The Embryo's World

2089 : Le monde vit-il ses dernières heures ? Une seconde fois ? (Forum déconseillé au - de 16 ans)
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Oh, le beau blond..[PNJ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kazuki Kishimoto
°Chef-Adjoint de la Lune Noire°
°Chef-Adjoint de la Lune Noire°
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/07/2009
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 24 ans
°Affinité élémentaire° : Argent
°Votre personnage en 3 mots° : Discret, Combatif et Joyeux

MessageSujet: Oh, le beau blond..[PNJ]   Mer 26 Aoû - 6:58

" Soyez prudent"...

Sans savoir pourquoi, ces mots faisaient sourire Kazfiel, qui arpentait alors les toits de la ville en courant. Oui, il préférait courir sur les toits plutôt que de se ramener sur une moto ou d'une voiture. Il n'était pas du genre à frimer en publique ou à faire des entrées sous le feu des projecteurs... Se faire discret jusqu'au moment où on peut se battre. Surtout que cette mission qu'on lui avait confiée était en partie de l'espionnage. Il devait retrouver un blond... Rester, pardon, et semer le tumulte dans la ville n'était pas la bonne option pour le retrouver. Sûrement il faudrait le rechercher, il se terrerait dans une planque en attendant de nouveaux ordres ou autres. Mais attirer l'attention ne serait vraiment pas bon, ni pour Kazuki ni pour Rester. Kazfiel arpentait donc les toits, ne laissant apparaitre qu'une ombre vive entre deux bâtiments et ne laissant pour seul bruit que celui de ses chaussures tapant contre le béton entre chaque saut.

Comment retrouver ce type...

Voici une question qu'il ne manqua pas de se poser en déboutonnant le premier bouton de sa chemise. Ce n'était pas une si chaude nuit que ça, mais courir sans arrêt avait fini par lui réchauffer le corps. Heureusement qu'il avait laissé sa veste au bureau.. Ah oui, juste avant, il s'était fait maculer de sang par un Virus décédé. Il avait quand même prit la peine de se laver le visage avant de partir mais n'ayant pas de moyens pour se changer, il n'avait qu'ôté sa veste. De toute façon, le sang est presque invisible sur une chemise noire hein.. Les aurores pointaient déjà le bout de leur nez..

Il devait alors être environ 5h du matin. Plus que 7h donc, pour transférer l'info. Kazuki arriva donc dans le quartier périphérique qu'on lui avait donné. Il s'accroupit au bord de l'un des toits et regarda en bas. Son sens du timing n'était pas forcément très pointu, mais il savait en gros ce que pouvait représenter une heure. Donc 7. Et pour l'instant, le seul moyen de trouver Rester serait de fouiller une par une tous les appartements de la zone... impossible quoi. Quoique non, mais alors très impoli. Quelque chose à ne pas faire quoi. Laisser filer une heure ou deux, laisser les rues se peupler un peu, demander son chemin aux bonnes personnes.. Une bonne stratégie hein. Bon, si on demande aux mauvaises personnes, on peut laisser filtrer une info c'est vrai. Et puis c'est un espion expert en filature, comment le reconnaitre.. La photo doit déjà être périmée. Il a du changer de tête non? Attendons...

Kazuki resta, bien sur pendant deux heures appuyé contre le rebord du toit à scruter les passants, essayant de voir si y'en a pas un qui ressemble à Rester, ou quelqu'un de capable de donner une indication.. Mais rien, rien qu'une foule de passants. Personne qui semble capable de dire où se trouve le blond. Oui le blond, ça fait un peu répétitif de dire Rester a chaque fois.. En même temps, si n'importe qui pouvait dire où se trouvait l'espion expert en filature qu'il était, peut-être faudrait-il revoir les effectifs de la Lune Noire à la hausse.. Dans tout son débat intérieur à légère tendance schizophrénique, Kazuki n'avait toujours pas trouvé de solution. C'était un homme d'action, pas un pro de la filature.. faudrait engager Rester pour cette mission lui il est bon.. euh.. non j'ai rien dit, hein.

Kazuki commençait à sentir le soleil lui réchauffer encore un peu la tête. Ça y est, ça fait un peu plus de deux heures qu'il est là. Il faisait les cent pas sur son toit, continuant d'observer la ville en contrebas. Il tourna la tête vers l'horizon. Une vue assez prenante sur le reste de la nature. A ce qu'il parait avant, c'était touuuut vert, comment une plante de bureau répétée un bon million de fois. Bref, il reprit sa surveillance. Soudain, il se sentit légèrement observé, et son regard se tourna vers une fenêtre du bâtiment en face.. Il ne vit rien, juste un léger mouvement du
rideau... Kazuki sourit, et se précipita vers un des bords du bâtiment, celui se trouvant le plus proche du toit le plus proche. En bref, Kazuki sauta entre les bâtiments dans le ruelle en contrebas, et traversa la rue d'un pas assez vif et confiant.

Deuxième étage.. troisième fenêtre... c'eeest.. cette porte.

Kazuki tapa contre la porte et s'adossa au mur a côté du palier. Sait-on jamais hein..

"Hem.. j'ai un recommandé pour un certain... Edward."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: Oh, le beau blond..[PNJ]   Sam 29 Aoû - 20:19



Une machine à café en marche, un homme debout devant la fenêtre, tenant une cigarette dans sa main droite, il avait légèrement décalé le rideau pour observer l’extérieur et enfin, après tant de temps passé sur le terrain, voir le soleil se levé sur ce monde funeste qu’était devenu la terre. Son regard impassible balaya la rue en-dessous et il retira sa main pour laisser le tissu se remettre en place et ainsi, effacer le léger faisceau de lumière qui pénétrait dans la chambre. Et dans ce silence de mort, une petite sonnerie se fit en entendre, celle de la machine à café et Rester soupira, coinçant sa cigarette au bec, il sortit de la pièce qui lui servait de chambre et alla se servir un café bien chaud, bien costaud, dans une tasse misérable, légèrement fendu sur le bord. Il avait horreur de ce genre de petite futilité qui le dérangeait dans de tels moments de tranquillité. Apportant le liquide à ses lèvres, il sentit une agréable chaleur envahir tout son être, fermant les yeux pour savourer le moment, il entendit alors des pas se diriger vers la porte et soudains, on toqua à celle-ci, deux coups successifs et un autre coup quelques secondes plus tard. Il était temps qu’il se plante là, lui, il avait attendu ses renseignements depuis si longtemps. Surtout qu’il risquait de mettre la mégère de la Lune Noire en rogne si il ne lui avait pas fournit ce dont elle voulait à temps. Bon, prenant son temps, Rester termina son café en une traite, tirant la grimace lorsqu’il senti que le café était un peu trop fort à son coup et qu’il allait avoir un sacré coup de jus d’ici quelques secondes. Ensuite, il leva les yeux sur une horloge qui affichait 8h00 du matin. Dire qu’il avait jusqu’à midi, tout au plus, pour accomplir sa mission… Soit, Mister Edwards se dirigea vers la porte, observa par le judas et aperçut son homme devant, toujours aussi glacial, fixant lui aussi le petit orifice sur la porte, sachant très bien que Rester était là en train de le guetter.

- Hey, espèce d'imbécil heureux, ouvre cette porte ou je le fais moi et je t’assure que tu auras à sortir ton porte monnaie, crois-moi. Grommela ce dernier en lui montrant une mallette. J’ai ce que tu voulais, alors ouvres.

- Eheheh ! Tu es à temps, mon grand ! Entre, je t’en prie. Fit-il, arborant alors un sourire radieux tout en ouvrant la porte d’entrée pour faire entrer son hôte le glaçon.

- Retires-moi ce sourire niais, sa ne te va pas.

- Oh mais… Quel rabat-joie tu fais, toi. T’es trop précoce !

- Bon, tu veux tes informations ou non ? Je pars avec, si tu veux, sa ne me dérange pas la moindre du monde ! Rétorqua l’inconnu au regard noir.

- Non non, surtout pas, transmets les moi ! S’entreprit de dire Rester sur un ton amical et désolé à la fois tout en fermant la porte derrière lui, s’approchant de l’homme.

- Les voici…

D’un sourire satisfait, Rester sortit une enveloppe d’une poche intérieure de sa veste et la tendit à l’homme en face de lui. Cette dernière contenait de l’argent, c’était sa paie pour avoir accomplit la mission dans des dues formes, comme demandé par l’agent secret qu’était Edwards. Et ce même homme recula de quelques pas alors que Rester s’empara de la mallette pour la poser sur la table et l’ouvrir après avoir déverrouillé les crochets qui la maintenaient fermée. En l’ouvrant, il constata bien la présence de quelques documents ainsi qu’une sorte de cube avec un petit écran dessus et des touches. Le code était connu par l’agent qui referma la mallette sur le champ avant de voir son homme de main regarder par la fenêtre et pester des injures plus grosses que jamais.

- Que se passe-t-il ?

- J’ai été pris en filature, j’en ai bien peur.

- Fais chier ! Jura Rester en sortant un revolver, allant mettre la mallette dans un lieu sûr. Jinchuriki, humain ou Virus, tu le sais ?

- Je n’en ai pas la moindre idée ! Je n’ai pas un répertoire de tous les êtres vivants sur cette terre !

Quelques minutes suffirent à confirmer les doutes des deux hommes qui se mirent immédiatement sur leurs gardes dès qu’ils entendirent des coups à la porte. L’homme de main de Rester s’en approcha avant de poser une main sur son front et appuyer son oreille contre la porte. Une voix lui parvint, une voix lui déclarant avoir un colis pour Rester, apparemment. Était-ce l’homme de Rena Mitsuragi ? Il fallait en être sûr et pour cela, mieux valait le mesurer, non ? Alors, pour ce genre de chose, il en était plus compétent que l’agent secret américain qui était planqué derrière le bar de la cuisine, son arme à la main.

- Qui que vous soyez, qui vous envoies ?! Lui demanda l’inconnu en tentant de repérer la position de Kazuki en regardant par le judas de la porte. Montrez-vous, je vous en prie ou sinon, je vous fais passer l’envie de toquer aux portes ainsi, on est d’accord ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuki Kishimoto
°Chef-Adjoint de la Lune Noire°
°Chef-Adjoint de la Lune Noire°
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/07/2009
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 24 ans
°Affinité élémentaire° : Argent
°Votre personnage en 3 mots° : Discret, Combatif et Joyeux

MessageSujet: Re: Oh, le beau blond..[PNJ]   Ven 4 Sep - 5:56

La poste, qui vous voulez que ce soit.. Nan plus sérieusement.., dit Kazuki en se mettant face à la porte les mains en évidence. J'ai une info à transmettre à Edward Rester. J'ai été envoyé par Mitsuragi-sama elle même, ouvrez s'il vous plaît.

Kazuki fit discrètement apparaître un coin de l'enveloppe avant de la remettre en place. Voilà, le document était montré, sans être rendu à son propriétaire légitime pour autant. Peut-être que l'homme derrière cette porte se montrerait coopératif. Kazuki afficha un sourire plutôt niais en approchant son visage du judas de la porte, y collant même son visage pour regarder au travers. Même si ça ne marche que dans un sens.

Un petit cliquetis d'un verrou qui tourne, et la porte s'ouvrit.

Merci.. oh mais, vous n'êtes pas le blond, j'ai du me tromper de porte, annonça-t-il avec un sourire plutôt niais. Ou alors c'est vous Mr. Rester ?

Kazuki contourna le premier homme et s'invita à entrer avec un grand pas assuré en avant. Il approcha de Rester et lui tendit l'enveloppe toujours en souriant, puis mit un doigt dans le canon de son pistolet avant de le baisser.

Je comprends surement votre inquiétude, mais c'est pas une raison pour continuer de pointer ce truc vers moi.

Sans rien dire, le messager alla s'installer dans le canapé et croisa les jambes avant de poser sa tête sur le dossier, et se grattant l'oreille de l'auriculaire. Kazuki faisait comme chez lui, sans qu'on le lui dise, sentant même qu'on ne s'apprêtait pas à le lui dire. Il lança, dans le vide mais assez fort pour que Rester l'entende.

Dites moi si il y a une réponse à donner. Parce que je devais remettre ça avant midi, et si je dois faire un rapport à Mitsuragi-sama je dois être de retour d'ici là.

Kazuki resta patiemment dans son canapé.. puis il regarda avec insistance l'autre homme. Il n'aurait pas pensé en voir un deuxième. Qui pouvait-il être.. un indic ? Et Kazuki en avait peut-être trop dit devant lui.. La méfiance s'installa. Kazuki le fixait avec un regard un peu plus noir, se demandant bien si cet homme pourrait s'avérer dangereux. Cependant, il ne savait rien de Rester non plus, avait-il lui joué la carte de l'agent-double correctement, ou plutôt l'agent 'triple'.. En bref, Kazuki sentit qu'il s'était peut-être jeté dans un guet-apens et qu'en ce moment la cage se refermait sur lui. Et sur l'Organisation entière, par le biais de ce billet d'informations.


[ un peu court désolé...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: Oh, le beau blond..[PNJ]   Dim 6 Sep - 13:26




L’homme qui se tenait devant la porte, à l’intérieur de l’appartement, guettait toujours un signe de vie de l’inconnu qui s’était manifesté sur le toit de l’immeuble en face. En tout circonstance, il devait l’éliminer pour ne pas laisser la position de Rester se faire mettre à jour. Et étant donné qu’il pensait s’être fait prendre en filature, l’agent secret était en danger si les intentions de l’inconnu étaient mauvaises. Il était l’heure, pour lui, de réparer sa faute avant que sa ne tourne au vinaigre. Alors, observant toujours par le judas de la porte, l’homme se manifesta, tout d’abord en montrant une enveloppe tout en mettant ses mains en évidence pour ensuite déclarer qu’il était venu sous les ordres de Mitsuragi. L’homme de main de Rester resta de marbre avant de se décoller de la porte et de transmettre le mot à son employeur qui lui répondit par un hochement de la tête. Alors, prenant une inspiration, il ouvrit la porte lentement et laissa entrer l’homme de la Lune Noire dans l’appartement. Mais ce dernier lui fit la remarque qu’il n’était pas blond et l’homme de main fit la moue avant de désigner d’un mouvement de tête Rester, toujours derrière lui, le revolver braqué sur Kazuki qui contourna alors le premier homme qui ferma la porte en silence. Ce dernier se positionna en face de Rester, baissant son arme tout en lui disant qu’il n’avait pas à s’inquiéter de lui, qu’il était là pour transmettre un message. Et sans qu’on ne lui dise quoi que ce soit, il alla s’installer sur le canapé, comme s’il était chez lui, laissant Rester et son homme sceptique vis-à-vis de l’homme de Rena. Les deux hommes se dévisagèrent, se demandant quoi faire de ce Jinchuriki qui venait de débouler dans la pièce comme ça, prétendant être un messager de Rena Mitsuragi. Mais alors, l’enveloppe qu’il avait montrée à l’autre, elle ne lui était pas destinée comme il l’avait convenu avec la directrice ?

- Eh bien… Elle a toujours de drôle de phénomène dans ses rangs, cette Mitsuragi. Déclara Rester en rangeant son arme, faisant un signe à son homme de main pour lui dire de garder la porte et de garder un œil sur Kazuki. Tout d’abord, qui êtes-vous ? Et si vous êtes là pour me transmettre un message, donnez le moi…

L’agent se passa une main dans les cheveux avant de sortir un paquet de cigarette de sa poche pour en flanquer une entre ses lèvres et l’allumer ensuite à l’aide d’un briquet tout en s’approchant du Jinchuriki, prenant place sur le canapé en face de lui, séparé par une simple table basse où il déposa son paquet de mégots et le briquet dessus. Montrant bien par ce geste que, s’il fumait, il pourrait se servir lui aussi. Car, s’il était réellement venu pour transmettre ce message, il y aurait place à une discussion dont la durée était indéterminée.

- Alors, ce message, j’attends que vous me livrez… Dira Rester en fixant intensément Kazuki.

Sa cigarette désormais entre son majeur et son index, il tira un coup dessus avant d’en recracher la fumée devant lui, cette dernière s’envolant vers le plafond. L’Agent commençait à être impatient et si Kazuki devait réellement être de retour pour midi à l’organisation, il devait faire vite car il était presque dix heures maintenant, sur la montre de Rester… Enfin, s’il désirait savoir ce qui se tramait.



[Ce n'es tpas grave... Comme tu peux le voir, moi aussi c'est court ^^' ! Mais en même temps, c'est pas évident de faire de long Rp dans cette situation x)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuki Kishimoto
°Chef-Adjoint de la Lune Noire°
°Chef-Adjoint de la Lune Noire°
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/07/2009
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 24 ans
°Affinité élémentaire° : Argent
°Votre personnage en 3 mots° : Discret, Combatif et Joyeux

MessageSujet: Re: Oh, le beau blond..[PNJ]   Mar 8 Sep - 5:59


[Hrp : j'avais déjà donné l'enveloppe à Rester x) mais bon pas grave]


- Eh bien… Elle a toujours de drôle de phénomène dans ses rangs, cette Mitsuragi.
Déclara Rester en rangeant son arme, faisant un signe à son homme de main pour lui dire de garder la porte et de garder un œil sur Kazuki. Tout d’abord, qui êtes-vous ? Et si vous êtes là pour me transmettre un message, donnez le moi…

Kazuki sourit, et acquiesça d'un hochement de la tête. On aurait pu voir les Jinchuriki comme des guerriers froids et silencieux, mais en fait, c'était des personnes comme les autres.

- Je suis Kishimoto Kazuki, ou 'Kazfiel' si vous préférez.

- Alors, ce message, j’attends que vous me le livrez
… Dit Rester en fixant intensément Kazuki.

Son visage prit une mine moins grave et moins sérieuse, reprenant son habituel air détaché et décontracté. Il regarda Rester en souriant, et ressortit l'enveloppe et la lui envoya en la faisant tournoyer en l'air, arrivant en formant une petite courbe juste devant le blond.

Suis-je bête
,
dit-il en souriant, je suis sensé vous remettre une information et j'oublie de vous la donner..". Il croisa les bras, et les mit derrière sa tête, reprenant ses aises. "Aah.. vraiment, jouer les espions livreurs ce n'est pas pour moi."

Kazuki regarda sa montre. Dix heures.. Il lui faut une demi-heure pour rentrer au QG, donc en comptant bien, il avait... Une heure et trente minutes devant lui. Bien plus qu'il n'en faut pour simplement transmettre un message. Cependant, Kazuki fixait le plafond l'air perplexe. Cette info était vitale, que pouvait-elle bien être.. Et Rester serait le seul à pouvoir la comprendre et la déchiffrer... Ce genre de message n'aurait pas lieu d'être, or cas d'extrême urgence, car s'il peut faire effondrer la Lune Noire, en propager plusieurs ou le faire parvenir aux mains de la Red Dead ou même de l'Armée serait catastrophique.

Le regard ailleurs, Kazuki se saisit du paquet de cigarettes sur la table, et l'alluma avant de se repencher en arrière pour scruter les imperfections du plafond. Il s'amusait à faire de petits ronds de fumée, laissait la cigarette coller à ses lèvres sans la tenir, ou même ne brisa pas les long morceau de cendre qui commençait à s'affaisser sous son propre poids. Il tapa la cendre au dessus... au dessus d'un petit récipient qui pour lui ressemblait à un cendrier sans trop savoir de quoi il s'agissait. Puis il se redressa, et regarda Rester en posant son visage dans sa main.

"Alors...?", dit Kazuki en soufflant son dernier nuage de fumée et en écrasant la cigarette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: Oh, le beau blond..[PNJ]   Mer 9 Sep - 20:23



D’un semblant de sourire en voyant Kazuki lui lancer l’enveloppe, Rester l’attrapa d’une main une fois que celle-ci se fut posée sur la table basse, juste devant lui, et l’ouvrit pour en voir un tas de petite feuille. Il les scruta, une à une, les laissant dans leur enveloppe avant de lever le regard sur le Jinchuriki qui venait de se présenter comme étant Kazuki Kishimoto. Ah oui, l’agent s’en souvenait maintenant. Kazfiel. Le chef adjoint de la Lune Noire, la troisième personne la plus importante de l’association des Jinchuriki après Rena et Adam, si sa mémoire était bonne. Donc, si c’était bien lui, il n’avait donc vraiment rien à se faire à son sujet. Bien que son homme de main lui suffise pour assurer sa protection à l’extérieur, avoir un chef de ce groupe, sa faisait pas plus mal non plus, n’est-ce pas ? Alors, restant toujours silencieux, l’américain sortit le contenu de l’enveloppe et le déposa sur ses genoux avant de les feuilleter. À première vue, elles étaient toutes blanches, les feuilles. Un sourire commençant à se dessiner sur ses lèvres, il comprit rapidement quelle avait été la technique employée par la jeune femme pour lui cacher ces données. Et si elle avait prit tant de précaution, c’est qu’elle avait dû en suer la petite pour les trouver ! Donc, Rester, déposant le tout sur la table, il se leva et se dirigea vers la cuisine pour se refaire un café. Le tout pris même pas cinq minutes, ce qui pourrait laisser un peu perplexe Kazuki qui devait se demander où était l’information, en ce moment.

- Un petit café vous tentera sûrement, Kazfiel. Déclara Rester en revenant avec deux tasses dans les mains, en tendant une devant le Jinchuriki. Ca fait toujours du bien d’en boire une bonne tasse, dès le matin, vous ne trouvez pas ?

Ensuite, il sortit sorti un bout de tissu qu’il avait mit dans sa poche, éparpillant les feuilles blanche devant lui, sur la table, avant de tremper le tissu dans sa tasse de café. Une fois bien imbibé du liquide chaud, il le fit glisser sur les papiers dont plusieures se mirent à gondoler, sans rien de spécial. Ce fut la feuille du milieu qui laissera apparaître une écriture élégante et fine. Sûrement celle de Rena. Ecrite avec de l’encre verte, apparemment. Et ce fut une série de chiffre qui apparut alors. Un texte bien étrange…

Code:
Monsieur,

Comme convenu, voici le montant estimé pour la construction d’une seconde salle de conférence pour votre société, avec un toit en bois, avec des Lattes. Pour un montant de 320'421,392 Yens. Et comme vous me l’avez dis, on a pu évacué la totalité de l’eau sur toute la Longitude du garage, soit très exactement 130.9586880 litres. Et excusez-moi de la lenteur de ma réponse, mon ordinateur grouillait de Virus que je n'arrivais pas à m'en défaire.

Meilleures salutations !

Un large sourire aux lèvres, il prit le papier et le tendit à Kazuki avant d’écraser à son tour sa cigarette pour ensuite en prendre une seconde, l’allumant pendant que le Jinchuriki réfléchissait.

- C’est un message codé, pour qu’il ne paraisse pas suspect s’il tombait entre de mauvaise main. Et sûrement que l’information, venant de Rena elle-même, est importante. Saurez-vous le déchiffrer ? Moi, j’en ai déjà ma petite idée…

Redevenant tout aussi silencieux, il attendit que Kazuki lui réponde comme il l’attendait, en lui donnant ce que lui avait trouvé. Ou du moins, ce qu’il pensait avoir trouvé. Au pire des cas, il aura cas tenter le coup avec son ordinateur portable, entrer les données et voir si c’était cela. Désormais, était-il aussi futé que devrais l’être un chef ? Bien sûr, c’était qu’une dignité attribuée au grade. Pas tous ne savait déchiffrer les codes de la sorte, surtout s’ils en avaient pas l’habitude…



[Erf... Je sais pas ce qui m'as pris alors x) ! Désolée de l'avoir oublié ! Autrement, pour le message codé, je t'ai largement facilité la tâche, tu devrais t'en sortir x) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuki Kishimoto
°Chef-Adjoint de la Lune Noire°
°Chef-Adjoint de la Lune Noire°
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 19/07/2009
°Races° : Jinchuriki
°Âge du personnage° : 24 ans
°Affinité élémentaire° : Argent
°Votre personnage en 3 mots° : Discret, Combatif et Joyeux

MessageSujet: Re: Oh, le beau blond..[PNJ]   Jeu 10 Sep - 17:15


Rester ouvrit l'enveloppe, et en sortit quelques feuilles... blanches. Kazuki ne comprit pas tout de suite ce que cela signifiait. Ces feuilles étaient vraiment blanches, où Rester serait capable de voir quelque chose en cela ? Ou ces feuilles étaient peut-être une sorte de métaphore, comme les personnes qui envoient une cartouche de pistolet dans une enveloppe en guise de menace. Mais l'option la plus crédible serait que le message soit caché sur l'une d'entre elles. Rester ne semblait pas aussi perplexe que Kazuki, qui fixait le contenu de l'enveloppe avec une certaine incompréhension. L'agent se leva et se dirigea vers la cuisine.

- Un petit café vous tentera sûrement, Kazfiel.
Déclara Rester en revenant avec deux tasses dans les mains, en tendant une devant le Jinchuriki. Ca fait toujours du bien d’en boire une bonne tasse, dès le matin, vous ne trouvez pas ?
- Oui sûrement.. en tout cas ce sera utile pour supporter ma nuit blanche", répondit-il en souriant.

Rester sortit un mouchoir de sa poche et étala les feuilles sur la table devant lui. Il trempa un bout de l'étoffe dans sa tasse, il commença à frotter les feuilles, les une après les autres. C'était donc bien ça, de l'encre invisible. Bien pensé. Surtout que Kazuki ne connaissait pas cette forme d'encre invisible. Seulement le jus de citron et le sèche-cheveux.. Bref, sur l'une des feuilles apparut finalement un message manuscrit en lettres fines et vertes apparut. Sûrement faites de la main de Rena elle même. Kazuki but une gorgée son café chaud en souriant. Rester sourit, puis tendit le message à Kazfiel. Ce dernier posa sa tasse et prit ledit message avant d'arquer un sourcil.

" De simples infos ? De simples petites informations de la vie courante ?

- C’est un message codé, pour qu’il ne paraisse pas suspect s’il tombait entre de mauvaise main. Et sûrement que l’information, venant de Rena elle-même, est importante. Saurez-vous le déchiffrer ? Moi, j’en ai déjà ma petite idée…", dit Rester en prenant une deuxième cigarette.

Il avait raison. Ce message avait quelque chose d'assez étrange. Les chiffres étaient très exacts, un devis pour une construction ne peut être aussi précis. Il aurait été arrondi. Ainsi que les litres d'eau, comment les compter aussi exactement... Kazuki commença à essayer de trouver un double sens au mots, avant de percuter sur le "longitude" du garage. Longitude, et plus haut on parle de lattes, de latitude donc. Voilà, tout s'expliquait, il s'agissait d'une position géographique bien précise ! Cependant, il ne voyait pas ce que cela pourrait impliquer, il ne voyait que la position sur le message. L'objet du message, seul Rester devait le connaître. Kazuki posa la feuille sur la table en souriant.

" Je suppose que vous êtes le seul à savoir ce qui se trouve à ce point précis.."

Kazuki reprit sa tasse, et la porta à ses lèvres. Il porta son regard sur l'autre homme, il se demanda s'il n'était pas un peu désabusé par la situation, s'il comprenait entre autres ce qui se passait où alors était-il tout simplement largué..

" Quelle est donc la suite des évènements mon cher Rester ?"
, dit Kazuki en finissant sa tasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ

avatar

Messages : 78
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: Oh, le beau blond..[PNJ]   Dim 13 Sep - 14:36


Gardant un œil sur le texte étrange que lui avait transmis le Jinchuriki, Rester finira par boire le fond de sa tasse, serrant un peu les dents en se rendant compte qu’il était un peu fort finalement et, reposant la tasse sur la table, il tendit la feuille à Kazuki. Il voulait voir si ce dernier était assez futé pour être un des chefs de la Lune Noire. Ce dernier continuait de fixer la feuille tout en s’emparant d’une nouvelle cigarette, l’allumant tout en silence. Kazuki était assez concentré et il lui semblait qu’il venait presque de buter sur un des indices dissimulés par la directrice. La méthode avait été un peu celle d’une amatrice, sur ce coups là, bien que Rester savait qu’elle lui avait déjà fait nettement pire comment message codé. Et Kazuki finira par lui rendre la lettre, donnant l’impression d’avoir trouvé ce qu’il en résultait réellement. Et ayant pris sa tasse dans ces mains, le Jinchuriki lui demanda d’autres informations sur ce qui allait se passer ensuite puisque cette information lui avait été transmise. L’agent, arborant le sourire le plus aimable qu’il pouvait, reprit la feuille entre ses mains et fit un signe à son homme de main qui lui amena la mallette qu’il avait apportée tout à l’heure. La posant délicatement sur la table, il l’ouvrit et dévoila le contenu aux deux hommes. Un ordinateur portable avec une sorte de batterie entreposée sur le côté. Soit, Rester n’allait pas lui faire un dessin sur cette marchandise et allongea ses bras pour approcher la machine près de lui et l’ouvrir en douceur et l’alluma. Une fois qu’il fut près, il lança un programme se connectant à un satellite pour ensuite entrer les cordonnées inscrite à Rena sur le bout de papier. L’américain faisait cela dans le plus grand des silences, ne dévoilant rien à Kazuki pour le moment. Ses yeux bleutés ne quittèrent pas l’écran pendant que la recherche s’effectuait et les données, indiquant un lieu, commencèrent à se conclure. Un « bip » avertira que l’investigation était terminée et un sourire illumina le visage de Rester qui reposa son attention sur le Jinchuriki, tournant l’écran de l’ordinateur dans sa direction.

- Les chiffres étaient des cordonnées indiquant un emplacement, longitude et latitude. Et ils nous menaient droit ici. Il indiqua de son index la position donnée. L’île au Sud du Japon, la zone autour de Kyûshû et sa ville même. Et la phrase : « Mon pc grouillait de Virus », je dois en déduire que cette ville est en majorité peuplée de Virus et que rien en ville ne peut lutter contre cette surpopulation de monstre.

Rabaissant l’écran du portable, Rester ferma la fenêtre du programme de recherche et rendit la mallette à son homme de main avant de s’enfoncer dans son fauteuil, croissant les bras, observant intensément Kazuki. L’américain avait une mission à faire et dans cette ville alors ? Sa promettait d’être riches en rebondissement et l’action allait sûrement être de la partie, du début à la fin. Maintenant qu’il avait le lieu, il devait trouver une solution pour s’infiltrer là-bas sans que personnes ne le remarque. Et surtout pas un Virus. Et connaissant Rena, elle lui fournissait toujours les informations par brides. Jamais elle ne les donnait en une seule fois au cas où l’ennemi tombait dessus pour mettre en échec ses projets ensuite. C’était une méthode assez bien pensée, non ? Certes, beaucoup l’employait et il fallait sérieusement s’en méfier. Mais bon, en tout cas, de nouveaux évènements allaient avoir lieux. L’avenir était désormais encore plus incertain.

- Voilà la situation pour laquelle Rena vous as envoyée ici. Mais maintenant, alors que vous êtes au courant de ce qui commence à se tramer dans cette vile, la question qui se pose pour vous c’est « Qu’allez-vous faire en retournant au QG ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Oh, le beau blond..[PNJ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Oh, le beau blond..[PNJ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Angelo, beau blond au yeux bleu
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier
» Oh le beau Toutou!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Embryo's World :: The Embryo's World Rpg ! :: Tokyo :: Périphérie de la ville-
Sauter vers: