond là bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Mar 8 Sep - 13:13



La chaleur persistante n’empêchera point à la jeune militaire de sortir du véhicule une fois que le jeune homme ait décidé d’écouter son ordre, la faisant ralentir lentement avant de la mettre en arrêt, à plusieurs centaine de mètre du campement fantôme. Il fut d’ailleurs le premier à sortir, scrutant l’horizon d’une paire de jumelle tandis que Seiji sortit à sa suite tout en laissant Saki et Jack dans la voiture. La jeune femme soupira longuement avant de remettre correctement son chapeau sur sa tête, sur le bord, légèrement en avant pour protéger son visage des rayons du soleil. Ouvrant la porte, elle posa une main sur l’épaule de l’enfant qui voulu se relever, lui aussi, appuyant dessus pour le forcer à se rassoir. En quelque sorte, elle l’obligeait à rester cloitrer dans la voiture pendant qu’elle et les deux autres fassent leur tour d’inspection. Euh… bah oui… Vous ne croyez tout de même pas que l’on ne va pas aller vérifier un endroit aussi suspect, si ? Ah ben, pas de bol alors. Il fallait y aller, quoi qu’il se passe, il fallait aller vérifier qu’il n’y ait personne là-bas. Surtout que l’endroit semblait être désert depuis seulement quelques jours, voire même seulement un jour. On ne savait pas. La situation du camp était trop « parfaite » pour qu’il date de plusieurs jours. Et sans plus attendre, Saki s’approcha de Matt et lui emprunta ses jumelles pour jeter à son tour un coup d’œil sur l’horizon. Rien… Rien ici non plus… aucune vie… Ah ! Si, il y a du mouvement ! Elle venait de voir une très brève apparition d’une silhouette entre les tentes !

- Je viens de voir une personne là-bas… On y va. Déclara-t-elle en rendant les jumelles à son propriétaire pendant qu’elle s’arma de son fusil d’assaut, vérifiant le reste de son équipement. J’aimerai aller voir ce qu’il s’est passé dans ce camp. Pas vous ?

L’ex-militaire ne se sentait pas toujours rassurée par la présence de Matt. Et, en plus, comme elle était en fuite, il était normale pour elle de se méfier de tout le monde. Elle ne pouvait que compter sur Seiji, pour le moment. Il était le seul à l’avoir soutenue jusque là et c’était aussi la seule personne en qui elle pourrait avoir confiance bien qu’elle ne le connaissait que depuis une demie journée. Tant de chose c’était passée depuis ce matin, tellement de chose. Ses pieds s’enfonçant légèrement dans le sable chaud, Saki avait jugé plus prudent de s’approcher à pied. Ainsi, il ne ferait pas de bruit à cause du moteur et pourrait sûrement surprendre d’autre personne dans des activités illicites, peut être. On ne sait jamais ce que nous réserve chaque recoin de ce monde. Ce fut alors que, après quelques bonnes minutes de marche sous un soleil de plomb, qu’ils arrivèrent au abord du campement, la jeune femme s’approchant de la première tente en la braquant de son arme, au cas où. Et la contournant avec méfiance, elle écarta le voile qui faisait office de porte d’entrée pour y voir une scène digne d’un film d’horreur. Prise d’un haut le cœur, elle recula de quelques pas, plaquant sa main droite sur sa bouche, fermant les yeux, tournant le dos à la tente pour y avoir un autre paysage. Ce qu’elle y avait vu, c’était un tas de corps éventré. Certains intégralement carbonisé et le sol devenu rouge. L’odeur de la chair brûlée infestait la tente et Saki ne tardera pas à se rendre compte que c’était la même chose de l’air du campement. Une odeur de brûler intense, la pire de toutes, presque irrespirable pour le nez d’un humain. Se tournant vers Seiji et Matt, la jeune femme garda sa main plaquée sur la bouche, sentant toujours sa nausée prête à la faire vomir par cette abominable odeur.

- Apparemment, il y a eu un affrontement violent ici. Cette tente est remplie de cadavre carbonisé ou totalement démembrés ou éventrés et l’air y est atroce. Dira-t-elle en fixant le centre du village. Qui… qui aurait pu faire une telle chose, c’est effroyable.

A peine avait-elle terminé sa phrase qu’un bruit assourdissant attaqua les oreilles de nos trois amis. Faisant sursauter l’ex-militaire qui reconnu immédiatement le son d’une détonation que pourrait provoquer une bombe, mais quelque chose lui disait que sa en était pas une. Alors, saisissant Matt et Seiji, elle les força à se planquer derrière une tente, à l’opposée de là était provenue l’explosion. Suivi d’un cri de terreur, celui d’une femme, à voir…

- Je crois que sa ne sera pas une simple promenade… On va voir ce qu’il y a, là-bas ? Leur demanda Saki, la respiration haletante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt Phillips
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 25
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 21 ans
°Votre personnage en 3 mots° : sûr,méfiant,sympathique

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Mar 8 Sep - 22:39

Les deux autres personnes venaient de sortir de la voiture peu après Matt ,Seiji fit pareil que Matt et scruta le camp comme Matt l'avait remarqué le camp n'était pas désert depuis longtemps ,le camp était encore en parfait état ce qui fit un peu douter Matt sur les circonstances qui ont amenées la désertion du village qui pourtant avait l'air d'un bon refuge pour cette époque assez dur et aussi une protection contre ce soleil ravageur Matt avala sa salive par stress ,mais il de stressa dès que Seiji lui rendit ses armes ,tout de suite après , il attrapa son fusil l'ouvra ,mis deux cartouches à l'intérieur puis d'un mouvement de bras le chargea puis il le rangea dans son étui derrière son dos.
Quelques secondes après sa ,sans demander ,sans même adresser une seule parole ,Saki attrapa les jumelles de Matt et les utilisa en direction du camp , Matt étonné par le caractère de Saki ne dit rien sur le coup .Saki lui rendit les jumelles puis dit qu'il fallait aller voir a l'intérieur ,Matt lui répondit :

-Sa me parait juste , moi je pourrait trouver surement de la nourriture et peut-être des cigarettes si j'ai de la chance pendant que vous ... euh ... faite votre "travail"...


Saki marcha toujours sans rien dire vers le camp en ne laissant pas le choix a Matt et Seiji sauf celui de a suivre, quand il fut arrivé dans le camp ,Matt courut dans le seul bâtiment qui pourrait encore contenir de la nourriture intéressante mais il ressortit vite dépité de n'avoir absolument rien trouvé,il regarda les deux autres ,Saki avait vu auparavant les tentes bouger elle s'en approchant doucement en braquant son arme dessus ,voyant que Saki se méfié de ce qu'elle allait voir ,Matt sortit a son tour son arme en la couvrant au cas ou.Celle-ci fut horrifié par ce qu'elle vu a l'intérieur elle allait presque vomir, elle garda sa main sur sa bouche .Matt regarda aussi a l'intérieur d'un oeil inquiet et dit:

-Si tu a vu la tente bouger il y a quelques minutes et que maintenant tout est mort à l'intérieur sa veut dire que quelque chose de vivant était la il y peu de temps ...

A ce moment la un cri strident retentit ,a première écoute on penserait plutôt a des mortiers mais Matt qui avait vu entendu des mortiers tomber sur le sol dans son pays remarqua que ce n'était pas sa mais de plus en plus il se laissa penser qu'une femme crié extrêmement violemment ,Matt suivit les autres derrière la tente tout en regardant en direction du cri ,les pensées lui débordèrent la tête ,était-ce un cri de douleur ,d'alerte ou alors n'en était-ce pas un .Matt retenit sa respiration et ,il transpirait mais en étant accroupit il courut vers l'entrée du village ,on aurait dit qu'ils étaient coincé dans une tempête de sable en plein milieu du désert avec il ne savent pas quoi qui rôde autour du camp:

-Hé merde ,il n'y a personne en vu vous pouvez sortir et de toute façon si il y a quelqu'un il nous deja vu obligatoirement ,bin que je doute que sa ne soit qu'une seule personne ...c'est quoi ce bordel !

Matt était un peu en période de réflexion il essayait avec son intelligence de trouver comment ils pourraient être vu et par qui ?!Mais Matt avait déjà remarqué quelque chose les plaie des corps étaient trop irrégulière pour être fait a l'arme blanche ,tout laisser penser que les blessure avaient étaient faites a la main... l'angoisse pesait autour du camp ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiji Onara
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 09/07/2009
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 19 ans
°Votre personnage en 3 mots° : Calme, observateur, courageux

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Ven 11 Sep - 12:21

Les trois compagnons partirent vers le campement fantôme. Seiji préférait que Jack reste dans la voiture, il y avait quelque chose d’anormal là-bas et ne voulait faire prendre aucun risque à son petit protégé. Il n’y avait personne aux alentours, personne ne viendrais l’embêter, c’Est-ce que Seiji s’efforçait à penser. Il était toujours inquiet de laisser seul Jack. Il marchèrent vers les portes, à chaque pas qu’il faisait Seiji se demandait ce qui pouvait s’être passé ici. Seiji restait cependant calme et sérieux, les yeux légèrement plissés en fronçant un peu les sourcils. Il regardait autour du camp mais il n’y avait vraiment aucun signe de vie. Saki, Matt et Seiji entrèrent dans le camp, les portes étaient ouvertes. Seiji scruta le sol, il y avaient pleins de traces de pas qui partaient dans tout les sens. Certaines étaient plus profondes que d’autres, des gens auraient pus courir. CE qui s’était passé devait vraiment être chaotique pour que des gens s’affolent ainsi. Alors que Saki poussait la toile d’une tente pour y voire l’intérieur, elle se retourna la main sur la bouche. Seiji ne comprenait pas et s’avança pour voire ce qu’il y avait dans la tente. Il resta immobile durant quelques secondes en découvrant l’atrocité de la scène. Qui pouvait bien faire cela. C’était horrible. Serais ce une extermination total du camp, ou le début d’un génocide. Seiji effrayait, partait dans des hypothèses peut être trop exagérées mais il y avait tout de même tous ces morts. Seiji se retourna tout comme Saki en mettant son nez dans son bras, l’odeur remontait dans les narines, l’odeur de la mort et du brûlé mêlaient était insoutenable.

Puis un bruit résonna dans le camp. Seiji d’un réflexe baissa la tête au moment où le bruit se fit entendre comme pour se protéger. Les trois compagnons se mirent à l’abris derrière une tente. Ensuite un cri retentit, un cri de femme, un cri horrible et strident. Matt se dirigea vers l’entrée du camp et proposa de sortir. Aucun des trois ne savait pas ce qui se passait et la prudence aurait sûrement du être la meilleure chose à faire, mais Seiji ne voulait pas, il voulait savoir ce qu’il se passait. Il se tourna vers Matt et lui répondit en faisant attention à ne pas parler trop fort.


« Non, même si c’est un piège, où si on court un grand danger, si il reste ne serais ce qu’une seule femme vivante ici, nous devons l’aider. Je ne vous oblige pas à y aller. »

Seiji remit en place son fusil sur son épaule et se leva rapidement pour commencer à courir vers la provenance du cri. Il ne regardait presque pas où il mettait les pieds, si quelque un était en danger, chaque secondes pouvaient être importantes. Le cœur de Seiji battait à la fois parce qu’il courait mais aussi parce qu’il avait peur, peur de se trouver face à celui ou ceux qui on tué tout ces gens. Peut être un virus, les entailles dans les corps ne pouvaient être fait par un humain, ou alors un vrai psychopathe. Dans sa course il vérifia si son pistolet était chargé, il ne pouvait utilisé son fusil si sa cible est trop proche d’où l’utilisation du pistolet. Il n’avait pas vu si Saki ou Matt l’avait suivis, il espérait que au moins un des deux l’ai suivis, il ne voulait pas vraiment se retrouver seul ici. Mais s’il n’avait pas le choix il continuerait tout de même.

[Je ne pourrais pas répondre du week end (peut être dimanche soir) je n'aurais pas acces à internet, ne m'attendez pas si vous voulez avancer dans le rp. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Ven 11 Sep - 21:49



La situation s’annonçait bien plus grave que ce que l’aurait pensé Saki. Des corps carbonisés et dépecés sur place, puant la mort et la chair brûlée, l’odeur restant dans ses narines, sans possibilité à ce qu’elle s’en aille, Saki se sentait soudainement en danger de mort. Et si c’était l’armée ? Ils pourraient mettre la main sur la jeune femme qui était seulement accompagnée de deux hommes, tout de même suffisamment armés, mais pas aussi brillamment que ces soldats. La respiration rapide, le cœur battant la chamade, elle colla son dos contre la paroi, apparemment solide, de la tente pour tenter de reprendre son souffle, les yeux levés au ciel, priant intérieurement pour que rien de fâcheux ne leur arrive maintenant. Et dans ce campement désert, une explosion s’était faite sentir, faisant envoler la totalité de la poussière au sol et envoyant une onde de choc sur toute la superficie des lieux, obligeant Saki, Seiji et Matt de se mettre à l’abri, le mieux qu’ils pouvaient, pour s’en prendre moins dans la figure. Un cri s’ensuivit, celui d’une femme apparemment, mais on pouvait aussi croire que c’était celui d’un enfant encore tout jeune. L’ex-militaire, tentant d’analyser au mieux leur situation, se mit à regarder dans tous les sens dans l’espoir de trouver une méthode pour s’en sortir sans trop de dégât. Et, bien évidemment, Matt se faufila vers la porte pour les dissuader d’avoir la folle idée d’aller contre l’inconnu tandis que Seiji s’élança dans le tas, ignorant les mises en gardes du jeune homme à la chevelure brune. Pendant ce temps-là, Saki aurait voulu saisir le résistant par la main et lui coller une baffe pour lui remettre les idées en place. Sauf que, malheureusement, ce dernier était bien trop loin pour qu’elle puisse le rattraper à temps, encore pire avec sa cheville endolorie.

- SEIJIIIIIII ! Hurla-t-elle dans l’espoir que ce dernier l’entende, mais il continuait de courir droit devant lui. Fais chier !

Serrant les poings, elle tourna son regard tout autour d’elle pour, et toujours, tenter de trouver une solution afin de comprendre ce qu’il s’était passé ici. Et rien, rien ne lui venu à l’esprit, elle ne trouvait aucune idée et ce n’était vraiment pas le moment d’être à cours de solution ! Alors, sans plus attendre, elle jeta un regard à Matt, comme pour lui faire comprendre qu’elle allait rejoindre Seiji pour lui filer un coup de main, si besoin était.

- Matt, c’est maintenant où jamais !? Dit-elle avant de partir en marchant rapidement dans la direction qu’avait empruntée Seiji, sans pouvoir courir à cause de sa cheville.






- Non… non… *sanglot* Laissez moi en vie, épargnez-moi… Je vous en prie… *sanglot* Allez-vous en ! Gémit une voix de femme secouée par de violent sanglots.

- Espèce inférieure, vous devez périr ou évoluez. Ah…. Mourir… Ahah… Tuer ! Tuer ! Tuer ! TUER !

- Non ! NOOON !

Soudains, une flamme verte embrassa le corps de la pauvre femme qui continuait d’hurler de douleur, se roulant sur le sable pour tenter d’éteindre les flammes. Mais rien ne put la sauver car, cet homme, plus sadique que qui que ce soit en ce moment, s’approcha d’une des tentes, s’empara d’un bidon d’essence et ira en vider le contenu sur les flammes vertes qui s’apprêtaient à s’éteindre. Celle-ci se remirent à brûler intensément la jeune femme qui hurlait toujours aussi fort, dans l’espérance de voir quelqu’un surgir de nulle part pour la sauver. De voir quelqu’un surgir de nulle part pour la sauver. Et c’est bien ce qui se produisit. Un jeune homme blond apparut dans son champ de vision, la jeune femme tendant la main vers ce dernier avant de périr par les flammes de ce monstre, un virus.

- Hihihi… Faiblesse... Pauvre race perdue et vouée à périr dans la souffrance ! Ahahahahah ! Vous m'appartenez tous ! Ahahahah !

Un rire dément s’échappa de sa bouche, réduisant au silence toutes autres espèces vivantes autour de lui. Fixant ses mains ensanglantées, une petite flammèche verte dans les deux paumes de sa main, l’homme tourna légèrement la tête en la direction de Seiji, qui était derrière lui. Un sourire effroyable sur le visage, il se murmura de doux mot morbide avant de détourner son regard du jeune homme et lui adresser la parole froidement, une voix dépourvue de toutes traces de compassion, faisant très froid dans le dos.

- Pauvre ineptie… Seras-tu plus résistant que ces cloportes ?

Et sans lui laisser la moindre chance d’en placer une, le Virus leva une main en l’air, enveloppé dans une flamme verte et, qui, en se retournant vivement, la lancera au pied du résistant. Les flammes consumèrent les déchets devant lui à une vitesse déconcertante avant même de s’éteindre dans le silence le plus complet.

- Veux-tu jouer avec moi pauvre créature ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt Phillips
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 25
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 21 ans
°Votre personnage en 3 mots° : sûr,méfiant,sympathique

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Sam 12 Sep - 1:48

Matt leur avait proposé de le suivre jusqu'à dehors ,mais ceux-la ne trouvèrent pas son idée assez bonne pour partir avec lui devant l'entrée ,surement car ils avaient peur de ce qui avait causé le cri de cette femme ou alors voulaient-ils tout simplement la sauver ?Matt vit Seiji partir en courant vers l'endroit d'où provenait le cri ,en courant tête baissée prêt a affronté n'importe quoi du moment qu'il sauve la femme. Matt le regarda s'enfonçait dans le camp sans bouger ,mais quand Saki lui cria qu'il fallait le suivre obligatoirement sinon il courrait un grave danger ,Matt réagit se dégagea de l'entrée ,malgré l'handicap de Saki a sa cheville elle fut vite hors de la vue de Matt qui lui était loin derrière bien qu'il courrut aussi vite qu'il pouvait ,il fait dire que l'entrée du village où il était allait voir était quand même assez loin ,tout en courrant il observa les bâtiments ,tous en bois pas un seul en brique on se croirait dans le Far West la ou le plus fort gagne ,c'est ce qu'il s'était surement passé il y a peu dans ce village.Des tas de portes défoncés ,des maisons en ruines alors que quand ils étaient dans la voiture on ne voyait rien de tout sa ,une odeur de brulés se faisait sentir ,se cachant le visage avec son bras Matt se perdit vite dans ce camp ,il courut donc au hasard ,jusqu'à voir au loin une place avec des gens trois ou quatre personnes ,il ne voyait pas bien mais en se rapprochant il remarqua Seiji et Saki ,et un homme bizarre recouvert par d'étranges marques ,si il assimilé cet homme a ce que disait Seiji et Saki ,cet homme serait un "virus" un des monstres qui a réduit l'humanité à la peur et qui a en a envoyé une partie dans l'au delà.Matt qui ne s'était pas encore fait voir allait profiter de cela pour abattre le virus par derrière car il voyait bien que cette chose n'était pas normal et qu'elle était certainement surpuissante ,il avança dans la rue jusqu'à être dos à un mur derrière le quel juste a quelques centimètres se trouvait le virus Matt repris sa respiration plusieurs fois :


-*pense: Normalement je devrait pouvoir l'abattre facilement...*


Il verifia si son arme était en place ,et fit le signe de croix car put-être que la chose l'avait déjà vue ,mais il était obligé d'y allé car la vie de ces gens étaient en jeu.Il sortit brusquement du mur attrapa son fusil et le braqua avec succès sur l'arrière du crâne du virus ,son coup avait réussi il était maintenant maitre de la situation , il mis son doigts sur la gâchette , même s'il était sûr de l'emporter il suait très fois et respirait a une allure vive après 1 secondes de reflexion il dit au monstres :

-Retourne d'où tu viens saloperie ...

Il appuya sur la détente et CLIC CLIC Matt s'affola ,la balle n'était pas partit c'était la première fois que sa lui est arrivé il avait les yeux écarquillés et fit pris d'une angoisse monstre il venait peut-être de signer son arrêt de mort il tenta désespérément de retirer mais sans succès les balles étaient belles et biens coincées dans les canons ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiji Onara
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 09/07/2009
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 19 ans
°Votre personnage en 3 mots° : Calme, observateur, courageux

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Lun 14 Sep - 20:12

Seiji courait le plus vite qu’il le pouvait, son cœur battait fort. Il traversait des allées de tentes et quelques bâtiments légèrement en ruine. Le cri se faisait toujours entendre, a chaque fois que Seiji entendait ce hurlement, il redoublé d’effort pour atteindre le lieu d’où partait cette souffrance. Une fois arrivé, le jeune homme resta immobile devant la scène, il ne respirait plus, il n’entendait plus rien, juste les battements de son sœur qui lui martelaient la poitrine de douleur. Il regardait cette pauvre femme entrain de se consumer par une flamme verte qui n’avait rien de normale. Le femme tendit la main vers Seiji qui aurait voulu courir vers elle et essayer de la tirer de là mais son corps ne répondait plus, il ne pouvait plus bouger, comme si le seul regard du ce qui semblait être un virus au premier coup d’œil pouvait figer le jeune chasseur. A chacun des rires de ce monstre, l’estomac de Seiji se serrait, incapable de bouger, il voyait le femme mourir sous ses yeux. Puis le virus leva le bras et envoya des flammes vertes aux pieds de Seiji qui fit un petit bond en arrière. Les flammes consumaient des déchets à ses pieds et déjà il se voyait déjà dans le même état que la pauvre jeune femme. A ce moment là, Saki arriva en boitant un peu, elle avait fait vite malgré sa blessure, sa présence réconforta Seiji mais il aurait préférait qu’elle ne vienne pas, qu’elle partent et ne finisse pas comme cette pauvre femme brûlée et peut être comme ils finiraient tous. Le jeune homme se demanda où était passé Matt qui n’arrivait pas, allait il venir au moins ? Soudain, alors que Seiji relevait la tête pour faire face au virus avec ses étranges marques sur le corps qui renforçaient encore plus l’effroi qu’il provoquait, Matt arriva par surprise comme envoyé pour les sauver et braqua le virus. Il appuya sur la gâchette sans regrets. Malheureusement, les balles ne partirent pas, l’arme semblait s’être enraillé. Cette fois la situation était critique pour le jeune Matt. Seiji transpirait énormément, il avait chaud. Il se tourna vers Saki et la prit par le bras.

« Va t’en je t’en pris, tu ne doit pas finir comme cette femme. Vite pars, on va le retenir. »

Seiji n’avait pas le temps de s’attarder à parler à Saki. Il la poussa vers le chemin d’où elle était arrivé, celui qui menait à la sortie. Puis Seiji reprenant son arme en main, les mains tremblantes, s’agenouilla et rechargea l’arme. Il peina, tout ses membres tremblaient, cette fois ce n’était pas du gibier presque inoffensif en face de lui et sur lequel il voulait tirer. Cette fois c’était un être malfaisant beaucoup plus dangereux ne pensant qu’à tuer et au sang. Cette pensé lui donna des frissons dans le dos. Il parvint tout de même à recharger son arme avec ce petit bruit qui se faisait bien entendre malgré la pagaille alentour. Seiji regarda dans sa lunette, visa rapidement. Espérant que le virus ne l’avait pas vu, même si c’était presque impossible, il devait avoir l’habitude des combats et on ne tourne jamais le dos à son ennemi. Seiji prit son courage à deux mains et appuya sur la détente. Le coup partit faisait retentir un son puissant dans les airs tel un éclaire frappant le sol. Il ne savait pas si il avait touché quelque chose, il releva la tête avec hâte pour voire ce qui venait de se passer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Ven 18 Sep - 12:19


La situation n’était guère belle à voir. Un homme, où plutôt un Virus, se tenait auprès d’un cadavre qui continuait de brûler, une légère fumée grisâtre s’échappant de la pauvre femme qui était toujours secouée par des spasmes, des nerfs encore envie alors qu’elle devait avoir perdu conscience. Le monstre s’en moquait, il en riait à cœur choix pendant qu’un homme, un jeunot, blondinet, à l’apparence d’un soldat errant, se pointait dans son dos, interrompant son rire démentiel d’un coup sec. Son attention se tourna vers le nouveau venu et un large sourire de démon s’afficha sur ses lèvres. Celui-ci semblait être en proie à une grande peur ainsi qu’une déception indéfinissable. Assez pour faire parcourir des frissons à l’échine du Virus qui s’en exaltait. Voir des créatures prendre peur en croissant son regard, sa l’excitait. Sa lui donnait encore plus envie de leur arracher la tête et le faire atteindre l’apogée de leur peur, le désir ultime de ce monstre revenu des enfers de la souffrance pour tuer la race humaine et ces chiens de Jinchuriki, des défauts de fabrication. Levant une main en l’air, il envoya ses flammes vertes aux pieds du résistant qui su rapidement prendre du recul. Très légèrement surpris, il se rendit compte qu’il était déjà plus vif que les autres humains. Allait-il pouvoir le distraire un petit moment ? Il l’espérait bien. Cependant, un autre débarqua dans la surprise la plus totale. Il avait eu pour intention de coller une balle dans la boîte crânienne de ce démon mais, malheureusement pour lui, la balle ne partit pas. Oh… Son arme qui le lâche au dernier moment. Comme c’est une malheureuse tragédie du sort.

- Whahahahahah ! Se mit-il à rire, un rire à en glacer le sang. Vous ne pourrez rien contre moi ! Surtout pas avec des armes de petits cow-boys de pacotilles ! Venez-en aux mains, si vous en avez dans le froc !

Leur lançant cette menace, le Virus fit disparaître les flammes qui enrobaient ses deux mains pour les inviter à venir se battre. Se mettant en position, un déclic lui fit lever les oreilles. Une autre arme ! Tournant sur ses talons, il vit l’autre petit lui tirer dessus après avoir écarté une femme de son chemin, la poussant de là où elle était venue. La balle, contrairement à la précédente, était belle et bien partie et le frappera droit sur l’épaule gauche, ayant heureusement pu se mouvoir d’un millimètre pour qu’elle ne se prenne pas la tête. Le virus, dans la violence du coup, tourna un tour sur lui-même et tomba lourdement sur le sol.



L’ex-militaire venait de se faire repousser par Seiji qui s’était entreprit de s’équiper rapidement de son arme pour le charger et, sans plus attendre, faire feu sur l’ennemi, dans l’espoir de le descendre du premier coup. Mais, le truc embêtant avec un Virus, et même avec les Jinchuriki, c’est que leur corps résiste extrêmement mieux que celui d’un simple humain. Ce ne sera donc pas une balle qui le tuera, surtout pas. Et jamais ils ne devront en venir aux mains avec des monstres pareils. Leur force aussi en est décuplée. Il fallait être rigoureux dans ces moments là. Et Saki en avait déjà vu, des combats de ce genre. Plusieurs humains sur un Virus. Il en fallait du temps et de la dextérité, ainsi que de l’agilité, pour ne pas se faire toucher. Pour le moment, la jeune femme n’avait vu que les équipes de l’élite qui étaient parvenue à en tuer quelques uns, à mains nues ! Leur force était surprenante. Mais ils avaient simplement été plus malins que ces montres. Alors, en y pensant, elle se mit à analyser leur environnement ainsi que l’espace qui les entourait. Des tentes, des poteaux de bois, des lignes téléphoniques miniatures pour l’intérieur du camp, des tonneaux d’essence et d’autres caisses de marchandises étaient disposées un peu partout autour d’eux. Toutes ces choses pourraient être retournée contre le Virus et le tuer. Saki, se relevant avec peine, attrapa Seiji pour le plaquer au sol, lui donnant un coup de poing en pleine figure, l’enlaçant dans ses bras pour qu’il ne bouge pas. Elle lui murmura quelques mots à l’oreille.

- Ca, c'était pour m'avoir poussée, ne me prends pas pour une faible femme, 'Kay ? Maintenant... Matt et toi, utilisez votre environnement pour le battre, ne vous approchez pas de lui, vous n’êtes pas de taille. Tonneaux d’essence, ligne téléphonique, soit, ligne de moyenne tension, suffisante pour faire sombrer un monstre dans le coma. Vous avez tous ce qu’il vous faut à portée de main et vous devrez faire…

- Espèce de petite peste ! Hurla une voix démentielle.

Saki releva la tête rapidement et aperçu le Virus se relever et leur jeter des flammes dessus. L’ex-militaire, rapidement, roula sur elle-même, passant Seiji au-dessus d’elle, une position quelque peu embarrassante avant qu’elle ne pose ses deux pieds sur son abdomen. D’un mouvement de force surprenant, elle propulsa le jeune homme en arrière et les flammes passèrent entre eux et le blond, tant que Saki, n’avait rien eu. Dans un autre mouvement, elle passa sa main dans sa sacoche et en sortit deux grenades pour, en roulant une deuxième fois sur elle, les lancer vers Matt. Bien sûr, elles n’étaient pas dégoupillées.

- Matt ! Utilises, toi aussi, ton environnement. Ne vous approchez pas de cette saloperie et fais bon usage de mes grenades ! Compris !? Lui cria-t-elle en se relevant tout en évitant une seconde rafale de flamme.

Prenant un maximum de recul, elle fit un signe de la tête à Seiji pour lui dire qu’elle allait rejoindre Jack dans le véhicule tout de suite, pour ne pas le laisser seul encore plus longtemps. Aussi vite qu’elle le pouvait, et aussi rapidement que lui permettait sa jambe, l’ex-militaire s’inquiétait énormément pour ces deux là. Mais, elle était confiante et savait qu’ils s’en sortiraient. Surtout qu’ils ne seraient bientôt plus seuls à se battre…

- Où que tu ailles, quoi que tu fasses, sale peste, je te trouverai et prendrai mon pied avec toi ! On ne m’échappe jamais ! Tu l’entends ! Jamais ! Whahahahahah !

Riant toujours aussi bruyamment, le Virus reporta son attention sur Matt et Seiji et, d’un sourire cynique aux lèvres, ses flammes réapparurent autour de ses mains et ce dernier jeta des flammes sur les deux hommes avant de bondirent sur Matt, lui courant dessus, le dévisageant de son regard jaune perçant pour le infliger la peur. Un humain apeuré est un humain paralysé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt Phillips
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 25
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 21 ans
°Votre personnage en 3 mots° : sûr,méfiant,sympathique

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Ven 18 Sep - 18:31

Matt après avoir tenté de mettre fin au jour au virus dès le début de son apparition ,était énormément surpris ,il transpira à flot ses yeux étaient écarquillés il était maintenant quasiment désarmé face a un monstre qui a lui seul avait quasiment le double de la force de Matt Seiji et Saki reuni,Matt avala sa salive un grand coup avant de fermé les yeux car le virus venait de retourner sa figure vers lui ,mais au même moment un coup de feu retenti ,Matt reconnut tout de suite le bruit de l'arme des tireur isolés qu'il entendait quand il habitait encore aux Etats-Unis il en déduit alors que Seiji venait d'ouvrir le feu ,il avait extremement bien fait car la diversion était totale le virus était tourné vers Matt alors que Seiji lui était carrément oublié par celui-ci .La balle était d'abord destinée a l'endroit le plus mortel du corps humain ,la tête,mais celle-ci suivit une trajectoire toute différente et se logea dans l'épaule du virus,celui-ci a cause de la puissance de la balle fit un tour sur lui même avec ses bras totalement déployés ,Matt dut s'abaisser rapidement pour éviter un coup violent ,le virus après ce mouvement s'écrasa par terre ,Matt n'avait jamais vu une telle "bête" il en déduit donc sur le début qu'il était mort ,il s'arrêta de transpira et sa tension baissa ,il redevint tout de suite normal et fut soulager puis regarda en direction de Seiji et Saki ceux-la affichait encore un regard méfiant , Matt déposa son regard sur le virus et effectivement celui-ci bougeait encore ,Matt recula doucement ,tout en posant son regard sur le virus qui se relevait doucement ,Matt ne trouvait pas sa normal ,la balle l'avait surement bléssé gravement mais lui contrairement aux humains n'est pas décédé sur le coup ,il fallait donc lui porter un assaut final ,le virus s'en pris de suite a Seiji et Saki en leur lançant des flammes d'une couleurs intriguante ,bloquant ainsi la vue du jeune Matt, il profita de la distraction du virus pour examiner son arme ,il avait a peine regardé les canons qu'il ouvrit grands les yeux :


-*pense:Heureusement que la balle n'est pas partis ...*


Les balles logés dans les canons du fusil de Matt avaient effectivement étaient gravement endommagées pendant le rechargement de celui-ci , pendant qu'il avait refermé les canons une des balles avait était ouverte en se claquant sur les rebords du fusil ,si la gâchette avait enclenché la balle ,celle-ci aurait explosé à figure de Matt en le tuant à coup sûr,mais cela n'était qu'une hypothèse .Après quelques secondes il remarqua qu'une silhouette derrière les flammes s'en alla en courant difficilement il en déduit que c'était Saki et celle-ci envoya deux grenade a Matt ,celui-ci les attrapa sans problème,sans que le virus ne le voit .Puis le virus qui n'avait pas posé le regard sur Matt depuis longtemps se retourna vers lui et avançât rapidement vers celui-ci.Matt recula tout en regardant le virus puis trébucha par terre ,il ne se releva pas mais rampa jusqu'à heurter la porte d'une maison qui se trouver sous un toit fait de vieille pierre.Le virus était devant li debout alors que Matt était par terre contre la porte ,il pris son fusil et mis les canons dans sa bouche :


-*pense:Si ma théorie est bonne les balles ne devraient pas partir mais explosé de l'autre côté renvoyant des éclats dans la figure du virus ,mais bon j'espère que j'ai bon ...*


Le virus ne se doutait de rien .Dans un élan de courage Matt appuya sur la détente un bruit énorme retentit ,Matt avait vu juste le fusil explosa dans la gueule du virus provoquant la souffrance de celui-ci ,il ne pouvait pas vraiment bougé et il avait ses mains sur sa figure ,Matt fit une roulade qui le fit arrivé juste dans le dos du virus puis il le poussa avec son pied directement sous le toît de la maison ,Matt découpilla de suite les grenades et les lançat a côté de virus ,elles explosèrent faisant écrouler le toît sur le monstres ,Matt qui s'était reculé suffisamment souriat et dit :


-Il pleut aussi sur ta tête ,tu n'es pas invincible !


Matt regarda toujours le tât de débris pour voir si il ne se relevait pas avant de détourner son attention vers Seiji qui lui avait sauvé la vie un peu plus tôt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiji Onara
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 09/07/2009
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 19 ans
°Votre personnage en 3 mots° : Calme, observateur, courageux

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Mer 23 Sep - 19:55

Seiji appuya sur la détente, la balle partit directement vers la tête de cet immonde virus. La balle filait bien droite dans les airs, on pouvait l’entendre siffler derrière le bruit du coup. celle-ci n’atteint pas la tête, la cible avait réussit à bouger légèrement, la balle se ficha dans son épaule gauche faisant gicler un peu de sang au passage. Étant assez proche, la balle traversa l’épaule malgré l’épaisseur de la peau de ce virus. Seiji eut à peine le temps de relever la tête pour voir s’il avait touché sa victime qu’il se fit plaquer au sol par Saki. Cette dernière lui mit un coup de poing en plein visage. Vu la puissance du coup, Saki devait avoir plus de force que Seiji. C’était une ex-militaire, elle avait reçu un bon entraînement et ça Seiji l’avait bien sentit. Chose beaucoup plus sympathique par la suite bien que la situation ne fut pas être la meilleure, Saki la prit dans ses bras pour que Seiji l’écoute bien. Il n’avait pas l’intention de bouger pour le moment. Il n’eut pas le temps de répondre à la jeune femme mais il avait bien compris ce qu’elle voulait et Seiji allait l’écouter. Après tout elle avait bien plus l’habitude d’éliminer ces horreurs. Aussitôt, alors que le virus se releva et envoya de ses flammes vertes sur les deux jeunes gens, Saki roula sur elle-même avec Seiji et, les deux pieds sur lui, l’envoya dans les airs pour que les flammes passent entre lui et Saki. Elles passèrent très près du visage du jeune chasseur, la sensation de chaleur se fit bien sentir et celle-ci n’avait rien de naturelle, elle semblait bien plus chaude, elle lui piqua les yeux. Seiji retomba sur le sol. Il se releva rapidement. Matt avait attiré l’attention du virus, Seiji pouvait suivre les indications de Saki à présent. Il regarda vite ce qu’il l’entourait, tout ce que l’on pouvait trouver dans un camps normal. Il y avait bien de l’essence mais faire brûler un virus contrôlant des flammes n’enchantait pas vraiment Seiji. Il fallait réfléchir vite. Saki avait parlé de ligne à moyenne tension. Il fallait la trouver mais il ne serait pas simple de toucher le virus de près sans se faire toucher ou électrocuté à son tour.

Pendant ce temps là, Matt était entrain de faire quelque chose de complètement idiot pour tuer ce monstre en se mettant son arme dans la bouche, ou alors c’était vraiment courageux de sa part. Par bonheur ce qu’il espérait fonctionna. Le virus était à présent sous un tas de décombre mais Seiji craignait que cela ne suffise pas. Il fouilla rapidement du regard le lieu. Des tentes, pleins de tentes. Puis Seiji aperçut un câble, avec un peu de chance c’était un câble électrique. Seiji courut et prit une pierre qui lui tomba sur la main, la plus tranchante qu’il put trouver. Il frappa de toute ses forces sur le câble pour finir par le sectionner. Il chercha quelque chose d’isolant pour pouvoir le prendre dans les mains. Seiji arracha une toile de tente, de la grosse toile assez épaisse. Il l’enroula autour du câble et tira dessus pour avoir plus de mou. Il se dirigea vers le tas de décombre.


« Matt ! Si jamais cette saloperie sort et que je n’arrive pas à l’avoir en l’électrocuté, débrouille toi pour le descendre ! »

Seiji balança son fusil vers Matt au cas ou celui déciderait de l’utilisé. Seiji monta sur la tas de gravas, prêt à en finir avec ce monstre. Il tenait le câble des deux mains, la toile de tente était encombrante. Il n’était pas mort la dessous, on pouvait sentir que les bouts de maison vibraient légèrement. Un cailloux bougea vers le pied de Seiji. Ce dernier baissa la tête pour voire ce qu’il se passait. Puis en un instant, son pied fut attrapé et tiré, Seiji lâcha le câble et se retrouva allongé sur le sol. Essayant de se dégager, il regardait Matt pour que celui-ci vienne l’aider à se sortir de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Jeu 24 Sep - 13:15


Tous c’était passés en une fraction de seconde, juste le laps de temps suffisant pour que le Virus se rende compte de la stratégie mise en place par ces deux hommes et la femme qui venait de prendre la fuite après avoir lancé des grenades à son coéquipier. Le monstre restait debout, sans dire un mot, toujours en train d’assaillir Seiji avec ses flammes verdoyantes qui avait une petite touche spécifique contrairement aux flammes basiques. Elles avaient tendances à être compliquées à éteindre avec de l’eau et ne brulaient en rien son utilisateur, soit le Virus à la peau étrange en face d’eux. Et encore, elles brûlaient plus intensément. Les objets ou les corps partaient en cendre deux fois plus vite que la normale. De quoi réduire tout un camp à néant sans trop perdre de temps. Cependant, dès que la femme se soit enfuie entre les tentes, les deux hommes se mirent en mouvement. L’un se mettant à l’attaquer par surprise et rapidement dans son dos. L’autre s’infiltra entre les tentes pour aller chercher quelque chose, après une brève analyse des lieux. Matt réussit une prouesse dont il ne s’attendait pas. Sauf que, fort heureusement pour le Virus, tous leurs sens avaient été décuplés avec une métamorphose pareille. Ce qui lui permit de donner un coup, du dos de la main, sur le fusil pour l’écarter de sa figure. Ainsi, il explosa dans le vide et c’était un échec. La suite s’enchaîna. Le virus se fit propulser dans la tente par un coup de pied au moment où il voulu écraser la tête de Matt sur le sol, en compagnie de deux grenades qui explosèrent instantanément. L’onde de choc plaqua le monstre à terre et le toit de la tente où il se trouvait, en pierre, s’effondra par la suite, tombant lourdement sur lui. Les deux humains pouvaient donc souffler un coup. Croyant qu’il serait mort là-dessous. Mais sachez que, non. Un Virus ne se fait pas tuer ainsi, surtout pas. Sa puissance corporelle étant dix fois supérieure à celle d’un humain. Donc, les coups encaissés sont dix fois moins ressentis que pour ces êtres inférieurs. Et trancher dans leur corps avec un sabre ne se fera pas aussi bien que de décapiter Matt ou Seiji, la peau étant presque une carapace. Cependant, la balle du fusil de Seiji avait été assez puissante, le canon étant proche de lui, pour parvenir à transpercer son épaule.

La douleur était là, présente dans ses nerfs. Le Virus était, pour le moment, immobilisé par le tas de roche au-dessus de lui, plaquer ventre contre terre. Il entendait les paroles des deux humains au moment où il sentit une charge supplémentaire s’exercer sur lui. Une idée cynique traversa l’esprit du monstre qui parvint à se mouvoir de telle sorte à passer un bras dans une brèche, là où se trouvait Seiji. Frappant légèrement quelques pierres pour les écarter de sa voie, il put saisir le pied de ce dernier, le tirer avec force pour le coincer dans le trou. Et là, en l’entendant gueuler des mots à Matt pour qu’il lui vienne en aide, le Virus enflamma sa main toujours agrippée à la cheville de Seiji. Son pantalon s’enflamma et sa peau aussi. Et, tout en lâchant le membre du résistant, le Virus se releva, soulevant les pierres sur son dos, d’une force délirante. Riant toujours avec son rire mauvais, glacial, tout en se mettant face à Matt et Seiji qui tentait désespérément d’éteindre la flamme à sa jambe. Un bout de tissus suffirait à l’étouffer pour cesser de se brûler. Cependant, l’attention du Virus se portait sur Matt. Il s’approcha de lui, lentement, les mains enveloppées dans de belles flammes vertes, la chaleur était intense, les deux pouvaient la sentir sans problème.

- Vous tenterez désespérément de me tuer… Vous n’y parviendrez pas une seule fois. Car, vous m’appartenez, vos vies sont à moi ! Dira-t-il en ricanant. Maintenant, disparaissez !

Il attrapa Matt par le col de son manteau et le souleva pour ensuite le lancer à quelques mètres devant lui avant d’affliger un coup de pied dans la figure de Seiji qui fera un tour sur lui-même avant de s’écraser lourdement sur le sol. Le Virus dirigea les paumes de ses mains en direction des deux humains, prêt à les incendier par ses flammes spéciales…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt Phillips
°Humain(e)°
°Humain(e)°
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 25
°Races° : Humain
°Âge du personnage° : 21 ans
°Votre personnage en 3 mots° : sûr,méfiant,sympathique

MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   Jeu 24 Sep - 18:59

Le plan de Matt avait était un echec total tout du moin pour ce qui est de la projection des bouts de métal sur le virus mais le reste se passa assez bien ,le virus était sous un mètre de béton armé ,Matt affichait un sourire victorieux , puis il regarda Seiji qui lui n'était pas réjouit ,celui-ci courrait a peu prêt ârtout il avait l'air de chercher quelques choses ,puis Seiji trancha un cable à haute tension ,pour ensuite les rammener vers le tât de béton , puis pendant cette action Matt vit des gravats bouger ,il mis quelques secondes pour réagir ,sourcils froncés il ne pensait même plus a Seiji son attention était capté par ce tas de pierres , l'électricité passait déjà a travers les gravats et pourtant le béton bougeait encore ,Matt stupéfait par cela eut a peine le temps de crier :

-Attention !

Seiji se fit attraper la jambe ,il fut attirer jusqu'a être bloqué sous quelques pierres ,le virus fit passer ses flammes a travers son bras jusqu'à la jambe de Seiji ,celui-ci ressentait extrémement la douleur ,Matt courra vers lui pour essayer de le sortir mais le virus fit exploser le tas de gravats qui retombèrent tous sur le sol ,Seiji était par terre la jambe en feu, Matt ne réflechit même plus a la position du virus et fonça tête baissé vers Seiji ,mais le monstre qui n'était pas très loin attrapa Matt en pleine course par le coup ,il eu juste le temps de balancer une gourde a moitié remplit que Seiji lui avait donné.Matt eu à peine le temps de regarder le virus que celui-ci le balança plus loin ,Matt s'écrasa sur le sol la tête la première provoquant quelques roulades sur le sol sec et irritant , Matt toujours a cause de la force du virus tournait sur lui même avant de s'écraser sur une baraque en bois ,ce qui devait être un genre de ranch avant ,les lunettes de Matt était plus loin sur le sol , Matt sentait la chaleur quelque part sur lui ,sous son pull ,il le souleva et remarqua une hémorragie ,celle-ci était assez grave et le pull de Matt était déjà maculé de son propre sang ,celui-ci cracha quelques goutes de sang qui l'enpêchait de respirer et regarda Seiji se prendre un coup de pied en pleine figure, Matt avait l'air abatu il ne savait pas quoi faire ,le fusil que Seiji lui avait donner était tomber lors de son vol plané vers la baraque et Saki était déjà retourné vers la voiture ,le virus prêt a en finir avec les deux positionna ses mains de façon a toucher Seiji et Matt en même temps pour les incendier tout les deux, mais un flash lui traversa l'esprit ,Matt avait passé des années dans le désert ,il avait appris a survivre en milieux hostile , il a même reussi a faire de sa voiture un véritable engin de protection contre les attaques et a faire des armes avec tout ce qu'il pouvait trouver , c'est d'ailleurs sa qui allait peut-être le sauver ,autour de son poignet était placé a côté d'un lanceur qu'il avait confectionner lui même des micro aiguilles presque invisible à l'oeil nue où est disposé le venin le plus foudroyant de toute la planète celui du Taïpan d'Australie ,il avait volé ce venin dans un laboratoire abandonné dont les trois quarts de ses reserves sont dans la voiture.Matt se sentait extrèmement mal ,il ne pouvait presque plus bougé et il perdait de plus en plus de sang il parla avec ce qu'on pourrait appelé le ciel :


-Pfff ,peut-être que mon heure ... est ... venue mais au moins... je n'aurait pas servit à r...i...e...n !


Matt guetta l'occasion propice celle ou le virus regarderait Seiji et celui-ci arriva tout de suite à l'ide de son lanceur il appuya sur une genre de tige métallique à son poignet qui propulsa immédiattement les six aiguilles sur le virus ,il ne pouvait pas les éviter , enfin pas toutes obligatoirement ,rien qu'une seule dose de ce venin servirait a foudroyer un homme adulte sur le coup ,mais la six doses se préparait à d'abord paralysé le virus mais plus encore a l'annihiler ...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La "routine" ?[pv :un(e) intéréssé(e)]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Je planifie une "tentative" de voyage au NJ Repechage NHL 2013 (Draft) : vous êtes intéressés ?
» Pour les ""officionados"" de la littérature haitienne,un site très intéressant
» SGU "Air" 1x01-02-03 [SPOILERS!]
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» Petit cuvier pour deux - Cuvier "Sud"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Embryo's World :: The Embryo's World Rpg ! :: Le Désert :: L'Oasis-
Sauter vers: