The Embryo's World

2089 : Le monde vit-il ses dernières heures ? Une seconde fois ? (Forum déconseillé au - de 16 ans)
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mission 1: sortir du labyrinthe! (PV PNJ / Accept PJ interessés)

Aller en bas 
AuteurMessage
Lyle Fenster
°Jinchuriki°
°Jinchuriki°
Lyle Fenster

Messages : 11
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 27
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 19
°Affinité élémentaire° : la pression du vent
°Votre personnage en 3 mots° : réfléchi/ calme/ déterminé

MessageSujet: Mission 1: sortir du labyrinthe! (PV PNJ / Accept PJ interessés)   Ven 28 Aoû - 20:07

Année: 2089
mois: septembre
jour: 15
heure: 08h00 passée

La capitale, endroit vaste, bondé, bruyant dans lequel circulent des passants, des passants et encore des passants. Aujourd'hui, on est le 15. Le 15 septembre plus précisément. Cela fait donc deux jours, deux jours que Lyle est au japon et pourtant ces deux jours sont encore une fois un de ces moments intemporels inqualifiables. ça parait loin, très loin. Et ça se remarque assez bien quand on passe d'un village d'Angleterre à la capitale d'un pays comme le japon. Aujourd'hui, il fait un temps relativement léger, simple, avec un ciel dégagé. Si ce pouvait-être le même dans les rues, tout le monde y trouverait son bonheur. Évidemment, on atteint jamais ce que l'on souhaite. Un peu comme un loi. Non pas comme les lois fondées du type deux et deux font quatre mais des lois du style: on ne peut jamais être heureux un dimanche onzième d'un mois à trois heure de l'après-midi ou encore la loi du chemin où d'un premier sens tu montes et au retour de ta promenade, et bien tu montes aussi. Le genre de détails paraissant bénins mais qui peuvent conduire à des moments de réflexions intenses ... On passera l'explication de la première loi et on se contentera de se dire qu'il faut construire des routes plates, ne nous étendons pas sur ce sujet. Donc nous en étions? Juste, Tokyo, en pleine rue près du centre-ville. Et si nous nous rapprochons encore un peu nous retrouvons un jeune garçon, un peu dubitatif face à un carrefour.

Le jeune homme d'un mètre septante était en train de réfléchir. Déjà, il se grattait la tête avec sa main, l'air typique du gars qui se pose questions. Ensuite, ses yeux étaient rivés sur un papier et pas n'importe lequel: un plan de Tokyo. Bingo! Jackpot ou une paire pour les moins chanceux, le garçon prénommé Lyle était bel et bien perdu.

*Nan mais c'est quoi cet endroit ... à croire que tous les trois mètres la chance nous donne l'opportunité de changer notre trajectoire. On serait tous des cons qui ne peuvent pas tracer leur itinéraire? Merci dame chance!*

A travers de telles pensées, on aurait tôt fait de croire que Lyle était déjà au bord de l'épuisement tellement il est énervé. Cependant, il était encore bien zen. Sûrement dû au bon temps. Mais ce n'était pas le temps qui lui montrerait le chemin. Mais le chemin de quoi déjà? Il devait se rendre à son lycée pour son deuxième jour. Cependant, l'itinéraire pris la veille ne se ressemblait pas aujourd'hui. Racontons toujours la veille ...

Huit heures, Lyle était déjà debout, cela faisait une journée qu'il était à Tokyo et cependant, il était déjà appelé pour suivre ses cours option scientifique. Abrégeons donc: il se lève, il mange, il s'habille, il écrit vite sur un papier qu'il est bien parti pour ses cours et que son père ne doit pas s'inquiéter pour ensuite partir à l'aventure. C'est parti! Il est dans la rue de son immeuble, il fait quelques pas quand il remarque qu'il a oublié ses clefs de maison. Il retourne, les prends et il pars pour de bon!

Normalement, le lycée dans lequel il va entreprendre sa première journée de cours ne se situe qu'à une quinzaine de minutes de chez lui. Pas de bol pour lui, c'est comme les formule 1, il faut un tour de reconnaissance la première fois, histoire de mémoriser le trajet. Déjà à l'allée et dans cette ville infernale, Lyle a bien du mal à trouver l'itinéraire adéquat. Aprés quelques mètres, il sent déjà l'odeur de la pollution des voitures et des bus. Il déteste ça ... Et puis, il commence à comprendre pourquoi dans les séries, les gens sont hyper pressés pour aller au travail: c'est parce que dans une grande ville, il y a plein de gens qui vont au boulot et qui dit plein de gens, dit plein d'embouteillages sur les trottoirs et on en arrive donc à plein de gens en retard. Conclusion: on a la même foule de gens mais ils sont tous pressés. Mais comme ils vont tous à la même vitesse, c'est comme s'ils marchaient mais en plus crevant. On en arrive quand même à plusieurs virés par jour pour cause de retard! On dit merci qui? A la société tellement capitaliste qui vire n'importe qui pour trois minutes. Cool ...

Soit, Lyle aura mis en tout vingt-deux minutes et quarante-trois secondes pour arriver devant le lycée. Il aura esquiver trois fonctionnaires tellement imprudents qui auraient pu le renverser, un cycliste, trois vases au milieu du trottoir d'un commerce quelconque et j'en passe. Le trajet se révélait être un bon parcours du combattant. Lyle devrait penser à changer de moyens de locomotion.

*On apprend de ses erreurs ...*

La journée reprends, Lyle est présenté aux autres étudiants du lycée. Certains ont l'air sympa, d'autres s'amusent déjà à se moquer de lui pour son accent anglais. Merci la nature humaine! Bref, à part le matin qui casse tout quand on s'y attend pas, le reste de la journée fut plaisante. Il fut assez bien accueilli dans sa classe, il pris très vite des repaires et il s'adapta à la matière du jour: l'ADN, il connaissait déjà. Voilà le résumé du matin! Retour au présent!


Lyle regarda à droite, à gauche, il devrait se trouver à la rue Harusame mais se retrouve à une rue dont le nom vaut mieux ne pas être prononcé. En tout cas, c'est pas celle-là! Il réfléchit: il regarde la rue: assez étroite, logique pour une rue du centre-ville, il avance un peu, remarque l'immensité de personnes autour de lui, il continue et pose son regard sur les différentes enseignes de restaurant fast-food. La rue est à vue d'oeil, destinée à la restauration alimentaire rapide. Demi-tour jusqu'au croisement précédent. Il venait de gauche devrait-il donc prendre tout droit ou à droite ou la faute avait-elle était commise encore avant?

*Si j'avais su que Tokyo était un labyrinthe, j'aurais pris des entrainements à Pacman quand j'étais petit ...*


La route de devant menait si l'on s'y referait à un panneau à la place, celle de droite bonne question et par celle de gauche, il reconnaîtrai avec un peu de chance le chemin vers son habitat. Oui, il avait déjà opté pour retourner sur la case départ et débuter du tout début. Pas de temps à perdre en tout cas... Et dire qu'il aurait voulu regarder un peu la matière vue pendant l'année. ça attendrait certainement demain ....

[A toi de jouer, je signale juste que mon personnage a une maîtrise de ses pouvoirs proches de zéro ...)


Dernière édition par Lyle Fenster le Ven 28 Aoû - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ-Modo

PNJ-Modo

Messages : 27
Date d'inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Re: Mission 1: sortir du labyrinthe! (PV PNJ / Accept PJ interessés)   Ven 28 Aoû - 23:30



8 heures. Une rue bondée de Tokyo en centre ville. Un ciel calme. Un peu de vent, mais sans plus. Quelques fonctionnaires pressés se frayaient encore un chemin en hâte dans cette foule débordante. Ça pullulait, ça grouillait de partout. On aurait cru à un flot humain continu et homogène qui se déversait dans ces rues de bon matin. Cette vision provoqua un soupir de la part d'un homme habillé en noir. Ce dernier était adossé contre un bâtiment, dans une petite ruelle étroite et parallèle aux grands axes. Cet homme se nommait Taku et avait l'apparence d'un fonctionnaire des plus banal : Chemise blanche, manteau noir, pantalon noir, cravate noire, cheveux coupés courts. Cependant, il portaient deux boucles d'oreilles des plus fantaisistes. Cela ressemblait d'ailleurs plus à un amas de plumes rouges que d'une boucle d'oreille mais ce n'était qu'un point de vue comme un autre. Cet homme avait également de larges marques sur la partie gauche de son visage qui pouvaient laisser penser à de grandes brulures, mais cela importait peu.

Taku était donc là, adossé contre un mur dans une petite ruelle sombre. Il se sentait lassé par tout ce remue-ménage matinal, et ne pouvait qu'exprimer son indifférence par de large soupirs lâché à intervalles régulières. Taku faisait partie de la lune noire, une organisation de jinchuriki qui siégeait dans la capital nippone et qui avait pour but d'éradiquer le virus Omega. Notre homme avait, suite à une rencontre avec l'un des dirigeants de cette organisation, accepté de rejoindre leur rangs il y a de ça quelques années maintenant, et s'y sentait bien. En effet, il bénéficiait d'un peu plus de pouvoir et de reconnaissance, et il pouvait tuer à sa guise les Virus qui venaient parfois lui chercher des noises. Il se sentait donc utile à l'avancement des choses, et cela le rendait souriant : Il pouvait utiliser ses pouvoirs de jinchuriki pour une noble cause.

Malgré tout, Taku était de nature pessimiste et râleur, on pourrait même dire qu'il était quelqu'un d'assez associable et d'aigris. Regardant sa montre, il s'aperçut de l'avancée de l'heure et blêmit. Tous ces gens l'exaspérait, mais il n'y avait pas d'autres solution à l'instant présent. Prenant donc son courage à deux mains, l'homme au costard s'enfonça dans la foule pour n'en plus sortir.


*Bordel ! Pourquoi est-ce que vous êtes tous de sortie ? Vous pouviez pas rester tranquillement chez vous ? Qu'est-ce que j'ai horreur d'être dans tout ce monde ! Dégage toi !*

Continuant son chemin tout en râlant mentalement, Taku n'aperçut pas le jeune homme arrêté au carrefour et le percuta.

« Ah ! Excusez-moi je ne vous avais pas vu. »

Taku observa rapidement le jeune homme qu'il venait de bousculer. Ce dernier avait l'air d'être étudiant, et semblait quelque peu perdu dans cette immensité. Enfin... ce n'était qu'une supposition de la part du jinchuriki et il pouvait encore se tromper. Il s'épousseta brièvement avant de s'adresser de nouveau au garçon en face de lui.

« As-tu besoin d'aide mon garçon ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyle Fenster
°Jinchuriki°
°Jinchuriki°
Lyle Fenster

Messages : 11
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 27
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 19
°Affinité élémentaire° : la pression du vent
°Votre personnage en 3 mots° : réfléchi/ calme/ déterminé

MessageSujet: Re: Mission 1: sortir du labyrinthe! (PV PNJ / Accept PJ interessés)   Sam 29 Aoû - 12:47

Lyle avait opté pour le choix le plus logique. De son point de vue en tout cas. Il tentait maintenant de retrouver le chemin de départ. L'affaire aurait été plus simple avec quelques personnes en plus. Non, Lyle n'était en rien contre ces personnes dans la rue. Ils allaient au travail tout comme lui. Cependant, son avis se posait plutôt sur la ville en elle-même et le pourquoi de cette agitation aussi peu pratique. Après simples constatations, il émis l'hypothèse sur le dôme protecteur de la ville. Le champ de force qui les protégeait de la maladie. Enfin, il ne pensait que ce qu'il avait lu et sa connaissance sur le domaine avoisinait zéro. Peut-être décrivait-on le dôme comme protecteur pour rassurer les habitants? Peut-être présentait-il encore une ou plusieurs failles? Après tout, la catastrophe pourrait être capable de mutations. Le jeune homme soupira. Soupir dû au manque de données. Il n'y connaissait rien. Pas le quart de la moitié. Il ne connaissait rien sur la vérité. Sur la nature du dôme, sur l'avancement des recherches, sur les suppositions et hypothèses probables. Il fallait dire qu'il ne s'était pas encore mis d'application. Il venait d'arriver à Tokyo, il fallait un peu de patience bien qu'on pouvait l'admettre: la situation l'intéressait au plus haut point.

Il regarda devant lui, depuis ces deux trois minutes précédentes, il était en mode réflexe. Quand on est conscient mais qu'on est ailleurs, qu'on réfléchit. Il cherchait donc son chemin dans les rues, évitait les personnes tout en restant dans le monde complexe de la pensée. Il était parfois bizarre de savoir faire deux choses différentes tout en gardant de la cohérence. Il était bel et bien passé par cette rue auparavant. Il était sur la bonne voie. Il continua alors à avancer en gardant le même rythme. Toutefois, il déposa à nouveau son regard sur son plan.

*Mais pourquoi les rues sont écrites en si petit! Les mots arrivent à se superposer ... Et puis comment on peut trouver des noms de rues aussi longs ...*

Il existait de ces choses qui étaient comme ça depuis son enfance mais qui en grandissant posaient questions. Pourquoi avait-on créé cela de la sorte? Tout le monde arrivait à se poser la question au cours de sa vie. Et pourtant le problème restait invaincu au fil des années. Une hypothèse serait que chacun se dise que ce n'est pas son rôle. Et dire qu'avec plusieurs réclamations, la gomme effacerait ces petits détails qui prennent la tête!

Le garçon arriva ensuite à un carrefour. Il devait traverser mais le dieu de la chance préféra lui imposer un feu rouge. Il haussa les épaules. Ce petit contre-temps servirait à regarder les panneaux. Il se mit sur la pointe des pieds pour pouvoir les voir, il décala un peu à gauche afin d'avoir la vue entière des destinations quand il bouscula quelqu'un. Ou l'inverse.

"Ah euh désolé, j'ai été un peu maladroit."

L'homme en question était habillé principalement de noir: une veste de travail ressemblant à celles que porte son père couplé à une chemise de couleur plus clair. Dans le cas présent blanche. S'ajoute le pantalon qui va avec la veste ainsi que les chaussures. Sans oublier la cravate. L'homme était donc, comme de nombreux passants un travailleur matinal. Lyle ne fit pas attention au reste. Des bousculades, il lui en arriverait presque tous les jours. Il s'apprêtait à tourner la tête quand la personne lui posa une question assez pertinente. Elle avait compris que Lyle cherchait son chemin. C'est souvent le cas quand on a un plan à la main.

"En faite, je me suis perdu de chemin. Je cherche le lycée de sciences."


Lyle ne mémorisait pas les noms de bâtiment.

Il regarda aussi avec plus de précision le visage de son interlocuteur: D'abord les cheveux, noirs et coupés courts, un front assez imposante en dessous duquel on découvre des sourcils fins et noirs. Il ne fit pas plus attention que ça au yeux de l'homme, son regard n'était en tout cas pas porté vers Lyle. Enfin, peut-être étonnant, il portait des boucles d'oreilles vives, de la couleur d'un phoenix et énormes. Lyle ne commenta en rien cette façon de s'habiller. Juste bizarre ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ-Modo

PNJ-Modo

Messages : 27
Date d'inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Re: Mission 1: sortir du labyrinthe! (PV PNJ / Accept PJ interessés)   Dim 30 Aoû - 12:51



Presque aussitôt après le choc, le jeune garçon que Taku percuta s'excusa. Ce dernier avait un accent assez étrange. Peut-être un anglais ? En tout cas il n'était pas japonais. Taku lui adressa un léger signe de main pour lui montrer que ce n'était pas grave. Le jeune s'apprêta à reprendre son chemin, mais il se retourna et s'adressa de nouveau à Taku. Ah il était donc effectivement perdu. Pas étonnant ! S'il n'était pas japonais et qu'il venait juste d'arriver (ce que laissait sous-entendre son accent et sa carte), c'était normal qu'il se perde. En tout cas on pouvait dire que ce jeune homme était tombé entre de bonnes mains : Taku pouvait se venter de très bien connaître Tokyo. Il lui serait donc facile de lui indiquer le chemin le plus court pour se rendre au Lycée des sciences. Mais toutefois Taku râlait un peu intérieurement. Il aurait bien aimé continuer son chemin sans devoir faire la nounou ou le guide touristique. Mais comme le Lycée était sur sa route à lui, il ne pouvait que se résoudre à l'aider.

« Ah... t... tu es donc effectivement perdu. Souligna le Jinchuriki. Si tu veut je peut te conduire jusqu'au Lycée que tu cherche... ce n'est pas très loin... En plus je doit passer par là, donc ça ne me fait pas faire de détours... ça te va ?. »

Taku se forçait quelque peu à être aimable car il ne voulait pas perturber un nouvel arrivant dans la capitale, mais Lyle pourra repérer un certain malaise de la part de cet homme: En effet, ce dernier n'était vraiment pas à l'aise face aux autres. En plus, il se sentait observé par ce jeune garçon qui ne devait sans doute pas comprendre pourquoi un fonctionnaire portait des boucles d'oreilles aussi peu communes. Peut-être des moeurs japonaises ? Taku garda son calme et réprima son envie de râler. Il indiqua de son index droit une rue proche en gardant son visage serieux.

« C'est par là. Viens.»

N'attendant pas une réponse du jeune garçon, il s'avança vers la rue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyle Fenster
°Jinchuriki°
°Jinchuriki°
Lyle Fenster

Messages : 11
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 27
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 19
°Affinité élémentaire° : la pression du vent
°Votre personnage en 3 mots° : réfléchi/ calme/ déterminé

MessageSujet: Re: Mission 1: sortir du labyrinthe! (PV PNJ / Accept PJ interessés)   Dim 30 Aoû - 22:43

Le garçon avait le choix: faire conscience à cet homme drôlement habillé pour un simple trajet jusque son lycée ou continuer avec ardeur, sans autres pistes visibles dans son emmerde du moment. Autant dire que toute personne au caractère trop paranoiaque aurait opté pour la deuxième solution. Ainsi que les imbéciles ...?

*Je ne pense pas perdre ma vie en lui faisant confiance ... si? L'avenir le dira .*

Aprés avoir expiré un bon coup et relevait le pour du contre comme s'il imitait une balance, le jeune homme trancha. La réponse était des plus simples. Il toisa du regard le travailleur, réexaminant par la même occasion les boucles d'oreille toujours autant énigmatique puis il formula sa réponse. Il se racla la gorge, pris de quelques secrétions et calmement s'exprima:

"Et bien, si ça ne vous dérange pas, j'accepte volontiers votre aide."

Pas un mot de plus, mieux valait ne pas trop en dire à un étranger après tout. Et puis, que ferait-il d'informations qu'il oublierait le lendemain? En savoir un peu sur cette personne serait comme un stockage d'infos inutiles. Un peu comme un ordinateur qui mémorise un copier coller. Une fois un nouveau document copié, il oublie le précédent.

Lyle regarda l'homme qui réagit un peu étrangement, esquivant son regard et partant déjà en direction. Il ne semblait pas bavard non plus. ça leur ferait un point commun. Ou alors, il n'avait rien à dire? Les gens sont parfois comme ça, on pense qu'ils sont timides parce qu'ils ne disent rien mais c'est surtout qu'ils ne savent pas quoi dire. Lyle ne se plaçait pas dans cette catégorie. Plutôt dans la catégorie du, si c'est pas important, on passe. Enfin presque, il restait tout de même sociable et parlait à la boulangère. Enfin parfois. Et plus souvent à la jeune évidemment ... Mais bon, ce ne sont rien que des conversations qui donnent le sourire sur le moment.

Le garçon marcha donc, en suivant l'homme de très prés. En faite, il n'était plus trop loin de chez lui quand il avait rencontré cet homme. Il avait retrouvé la rue du magasin où il allait pour acheter le diner du soir. Il regarda sa montre: huit heures vingt-six. Il sècherait la première heure .... Le trajet continuait donc ainsi, alimenté par le bruit des conversations voisines et des voitures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ-Modo

PNJ-Modo

Messages : 27
Date d'inscription : 15/08/2009

MessageSujet: Re: Mission 1: sortir du labyrinthe! (PV PNJ / Accept PJ interessés)   Jeu 3 Sep - 12:18



Taku avait bien entendu que le jeune garçon acceptait sa proposition si cela ne le dérangeait pas. Non en effet, cela ne dérangeait pas Taku d'emprunter le même chemin tout en indiquant sa direction à un jeune perdu. Mais toutefois la compagnie le mettait mal à l'aise, et il resera peut bavard pendant le trajet. Il empruntèrent des rues plus calmes, moins bondées, et ils purent souffler un peu. En effet, la foule avait tendance à épuiser considérablement. En tout cas Taku ne s'y était jamais fait. Ce dernier tourna la tête vers le jeune garçon et daigna tout de même engager un brin de conversation, histoire de ne pas trop passer pour un voyou.

« Tu t'appelle comment ? »

Hm. Quelle conversation ! En même temps Taku ne pouvait pas vraiment faire mieux. Il était vraiment du genre associable. Ils prirent une nouvelle rue vers leur droite et avancèrent quelques mètres. Les immeubles maintenant présents étaient, pour la plupart, des chambres étudiantes. Ce qui prouvait que le lycée des sciences n'était vraiment pas loin.

« Tu voit, on y est presque à ton Lycée. Souligna Taku. Ce n'est pas très compliqué de se reperer ici tu vera. Au début on a du mal mais ça vient vite. »

Taku en savait quelque chose. Il venait de la campagne. Suite aux grandes vagues d'épidémies, il se décida à emménager dans la capitale, et c'est à ce moment là qu'il fut engager dans la Lune noire. Son temps d'adaptation dans la capitale avait été relativement long, mais maintenant il connaissait Tokyo comme sa poche. Cependant, il avait toujours du mal avec les foules de gens.

« Bon. Ton lycée est à 100 mètres. Tu tournera à droite à la prochaine intersection et tu y es. Moi je vais plutôt dans cette diretion. »

Taku désigna du doigt un bloc de bâtiments qui ressortait un peu au dessus des chambres étudiantes à leurs gauches.

« Si jamais tu en sent le besoin tu pourra m'y trouver. Il te suffit d'aller au Q.G de la Lune noire qui est très bien indiqué, et tu demande à voir Taku. J'sais pas si j'te serais d'une grand utilité m'enfin voilà. »

Suite à cela, Taku fit un geste de tête en signe de salut, et se dirigea vers une rue voisine, poursuivant son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission 1: sortir du labyrinthe! (PV PNJ / Accept PJ interessés)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission 1: sortir du labyrinthe! (PV PNJ / Accept PJ interessés)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Ordre de Mission
» Discours du PM lors de la Mission Economique Canada-Haiti
» NOTE D’INFORMATION Chef de Mission et Porte-parole pour l’OIF au GABON L

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Embryo's World :: The Embryo's World Rpg ! :: Tokyo :: Centre villes :: Les Rues-
Sauter vers: